Récit de la course : Rando'trail des Pèlerins 2006, par L'Dingo

L'auteur : L'Dingo

La course : Rando'trail des Pèlerins

Date : 7/5/2006

Lieu : Puechabon (Hérault)

Affichage : 7919 vues

Distance : 26km

Objectif : Balade

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Pélerinage dans l'Hérault

LES PELERINS DU VERTIGE 2006 L'Avant-Course (-10mn) Est ce la photo du Futur Podium ? La Tortue (à gauche) est venue pour en découdre. Le Papy (à droite) "sent" que l'édition 2006 "c'est pour lui"! Quant au Lapouneur (au centre), il annonce la couleur avec un T-Shirt siglé: "Je vais tous les Pourrir..." --> On verra le résultat en fin d'après-midi. :-) Balise 1: ruine 3,2,1 Partez Partons donc! Dès le départ, j'applique la "stratégie Dingo spéciale CO". Comment? une nouvelle tactique? Pour les béotiens en matière de CO, d'armée ou de zoologie, je m'en vais la décrire: Le Dingo est un animal singulier qui à pour particularité de suivre les moutons. Donc au départ d'une CO, le troupeau est fourni, il suffit de suivre un groupe. Le Dingo (en bon prédateur) à tendance à se fixer sur les bêtes les plus faibles. Mais en CO c'est le mauvais plancar généralement il permet de jardiner dès les premieres balises :-))). De toute façon, moi seul , ça ne serait que pire: donc pas de remord. Assez rapidement "mes moutons" trouvent la ruine. Et une balise sous la dent :-)) Balise 2: pied de falaise. J'ai opté pour une équipée dans laquelle sont présents Le Papy, La linotte et d'autres membres de son club le "SCOR". Ils ont à coeur de me faire visiter leur belle région du sud-ouest, tant et si bien qu'on va tourner en rond un bout de temps.J'ai l'impression d'arpenter tout le département 34, passant d'un versant à l'autre de la crête, faisant le sanglier à travers les chênes-liège, pour finalement trouver la falaise.(ici ce que le POK appelle "falaise", Le Gorille l'appellerait "petite marche") Balise 3: limite vegetation Pour aller chercher, la balise suivante n°3, Le papy fait tout de suite preuve d'originalitépuisqu'il part SEUL à gauchesur le sentier alors que nous filons TOUS vers la droite.Le reverrons nous un jour ? à ce stade rien n'est sur !Entre temps, j'ai rempli mon bidon depuis mon camel-back, renoué mes lacets solidement cette fois, si bien que j'ai été décollé un petit peu. Reverrais je également la linotte et ses accolytes? pas sur non plus.En fait, je les rattaperais, de visu, en courant sur un chemin parallèle mais dans ma précipitation je perds ma feuille de "définitions explicites" des postes et je rebrousse chemin sur 100m pour la ramasser. Enfin, bip, balise n°3 faite. Mais ils sont déjà repartis. Balise 4: "plouf! dans la mare..au paradis des grenouilles.. coté est" Toujours en retard, je dois donc trouver seul la mare. Sur zone, je dresse l'oreille mais pas de coassement, ni de glou-glou émis par des candidats à la noyade. La balise est facile. Ouf!! J'ai les pieds biens secs, car il faut pas suivre à la lettre les définitions de postes. Eh,Eh!!Balise 5: Terrasse surplombante Je retourne un peu sur mes pas pour retrouver le sentier, suit cette piste puis d'un petit coup de boussole je pique tout droit sur l'azimuth repéré. De toute façon je dois arriver sur le surplomb des gorges de l'Hérault et il faudra bien s'arreter car je n'ai pas d'ailes. Ensuite il suffira de trouver la terrasse , puis la balise. Cà parait super facile ainsi enoncé, n'est ce pas ? Que NenniJ'aboutis assez directement sur une terrasse (après m'être fait déchiqueter les mollets en courant dans les buissons ras du sol). Je comprends alors pourquoi les "avertis" ont des guêtres . Les cicatrices ça fait "warrior", mais ça fait surtout malSur le premier surplomb, point de balise.Je décide d'aller vers l'est sur un autre surplomb. Idem point de balise.De nouveau je vais pour me décaler vers l'est, lorsque j'entends "Dingoooooooo".Quoi? un quidam qui me connait? Pourtant quel zanimal pourrait être derrière moi à ce stade de la course? Vous l'avez bien sur deviné (en lecteur assidu d'Agatha Christie ou bien de ce CR ): C'est L'Papy.:idea:Comme quoi, sa tactique perso de la balise 3, pour créative qu'elle fut, n'était pas véritablement efficace. Ouarf!! Toutefois, c'est un allier précieux que le ciel m'envoie puisque le Papy trouveras finalement la balise sur la terrasse bien défendue par une haie dense de buissons. Vous connaissez la chanson de Maitre Pigloo: " Le Papy pingouin, Le Papy pingouin à trouvé la baliiiiiiiiseee" Clic-Clac pour moi également, en vue plongeante sur les gorges. Je ne sais pas combien j'en aurais de postes trouvés au bout du compte, donc autant faire tout de suite un souvenirDepuis notre terrasse, la vue est magnifique sur les gorges de l'Hérault, et nous prendrions bien 2 bières fraiches et l'addition si nous n'étions si pressés. Snif!Balise 6: intersection ruisseau/sentier Plutot que de descendre dans la pente raide en suivant le tracé optimum d'un ruisseau dans une combe, j'opte pour suivre Papy en prenant un sentier certes 2 fois plus long mais "sans risque". Ceci va permettre de descendre sans trop de problème pour aller courir le long de la rivière. ce n'est pas le moment de se perdre, parce que la pente est raide et on peut aisement se retrouver bloqué par des barres rocheuses si l'on s'égare!! On est pas en avance pour la 1ere barrière horaire mais c'est tellement beauque en courant j'en ai profité pour faire quelques photos. Juste avant la balise 6, on passe même sur une petite plage au bord de l'eau,qui appelle à taquiner le goujon, et où j'en profite pour me gameller en remontant le talus. Mais 50m plus loin c'est la balise. Eh là, plus de doigt Sport Ident. Je l'ai perdu en route.Je décide de rebrousser chemin quelque peu, en surveillant le temps. Par chance, je retrouve "le doigt' au pied du talus sur la plage. il n'était pas assez serré et avait glissé lors de mon dérapage. Je repars à fond de train , entre 2 murs de verdure, car je ne connais pas exactement la distance jusqu'à la barrière et il me faut ratrapper L'Papy. Barrière Horaire n°1: Il faut traverser l'héraut dans un gué en suivant une corde tendue à travers la rivière. Plutot que de mascérer pendant toute la journée, avec des éponges en guise de runnings, je prefère prendre quelque temps pour retirer tennis et chaussettes et traverser nu-pieds. C'est peu profond et les galets sont bien lisses et l'eau est fraiche. Agréable sensation. Parvenu de l'autre coté, le garde-barrière m'attend. Sachez que ce baroudeur musclé fait le portage de son VTT là où on a du mal à escalader les rentrants. Il m'emmène vers la balise 7 très proche afin que je reparte correctement. Ensuite il va débaliser car je dois être le dernier.Balise 7: rentrant du ruisseau Beep sur la 7 .C'est le début du chemin sur l'autre berge et dans l'autres sens. Balise 8: pied de falaise Je trouve le chemin qui longe l'Hérault, dans l'autre sens cette fois, pour aller vers les balise 8 puis 9. C'est très courable et bien sur je fonce. C'est un des principaux défauts que j'ai en CO. Je me lance en gros vers la balise,sans prendre le temps d'évaluer correctement la distance et les points de répères significatifs.Je cours avant tout. Technique "Dingo". Résultat: je file, et ne m'arrête que ,lorsque sur ma droite je vois peint en rouge l'inscription "POSTE" avec une flèche. Je grimpe donc la "falaise" sur une dizaine de metres, apres c'est de l'escalade pure. Point de balise. Donc je redescend sur le sentier, mais le problème est que: je ne sais pas précisemment où je suis le long du sentier. En avant ou en arrière ? Je décide d'aller en avant jusqu'au "canoéing" , puis si en route je n'ai rien vu de revenir sur mes pas ( Sic !!). Un esprit lucide, sans etre méga-calculateur saurait tout de suite que c'est plus long de pratiquer ainsi . Mais dejà à la balise 8 je suis un peu deconnecté. Donc je vais au bout du sentier, ne trouves rien , retournes en arrière pour finalement trouver au bas d'un escarpement la balise 8. Beep!! Balise 9: sous le pont (ravito eau) Inutile de dire que je connais bien ce p#... de chemin désormais :-(( (si vous avez suivi le périple). Je passe la base de canoé qui fait face à un petit barrage sur l'Hérault puis longe la route jusqu'au tunnel qui passe dessous. Là, des bouteilles d'eau ont été installées pour faire le plein. A ce stade j'ai peu bu encore, la température étant clémente et ma vitesse de progression faible, mais je dois etre legerement deshydraté. Au passage la balise ne beepe pas (panne) donc je poinçonne et fais une 'tite photo preuve. Balise 10: ruine Je suis à la bourre, alors je décide de faire le plus de chemin tracé possible et le moins de navigation. Je choisis donc un itinéraire perso que j'imagine facile. Je longe l'hérault, puis j'envisage la montée directe par la "combe de bugadière". Arrivé au pied de celle-ci, j'attaque mais bien vite je rebrousse chemin pour aller chercher plus loin un sentier qui part du barrage et qui va directement sur la balise 11 en passant à proximité de la 10. Arrivé sur le plateau après une fort agréable montée, la végetation est dense (comme à la balise 1 et 2) de telle sorte que j'hesite à faire un azimuth pour trouver la ruine. Je poursuis en direction de la 11. Sur le chemin je rencontre 2 coureurs de fin de peloton, qui me disent avoir eu du mal à trouver la 10. Cela me conforte dans mon idée à aller directement sur la 11. Balise 11: encore une ruine L'attaque du poste doit se faire près d'un mirador sur le sentier.Jusque là c'est pas dur. Un p'tit coup de boussole pour l'azimuth, voila c'est fait. Que dit la définition de balise ? Gasp!!!:cry: J'ai encore perdu la feuille des définitions. Je retourne sur mes pas car sans ces définitions, pour moi, c'est comme si la carte était en Braille.:shock: Voila mes 2 comparses de rencontre qui arrivent à leur tour. Ils ont ramassé ma feuille. Ouf , j'ai vraiment du bol.Je les mène à mon point d'attaque et de là on ratisse en ligne la zone. Bien sur on trouve tous les tas de pierres du monde SAUF la ruine avec la balise.Abandon de la balise. Il faut avancer quand même. On repart tous les trois, et on arrive en marchant au tout petit hameau dit :"l'estagnol" . C'est magnifique au pied d'une barre rocheuse. Clic-Clac Photos. PHOTOS 100_0800 100_0801 et 100_0803 Je pose pour la postérité A Vendre: Maison rustique de cachet, aménageable selon ses gouts. Voisinage discret. 1 456 867 Euros Négotiable(on traduira: ruine complétement isolée à retaper. votre prix sera le notre .Arffff!!!) Balise 12: antre de l'ours Mes compagnons de route faisant la CO plutot à allure proche de la marche, nous nous quittons d'un commun accord, car vous avez bien compris que la marche c'est pas mon fort. En suivant le sentier à flanc de montagne, sans me tromper dans les intersections, j'arrive sur la zone de "l'antre de l'ours". A priori , ce doit être un peu sur la gauche. Effectivement, je trouve un trou béant qui ouvre une sorte de gouffre dans le sol. C'est millimétré comme sur la carte, merci Mr POK pour la précision. Toutefois, n'ayant pas de "plantigrade spéléologue" capable de descendre avec une corde dans mes relations (à part peut-etre l'Ourson), j'en déduit qu'il doit exister en contrebas une entrée horizontale à cette caverne. Bingo!! et la balise est bien là au milieu. Beep pour la 12. En quittant la grotte, j'entends du bruit s'approchant dans les taillis si bien que je prends mes jambes à mon cou de peur d'être dévoré tout cru. Mais ce n'était que les 2 marcheurs qui arrivaient à leur tour . Ouf !!Balise 13:petit rocher Pour aller sur la balise 13, pas d'alternative, la seule solution est de suivre le chemin forestier qui nous fait prendre plus de 300m de D+ à flanc de montagne escarpée. La vue est magnifique (je sais je l'ai déjà dit mais c'est une évidence). La redescente, après la crête, se fait par un sentier en forêt couvert d'épines de pin: un vrai matelas pour courir. Resultat: A donf, j'arrive à la barrière marquant le bout du chemin et j'ai raté la balise. Demi tour, je compte les virages, fouille tous les bas cotés (les pietinements montreront que je n'ai pas été seul à chercher!!). De nouveau , j'abandonne dépité. A cet instant de la course, cela fait presque 5 heures que je suis parti, et depuis quasiment 2h30 (cad le gué), je n'ai vu que 2 personnes. Je suis un peu lassé et j'ai envie de faire un "tout droit" par le chemin "jaune" facile, en abandonnant toute collecte de balises. Direction le poste 17 pour faire la partie canyoning et me faire plaisir. Balise 14:intersection de ruisseaux secs Balise 15:en haut du rentrant Balise 16:sommet rocailleux Chemin faisant, je vois arriver La Tortue (et un compagnon de route à lui que nous nommerons "Le marcheur") Chouette alors.La tortue m'explique qu'ils reviennent de la balise 14, et qu'ils sont en train de faire un "azimuth technique d'optimisation de trajectoire",ce qui explique qu'ils soient à contresens. En clair: ils sont paumés Arfffffff!!!!!. Comme j'ai compté les virages, je peux donner notre position et de là il est facile de trouver la trace pour récuperer les balises 15 et 16. La Tortue m'indique au passage comment aller chercher la 14, mais ayant déjà quelque postes manquants "pm" je ne suis plus à un près. Je préfère suivre mes compagnons, et me mettre en pilotage automatique "cerveau OFF". Nous recupererons ainsi la 15 et 16. Barriere horaire n°2: 15h30 Balise 17:depart du canyon Pour aller à la 17, nous avons choisi la voie facile par le GR et je pense après coup que c'était l'optimum (pas de lacets, pas de montée et descente). Beep à la 17. Chronomètre neutralisé. Nous allons nous équiper (casque, baudrier,descendeur) afin de descendre une partie des gorges du Verdus. Un gros compliment ici aux bénévoles qui avaient pour tache de remonter du fond du canyon des amas de casques et baudriers afin de réequiper les coureurs. Il y avait de l'équipement mais hélas pour eux pas suffisamment pour tous (c'est normal, près de 100 candidats) Ce fut un sacré boulot, (vous en conviendrez plus loins sur ce CR) alors Bravo et Merci à eux. Canyoning dans les gorges du Verdus Cela commence par une descente escarpée jusqu'au lit du ruisseau.(Une pente digne des tout bon trails). En bas un guide nous explique comment s'assurer en double sur les cordes fixes, et comment utiliser les descendeurs pour les rappels. C'est parti. La Tortue devant, moi même le suivant. Nous allons ainsi nous faire plaisir à descendre le canyon, avec plusieurs passages à flanc de parois, un petit "vol" en tyrollienne, et 3 rappels (je crois) dont un d'une vingtaine de mètres , légérement surplombant ce qui me permettra de faire l'araignée descendant son fil : Géant. Arrivé au bout, nous sommes à la source et faisons le plein des camels-back , plus un petit ravito perso. Balise 18: départ au pied du pierrier C'est le moment de repartir et je prends quelques minutes de retard pour régler mes sangles et serrer mes lacets encore une fois. Ca y est, je trouve plus le point de départ de la balise 18, car la Tortue me guide à la voix mais je suis bloqué par un grillage. Finalement je "beepe" la 18 et fonce pour remonter le canyon afin de remonter la pente ensuite. Bien sur il fallait monter le pierrier à l'aplomb de la balise, je vais enfin le trouver après avoir tournicoter un peu. Balise 19:haut du pierrier En haut du pierrier, sur le GR. Je souffle, je beepe, je me remplis les yeux du paysage. La Tortue est bien 10mn devant au dire des randonneurs que je croise. Une photo rapide (On est pas des sauvages quand même) et c'est la course poursuite qui reprend. Balise 20:pied de falaise Je cavale sur le GR qui domine tout le cirque de l'internet pour rattraper mon compagnon d'échappée. Au poste 20 le débalisage est commencé je beepe , dit au revoir et merci aux bénévoles, et repart car je suis le dernier à passer. Balise 21:ruisseau sec Montée sur 250m de D+ jusqu'au passage de la croix de fer (trotting et marche rapide), ce n'est qu'à proximité du poste que je double le "marcheur" (qui était reparti bien avant nous dans le pierrier). Puis peu après je rejoins La Tortue qui vient de poinçonner la 21, nous indique grosso modo où elle est. Il file devant. Après avoir jardiner quelques minutes, "le marcheur" et moi beepons la 21, puis on s'engage sur la route forestière. Balise 22: ruine Mon nouveau compagnon m'engage à m'élancer, car lui ne cours pas. Aussitot dit , aussitot fait, je déboule sur ma nouvelle "autoroute". A chaque lacet, je m'attend à voir Tortuga en point de mire, mais non.!! Il avance bien l'animal!!!. Finalement après près de 2km , aux abords de la maison forestière, je le vois surgir devant moi à gauche. En fait il a fait une trace directe sur une sente de la carte que je n'avais même pas remarquée, alors que j'ai fait toutes les boucles:oops: Ensemble nous filons par la suite dans une longue ligne droite qui nous mène sans difficulté sur une ruine où se trouve la balise 22. La Tortue poinçonne Je fais de meme. Balise 23: entre les sapins bleus Celle ci se trouve en contrebas , de l'autre coté du village de St-Jean-de-Fos, entre 2 sapins bleus. Avec la Tortue on file sur le chemin. Là, il m'explique que nous sommes en train de parcourir des "Talweigs" comme disent les bidasses, ou bien des "rentrants" comme ils disent par ici. Bon, moi, en béotien de la CO, j'appelle ça tout simplement des virages.:lol: La Tortue à mal aux pattes. Un instant je la crois à l'agonie, au bout du rouleau, car elle m'annonce qu'elle voit la Vierge !!!:shock: Arffffff!! En fait c'est parce qu'on est sur le bon tracé, puisque moi même j'ai eu l'illumination la balise est à la sortie de ce charmant village au bord de la plaine. Allez, bip entre les 2 sapins bleus reconnaissables depuis 100m au moins. Balise 24: tunnel sous la route Une bénévole nous attend sur le coté de la route pour faire le plein d'eau. La balise est juste à l'entrée d'un étroit boyau qui passe sous la route.Bip Bip. Quand on pense que c'est un moyen pour que les tortues traversent la route sans se faire écraser Arfff!! Balise 25: sous le pont du diable En bas, l'élargissement de la rivière a crée un "lac" avec de jolies berges en sable pour se prélasser. On arrive au débouché des gorges de l'Hérault, au lieu dit "le Pont du Diable". Mais on a pas le temps de flaner alors on beepe la balise 25 sous l'arche du pont. Balise 26: ruine coté ouest Il est dit que c'est "ruine à l'est". On tombe aisément sur une grosse cabane délabrée mais là point de balise. Il y a en une autre vers l'ouest à 50m la Tortue part inspecter pendant que j'examine le coté un peu plus Est. Bingo! il y a un autre cabanon où est accroché la balise. J'appelle la Tortue et bip bip. Balise 27: sous l'arche de la ruine En repartant, on se fait interpellé par qui? : "le marcheur". Pas possible, il doit courir dès qu'on a le dos tourné, on n'a pas l'impression d'avoir lambiné en route pourtant.On lui indique grosso modo la balise et on continue immédiatement. Je propose le chemin parallèle au "trait rouge " sur la carte. La Tortue dit qu'on peut tracer direct en limite végétation, et j'acquièse. La ligne droite en distance n'est pas le plus court chemin en temps car on longe parcelles de vignes séparées par des haies et talus, et orientées une fois Nord-Sud, Une Fois Est-Ouest. Bref c'est pas si droit que çà!! La Tortue cependant nous amène droit sur la ruine qu'il a devinée dans les arbres et bien sur on trouve la balise ET "le marcheur" qui, lui, a suivi le chemin. Boudiou!!! Pourquoi courir alors !!!:x (je pense qu'il nous voyait de loin ça aide un peu!). Beep Beep La balise sous l'arche en ruine. Balise 28:ruisseau Le chrono tourne. On décide un azimuth en zizag sur 1km à travers les vignes. A cause de grincheux qui ont pas l'air de remarquer qu'on respecte les cultures en marchant en bordure des parcelles , on rate le ruisseau recherché. Arrivé sur la D27E1, point d'arrêt, on rebrousse chemin. La tortue va réazimuther à la boussole, moi je decide de suivre la limite vigne/végétation de la carte. Pourvu qu'elle soit fiable sur la carte 1/25000eme. Par chance elle l'est, j'arrive sur la balise, hèle la Tortue qui rapplique. L'avant dernière c'est fait. Balise 29:croisement de ruisseaux Elle doit se trouver juste avnt l'arrivée au croisement de 2 ruisseaux. On remonte le chemin et l'on croise les candidats et bénévoles qui commencent à partir. Salut à tous. Puis la Tortue décide de faire au plus simple. Il suffit de remonter le lit du ruisseau à sec, comme on en a croisé mainte fois, pour tomber sur la balise. Aussitot dit , aussitot fait. Sauf que le ruisseau est de plus en plus dans un fossé profond et de plus en plus empli de flaques. Tout d'un coup , une mare boueuse car il est en partie comblé. La Tortue fonce, splash, splah, s'extrait du fossé à travers les ronces et se transforme en sanglier. Il faut dire que le temps est compté désormais et que l'animal à déjà 28/28 balises. Je l'ai suivi,Floc Floc, mais j'ai un mal fou a grimper ce talus de 2 m glissant sans accroche. "P#%".. de ruisseau de M@...". Je peste comme la capitaine Haddock.Quand je pense que j'ai traversé le gué ce matin , déchaussé, pour ne pas rester mouillé toute la journée!!! Finalement avec l'aide du "marcheur" (sur mes talons) je sors du talus mais j'abandonne les ronces , et file vers l'arrivée car je veux finir dans les temps. Arrivée A l'arrivée, les amis du zoo nous applaudissent , ça fait chaud au coeur. Je vais beeper, lorsque le POK, dans un accès de bon coeur me dit: "La dernière balise est juste à coté, on vous laisse un peu de temps pour y aller, ce serait dommage de ne pas etre classé sans pm". Pour ne pas le décevoir au vu du magnifique raid qu'il a tracé, je décide de faire un dernier effort. Je retourne sur la piste indiquée, mais retombe sur un talus et des ronces. Allez demi-tour, l'intention y était, tant pis pour la dernière balise. Finalement, sous la banderolle d'arrivée je mets un point d'honneur à laisser beeper "le marcheur" avant moi et à sonner LE DERNIER. Na ! Je suis bien cassé physiquement, lacéré comme passé à la rape à fromage, mais doucement je vais me requinquer en sucre pour eviter l'hypo. EPILOGUE. Sachez aussi que: -Le Lapin à fait 300km de vélo la nuit précédente.(montpellier -millau AR). C'est balèze non? -Le Lapouneur nous a tous pourri. -Le Papy a fait une superbe remontée et a échoué de peu pour la première place du zoo sur une défaillance passagère (une Papy's classique). C'est vrai qu'il avait les Caracoles dans les pattes. Et peut être même aussi des "rencontres cavernicoles" si l'on prête attention à la rumeur Arff!-La Linotte en habitué des CO à bien fini -La Tortue quand à lui, a trouvé toute les balises et terminé juste dans le temps. Bravo, Bravo. Il a mérité ses galons de Maitre-Orienteur. Et tout ca avec déjà un marathon et un 85km dans les pattes les semaines auparavant. -Quant à moi, je suis super satisfait d'avoir fini honorablement même si je mérites que la moitié des balises, les autres revenant à la Linotte, au Papy et à la Tortue. Par contre j'ai récolté BEAUCOUP de photos, ça compense , Arfff! Et comme toute réunion du Zoo, il faut que ça se termine par un banquet des irreductibles zanimos, autour d'un feu.:lol:Générique des artistes: La Linotte / mme Linotte /Mme Pokemonita /Le Pokemon /Lapouneur /Lapoupoue /FruiDor /L'Papy /La Tortue /Mme L'Ecrevisse /Fleurdor /Le Dingo /Le Lapin Un Immense Merci à vous tous ( particulièrement à mon organisateur de jour et à mon hébergeur de nuit). Et à l'année prochaine. L'Dingo ^[°o°]^ :twisted:

8 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 16-05-2006 à 08:18:00

super récit L'Dingo
vu l'ambiance, ca redonne envie de faire une CO
Akuna

Commentaire de L'Castor Junior posté le 16-05-2006 à 09:11:00

Bravo L'Dingo (même si c'est moyen de se laisser arrêter par quelques ronces pour la dernière balise ;-o) ), et merci pour le CR et toutes les photos.
Ca fait vraiment envie. L'an prochain peut-être ?
Mais moi, je prendrai un porte-définitions : ça évitera quelques allers-retours superflus ;-o)

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 16-05-2006 à 10:35:00

Surement pas dans mes cordes, mais que ça donne envie ! Bravo, bravo, bravo, pour ce ma-gni-fi-que récit de CO. Et avec les photos, c'est comme si on y était...

Commentaire de La Tortue posté le 16-05-2006 à 13:16:00

je me doutais que tu allais nous faire un super cr, mais alors là : CHAPEAU ! génial ! j'ai revécu ces quelques heures courrues à tes côtés et ce fut un vrai grand bon moment !
envoie moi les photos en PV stp, mon appareil ayant rendu l'ame entre la balise 5 et 6 suite à une chute mémorable !
Merci mon bon Dingo !
La tortue....

Commentaire de l'ourson posté le 16-05-2006 à 23:58:00

Zoulies photos et super CR "comme si on y était".. Merci L'Dingo ;-)
L'Ourson_ça_donne_envie!

Commentaire de LToro posté le 17-05-2006 à 09:53:00

Merci L'Dingo pour ce super CR.
Je retrouve bien le Zanimal dans le texte.
Un grand plaisir de te lire et de revoir des Zanimos en photos. Et c'est vrai que le terrain de jeu avait l'air tres sympas.
Au plaisir de te revoir

L'Toro

Commentaire de Papy posté le 17-05-2006 à 16:35:00

Salut l'Dingo... :-)

Je note que tu passes sous silence la suite des opérations post AAB ??? :-)

Merci pour ces photos, je les réutiliserais surement, avec ton accord...

Commentaire de Cyrille posté le 18-05-2006 à 17:39:00

génial, on dirait un CR d'Akuna, ça donne envie de goûter à ce raid. Merci l'dingo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !