Récit de la course : Trail de l'Abbaye de Savigny - 22 km 2013, par polosh

L'auteur : polosh

La course : Trail de l'Abbaye de Savigny - 22 km

Date : 18/5/2013

Lieu : Savigny (Rhône)

Affichage : 481 vues

Distance : 22km

Matos : Salomon XT-Wings 3

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Une première course bien humide ! Mais super moment ;-)

Bon ben voilà, il faut bien un début à tout!

Après quelques mois pour débuter dans la CAP et le trail, il faut bien se jeter à l'eau.... Première course, premier trail avec dossard!

Le choix est plutôt facile: Savigny, c'est à quelques km de mon nouveau chez moi, donc pas d'excuses du genre "euh y'a trop de km à faire pour y aller" ! L’organisation annonce 22km et ~900D+, il va falloir se secouer pour finir, parce que ce n’est pas tous les jours que je vadrouille sur des parcours comme ça… Bon au pire je marcherais Langue tirée

Jour J: je relis les CR de l'an dernier (merci Bruno230), histoire de me motiver et d'appréhender les difficultés... le matin en me levant, il pleut comme pas possible... comme les jours précédents... Bon ok, c'est sûr, je vais être mouillé, et oui ça ne sera pas les conditions idéales pour une première... Je prépare le sac, 1L d’eau dans le Camel devrait suffire et bien sûr la veste qui sera indispensable !

17h, j'arrive dans Savigny, un groupe de bénévole m'oriente vers le parking du trail. Cool, il s'arrête justement de pleuvoir! Je descends au gymnase récupérer mon dossard, bonne surprise comme l'an dernier un petit sac accompagne le sésame: une bière locale (Ca sera ma « coupe » de la victoire, euh… du finish bien sûr ! Cool), et des petits fromages apéro (j'suis à deux doigts de les bouffer, mais bon je me dis que ce n’est pas sportif tout ça!). Je remonte fissa à la voiture chercher mes affaires, et je reviens sagement attendre le départ.

Bon un peu de temps pour peaufiner la "stratégie". En fait c'est assez simple: je n'ai pas particulièrement préparé cette épreuve, c'est la première, donc les objectifs sont simples: finir, se faire plaisir, ne pas subir. Pour cela ma stratégie sera simpliste: partir en queue de file, lentement, marcher dans les montées trop raides, bien s'arrêter aux ravitos, et essayer de bien courir dans les passages roulants. Pour le reste, on verra... Dans le gymnase, on nous annonce qu'on va finir les pieds trempés... ouch! Je n'avais pas prévu que ce soit si humide! Pas grave, on avisera… La première partie du parcours englobe la presque totalité du D+, je me dit que si j’arrive au km 12 sans trop de casse, la descente devrait se faire toute seule (note : en fait pas du tout, grosse erreur, mais ça je ne le sais pas encore !) Je me dis que je peux quand même espérer entrer dans les 3h de course.

17h45: je fais quelques étirements et échauffement, et je me place derrière les quelques dizaines de coureurs. Je cherche des kikoureurs, mais pas de buff ou casquette à l’horizon… tant pis pour cette fois !

18h: Feu! Le coup de canon sonne le départ, et tout le monde attaque gaiement.

0-4 km (temps de course 37 min): premier tronçon, je pars doucement, cours la plupart du temps et je marche comme prévu dans les montées raides. A la relance, pas de soucis pour le moment. Je me maintiens derrière un concurrent qui à l'air d'avoir le même rythme que moi. C'est boueux à certains endroits, mais moins que je ne le pensais. Certains concurrents qui ont des bâtons passent ces difficultés plus facilement (les bâtons ont été autorisés exceptionnellement). Au km 2, bonne surprise : je reconnais un collègue de boulot, qui m’encourage !! Trop top ! Encore 2 km de montée sans trop de difficulté et puis c’est l’arrivée dans une montée sur le premier ravito! Je bois deux verres d'eau, mange une pâte de fruit et c'est reparti!

4-10km (temps de course 1h22): Ca commence par une descente... régal ! C’est une portion sans difficulté qui permet de continuer à récupérer, et de se préparer au reste de la montée… On alterne chemins et un tout petit peu de route. Je continue de marcher dans les côtes et je relance dans les faux plats. Le rythme est plutôt cool, mais au moins je ne suis pas dans le rouge (en fait si d’après le cardio, mais je ne le ressens pas trop). On arrive au ravito 2 après une descente, je prend le temps de bien boire un verre de coca et manger un morceau de gâteau. Et on y retourne !

10-17km (temps de course 2h22): La grosse difficulté de la soirée arrive au km 11 : la « verticale » du crêt d’Arjoux. Je la monte intégralement en marchant (euh… ça se court vraiment une montée comme ça ???? Incertain). On discute même quelques minutes avec un concurrent qui me laisse passer car je marche plus vite que lui (sympa). Arrivé en haut, plutôt satisfait, et je fais un court bilan de mi-course dans ma tête : 1) je suis encore en vie 2) j’ai encore des ressources 3) je ne suis pas dernier (optionnel mais satisfaisant). Bon ça ne s’annonce pas trop mal notre affaire ! J’entame la descente dans un bon rythme, bonnes sensations et bonne accroche (merci les chaussures). Pourtant au km 13, un bénévole nous annonce « attention ça glisse », et on commence alors une bonne galère … La piste se transforme en… ruisseau ! Je comprends mieux les dires d’avant course « on va être mouillés ». Au bout de 10m, je renonce à avoir les pieds secs et ça se passe un peu mieux : je colle au basques du concurrent devant moi («vous voulez passer ?? euh non merci j’essaye de rester en vie… »), et on enchaîne près de 1,5 km comme cela… En fait, ces deux km vont me pomper une sacrée énergie… Au km 14, un faux plat sur route permet de reposer un peu les genoux... on arrive près du km 15 (dixit la montre), et là je me mets à attendre l’apparition du ravito annoncé… Km 16 et toujours pas de ravito ! On commence à entendre un bénévole au micro au loin : le prochain ravito sera finalement au km 17 ! Je prends le temps de boire, manger un morceau et je repars en trottinant pour la dernière partie.

17-22km (temps de course 2h48) : Les 5 derniers km vont être mon « calvaire ». Aucune difficulté sur cette portion roulante et descendante, mais je manque visiblement de fraicheur, et ma vitesse moyenne ne fait que diminuer… km 21, mon collègue de boulot réapparait et m’annonce le dernier km ! Allez on se remotive, surtout en entrant dans Savigny, les passages dans les petites ruelles et surtout l’encouragement constant des habitants et des bénévoles… Jamais connu ça en faisant du sport, c’est une première pour moi, et franchement c’est une sensation extraordinaire : on a beau être dans les derniers, les gens sont toujours là pour vous motiver !! Incroyable…

J’arrive tant bien que mal au gymnase, passe la ligne et VOILA !!! Ca y est j’ai fini mon premier trail, ma première course !! Je rejoint la table du ravito pour me désaltérer et m’assoir J un moment. Coup de fil à ma femme pour lui annoncer la fin de course, et lui exprimer ma joie !

Je ne traîne pas au repas, qui pourtant s’avère super sympa ! L’ambiance est festive à l’annonce des podiums des catégories, je me dis que la prochaine fois je prends la petite famille entière en sortie pour en profiter !

Retour à la voiture, on se change et direction la maison.

Pendant les 25 min de trajet, je repense forcément à la course et aux enseignements que je peux en tirer. Alors dans le désordre :

- Le contrat est partiellement rempli : je termine, je me suis fait super plaisir, mais j’ai un peu subi la fin, même sur ce rythme (sans chercher de chrono).

- Sur les courses comme celles-ci, si je veux progresser, je dois vraiment m’améliorer dans les montées, où je pense avoir perdu du temps… Il doit y avoir encore des portions courables, il faudra travailler ça…

- J’ai clairement raté le coche de la stratégie : en pensant que la deuxième partie du parcours me serait plus favorable, je me suis mis complètement dedans… La descente technique ça se travaille aussi visiblement, et celle-ci m’a un peu coupé les jambes pour la fin de course.

Résultat final: temps 02:48:37, 91/100 au classement scratch et 46/49 cat S.

Un énorme merci  aux bénévoles et à l'organisation: pour quelqu'un qui s'alignait sur sa première épreuve, on ne peut qu'avoir envie de recommencer: parcours bien fléché, bénévoles présents et sympatiques, ravitos animés et bien garnis. Pour moi, pas de fausse note!

 

Note d'après course

Après une bonne nuit de sommeil et une journée de repos, les lyonnais me sortent pour un petit off de décrassage !! un grand merci à eux tous pour cette « intronisation » et pour m’avoir baladé dans les monts du lyonnais !!

RDV pour la prochaine course… Les passerelles du Monteynard en Juillet si tout va bien ! 

8 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-05-2013 à 16:11:53

Et bien bravo ! 1° tentée et 1° réussie ! Que du bon à capitaliser là dessus !
C'est parti pour une carrière de coureur.

Commentaire de lalan posté le 27-05-2013 à 16:50:46

Un très bon choix pour une première course. Une bonne ambiance avant ,pendant et après course .Ravie que tu te sois fait plaisirs. Bonne continuation à toi et à une prochaine sur un off.

Commentaire de bruno230 posté le 27-05-2013 à 19:35:43

une belle course que ce trail de Savigny,dénicheur de néo Offeur lyonnais et de CRistes.
Bravo à toi pour ta course et t'inquiètes pas pour les résultats,tu as une belle marge de progression et l'essentiel est comme tu l'as fait:prendre du plaisir.

Commentaire de Arclusaz posté le 27-05-2013 à 20:10:10

ben voilà ! une première course, un premier CR, un premier off. Que d'étapes franchies en quelques jours !


Je t'ai trouvé très facile lors de notre sortie du lundi : tu vas progresser de manière fulgurante et tu n'as pas fini de t'étonner et de nous étonner.
Bienvenue avec nous !

et tu vas voir : on pratique vraiment un beau sport, on a beaucoup de chance !

Commentaire de marKeau posté le 27-05-2013 à 20:13:15

Merci pour le CR, super et bravo. J'ai fait ce trail l'année dernière et j'avais eu les mêmes sensations avec plus de chaleur !! et déjà de l'eau dans la longue descente boueuse et caillouteuse. Cette année, ça devait être quelque chose...

Commentaire de polosh posté le 28-05-2013 à 08:17:09

Merci à vous tous! Au plaisir de vous voir sur un prochain off ou une course, en tout cas vous avez bien raison: on prend vraiment du plaisir dans ce sport!

Commentaire de Truite[69] posté le 19-06-2013 à 21:52:54

Super CR, je me suis vraiment retrouvé dans ton récit parce que comme toi, c'était ma première. A 44 ans il était temps !
J'ai fini à peine devant toi mais avec des crampes qui me "chopaient" les mollets toutes les 5 mn à pertir du 12e.
Au moins on sait ce qu'il faut travailler pour la suite.
Au plaisir.

Commentaire de polosh posté le 20-06-2013 à 08:34:10

Merci bcp! Et bravo à toi aussi pour cette première course!! Comme tu dis, on sait ce qu'il va falloir travailler ;-)
Au plaisir sur une autre course ou un off Lyonnais!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !