Récit de la course : L'Escapade d'Ensuès 2010, par CROCS-MAN

L'auteur : CROCS-MAN

La course : L'Escapade d'Ensuès

Date : 7/11/2010

Lieu : Ensues La Redonne (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1408 vues

Distance : 12.5km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

ESCAPADE ENSUES 2010

ESCAPADE D’ENSUES 12,5 kms

Bonjour les amis,

Bon, cette course n’était pas prévue, c’aurait dû être repos entre Mars Cassis et Nice Cannes, mais des nouveaux camarades de course du midi en ont parlé et il en fallait pas plus pour m’engager. De plus  c’est à côté alors pourquoi se priver d’une petite séance au seuil pour décrasser les injecteurs en pleine préparation d’endurance ?

En 2007, année de mon entrée en CAP, j’avais mis 1h03’23, pas encore de récit mais je me souviens être parti un peu fort, qu’il faisait un mistral de ouf, et que j’en avais bien bavais pour finir.

Quelques + de 130 courses plus tard, l’appréhension n’est plus la même, ce matin c’est promenade…enfin promenade à la Solitaire quand même, quand on peut envoyer on envoie  LOL.

 Ensues

c'est une maison bleue

 

Sur place vers 8h30 pour un départ à 9h30, récup du dossard, papotage, un peu d’échauffement, changement de tenue pour du court car j’ai moins froid finalement et on va bientôt y aller.

J’ai oublié de prendre ma petite bouteille de bleu habituelle, tant pis.

1er km prudent 4’20, on descend une longue rue, virage à gauche, on remonte un peu, pui on reste à droite et on rentre en colline.

J’ai vu le profil et donc on va grimper jusqu’au 7,5ème  km mais en attendant une belle descente alors j’en profite pour épargner des secondes et même si le chemin de terre et de pierres est plutôt défoncé, je boucle tout de même un bon 3’59 puis progressivement on attaque l’ascension et là je le fait aux sensations, dès que ça chauffe un peu trop les cuissots et que le cardio monte dans les tours, je ralentis et je marche si nécessaire.

C’est ma méthode à moi et ça me convient, le majorité qui me passent quand je marche, je les reprend un peu plus loin.

Km3 : 4’29Km4 : 4’57Km5: 5’08Km6: 5’23

Pas facile mais je m’accroche sans me prendre la tête, ZEN ATTITUDE, lunettes de soleil avec ma mini caméra camsport NANO fixée sur la branche, j’encourage ceux qui peinent, salue des coureurs et coureuses du Marseille Trail Club en leur rappelant qu’il y a les 24h de Marignane les 3 et 4 décembre.

Km7 : 6’09

Km 8 : 5’39

Le cadre est superbe, on surplombe bientôt tout le coin et donc vue panoramique, alors je me paie une photo à 1mn, ça vaut largement le coup, un coup d’eau au ravito du sommet avec un petit gel coup de fouet et ZOU c’est parti mon KIKI, le reste est en descente avec quelques coups de cul seulement vers la fin.

La descente est violente du fait de l’état du chemin, il ne faut pas penser au risque sinon ce n’est pas jouable et c’est souvent le meilleur moyen pour se faire mal. Alors reste souple…

Km 9 : 3’57

On récupère le bitume

Km10 : 3’57

La pente du 11 calme mes ardeurs, dommage j’étais bien lancé, je marche un peu de nouveau pour passer le raidillon.

Km11 : 4’40.

 Un coureur sans dossard avec ML mizuno noir de la ronde des vignes 2008 m’encourage à ne pas lâcher, je n’en avais pas l’intention et dès que la pente joue en ma faveur je relance et grappille quelques places encore.

Km12 : 4’05

On remonte la longue rue du départ, 500m, les encouragements sont là, un gars devant qui ralentit, j’accélère pour le gratter mais il est averti et repars, je décélère en souriant de sa réaction et lui tape la main après la ligne.

57’50, 64ème / +370 rentrants, dans les 17% pour une course difficile pour moi

à cause des côtes, c’est très bien, je suis satisfait.

Un coca, un verre d’eau, et je retrouve Franck de Marignane et de DKT, il a fini devant moi ainsi que Patrice.

On discute un peu et je lui donne des affiches pour faire de la pub au magasin pour ma course.

C’est COOL.

Et voilà, je ne traine pas trop, finalement il n’a pas plu.

 

Dimanche prochain sera mon 3ème NICE CANNES, 16ème marathon, et 9ème de l’année. Je compte bien essayer d’y taper un chrono comme je l’avais fait dans ma précédente série de 5 avant l’été, on verra bien.

Merci de m’avoir lu et à très bientôt.

 

8 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 09-11-2010 à 20:33:00

Quel appétit de Marathons Jean-Louis !
Tu oublies le 24h00 d'Antibes en juin
Tes 24h00 de Marignane en décembre sera je pense ta dernière course de l' année.
JC

Commentaire de chanthy posté le 10-11-2010 à 07:51:00

merci pour le récit
RDV Nice :)

Commentaire de kkris posté le 10-11-2010 à 10:30:00

un bon échauffement avant Nice Cannes! a samedi.

Commentaire de Bruno CATANIA posté le 10-11-2010 à 11:14:00

Bon bé les escapades champêtres te vont bien...en attendant retour sur le long et RV à Nice ce dimanche !!!
Merci pour le CR et bravo pour ta course.

Commentaire de RogerRunner13 posté le 10-11-2010 à 16:11:00

Merci Jean Louis pour ce récit, simple décrassage avant ton prochain marathon, à bientôt.....

Commentaire de NICO73 posté le 12-11-2010 à 08:32:00

a part la première vidéo que je n'arrive pas à lire, merci pour ce petit moment de colline qui me manque. Bravo infatigable Jean Louis.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-11-2010 à 18:43:00

Tu cours depuis 2007 !!! Quel machine à running !

Voilà une distance et un profil qui m'auraient convenu !

A très bientôt Jean-Louis !

Commentaire de domi81 posté le 13-11-2010 à 12:42:00

bravo jl pour cette nouvelle coursette !!
t'es vraiment increvable.....!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.27 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !