Récit de la course : La Sange Run - Le P'tit Sangerain - 11 km 2015, par juda738

L'auteur : juda738

La course : La Sange Run - Le P'tit Sangerain - 11 km

Date : 15/11/2015

Lieu : St Jean D'Arvey (Savoie)

Affichage : 637 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Mon premier Pacman

C’est sous un soleil presque printanier que je me présente à Saint Jean d’Arvey sur ce qui devrait être un 11km. Une semaine après le trail court de la Montagnole et des sensations pas terribles, j’appréhende un peu le départ en montée sèche sur le bitume, qui m’avait value l’année dernière, pour être parti trop vite, un souffle de bœuf pendant plusieurs bornes.

Apres le retrait du dossard et un ptit échauffement  effectué en partie dans la première montée, je retrouve le bouk en mode péruvien, du moins concernant son bonnet… il semble avoir encore les yeux collés, et  me confirme un réveil difficile.

Il ne manque plus que la tete du BOUK

 

On se place dans le dernier quart au départ.

Là, j’aperçois un gars que j’avais rattrapé dans la partie technique de la descente de Montagnole (à chaque pierre sous ses pieds, il lançait des « Ahhh ! Ahhh ! » de souffrance ou de flippe ?), mais qui m’a mis presque deux minutes sur la partie goudronnée conduisant à l’arrivée. Il est équipé au taquet, compressors , lunettes, camel bag dernier cri, écouteurs, bref, il a la panoplie complète. J’en touche 2 mots au bouk, qui croyait à un gars déguisé. S’il existait une BD sur le trail, il en serait surement un des personnages principaux, genre TrailMan ou TrailBoy.

 Passage des consignes ; le parcours est légèrement raccourci par rapport à l’année dernière : en gros, ca monte puis ca descend jusqu’à la 1ere passerelle, ensuite grosse montée jusqu’à la 2eme passerelle, puis descente jusqu’à l’arrivée. Une minute de silence est respectée pour  les événements parisiens, et c’est les yeux humides que je m’élance dans la course.

Mon objectif premier était de battre mon temps de l’année dernière, mais le parcours étant raccourci, cet objectif semble acquis. Le but sera de prendre ma revanche sur le bouk qui m’avait battu sur le sentier des ours et donc sur TrailMan !

 

1/UP-DOWN

Cette année, pas de départ rapide, ca piétine un peu.  Des les premiers mètres de montée, on se met en mode pacman avec le Bouk. On remonte doucement, parce qu’on est quand même bien à l’arrière du peloton… Disons qu’on est bien entouré….

 

vue de l'arriere du peloton...

La grosse partie de montée sur goudron effectuée, on arrive sur un single vallonné et en devers à travers champ. C’est la file indienne. Le Bouk est juste derrière moi, et j’aperçois TrailMan une dizaine de places devant. Je profite de chaque espace pour gratter quelques places. Avant de commencer la partie descendante, j’éclate de rire en entendant le bouk beugler très sérieusement derrière moi : « Ah bein là je pense que le podium, c’est foutu pour moi !». Le début de cette première descente est assez large, j’en profite pour accélérer un peu et doubler quelques concurrents. Accessoirement, ca me rapproche encore de TrailMan et je creuse un ptit écart avec mon poursuivant. Puis on arrive dans une portion single descendant qui nous amène à la première passerelle. Tres technique, tres pentue, virages serrés, feuilles, racines. Je passe deux concurrents et me voici juste derrière TrailMan, qui est précédé d’une féminine. Comme à Montagnole, il balance des « AAHHH » tous les dix mètres… il n’a pas l’air d’aimer les descentes… et sur un ultime « AHHHAHHHAHH », un peu plus long que les autres, j’en profite pour passer et doubler la féminine juste avant la passerelle. Good, mes 2 concurrents sont derrières moi . Il va falloir être solide dans la montée.

 

2/UP

La montée commence. Ca pique les jambes, et ca coupe le souffle… je me retrouve avec un ptit groupe en ligne de mire, je passe un ou deux concurrents, en montant à mon rythme, mais me fais passer par un gars de l’arclusaz. Je ne peux pas tenir sa cadence. Je double un peu plus loin la dernière féminine qui me sera donnée de voir jusqu’à la ligne d’arrivée, en soufflant comme un porc. Plus loin, en sortie de foret, je me rapproche d’un groupe de 6/8. Ils sont tous en mode marche, et ce n’est pas très pentu, je me remets à trottiner, et je recolle à une vingtaine de mètres. On atteint alors une partie plate qui nous amène au ravito. Là, je paye mes efforts et le petit groupe me distance à nouveau.

Au ravito, il ne reste qu’un gars du groupe de 6/8, que je nommerait Zlatan pour sa queue de cheval et son maillot bleu sombre couleur PSG. Le temps de prendre un verre de coca, et nous sommes rejoints par un jaune. Zlatan repart en premier, et je tente d’emboiter le pas du maillot jaune. Je ne tiens pas longtemps derrière lui. On est dans la dernière partie montante, je réussi à me défaire de Zlatan, qui prend un gros coup de mou et revoici le petit peloton devant moi, accompagné du maillot jaune. On arrive bientôt à la deuxième passerelle, synonyme de point culminant, et je me remets en mode course, alors que tout le monde marche devant moi. C’est moi PACMAN. Je les croque un par un.. un délice … je m’en laisse deux trois devant pour les croquer peu après le passage de la passerelle… C’est vraiment jouissif.. 

 

3/DOWN

Je continue la descente à fond, et voilà que je reviens sur le maillot jaune qui m’avait laissé sur place juste après le ravito. … Je le passe, lui lançant un petit « moi, je préfère la descente ». Puis je repasse aussi le gars de l’arclusaz. Je rattrape enfin un autre jaune et  peu avant de rejoindre le single en devers, on manque de se planter de route. Finalement ca passe. Et plus personne en ligne de mire… je termine avec les 2 maillots jaunes aux trousses, mais fini par les distancer dans la partie goudronnée très descendante, et fini serein jusqu’à l’arrivée !!!!

Environ 01H02 pour ce petit 10km et de supers sensations aujourd’hui par rapport à la semaine dernière, sur un beau parcours avec très peu de bitume, et une très bonne organisation. Et une belle victoire sur le Bouk et ce fameux TrailMan

 

 

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 17-11-2015 à 09:07:00

Une belle matinée hein !!
Je confirme, le réveil était douloureux...
Je confirme, les fessiers étaient... ravissants pour les esthètes que nous sommes !
Et sinon : et bien quelle belle course, tu m'as fumé en bonne et due forme !!!

PS : "Trailman", je retiens, rien qu'en allant chercher mon dossard il me faisait rire, il faut voir pour comprendre !

Commentaire de __icecool__ posté le 18-11-2015 à 10:39:05

Comme tous les super héros, il met son slip par dessus son collant ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !