Récit de la course : L'Ascension du Col de Vence 2010, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : L'Ascension du Col de Vence

Date : 2/5/2010

Lieu : Vence (Alpes-Maritimes)

Affichage : 679 vues

Distance : 11.8km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

L'ascension du col de Vence

 

Ben non... le col de Vence il n'y en a pas qu'un sur terre comme je croyais...  

Ben oui... le seul vrai col de Vence se trouve au dessus de Grenoble et mène dans la Chartreuse... enfin... je croyais...

 

Depuis j'ai appris qu'il existe une ville... oui UNE VILLE ENTIERE qui porte ce nom ... Dingue... et au dessus un col... avec une course

 

Et cette épreuve est l'ouverture du challenge FFA de course de montagne... et Vivalp! il a dit: "on y va!"

Alors nous... droit dans nos running, cardio au clair, doigt sur le chrono, on fonce  

 

On vous la conseille cette course?

 

Oui, sans nul doute.

 

Déjà, le coin vaut le détour et mérite de passer un WE complet et visiter un peu.

On vous conseille même de passer par la N75 (si ça ne vous dérange pas de poser des renards à droite et à gauche...)...

 

La course est bien organisée, le paysage et merveilleusement lunaire... bon... nous... avec la brume on a pas vu la mer, mais il parait que quand le ciel est dégagé (et ça doit être fréquent) c'est très beau.

 

Pour le parcours, soyons clair, c'est route (pas un mètre de sentier), uniquement montant (pas un cm de descente), 11.8km, 620m D+ annoncés. La pente est régulière: pas technique pour un sous, on peut aller vite.


Par ailleurs, en fin de course, plutôt que descendre par la navette,  rien que de penser au (long) retour en voiture, on a fait le choix avec Obm, Tortillas, Pedro et madame de redescendre en petit footing pour décrasser.

Bonne idée nous a pris, car sur le chemin on a suivi un groupe coupant à travers "champs".

Descente très chouette par un sentier de randonnée avec de très sympathiques coureurs et reuses du coin.

 

 

La veille

 

La veille, nous récupérons les dossards.

Discussion avec un organisateur qui nous renseigne sur le parcours.

 Curiosité... j'ai droit à un dossard préférentiel alors que d'autres qui cavalent bien plus vite que moi n'en n'ont pas  ... Quelle blague 

 

Mais bon, Genep (qui en a un, à juste titre) me rassure: ils semblent avoir été attribués un peu au pif...

Ouf , ça m'aurait presque mis la pression cette histoire. En effet, je suis sans stress, relax après le marathon d'Annecy, je viens en me disant que je ferais "en dedans" (sachant que je me donnerai certainement "au mieux"... mais sans préparation spécifique autre qu'une séance en côte la semaine précédente...) 

 

Repas à Villeneuve-Loubet samedi soir avec tout le monde et dodo au camping. 

 

L'avant course 

 

Echauffement, impressionnante marée de maillots verts et jaunes (CMI).

Et sous les maillots, plein de bonne humeur et de motivation. 

 

 

 Une petite reconnaissance du départ, pssst à droite, psssst à gauche et direction départ.

Ouf! pas de réel sas préférentiel, Ludo se place (justement) devant moi.


Le temps s'alourdit, on craint d'avoir un peu chaud.

 

Le bang de départ, excusez du peu, est donné par Diagana en personne

 

La course  

 

On part donc pour une boucle autour de la vieille ville.

Je recherche un rythme de10km... enfin... je recherche les sensations... ça fait longtemps... 

Un peu coincé par des coureurs, j'hésite à faire l'effort pour me dégager (réflexe de marathonien économe...). 

 

Manu R. lui se pose moins de questions et déboîte... Ben vi... ilarézon! Je le suis... tout en le laissant prendre un peu d'avance... Chaque chose en son temps et je connais le bonhomme et ses légendaires départs à "fond les manettes"...

J'évalue ma forme tout en mettant du rythme.

 
On tourne autour du centre, on revient par les petites rues sous l'arche de départ et on file sur une avenue en direction du col.
 

Petit à petit je reviens sur Manu R. et le double avant d'attaquer la montée.

Encouragements mutuel en passant.

 

Je prends le rythme et commence à remonter quelques concurrents.

Assez vite, décision est prise d'essayer de ne pas tomber dans un "trou" .

Je rejoins un groupe et surveille l'écart qui se creuse avec le groupe suivant. Dès que je sens que l'écart grandis trop, je relance pour me détacher et rattraper les grimpeurs qui filent.

 

Le cardio monte et mon corps réalise que je vais, encore, lui demander d'en baver un peu...

Il me remonte une certaine lassitude.

Petit travail mental (vous savez, le petit diablotin et le petit d'ange qui se querellent au dessus de votre tête: "mais cesse donc! A quoi sert de courir? Hein?" contre "Donne tout! Reste motivé sinon tu vas le regretter!")

 

Les km me paraissent passer doucement... 

 

 J'entends un groupe qui me remonte nettement. Un coup d'oeil: une féminine. La première?

Je m'écarte pour lui faciliter le passage et lui emboîte le pas: l'occasion fait le larron!

Après m'être fait tracté, je prends le relais à mon tour.

Puis après un moment (1 ou 2km?), je la laisse repasser et filer ...

Trop rapide pour moi mais ça ma permis de bien décrocher le groupe avec qui je courais avant son arrivée

 


Les km commencent à me paraître plus courts du coup 


A chaque ravitaillement (nombreux) je m'asperge les cuisses d'eau et boit quelques gorgées.

Une habitude prise aux gendarmes et voleurs l'année dernière... Franchement... de quoi ai-je l'air avec mes deux gobelets...

 

Ca commence à devenir dur... Une envie de pose pipi... je cède... grrrr... ma tête m'a eu... c'était juste pour souffler un peu Relance pour rattraper les 5 à 10" perdues.

 

 

Sur la fin ça commence à devenir dur... Je fixe un maillot bleu devant moi et surveille de l'oreille un certain "Laurent" que beaucoup encouragent à me rattraper. Ca ne bougera pas jusqu'en haut.


Sur les 2 derniers kilomètres, je suis en mode essoufflé, respiration poussive... 


Coucou Brague spirit qui reconnaît les kikoureurs même quand ils ne portent pas de signe distinctifs 

...Et il encourage tout le monde, ce qui me re booste un peu (on fait le coq...), mais je plafonne vite.


Je finis la course en accélérant pour ne pas laisser d'espoir à mon poursuivant (désolé Laurent...)

 

Au final, pour ceux que ça intéresse: 52'44", cardio moyen à 172 et temps de passage:

10'09" (9 km avant l'arrivée)

4'26" (8 km avant l'arrivée)

4'23" (7 km avant...)

4'38" (6 km)

9'50" (4 km et 5 km)

4'53" (3 km)

4'45" (2 km)

5'01" (1 km)

4'36" (dernier km)

Mais bon kilomètres accrochés sur des poteaux, donc certainement imprécis.


Les fusées du club se sont bien classées (Genep, Ludo, David). Pedro a pris plaisir, n'a pas vomi et ne s'est pas fait doubler par Vivalp!, Obm fait moins d'une heure (il aime ça), Manu R est arrivé motivé pour s'entraîner plus et arriver devant moi aux prochaines courses, les filles se classent 5ème par équipe, et j'en oublie.

 

Voilà en quelques mots ce que j'ai pu vous conter de cette chouette montée du col de Vence (l'autre...)  



8 commentaires

Commentaire de Vivalp ! posté le 19-05-2010 à 08:02:00

5 secondes pour la "pause pipi". Mais c'est le record du monde ! Sacré Pat'Jambes. Toujours un plaisir de lire tes cr et de participer à tes côtés aux courses (du moins au début).

Commentaire de Arno_SMAG posté le 19-05-2010 à 08:30:00

Bon je suis déçu : depuis 1 heure je clique sur l'image du parcours pour l'agrandir et rien ne se passe ...

Commentaire de brague spirit posté le 19-05-2010 à 08:38:00

Avec vos belles tenues "flashies",pas nécessaire de porter un signe kikous.

Merçi pour ces témoignages,qui je l'espere,sauront,emmener d'autres kikous,découvrir,l'autre col de Vence.

RDV,en 2011.Pour la date,les autorités y réfléchissent.

Commentaire de tortillas38 posté le 19-05-2010 à 08:49:00

Beau CR Pat!
Oui pour l'année prochaine avec la redecente sur vence bien sur!

Commentaire de pedro38 posté le 19-05-2010 à 11:59:00

comme d'hab, beau cr! juste une erreur: t'imagines Obm redescendre avec nous par un chemin de terre?? On ne serait pas encore arrivés!
T'es trop fort Pat'jambes (mais je conserve quand même le poster de Genep!)
Pedro38

Commentaire de le_kéké posté le 19-05-2010 à 12:12:00

Je comprends pas j'étais aussi au col de Vence et j'ai vu personne à part des vélos et des voitures qui montaient en direction de la Chartreuse. Par contre je crois que tu as perdu la raison, le dernier qui a vu la mer de la haut il avait abusé de la Chartreuse verte.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 19-05-2010 à 19:47:00

BRAVO Pat, et oui elle est sympa cette course.
Merci pour le récit. T'es redescendu trankilou en decrassage? On avait bien aprécié nous l'an dernier.

Commentaire de Manu R. posté le 20-05-2010 à 20:50:00

Bravo pour ta course et ce CR très agréable à lire.
Après, le bel enchainement de courses que tu viens de nous faire, à mon avis, t'es bel et bien toi aussi à classer dans les fusées.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !