Récit de la course : Les Foulées de Vincennes - 10 km 2010, par Razouille

L'auteur : Razouille

La course : Les Foulées de Vincennes - 10 km

Date : 7/2/2010

Lieu : Vincennes (Val-de-Marne)

Affichage : 1075 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

25 autres récits :

Le récit

Un bof résultat pour ce qui est sans doute le 10 km le plus agréable que j'ai jamais couru

J'écris, j'écris, mais uniquement par habitude et clairement sans passion. Rarement une course ne m'aura aussi peu inspiré. À part peut-être le 10 km de Pantin de l'an dernier pour lequel je n'ai même pas fait de compte-rendu du tout. Non pas que ça se soit mal passé (ce fut une course superbe) mais j'en sors avec un sentiment d'inachevé. Pas vraiment de regrets mais quand même l'impression d'être encore passé à côté d'une occasion de faire un truc.

Toutes les conditions étaient réunies pour que je fasse péter le chrono. Enfin entendons nous bien, toutes celles qui n'étaient pas sous mon contrôle. La météo, contre laquelle on ne peut rien était clémente pour ne pas dire miraculeuse et a déjoué tous les pronostics des météorologistes. La pluie annoncée n'est jamais tombée, le thermomètre est remonté d'un coup pour ne redescendre qu'après la course, le vent qui souffle sans discontinuer et me cloue sur place en vélo depuis une semaine était en repos dominical, même le soleil qui parfois agace et éblouit était resté caché. L'organisation au cordeau permet de ne se préoccuper que de sa petite personne. Le parcours, plat, roulant, agréable est totalement propice à un record. D'ailleurs de nombreux coureurs ne s'en sont pas privé. Moi, non. Mais de peu. Il eut suffit d'une petite seconde.

Le départ est donné à l'heure, sans cohue et l'espace est dégagé dès le départ. Contre toute attente je suis en forme. Ces derniers jours, j'ai été presque tout le temps KO débout mais là, ça va. Je me suis bien échauffé, ni trop ni pas assez, on dirait que le métier commence à rentrer. Je fais un premier km pile ce qu'il faut et je passe le panneau à 5 mn pile. Le deuxième km monte légèrement je perds 5 secondes mais ça reste correct. Je réalise alors que les 40 secondes qui me séparent de la barre symbolique des 50 minutes signifient juste que je cours chaque kilomètre en 4 secondes de trop. 4 misérables secondes. Mais tout cela a-t-il un sens ?

Au ravito je marche quelques secondes, j'arrive pas à boire en courant et je repars toujours sur le même rythme mais le 5e kilomètre est plus difficile, je perds à nouveau 5 secondes puis 5 autres sur le 6e et ainsi de suite pour attaquer la longue ligne droite qui monte légèrement pendant 2 kilomètres. J'essaye d'accélérer très légèrement, histoire de regagner quelques secondes mais dès que je monte ne serait-ce qu'un tout petit chouia l'allure, je sens bien que le souffle n'y est plus alors je reste comme ça en me disant que j'arriverai surement à re grignoter sur le sprint final. Les 8e et 9e km qui sont si durs habituellement passent sans problème mais sans brio et j'arrive au dernier kilomètre en 46 minutes. C'est donc définitivement mort pour les 50 minutes mais l'an dernier aux foulées du 8e j'ai couru mon dernier kilomètre en 4'37 donc y'a encore moyen de battre mon record personnel si je me tape un peu dedans. Je monte l'allure en surveillant mon chrono et là je ressens une vraie souffrance, c'est vraiment dur, j'ai vraiment envie d'arrêter, la poitrine me brûle, j'ai l'impression d'être un semi-remorque fatigué sur un circuit de formule 1 et j'ai beau doubler beaucoup de coureurs, j'ai l'impression que je peux exploser en vol à tout moment. Puis l'arche apparait et je décide d'en finir le plus vite possible. Étonnamment les jambes répondent aussitôt et je me sens accélérer. Vu de dehors ça doit pas être très spectaculaire mais vu de dedans ça donne des sensations. Puis c'est le bip libérateur, je stoppe mon chrono qui m'indique 50'41 soit à la seconde près le même chrono que mon meilleur temps sur cette distance. Mais sur un parcours bien plus facile. Mais avec 4 kilos de plus. Mais... non rien, on va pas se faire 15 heure de PDT pour une poignée de secondes quand même.

Voila, pas vraiment une déception, pas vraiment de quoi pavoiser et, peut-être parce que je finis sans la moindre courbature ni même la moindre trace de fatigue, pas vraiment l'impression d'avoir donné le meilleur de moi-même.

En mars pas de course pour cause de voyage en Asie, prochain défi, survivre au 850 m de D+ du TVC le 4 avril.

5 commentaires

Commentaire de Chinaski posté le 08-02-2010 à 21:16:00

pourquoi tu ne laisses pas tomber les 10km pour t'essayer sur plus grand.
Tu n'es peut etre pas "fait" pour courir vite mais peut etre qu'en baissant la vitesse tu pourrais faire beaucoup de km ?

Commentaire de Razouille posté le 08-02-2010 à 22:44:00

Parce que je suis têtu :-) J'ai dit moins de 50, je ferais moins de 50 ! Même si ça dois me prendre 5 ans.

Commentaire de Jay posté le 09-02-2010 à 08:54:00

Salut Razou... euh Mickl :-D

bon, alors le 10km ... qu'est ce que j'ai pu morfler dans ce truc qui ressemble à un sprint ..long..très long.. et les kenyan qui te prennent 1 tour sur 3 .. dur dur moralement..

Mathematiquement parlant , moins de 50min , tu dois tenir la moyenne de 12km/h ... donc une question , en fractionné long tu cours à combien ? en gros, arretez moi si je dis une connerie, mais le 10km devrait se courir sur 80-85%mini de sa VMA .. donc tes entrainements frac court et long sur une VMA en gros de 15km/h .. donc je te conseille de faire des série de 800/1000 voir 2000m sur des allures de ce niveau .. Tu ne pourras atteindre ce chrono qu'en relevant tes vitesses d'entrainement pour t'habituer à courir dans ce rythme..

bon courage à toi .. j'ai de plans de 10km si tu le souhaites mais juste un conseil, prends le bouquin de B. Heubi qui est tres facile d'accés et riche d'enseignements sur toutes les distances.

Jay

Commentaire de Chinaski posté le 11-02-2010 à 13:51:00

Et dire que je me plaint.

Mon meilleur temps est de 49'28" apres seulement une semaine d'entrainement suite a des douleurs aux genoux et sans jamais avoir travaillé ma vma :D

Tu y arrivera sans probleme a passer soous les 50'.
Si tu veux je te servirais de lievre un de ces 4

Commentaire de romano76 posté le 22-02-2010 à 23:48:00

41 secondes, c'est vraiment pas grand chose, ALLEZ!! la prochaine est la bonne et un grand merci pour ton message et ta com sur l'ICE TRAIL. à bientôt et bon voyage.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !