Récit de la course : Cross de Saclay 2000, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Cross de Saclay

Date : 16/1/2000

Lieu : Saclay (Essonne)

Affichage : 78 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

La Haine.

La Haine.

C'est l'année 2000 et nous sommes encore tous vivants.

La station MIR ne s'est pas crashée sur la tour Eiffel et nous rentrons de plein pied dans le 3° millénaire.

 

Il y a eu quand même quelque chose en cette fin de siècle : une tempête.

Ou plutôt deux tempêtes qui ont traversé la France et qui ont tout dévasté sur leur passage.

Les forêts sont comme après un bombardement et les arbres sont tombés comme des dominos.

 

Je me souviens ce matin le vent soufflait sous ma porte très fort.

Mais qu'est ce qu'il y a.

Un coup d'œil par la fenêtre et je vois les arbres à terre et certains encore en train de tomber.

Je me précipite dehors.

Un ouf de soulagement ma voiture est indemne.

Un arbre est tombé dans sa direction mais la camionnette d'à côté a reçue à sa place, quelle chance.

C'est une désolation dans la CILOF, la cité où j'habite.

Tous ces gens qui sont venus rentrent visite à la famille.

Beaucoup de bagnoles ont une immatriculation en dehors de la région parisienne et elles ont presque toutes un arbre à travers le toit.

Le vent souffle encore fort. On est encore dedans.

J'aide un voisin à dégager sa voiture avant que les derniers arbres ne tombent.

Une rafale de cailloux nous fait mettre à l'abri.

Je rentre chez moi rassurer ma femme qui se demande pourquoi je suis sorti.

Un film de science fiction dehors, lui dis-je.

 

Il n'y a plus de réseau téléphonique.

Mon nouveau Sawy ne me sert à rien.

 

Toutes les épreuves natures seront bientôt toutes annulées car beaucoup d'arbres menacent de tomber encore, appuyés sur d'autres.

Les préfets ne vont pas se mouiller mais je crois qu'ils ont eu raison.

 

Le cross de Saclay prévu le 16 janvier 2000 demeure quand même.

Je m'y rends en espérant prendre ma revanche sur l'année passée où j'avais oublié mes pointes et pris une belle gamelle dès l'entrée dans la forêt.

 

Je suis avec le club CSA de la base de Villacoublay et nous sommes tous inscrits sur le cross long.

Mais pour ma part je fais également le cross court.

D'ailleurs l'organisateur m'a téléphoné, avant la tempête, pour me demander si je ne m'étais pas tromper.

Non, je fais les deux.

 

C'est donc le 25° anniversaire et je cours les 4 bornes revanchards.

Le comble c'est que j'ai encore oublié mes pointes.

Quel con.

J'ai encore plus la hargne.

 

La course démarre avec un petit peloton de 64.

Je me colle de suite aux premiers.

Nous sommes 5, 6. Le premier kilomètre est plat.

Je suis dans le tempo.

Nous rentrons dans la forêt.

Petite sente mono trace.

Je suis 6°.

Nous sommes tous à la queue leu leu.

Le premier, devant a accéléré, personne ne l'accroche.

Ba alors ?

Je double avec difficulté le gars de devant.

C'est étroit et il faut forcer le chemin.

Dans la foulée je repasse 2 gars.

Je me rabats, je suis 3.

Tans pis je joue le tout pour le tout, je double aussi le 2° à fond pour le surprendre et sprinte comme un fou pour le semer.

Cela marche et je ne me retourne pas.

Ne pas lui donner espoir.

Dans le virage à gauche suivant sans trop regarder je vois qu'il est loin, tout comme le 1°.

 

L'itinéraire zigzague et les arbres abattus ont été tronçonnés laissant un petit passage.

Cela remonte et je ne relâche pas mon effort seul dans la désolation façon Stephen King.

Cela me fait penser au cyclone Firinga à La Réunion : dévastation.

 

saclay00

 

Je ressors de cette forêt où ce qu'il en reste et revient sur le plat.

Le premier est loin, le 3° aussi.

Beaucoup de gars s'échauffent et m'encouragent dont Didier Barrileau qui va survoler le cross long.

Je tire encore sur les bras et finit donc 2° en 15'06.

Vengeance accomplie.

 

De retour à la voiture pour récupérer, je craque un peu.

Les larmes me viennent aux yeux : la joie et la relâchement après l'effort à la fois.

Un super podium.

 

saclay00

______________________________________

Plein d'adrénaline

 

Je me prépare pour la course suivante.

Et oui j'enchaine avec la grande course.

Après avoir terminé 2° du cross court, je remets le couvert avec le cross long de 7,7 kms.

 

Les gars de la base m'ont bien félicité pour mon podium et c'est tout euphorique que je m'insère dans le peloton de 300 personnes.

 

Je n'ai toujours pas de pointes, mais je ne suis pas tombé cette année, pas comme en 99 où j'avais perdu toutes chances de podium lors de ma gamelle.

 

Le départ est donné et je suis sagement dans la masse des 300 concurrents.

 

Il y a deux boucles, contrairement au cross court et elles sont plus longues.

 

J'effectue ce parcours avec l'adrénaline bien présente et termine en 72° position avec un bon chrono de 35'.

 

Les podiums vont me rappeler que j'ai fini 2° de la petite course.

 

Une belle coupe va garder le souvenir de cette épreuve vraiment particulière pour moi.

 

saclay00a

 

saclay00b

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !