Récit de la course : Les Foulées Annemassiennes 2000, par serge

L'auteur : serge

La course : Les Foulées Annemassiennes

Date : 26/11/2000

Lieu : Annemasse (Haute-Savoie)

Affichage : 2281 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

Il ne faisait pas beau ce dimanche matin, averses et rafales de vent. Comme je me suis beaucoup entraîné sous la pluie ces dernières semaines, la pluie ne me dérangeait pas trop. Par contre, les rafales sont plus gênantes pour faire un bon temps mais le vent a cessé pendant la course.

J'ai récupéré mon dossard. J'aurai pu le prendre la vieille mais j'avais oublié mon certificat en allant en ville. L'an dernier, c'était une grande bousculade car le local était inadapté : un long couloir très étroit. Cette année, ils ont changé la salle et cela aller mieux. Cette fois, pour changer un peu, le tee-shirt avait des manches longues.

Comme au moment de ma changer, il pleuvait, j'ai mis un collant long et une veste légère à manches longues pour la course. Pour l'échauffement, j'ai rajouté un bas de survêtement et un k-way. Ayant oublié ma casquette, j'ai été mouillé lors de mon footing d'une quinzaine de minutes. Je me suis étiré, j'ai enlevé mes épaisseurs en trop. J'ai fait quelques accélérations. Au départ, on a eu le droit à un rayon de soleil.

Les premiers mètres ont été durs car nous étions très serrés. J'ai fait ce premier kilomètre sur les cotés en 3'25, un peu trop rapide. 3'32 ou 3'33 aurait été mieux. Les sensations sont correctes. Je passe au second kilomètre en 7'01 soit dans les temps pour réaliser 35' au final. Au km 3, j'ai 5 secondes de retard. Je me suis que si je suis bien par la suite, j'arriverais à accélérer. Je continue au même rythme. J'essaie de suivre une féminine. Je finis le premier tout de circuit.

Les 10 km comportent 3 boucles. La première est un peu plus petite que les deux suivantes qui sont identiques. C'est principalement un aller-retour avec peu de virages et de longues lignes droites. C'est tout plat.

Je n'ai pas de bonnes sensations. Mon coeur monte bien (185), mes jambes ne sont pas lourdes, je ne suis pas à bout de souffle mais je n'avance pas au rythme voulu. Je perds encore quelques secondes au passage du 4ème kilomètre. Je passe en 17'45 à la mi-course soit un retard de 15 secondes. Cela me semble mal parti car je ne sens pas capable d'accélérer. Je reste derrière la vétéranne. Je perds de plus en plus de temps au fil des kilomètres. Je finis le dernier tout sans pouvoir accélérer. Sur les derniers kilomètres, pas mal de concurrents me doublent mais je n'ai pas assez de volonté pour prendre leur foulée. Un début de point vient noircir le tableau à 2 kilomètres de l'arrivée. Je n'arriverais pas à battre mon record sur la distance. Je finis en 36'23 à ma montre, déçu de ne pas avoir pu tout donner et de ne pas être dans un bon jour.

La pluie recommence à tomber. Elle m'aura épargner pendant la course. Je me prends un thé et je vais voir les résultats sur un écran défilant. Je finis 91ème sur 562 classés. Mon temps officiel est de 36'24 (16.5 km/h). Je suis 4ème espoir. Le vainqueur, un russe, bats le record de l'épreuve en 30'02. Je vais me changer à ma voiture.

En attendant la remise des prix, je regarde les résultats et je surfe sur internet. France télécom avait installé un stand de démonstration d'internet.

Les espoirs n'ont pas été récompensés. Comme le premier espoir a fini 2ème au scratch, j'aurai pu monter sur le podium.

Conclusion : je n'ai atteint mon dernier objectif de l'année : descendre sous les 35 minutes au 10 km. Mais je suis très satisfait de ma première année complète de course à pied. Je ne me suis pas blessé. J'ai réussi mon premier marathon. Je suis rentré de nombreuses fois dans les 20 premiers de courses et je suis classé dans le challenge oxygène des courses de montagne.

Maintenant, je vais faire un mois de décembre tranquille avec deux courses faites en touristes. Pendant les vacances de Noël, je vais couper la cap et faire du ski de fond. En janvier, travail de l'endurance avant de reprendre la vma et le seuil en février. Avant la saison des courses de montagnes 2001, je vais essayer d'élever mon record sur semi à un niveau reflétant mieux mes possibilités.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !