Récit de la course : 4 heures de Montevrain 2022, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : 4 heures de Montevrain

Date : 28/8/2022

Lieu : Montevrain (Seine-et-Marne)

Affichage : 97 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Podium en duo pour notre retour à Montévrain !

Récit également disponible et illustré sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2022/08/28/08/2022-4-heures-de-montevrain.html

Nom d'équipe : Les kikoureurs

 

J'ai découvert cette course il y a 3 ans lors de ma participation en solo (6ème avec un peu plus de 45 kilomètres parcourus). J'y avais alors fait le début de course avec un ami, futur 2ème de l'épreuve, Clément. Depuis, nous souhaitons revenir sur l'épreuve mais en relais cette fois. En 2020, la course a été annulée à cause des conditions sanitaires puis rebelote en 2021 à cause d'un trop faible nombre d'inscrits. La 3ème tentative est la bonne, ce sera pour 2022 !

Je rentre de vacances à la montagne la veille de la course avec quelques belles balades dans les pattes mais la condition est plutôt bonne. Le réveil pique un peu, vers 06h15 mais j'arrive tranquillement au Parc des Frênes peu avant 7h30. Clément me rejoint dans la file pour récupérer nos dossards... n°1 ! Nous étions probablement les premiers inscrits donc nous héritons de ce fameux dossard. C'est la deuxième fois que je vais porter le n°1, après la Foulée Verte de Marolles en 2015.

Nous nous préparons tranquillement au niveau d'un barnum grâce à la mise à disposition par l'organisation de tables et de chaises. Clément et moi porterons un tee-shirt blanc aujourd'hui car le règlement stipule que nous devons porter un maillot de la même couleur, ce dont je me suis souvenu au dernier moment mais juste à temps.

Pour l'anecdote, je ne vais pas courir avec les chaussures que j'avais prévues (les Brooks Ricochet) car je ne devais pas être réveillé quand j'ai pris mes baskets ce matin mais j'ai pris l'autre paire de la même couleur, les Asics GT2000, que j'aime moins mais de toute façon, je ne me rendrai compte de cela que... le soir, en rangeant les chaussures chez moi !

Pour le reste, je suis en cuissard court, je commence sans la casquette mais je finirai par la mettre quand il commencera à faire chaud et j'ai de quoi me ravitailler dans mon sac disposé sur une table : pâtes de fruit, compotes et eau. Je ne consommerai finalement que de l'eau et une compote. De l'eau, il en est mis à disposition par l'organisation, j'ai donc pris mon gobelet afin de me servir régulièrement, entre chaque tour.

Nous faisons un petit tour de repérage / échauffement avec Clément et deux amis à lui, tout juste avant le départ de l'épreuve. La boucle fait un tout petit peu moins de 2,2 kilomètres avec pas mal de faux-plats, quelques passages étroits, des virages serrés. Un parcours pas évident mais ludique, entre chemins et passages herbeux. 

Je croise pleins de connaissances, des amis en solo tels que Sylvain, Eddy ou Nicolas ou en équipe dont Stef et de nombreux coureurs de FunRun (qui vient avec 7 équipes aujourd'hui !) sans oublier Laurent et Loïck de VMA77 !

Il est temps de se positionner sur la ligne de départ avec tous les coureurs solos et les premiers relayeurs des 33 équipes engagées ce matin. Je prends le premier relais puis nous ferons à chaque fois un tour chacun avec Clément dans l'optique de faire le plus de kilomètres et le meilleur classement possible. Nous avons le dossard 1 mais savons que ce sera une place trop compliquée à obtenir. Pour plaisanter (mais pas sans l'espérer pour autant), je dis alors à Clément que nos dossards cumulés (1+1), ça fait 2 donc nous pouvons finir deuxièmes...

 
La course

L'épreuve a été si intense que je ne suis pas capable de me remémorer chaque tour donc je fais plutôt faire un résumé global.

Dans le premier tour, je pars en première ligne, dans le sillage de Nicolas Guy de FunRun77. Nicolas, je le connais, il est bien trop rapide pour moi surtout qu'il est dans une équipe de 4 ! Car oui, nous ne sommes que 2 avec Clément mais l'épreuve par équipe peut se jouer à 2, 3 ou 4 relayeurs voire 5 pour les équipes qui ont un jeune de moins de 15 ans. Et il n'y a pas de classement DUO...

Je laisse donc rapidement filer Nicolas et mène le groupe de poursuivants, sans me retourner. En haut de la montée principale du parcours (un faux-plat bien montant et relativement long), un autre coureur me dépasse, Sébastien, dossard n°2 d'une équipe de Décathlon également en binôme comme nous.

Il va vite, je ne cherche pas à le suivre mais reste pas très loin. La suite de la boucle est plus roulante, je finis en environ 8 minutes 15 ce premier tour bien costaud et transmet le témoin (un bracelet) à Clément pour la première fois.

Allez, j'ai moins de 9 minutes pour récupérer et ce sera cela pendant 4 heures. Le temps de boire un coup, éventuellement manger une gorgée de compote, souffler et me repositionner avant de repartir.

Sur les premiers tours, cela va très vite car nous sommes à la lutte permanente avec le duo de Décathlon. Le coéquipier de Sébastien, Axel, perd chaque fois un peu de terrain sur Clément qui est très solide. Mais de mon côté, je me fais reprendre et dépasser par Sébastien qui s'emploie pour revenir à chaque fois. Mais à chaque tour, il met plus de temps à revenir... jusqu'à ce qu'il ne puisse plus !

C'est ainsi très progressivement que nous parvenons à distancer nos poursuivants après une sacrée lutte qui fait que je ne suis pas au top de ma forme au bout d'une heure de course, pas mieux après 2 heures et ainsi de suite... Mais je tiens bon pour préserver notre classement en essayant de ralentir le moins possible. Car il nous est impossible de maintenir la vitesse de début pendant 4 heures en duo.

Pendant très longtemps, la situation est assez stable avec l'équipe 1 de FunRun devant, qui va prendre le large progressivement grâce à la fraîcheur de ses relayeurs (relative mais quand même, ils ne font chacun que 7 ou 8 tours quand nous en faisons 13 ou 14 en duo). Nous leur concéderons deux tours, seulement, ai-je envie de penser.

Derrière, nous tenons bien la deuxième place devant le duo de Décathlon et un troisième binôme, deux coureurs de Val d'Europe, à distance mais dans le même tour que nous. Mais, progressivement, tous les duos vont céder du terrain à une autre équipe de FunRun77, elle aussi composée de 4 relayeurs qui parviennent donc à mieux tenir leur rythme. Ils doublent le duo de Val d'Europe et passent même les gars de Décathlon à quelques tours de la fin.

Les derniers tours sont vraiment très difficiles. La dernière heure est particulièrement pénible. Je commence un compte à rebours lorsqu'il me reste théoriquement 5 tours à parcourir. En effet, nous avons fait 7 tours chacun en 2h soit 14 tours en tout. Il nous sera très complexe de viser les 28 tours mais 27 est jouable si nous ne craquons pas. Clément ne fera donc "que" 13 fois le boucle mais ce sera bien 14 pour moi, normalement.

Je termine mon 11ème tour peu après 3h00 de course donc mes "plans" se confirment. Il me reste bien 3 tours à réaliser alors que je n'en peux plus. Les jambes sont très lourdes, je m'hydrate bien mais je me sens un peu lourd alors que ma gorge est sèche. Mais ça va, je gère à ce niveau là. C'est plus physiquement que ça se corse. Les montées font de plus en plus mal aux mollets... Mais on continue à doubler beaucoup de monde, que ce soit les solos qui en bavent, les relayeurs qui n'en peuvent plus ou juste ceux qui sont moins rapides que nous. Et c'est parfois délicat dans les passages plus étroits.

Tandis que je marque un peu le coup depuis un moment mais que je fais de mon mieux pour garder une allure correcte, je commence à sentir que ça devient dur pour Clément qui semblait assez frais jusque-là. Mais lui aussi garde un très bon rythme qui nous permet de préserver notre position pour autant de plus en plus en danger.

Mon 12ème et mon 13ème tour sont vraiment les plus durs, ça tire au niveau des jambes, j'ai chaud, je suis fatigué mais je serre les dents. Je n'ai pas du tout envie d'avoir un 14ème tour à faire mais il va falloir et en plus, je me rends bien compte que la menace de l'équipe FunRun pour la deuxième place est réelle ! On ne va quand même pas se faire doubler dans le dernier tour, pas après 26 tours !!

Allez, je n'en peux plus mais lorsque Clément me donne le relais, il n'est pas question de flancher, je vais tout donner pour garder notre place ! Le démarrage est dur, j'ai mal aux pattes mais je reprends de la vitesse. Le virage serré se passe bien, je déroule sur le petit chemin étroit au bord du ruisseau, je passe la passerelle et j'attaque la montée juste derrière le premier solo de la course qui est impressionnant, il est dans son 24ème tour !

On reste côte à côte dans la montée jusqu'à ce que je ne me détache. Il n'insiste pas en essayant de s'accrocher à moi et garde son rythme. C'est motivant pour moi car j'ai réussi à le lâcher malgré sa solidité. La partie en sous-bois passe plutôt bien, je peine mais je résiste dans les faux-plats suivants, je connais maintenant le parcours par coeur. Comme à chaque tour, dans le chemin étroit qui zigzague, les coureurs moins rapides me laissent bien passer en m'entendant arriver, grand merci à eux car c'est pas évident et je n'ai pas l'énergie pour signaler mon arrivée ni même les remercier vraiment.

Je suis bloqué au passage du mini fossé par les deux concurrents qui me devancent mais j'arrive à me frayer un chemin dans le virage. Désolé mais je n'ai vraiment pas de temps à perdre. Je passe le pointage des bénévoles à la mi-boucle et j'enchaîne avec la descente qui me relance bien. Je serre ensuite bien les dents pour ne pas trop ralentir dans le dernier faux-plat montant et j'attaque la dernière portion descendante déterminé à ne rien lâcher. C'est là que je retrouve Clément avec qui je vais finir la boucle.

Il me rassure en me disant que derrière, c'est loin, mais il est moins conscient que moi que nous avons en fait véritablement une équipe en chasse derrière nous. On finit à un bon rythme, aux côtés d'une autre équipe et franchissons la ligne 2èmes... avec seulement 28 secondes d'avance sur FunRun ! Ouf, il était temps que ça se finisse.

C'est un résultat vraiment très satisfaisant pour nous, 2ème équipe au scratch entre deux équipes de 4. Dommage pour les deux duos qui terminent 4ème et 5ème après une belle bagarre très amicale.  Un podium au bout de l'effort qui fait bien plaisir à l'issue de cette matinée sportive très riche et bien sympa !

Au final, j'ai fait environ 31km et 400mD+ en un peu plus de 2h de course (environ 2h15 je pense), 14 tours pour un total de 27 pour notre équipe en 4h03. Nous finissons 2ème équipe au scratch sur 33 et 1ère équipe en duo.

2 commentaires

Commentaire de augustin posté le 29-08-2022 à 15:18:25

Bien joué David! costaud après tout ton programme bien dense pendant les vacances! belle prestation!!!

Commentaire de DavidSMFC posté le 29-08-2022 à 15:24:12

Merci Augustin ! C'est la montagne qui met en forme ! :-)
Mais ça a été un sacré exercice !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !