Récit de la course : Trail du massif de Fontfroide 2011, par Francis31

L'auteur : Francis31

La course : Trail du massif de Fontfroide

Date : 6/3/2011

Lieu : Narbonne (Aude)

Affichage : 931 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Difficile reprise

Après plusieurs mois sans pouvoir courir du fait de ma sciatique persistante, après 8 semaines de soins kinés, après une reprise progressive de l'entrainement, il ne me restait plus qu'à me tester sur une course.
J'avais programmé ce test une semaine plus tard, mais l'absence de douleur à l'entrainement et le magnifique temps prévu me conduise ce dimanche vers Narbonne pour une 3ème participation à ce sympathique trail.
L'occasion de retrouver avec grand plaisir Michel, compagnon de multiples aventures traillesques, venu en "touriste", Christophe dit "La Zéze", Gaëtan en reporter photographique, Serge, Marc "Marco", Ghislain, et Maxime grand vainqueur du jour.

Après avoir échangé quelques mots avec les uns et les autres, je vais m'échauffer dans les vignes pour m'échauffer mais aussi pour me réchauffer .



Bonne surprise, pas de douleurs, tout semble aller bien du point de vue physique.
Je ne suis pas serein pour autant : cela fait plusieurs mois que je n'ai pas participé à une compétition et ma reprise d'entrainement est relativement récente...

Et c'est parti pour 24 kms et 900 m D+.

On attaque directement par une longue côte dans laquelle je prend mon rythme, sans m'affoler. Je suis là pour me tester par pour faire un chrono, même si je garde en tête mon meilleur temps sur ce trail : 2h24...

Arrivé à Mourel Redon, premier point haut, c'est la bascule...Et je tente naturellement une accélération. Ce qui déclenche la vilaine douleur que je redoutait. Je reprend donc mon rythme "tranquille" de manière à rester en dessous de mon seuil de douleur. Y a plus qu'à gérer...Plus que 20 bornes...

Je retrouve Gaëtan avec qui je discute quelques instants...Et qui me remonte le moral.



Photo Gaëtan


Nous remontons la combe du ruisseau d'Aulière avant de basculer à nouveau dans la célèbre combe d'enfer, dans laquelle je reprend un peu mon souffle dans le bouchon qui s'est formé.

 

 

 

Nous passons sous le roc de Fontfroide. Je peux toujours pas accélérer, mais, consolation, je cours toujours.


Photo Gaëtan

Puis légère remontée sous le roc des Noux avant de plonger vers l'abbaye de Fontfroide.



Photo Gaëtan

Je gère plutôt bien la montée vers la Croix (je la voyais même plus difficile).
 

 
 
Arrivé en haut,
 

 
je regarde mon chrono et constate que je "n'ai que" 3 minutes de retard par rapport à mon meilleur temps!! Mais est-ce exactement le même parcours ? Parce que j'ai plutôt l'impression de me trainer ! Je commence à "rêver" d'un finish en 2h30 !

Je redescend prudemment ... Plus que 8-9 kms...Plus que, plus que...C'est vite dit, car je sens la fatigue me plomber les jambes et mes douleurs plus présentes.
L'idée de m'arrêter me traverse l'esprit. Je me reconcentre et me fixe comme objectif  de courir même lentement sur toutes les parties plates ou descendantes et d'alterner trôt-marche dès que ça montera....

Bon, j'avoue que dans le mur qui nous mène à la bosse de Miliou, c'est la 1ère lente qui sera enclenchée.
 
 
 
 
Pour la suite, les derniers kms se feront "au mental".
Courir, ne pas s'arrêter, ne pas penser à la fatigue, ne plus sentir la gène liée à la sciatique.

A 1 km de l'arrivée, c'est Michel qui vient m'encourager.


Photo Michel

Mais rien n'y fait. Je peux pas accélérer. Plus de jus.
Je passe donc la ligne d'arrivée en 2h 45 avec des sentiments mitigés : déçu de mon temps mais fier d'avoir terminé, déçu d'avoir souffert mais content d'avoir géré malgré tout...



Photo Gaëtan

Après le casse-croute et quelques minutes de repos, mon analyse évolue : 6 mois sans compétition, un souci physique tout au long de cette période : je ne pouvais guère m'attendre à mieux.
Point plus inquiétant : je pensait être "guéri", et si je peux désormais courir (chose inenvisageable il y a 2 mois), la douleur est toujours présente.
J'hésite donc sur la conduite à tenir : privilégier le repos ou bien renforcer l'entrainement pour regagner en vitesse et surtout en endurance.


trail de Fontfroide 2011
<br>

5 commentaires

Commentaire de Kadoc-31 posté le 07-03-2011 à 11:06:00

Bravo pour ce sympathique récit et ta course.
L'année prochaine je vais te poutrer ! :-)

Commentaire de GAE11 posté le 07-03-2011 à 20:10:00

Enfin le retour de francis parmis nous,super matinée et super trail vivement que t'es plus de douleurs
@+ sur les sentiers

Commentaire de Berty09 posté le 08-03-2011 à 00:35:00

Bravo Francis. De tout coeur avec toi pour une reprise progressive de nos trails adorés. A la prochaine.

Commentaire de Berty09 posté le 08-03-2011 à 00:35:00

Bravo Francis. De tout coeur avec toi pour une reprise progressive de nos trails adorés. A la prochaine.

Commentaire de Gibus posté le 12-03-2011 à 10:07:00

Super retour du Francis national.
Francis the traileur

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !