Récit de la course : Trail des 5 Moulins - 50 km 2011, par Le Loup

L'auteur : Le Loup

La course : Trail des 5 Moulins - 50 km

Date : 2/7/2011

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 702 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

27 autres récits :

L'être de mon moulin...

 

Je me doutais bien qu’il ferait chaud… C’est chaque fois la même histoire sur cette course avec son départ à 13h et ses passages dans les champs ! Cette année ne fut pas la plus pénible, loin de là même, mais je suis certain que quelques-uns se seront laissés surprendre malgré tout. 

C’est souvent un avantage de bien connaître le terrain et depuis l’année dernière j’ai beaucoup tourné sur le secteur ; au point que la forêt des Grands Avaux n’a presque plus de secrets pour moi. Les autres secteurs du parcours commencent également à être bien connus des habitués des courses de l’Essonne, et des courses de Mondeville en particulier aux rangs desquels je me compte…

 

Finalement la seule inconnue du jour était ma condition physique !

 

--- petit aparté ---

 

Après une torsion très douloureuse de la cheville au Nivolet (elle-même sur une ancienne blessure de 2009…) et un marathon gâché fin mai pour les mêmes raisons, j’avais décidé de rester au repos au moins 2 semaines à compter de début juin.

 

Mais lorsque je suis retourné courir, autour du 20 juin, j’ai vite compris que la cheville n’était pas réparée…

 

 La douleur s’obstine, juste sous la malléole externe, se prolongeant sous le pied. Je suis devant un dilemme bien connu : renoncer à mes projets immédiats et consulter… ou persister, sachant que je me suis également proposé pour accompagner un kikou au TOE fin juillet. Comme tout coureur qui se respecte je suis un habitué des forums… de médecine et je pense savoir à peu près le type de blessure auquel je suis confronté : cela ressemble à une atteinte des ligaments externes de la cheville. Il y a 3 faisceaux de ligaments en fait et je pense être touché sur la partie antérieure et peut-être médiane (à cause de la douleur qui se poursuit jusque sous le pied). Par contre côté tendon d’Achille aucun symptôme… Ils (les ligaments) ont été étirés violemment et sont certainement lésés et distendus (mais sans arrachement sinon je pense que je sentirais une douleur beaucoup plus intense). Conséquence : pas de maintien et le pied tourne vers l’intérieur. Strappé, et à condition de ne pas forcer, je m’aperçois que je peux tenir, cependant pas question de terrain dur (route) ou trop technique car à la moindre perte de vigilance c’est la sanction immédiate ! 

 

Je prends ma décision une semaine avant les Moulins avec un test de reprise en forêt sur 25km, car je me dois de faire au moins une séance longue si je ne dois avoir que ça comme préparation.

Je dévisse bien un peu en posant le pied sur quelques racines en fin de parcours mais je suis à peu près sûr de pouvoir contrôler en restant attentif. En revanche je n’ai certainement plus beaucoup de caisse après 3 semaines d’arrêt, et ce malgré un cardio resté très bas pendant la séance. Tant pis, je ferai un départ prudent et j’essaierai de tenir un rythme régulier jusqu’à la fin, sans à-coups ni accélérations… Sur 25km pas de plaisir sans accélérations, mais sur 50km ça devrait aller !

 

--- fin du petit aparté ---

 

Bob vissé sur le crâne et sac sur le dos, me voici prêt à prendre le départ de ce trail des Moulins !  Je suis en retrait, c’est-à-dire dans le paquet et pas aux avant-postes comme j’aime à être habituellement sur les départs de Mondeville.

2 minutes plus tard je marche, englué dans le goulot du petit chemin qui monte vers les champs ! Grr, je le savais… mais aujourd’hui n’est pas le jour pour un exploit individuel ; aujourd’hui il faut tenir, et si possible sans trop casser l’allure à la fin.

 

Je trottine sagement sur le premier segment à découvert ; Lutin93 et Jorge sont à mes côtés. Ayant choisi de ne pas bourriner j’écoute quelques morceaux d’Enya dans mon mp3 pour passer le temps. Ce n’est pas de la grande musique mais c’est lent... J

 

Au bout d'1/4 d’heure Thierry est toujours là et semble me parler… Je coupe le son et lui demande s’il n’est pas un peu vite. Il me répond qu’il va peut-être tourner sur le 25km… « Okay - je remets le son - Bonne course » !

 

Un peu plus loin, vers le kilomètre 7, c’est Hassan qui se porte à hauteur ; il est arrivé un peu en retard et a oublié son ravitaillement solide… Je lui propose quelque chose mais il me dit qu’il a déjà ramassé 1 ou 2 gels pas entamés depuis le départ, quelle chance !! - pour lui et aussi pour les chemins, grr ! -

Je connais le niveau d’Hassan, je n’ai jamais fini une course devant lui, aussi lorsqu’il se place devant moi je profite un peu de l’allure mais je me promets de ne pas forcer pour le suivre ; je dois faire ma course, pas la sienne…

Nous passons le premier point d’eau au lieu-dit Les Rochettes entre le 12ème et le 13ème km, au niveau de la bifurcation entre 25km et 50km. Nous alternons singles et chemins plus larges dans les bois en dessous de Moigny-sur-Ecole et menons l’allure tour à tour pour un petit groupe de 3-4 coureurs mais je reste dans ma bulle, toujours en musique. Je commence à chercher des morceaux plus rapides au fur et à mesure que nous progressons dans les bois. Les kilomètres se succèdent, nous traversons Moigny, et Hassan ne démarre toujours pas… Jorge a disparu de mon champ de vision depuis un moment mais il n'est pas bien loin, je le sens encore...

Nous échangeons un peu avec Hassan et je lui parle du ravito de Courance qui précède un passage exposé et difficile… très certainement le tournant de la course l’année dernière pour moi. Justement nous ne tardons pas à y arriver.

Rôdé à ne pas perdre de temps sur les tables grâce à un remplissage express de mes bidons latéraux (j'adore ce sac Bert' !!!) je redécolle dans la minute sans vraiment prêter attention à ce qui m’entoure, toujours dans ma bulle. Je pensais Hassan capable de remonter pour chercher un appui avant de prendre son envol ; au lieu de quoi je ne le reverrai plus de toute la course !!!

 

Parti sobrement, et aidé par une météo clémente cette année, je passe beaucoup mieux les faux plats exposés qui précèdent Soisy-sur-Ecole. Je reprends un coureur qui alterne déjà entre course et marche un peu avant le Moulin Neuf alors que nous ne sommes qu'à mi-parcours. Au loin je peux encore apercevoir 2 autres coureurs ; l’un jaune fluo et l’autre orange fluo. Merci les gars pour les repères visuels : vous me servirez beaucoup dans ce passage un peu long !!!

 

Nous retrouvons le couvert de bois que je connais particulièrement bien… Je remonte doucement sur le coureur en jaune. Nous établissons le contact au sommet d’une petite butte, le "Tertre Blanc"dans le bois de Réaux si je ne me trompe, et je reconnais un kikou : CapCap. On discute un peu mais il repart bien vite et je ne tiens pas à accélérer, je reste concentré et le regarde s’éloigner doucement dans les allées sablonneuses entre les grands arbres de la forêt des grands Avaux. On se retrouvera encore au point d’eau suivant 10km plus loin à l'Aqueduc de la Vanne mais rebelote et je ne cherche toujours pas à suivre. Lui semble avoir repris son rythme, bien calé à nouveau…

 

Dans les kilomètres suivants un autre coureur sera repris, et dévoré lui sans l’ombre d’un remord !

 

J’aborde enfin la dernière portion boisée, les Roches, en cette fin d'après-midi paisible. C’est là que l’année dernière j’avais fait fausse route et était reparti pour une seconde boucle jusqu’à… Launay ! Je redouble de vigilance mais cette fois le parcours semble très bien balisé. Sans doute l’était-il tout autant l’année dernière ; c’est fou ce qu’un peu de lucidité aide à s’orienter !!!

 

Dernier effort ; le fameux retour vent de face… Je vois toujours Damien devant, et aussi le coureur orange au loin me semble-t-il. Il doit bien y avoir un kilomètre entre chaque coureur… Je glisse un regard en arrière par curiosité et je distingue dans un halo de poussière une ou peut-être 2 silhouettes ; je les sais trop éloignées désormais pour changer le classement…

 

J’en termine enfin avec le long chemin du retour et me coule avec plaisir dans le dernier single. Je range les écouteurs dans ma poche pour profiter un peu de l’arrivée, je sais aussi que le micro nous sera tendu par le speaker sitôt l’arche passée. J’en suis là de mes pensées lorsque je me prends une branche en pleine tête. Sous le choc mes dents s’entrechoquent et l’une d’entre-elles se casse même ! Plus de peur que de mal, elle n’est qu’ébréchée (mais bien)… Quel impact ! Sur le coup j’ai cru que 3 ou 4 dents étaient explosées…

Je franchis l'arche d’arrivée en comptant encore les morceaux dans ma bouche et je vois qu’un coureur s’était rapproché à seulement quelques mètres derrière. Il a dû se faire un finish époustouflant mais complètement inutile !!!
 

Quelques mots peu inspirés au micro puis je m’assois à l’ombre du gymnase pour attendre les potes et savourer enfin ce trail de reprise couru tout en douceur… Je ne suis pas mécontent du résultat en regard du manque évident de foncier.

La cheville a encaissé, malgré quelques alertes et un peu de travail de compensation, mais je sais qu’il faudra se résoudre à consulter après le TOE certainement, sous peine de ne pouvoir profiter à plein régime de mon objectif de fin d’année. Je me suis inscrit avec envie sur le 50 miles du North Face Endurance Challenge de San Francisco que je courrai à la place de ma course favorite de ces 2 dernières années : l’Origole, qui elle, n’aura pas lieu cette année.

 

Un salut (amical) aux kikoureurs croisés avant ou après la course, que je ne cite pas tous dans mon récit, mais qui se reconnaîtront parce qu'ils y étaient... ;-)

 

7 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 05-07-2011 à 15:12:12

Bravo Alex, pour cette belle 15ème place sur le 50km, avec une cheville douteuse.
Merci pour ton CR clair et précis, jusqu'au détail près, des dents ébréchées ...
Bon prochain 80km North Face Endurance Challenge de San Francisco !

Commentaire de Le Loup posté le 05-07-2011 à 15:31:36

Voici l'occasion de tester ce nouvel outil de réponse aux commentaires ! Merci pour le tien Jean-Claude ; je devais vraiment être dans ma bulle car je ne t'ai pas vu... Désolé ! A une prochaine, le cul d'enfer si je suis en état ?

Commentaire de lutin93 posté le 05-07-2011 à 15:57:33

merci alex de ce récit, on se croirait revivre la course en direct, en effet , je suis parti sur des bases assez rapîdes car je voulais m'orienter sur le 25km car dans 15 petits jours , je serai sur la skyrace et la ce sera une autre paire de manche, mon rythme s'est ralenti par la suite , douleur au pied gauche ( ampoule)du a mes news shoes riot 3 adidas
encore bravo pour ta maitrise de la course, prochain défi pour ma part, l'imperial en septembre

a une pochaine mec et bravo

Commentaire de gilles75 posté le 05-07-2011 à 16:45:33

Maintenant je comprends pourquoi tu n'avais pas l'air serein au début.
Au plaisir de te revoir sur un off car pour moi cette année les trails c'est fini !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 05-07-2011 à 17:18:50

... Tu vas devoir changer de pseudo, Alex: un loup devenu sage ... impossible !!!
Bonne continuation. à bientôt.
(t'as raison, elle va nous maquer cette année ... l'Origole).

Commentaire de jepipote posté le 05-07-2011 à 18:04:21

je ne savais pas que tu avais une cheville en vrac, ça rend encore plus belle ta perf!!
perso j'ai fais comme toi l'année dernière, mais en moins long, dans une descente j'ai tracé tout droit, et en bas plus de balise... le manque de lucidité !!!! je perds environs deux mn et deux places dans l'histoire!! soignes toi bien.

Commentaire de JLW posté le 05-07-2011 à 23:13:01

Merci Alex pour ce récit précis, alerte et bien écrit comme à ton habitude. 15ème avec une cheville pas top c'est plutôt top. Je serai bien passé vous encourager ce samedi mais mon emploi du temps était un rien chargé. Je t'envie pour ton objectif de fin d'année, mais j'espère bien te le redire de vive voix d'ici là, peut-être au Cul d'Enfer entrer autres.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !