Récit de la course : Trail du Lac d'Annecy - Marathon Race 2016, par nico_looping

L'auteur : nico_looping

La course : Trail du Lac d'Annecy - Marathon Race

Date : 29/5/2016

Lieu : Doussard (Haute-Savoie)

Affichage : 854 vues

Distance : 43km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

84 autres récits :

Marathon Race - Tip Top

Et voilà, le gros objectif de la saison est arrivé : la Marathon Race qui sera mon premier trail format Marathon.

Pour l'avant-course : j'ai convaincu un pote de promo, Pierre, de venir faire la course. J'ai suivi le plan d'entrainement finisher disponible sur le site. Je covoiture avec Stéphane, un ancien collègue, et un ami à lui.

Pour la course : orages annoncés, donc parcours de repli.
Avec Pierre, on se place environ dans les 500 et on part assez vite pour se placer le mieux possible avant les bouchons de la montée au col de la forclaz.
Arrivés au col, on accélère puis on s'arrête pour que Pierre puisse relacer ses chaussures, Stéphane nous double et on le reprend tout de suite après.
1er point d'eau : on le zappe, c'est le début, le waterbag est quasiment plein.
Montée au chalet de l'Aulps, Pierre est en forme et prends de l'avance alors qu'on remonte des coureurs petit à petit ; il me distance de 30 secondes environ au 1er pointage au chalet de l'Aulp (je pointe 404e).
Dans la descente qui suit, j'essaie de doubler quand c'est possible dans ces singles mais pas évident. Je crois Pierre arrêté au bord du chemin, il s'est fait la cheville, la course est terminée pour lui. Il me dit de repartir que ce n'est pas trop grave.

Du coup, je trace et j'essaie de tirer le meilleur parti de cette descente tout en restant vigilant. Je remonte des coureurs sur la portion plate puis quand le rythme est stabilisé, j'appelle Pierre qui me dit de ne pas m'en faire, de bien avancer car on était partis sur un bon rythme ; je lui envoie le numéro de ma copine.
Juste après, il commence à pleuvoir, je sors illico la veste car une fois trempé c'est trop tard. j'ai bien car la pluie s'intensifie jusqu'à devenir vraiment diluvienne.
Je continue de remonter des coureurs au train et aussi des concurrents de la XL qui finissent leur tour du Lac aujourd'hui. Cette portion de faux plat montants descendant me va vraiment bien. Puis, on attaque une petite montée et là, plus d'eau dans le waterbag. Zut, je sors ma flasque avec le concentré pour le plein d'eau de Menthon, c'est un peu trop sucré mais c'est mieux que rien. Les bénévoles annoncent Menthon à 4km. et c'est quasiment 4km de descente du coup, j'accélère.

Menthon Saint-Bernard, ravitaillement express, je remplis la poche à eau à fond, 1 flasque de pepsi, 1 flasque de saint yorre, 1 morceau de pain et du fromage et je repars, temps d'arrêt : environ 2 minutes. Je rigole quand je vois des concurrents avec leur femme qui change de chaussettes ou leur font le plein du sac, c'est autorisé mais ça me fait rire. Je suis 344e.

Je commence la montée au col de Bluffy tranquillement en finissant de manger et de boire. Je laisse le temps à la machine de chauffer, j'appelle ma copine et c'est reparti !
Avant Bluffy, je décide d'en remettre une couche, c'est la fin, ça ne sert à rien d'arrivé frais à l'arrivée. Je continue de doubler. Arrivé à Bluffy, je vois mon père, essaie de prendre la pose pour la photo, le rassure sur mon état de forme et j'en remets une couche dans la montée. C'est parti pour les sous-bois et les enchaînements de montées raides jusqu'au col des Contrebandiers.

La montée est longue mais beaucoup de coureurs n'avancent plus. Je patine un peu en montée sans les bâtons mais le bilan est plus que positif. J'arrive tout de même un peu crampé aux Contrebandiers. Je bois beaucoup, de toute façon, il ne reste que quelques kms. Encore un petit coup de cul et c'est LA descente, MA descente, celle que je connais par coeur et sur laquelle mon temps de référence n'est pas mal. Alors j'allume, je donne tout, je cours avec les mains basses pour prévenir les glissades.

Ca y est, je suis sur le dernier kilomètre sur l'avenue d'Albigny, le mec devant est trop loin et va au même rythme que moi, aucune chance de le rattraper. Et le type de derrière doit se dire la même chose à propos de moi.

Je profite de ces derniers instants de cette course magnifique pour moi, ma chérie, mon père et Pierre sont là et me félicitent pour mes derniers mètres.

Verdict : 271e/1302 arrivants en 5h35 pour ce 39km avec 2400m de D+

Bilan idéal : j'ai bien avancé sur le plat et en descente mais ça, c'est plutôt habituel, ce qui l'est moins, ce sont les dizaines de places gagnées lors des montées, notamment de la dernière (50 places), donc validation de l'entrainement global et expérience à réitérer avec Pierre pour aller au bout à 2 cette fois.

3 commentaires

Commentaire de Philippe8474 posté le 31-05-2016 à 16:00:38

Belle course dis donc!
Chapeau, ça a envoyé surtout avec les conditions météo!

Commentaire de Khioube posté le 31-05-2016 à 17:14:07

Sacrée course, chapeau ! Manifestement tu étais parfaitement préparé pour l'événement, tu peux être satisfait ! Désolé pour ton pote, ça craint de se faire la cheville dès la première descente... Mais ça fait effectivement une bonne raison de revenir !

Commentaire de nico_looping posté le 01-06-2016 à 09:26:37

Merci pour vos messages, ça me fait plaisir. Effectivement, mon pote est revanchard mais je crois que tous les 2, nous n'avons pas trop envie de la refaire, c'est vraiment une usine du trail...
Et puis, il y a tellement d'autres courses au moins aussi belle ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !