Récit de la course : Cross de Noël d'Annecy le Vieux 2009, par marmotte_parano

L'auteur : marmotte_parano

La course : Cross de Noël d'Annecy le Vieux

Date : 13/12/2009

Lieu : Annecy Le Vieux (Haute-Savoie)

Affichage : 578 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Cross de Noël, le petit dernier avant de chausser les skis !

Le Cross de Noël : le petit dernier avant de chausser les skis!

 

Une semaine après la Saintélyon, j’étais inscrit sur le Cross de Noël à Annecy-le-Vieux organisé par l’AVOC et dont la responsable n’était autre que ma sœur. Je ne pouvais pas, ne pas participer (d’autant plus que la neige se fait attendre).

 

On arrive donc à 13h sur place avec mes parents qui étaient venus aussi pour l’occasion. Mon père et moi prenons nos dossards. Il fait bien froid, bien gris avec une petite bise qui rafraichit bien l’atmosphère.

 

Ce sera donc en collant pour moi, je m’habille bien pour repérer le parcours qui se décomposait en 2 petites boucles (le tour extérieur d’un stade) et 3 grandes boucles pour un total de 9km.

La grande boucle commence par un grand champ à longer, c’est humide mais pas boueux. Les appuis ne sont pas bien stables. Ça monte et ça descend. Puis le reste est sur un chemin gravillonné bien roulant, qui tourne et monte dans un bois. Petite section qui prend un raccourci avec quelques racines et un petit peu de boue. A la sortie de la forêt, on reprend une partie de la petite boucle en plat descendant.

Après cet échauffement, la décision est prise : pas de pointe ! Ce sera en chaussures de trail. Le seul passage qui nécessiterait des pointes serait le champ mais des trails suffisent.

 

Echauffement peaufiné. Et hop on se place sur le départ. On sera 108 à l’arrivée. Je replace mes lacets, je lève la tête et BAM, c’est parti. S’il y avait un décompte, je ne l’ai pas entendu. Je ne suis pas le seul surpris ! Et ça part vite, très vite. Ça se voit tout de suite que le niveau devant est assez relevé. J’essaye de ne pas me prendre trop au jeu. Je trouve rapidement ma place. Les 2 petites boucles passent vite.

On est vraiment bien encouragés au bouclage. Puis c’est le premier tour sur la grande boucle. Sur le champ, le coureur devant moi ralentit considérablement, je le double donc et je rattrape d’autres coureurs sur cette section. Je comprends l’erreur quand on revient sur le chemin, je suis un peu à bout de souffle. Je garde le rythme quand même dans la remontée dans les bois. Les écarts se sont faits. A une épingle, je constate qu’un espoir de l’UAM est pas bien loin et un gros groupe se trouve juste derrière moi. Ne pas se faire revenir dessus.

Deuxième tour. Cette fois-ci, je récupère un peu dans le champ. Ça tombe bien, l’adhérence est déjà un peu plus précaire. Sur le chemin, je relance, et je reprends les gars qui m’ont doublé dans le champ. J’encourage un coureur pour qu’il me suive.

A l’épingle, je constate que le gros groupe est toujours juste derrière et que l’espoir est toujours aux aguets derrière moi.

Allez un dernier tour. Même schéma, je ralentis dans le champ où le coureur que j’avais encouragé me double et me dit de m’accrocher. Il me prend quelques mètres que je rattraperai sur le chemin. J’essaye de garder une bonne foulée, mais ça commence vraiment à tirer. En montée, il n’y a pas de soucis, je rattrape mon retard. Malheureusement sur le plat descendant avant l’arrivée, je n’ai plus une foulée suffisamment grande. Je suis un peu à bout. Deux espoirs me doublent juste avant l’épingle.

Dernier effort, je peux encore les prendre, j’allonge dans la dernière ligne droite. Mais il leur reste du jus, je ne peux pas suivre. Je franchis la ligne en 33min50, à presque 2 min du premier espoir (gros, gros niveau effectivement !), 6ème espoir et 30ème au général avec le sentiment de mettre bien défoncer. Après l’absence de plaisir à la Saintélyon, ici j’ai pris mon pied, ça fait du bien de tirer comme cela sur la machine !

Mon père finit 2ème V3.

 

La remise des récompenses se font dans la foulée avec de beaux lots pour les premiers. La crêpe au Nutella arrosée de vin chaud passe toute seule.

Point de vue organisation, c’était au top. Les orgas sont à fond pour nous encourager sur le parcours et tout particulièrement au bouclage.

Bravo sœurette pour avoir géré cet événement avec brio et toute ton équipe !

 

 

1 commentaire

Commentaire de @lex_38 posté le 14-12-2009 à 19:55:00

Une course rapide pour te décrasser de la Sainté! Bien joué en tout cas, tu as toujours la pêche même en fin de saison! Pense à te reposer pour attaquer "au top" la saison de ski de fond!
Et Bravo à ta soeur pour l'organisation, elle va pouvoir souffler maintenant!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !