Récit de la course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Chalet du Léa - Finale 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Chalet du Léa - Finale

Date : 26/11/2017

Lieu : Pinsot (Isère)

Affichage : 453 vues

Distance : 5km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Aujourd’hui nous avons droit à un morceau de choc : la finale des montées aux refuges du haut-breda et plus précisément direction la Croix du Léat !!


 


 

J’arrive hélas au moment où les « gentils » sont partis, tant pis je partirai avec les « méchants » à 10h…

 

 

Sur place hélas pas de miniping, pas de minou, pas de corne, pas de namtar, pas de noruas, pas de petit franck donc on ne retrouve que l’élite parmi laquelle on trouve ce bon Gilbert, campdedrôles, norbert « le grilladin » (oui j’ai trouvé son pseudo) et ce bon doug !!!

 

 

Inutile d’écrire que je suis très inquiet sur mon état de forme, surtout que je me souviens de l’an passé, une sacrée course puisque ma première défaite vs ce bon namtar !!


 


 

Et quand j’entends le briefing avec notamment l’état de la montagne là-haut, ok, ben moi je sais déjà que je m’arrêterai au Chalet du Bout, voire aux sapins Henri IV !

 


 

Gilbert fait son traditionnel briefing, puis le départ est donné avec les « musclés », euh non, les « furieux furieux » !!! L’impression de voir 20 gus faire un hole-shot et assister à des explications sérieuses…

 

 Ca veut fumer !!!



Au cas où on comprendrai pas l'expression "j'vais t'fumer" !! 


Seuls Thomas et un master 3 son avec moi, tandis que l’on voit les musclés commencer le single la morve au nez. Et très vite arrive ce qui doit arriver, je ne vois plus personne !!

 

 

Oh que je me souviens de cette montée en forêt, le « Champ Bonnay », c’est bien pentu… Et  je me maudis de ne pas être arrivé plus tôt, je l’aurai fait en rando et je serai allé là-haut ! Là je suis bien lent

 

 

Enfin j’arrive au « Crêt Morin », puis au Chalet du Bout !!! Les mecs croient que je viens d’en haut, non non je suis le dernier de la montée et oui c’est sûr que les premiers descendeurs vont arriver ! Je prends quand même leur délicieux thé, et me motive à aller plus haut.

 

 


Et les Sapins Henri IV sont juste là ! Majestueux… J’aime bien !!!

 

 

On attaque la montée vers les Lanches et les voici les premiers descendeurs !! Et que ce soit les premiers, ou ceux qui suivent, ils ont tous l’air d’avoir vu l’enfer en haut !!! Le froid, un vent, 40 cm de poudre sur le dernier raidard malgré la trace en raquette par Stéphane… Je croise notamment Norbert, tranquille, Elodie, Stéphane, puis les autres et notamment Doug qui a l’air marqué par ce sommet !!! Hé ben ! Et tout le monde qui me déconseille d’y aller, mais je me motive en disant « je veux juste sortir du bois pour voir le panorama » !!

 


 C'est ça l'enfer blanc ?


Arrivent les débaliseurs dont Thomas, à qui je confirme mon plan, et enfin la voilà la sortie de la forêt, génial… J’ai remonté un groupe de 15 raquetteurs du coup ça serait galère de les doubler, et puis je vais pas faire le dernier 1 / 4 d’heure de raidard, non, je reste sur la crête et profite. On voit même le Lac du Bourget au loin… C’est vraiment beau. Beau


 

Alors ???


Hein ??



Et je file pour la descente façon hivernale de Méaudre vraiment hivernale, normalement Thomas m’attend au Chalet du Bout… Où nous prenons à nouveau un bon thé sucré, avant de continuer la descente en mode pipelettes avec le « vrai » passionné Thomas et de terminer la partie sportive de ce dimanche…

 

 

Oui car la suite c’est, outre l’apéro, la remise des prix festive (avec des purs lots !!!), la tombola (la chenille pourrait participer du coup), et surtout, surtout le délicieux repas concocté par Gilbert et son équipe, avec des mets 100% locaux, quel régal… Et quelle tablée de convives avec Norbert qui nous raconte sa rencontre avec la Fougasse (quel personnage), ou encore le master 3 de ce matin qui nous narre ses dernières expériences ou encore la jeunesse de la légende Michel Riondet…

 

Oui Lucie je te comprends on t'invitera mais déjà tu peux venir à la SSEX 


Bref : vivement cet été !!!

5 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-12-2017 à 17:39:08

Haut Bréda ou haut bradé ?

Commentaire de Arclusaz posté le 07-12-2017 à 17:43:32

ou ha braudé....

Commentaire de campdedrôles posté le 17-12-2017 à 23:28:31

Merci (tit') Bouk, l'attente languissante de ce CR en fait la lecture meilleure.
Le master 3, c'est Clément Guillet (du hameau du Guillet, un pur local donc), quelques années plus jeune que "the Michel", et encore un sacré jus pour son grand âge.

A dans un mois du côté du Crucifix pour la prochaine messe noire !

Commentaire de Trixou posté le 18-12-2017 à 16:19:46

Ca donne envie tout ca !

Commentaire de robin posté le 21-12-2017 à 10:42:32

Cela valait le coup que The Bouk sorte du bois !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !