Récit de la course : La Fée Blanche 2022, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Fée Blanche

Date : 26/2/2022

Lieu : Aillon Le Jeune (Savoie)

Affichage : 239 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Cru 2022

En ce samedi soir, j’ai motivé Franck, direction la Fée Blanche. Une classique !

 

 

Arrivé sur place quelle surprise, je comprends pourquoi j’étais en collant les années précédentes, ça meule comme pas croyable !!! Boukette est congelée et filera direct dans la voiture.

 

 

Pas bien d’objectif aujourd’hui hormis profiter de ce trail blanc nocturne et scorer au jeu des 365h. Je démarre donc pépère dans la foule à accompagner Franck qui est inquiet pour son genou ! Démarrage en faux plat montant avant d’attaquer la pente, c’est pas long mais je m’enfuis et c’est parti pour la partie de pacman enfin que je crois !

 

 

La descente effectivement me donne raison, c’est à grandes enjambées de faizan que je reprends du coureur, mais en bas la douche froide un faux plat montant je cale un peu mais reste à ma place avant de basculer et de repasser au départ.

 

 

Je pense voir Boukette mais non, peut-être plus loin, non toujours pas, et on file pour la seconde boucle.

 

 

Et là la surprise, je cale vraiment, deux féminines me reprennent et commencent à filer, mais le miracle s’accomplit je vais en manger de la triathlète et me voici parti à grandes enjambées pour une échappée belle dans ce dédale en faux plat descendant !

 

 

Les frontales sont allumées une nouvelle course démarre. Demi-tour devant l’arrivée on va chercher la pointe nord, avec une succession de quatre côtes qui font mal à tout le monde, et le final se prépare !

 

 

Environ 7 coureurs devant mais ce sera tout, aucune frontale devant eux. Je redoute le final qui est tout en côte j’ai d’ailleurs bien prévenu Franck de conserver du jus.

 

 

Mais les lignes droites ne m’ont pas permis de doubler tout le groupe, on attaque THE FINAL et là il faut serrer les dents, je craque un peu, un coureur, puis deux, je m’accroche, espérant que derrière ça décroche, sauf que comme les années précédentes je confonds avec le vieux parcours et attendais le tunnel plus un demi-tour mais non on entends le micro c’est le final je peux lâcher les watts et du coup encore quelques positions inespérées de glanée je termine… avec un chrono identique à la seconde près que 2020 56’’33 et 105ème au scratch.

 

 

Je veux filer chercher Franck mais pas de boukette à l’arrivée ça sent la soupe à la grimace je file à la voiture pour rentrer dare-dare à la maison !

 

 

Encore un bien beau trail, et en prime un bonnet une bière (blanche !) et une tome, on fait un beau sport comme dirait l’Arclu

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !