Récit de la course : Semi-Marathon de La Rochelle 2006, par Luigi

L'auteur : Luigi

La course : Semi-Marathon de La Rochelle

Date : 26/3/2006

Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime)

Affichage : 1157 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

OUPSSS

Dimanche 6H30’ : le réveil sonne. Dans 3 heures, je cours le semi de La Rochelle, dernière préparation avant le marathon de Paris dans 15 jours.
Je commence par le petit-déjeuner (thé + pain et confiture).
Une petite douche. Il est 7H44’, j’avais prévu de partir à 8 heures mais vu que je suis prêt : en route !
Je cherche une fréquence pour les résultats sportifs de la veille. Je trouve RTL, résultats de la L1, du Top 14 puis soudain « RTL, il est 9 heures. Je vous rappelle que nous sommes passés à l’heure d’été ».
-Oh ! M…
J’arrive prés de Marans (commune de Charente-Maritime) et ce n'est pas drôle du tout
Il me reste 30 minutes pour arriver à La Rochelle, prendre mon dossard, m’habiller et me rendre au départ.
J’hésite un court instant entre y aller et retourner chez moi. Je décide de filer. Fred, mon beau-frère, court son premier semi. Je ne vais pas le lâcher alors que c’est moi qui lui ai donné le bulletin d’inscription. Dommage qu’il n’ait pas de mobile sinon il aurait pu retirer mon dossard.
Je ne sais pas exactement où je dois me rendre mais c’est bien fléché. Je commence à voir des bénévoles. J’arrive prés du départ et une bénévole m’indique la direction pour me rendre au stade. Je n’ai pas le temps de prendre le dossard, je m’habille en 2 secondes, il est 9 heures 29’… je cours vers la ligne de départ. Les kenyans sont en première ligne. Je décide de patienter une dizaine de mètres devant eux sur le trottoir. Le départ est donné. Je laisse passer les mobylettes et je m’incruste comme si de rien était.
Il fait beau, le parcours est agréable avec tout de même le mail à remonter 3 fois. Je ne croise pas Fred. Je finis par croire que je ne suis pas le seul à être resté à l’heure d’hiver
Après un départ un peu rapide (moins de 4 minutes au premier kilo.), je ralentis pour prendre ma vitesse marathon (4’30’’ au kilo.). Je m’arrête à chaque ravitaillement comme prévu.
Les sensations sont bonnes et je vais terminer en 1H34’42’’ alors que j’avais prévu 1H35’.

Fred arrive quelques minutes après moi. Je lui raconte mes péripéties autour d’un verre de jus d’orange. Il ne se moque même pas de moi. Etrange !
Nous regagnons notre voiture. Je dois retourner chez moi, je suis attendu pour déjeuner.
Sur la route du retour, je suis encore dans ma course et je suis Niort car je vois Marans D111. J’ai sûrement dû rater un épisode car je me suis retrouvé à 10 km de Niort. Résultat 110 km au lieu de 40 !
Heureusement, dans 15 jours, je serai à Paris la veille !!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !