Récit de la course : Trail nocturne de la Foulée des Forges - 21 km 2021, par Casidescôtes

L'auteur : Casidescôtes

La course : Trail nocturne de la Foulée des Forges - 21 km

Date : 13/11/2021

Lieu : Pont évêque (Isère)

Affichage : 110 vues

Distance : 21km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Open Run de la Foulée des Forges.

Au départ, je suis presque devant et c’est bien la première fois que cela m’arrive. Mais dès le départ une foule de coureurs me double et notamment ceux du 9 km car le départ est commun aux deux courses. 2 km de plats pour s’échauffer, quelques mètres dans un champ et la premières montée est déjà là. Je trottine le début de la montée mais très vite je me mets en mode marche. J’en profite pour enlever mon polaire léger et je me retrouve en tee-shirt, finalement il ne fait pas si froid ce soir. Nous sommes 4 ou 5 coureurs regroupés sur le haut et on débouche sur une route pour la traversée de Serpaize. Je croise plein de têtes connues qui ont endossées le rôle de bénévole ce soir et c’est vraiment chouette d’échangé un petit coucou à chaque croisement. (Merci l’association de Pontétrail qui a mis à disposition plus de 60 bénévoles pour cette organisation) Petit à petit je rattrape et double la troupe, sauf un coureur qui va plus vite sur cette route bien plate. Puis on quitte la route principale en  tournant à droite et enfin un chemin qui me permette de doubler ce dernier coureur dans une bonne descente. Ensuite une bifurcation sur la droite en épingle à cheveux et le chemin devient plus sauvage. Je n’arrive pas à rattraper un autre coureur devant moi et je le tiens à distance. On remonte par des marches creusées dans le sol puis on rattrape une route pour remonter sur Serpaize. On slalome par le centre du village puis on arrive au stade où se trouve le premier ravito ou j’attrape juste une chips et passe le bonjour à Adeline. Cela me permet de doubler ce concurrent très coriace qui fait une pause plus prolongée.

Je me retrouve seul à ce moment-là et un petit doute m’envahit mais le balisage est excellent et je continue à foncer. Au détour d’une route on retombe sur un chemin, enfin quelques chose d’un peu plus technique. La pente est raide à cet endroit-là et ça fait bien travailler les cuissots. Puis c’est un slalom entre des arbres qui, on a l’impression, ont été placé ici exprès. C’est lors de ce passage que je croise un bénévole en train de placer une corde dans un passage très raide et il m’indique qu’on a loupé un passage au début de la course et qu’il va nous manquer 5 km… stupeur !! (J’apprendrais plus tard que cela concernait les 26 premiers coureurs…) Donc je revois un peu les choses et je me dis que je vais un peu plus forcer l’allure. Après cette partie virevoltante, on déboule dans une combe très sablonneuse, c’est à ce moment-là que je double la première féminine. Puis on effectue une remonté à travers des bois jusque dans un champ puis on débouche sur une route. Je me retrouve avec deux gars qui m’ont rattrapé et la féminine. Désormais cela descend fort. (Décidément celui qui a tracé le parcours ne nous a pas laissé beaucoup de répit en cette fin de parcours.) Il reste 5 km. Cela décent vite pendant 2 km,  j’avoue que j’ai beaucoup envoyé et je me suis un peu cramé à cet endroit-là. Je file devant le second ravito sans saluer les bénévoles et je m’en excuse mais j’ai deux coureurs au cul et j’ai du mal à tenir le rythme, je me bas ! Après 500m on rentre dans des bois et je les laisse passer mais je ne reste pas loin. On arrive désormais dans le moment irréel de la course, le « passage de la grotte ». Avec Morgane qui fait retentir la cloche pour accueillir les coureurs et Nicolas qui est là pour assurer la corde et guider les coureurs. Ca grimpe sec à ce moment mais ce n’est pas très long. Puis on arrive sur une route en décente sur laquelle je double les deux coureurs avec lesquels je joue au chat et à la souris mais sur ce coup-là, la souris c’est moi car ils vont me manger tous cru lors des deux derniers kilomètre à plat. Je finis 20eme de ce 16 kilomètres et demis. Je suis très satisfait de ma course et de ce beau parcours. Encore mieux lorsque sous le chapiteau chauffé je me régale des pâtes, de la bière et d’une part de tarte aux pommes. Vraiment top l’organisation !! Vivement un 30 ou 40 km de la Foulée des Forges !

2 commentaires

Commentaire de Shoto posté le 24-11-2021 à 09:52:32

Bravo pour cette course bien rythmée et bien gérée. J'ai déjà vécu plusieurs fois des problèmes de balisages pas assez serrés. Il faudrait que les organisateurs comprennent que les coureurs ont un cerveau qui fonctionne avec moins de lucidité à vive allure ! Un bon balisage serré est donc important.

Commentaire de Casidescôtes posté le 26-11-2021 à 12:38:51

Merci Shoto pour ton commentaire, Cette erreur de balisage va m'obliger à revenir l'an prochain pour faire l'intégralité du parcours cette fois car l'erreur sera corrigée!! 😁

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !