Récit de la course : Odyssea - 10 km 2022, par augustin

L'auteur : augustin

La course : Odyssea - 10 km

Date : 2/10/2022

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 205 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Odysséa Paris, édition 2022, 20 ans!

Récit 10 km Odysséa Paris le dimanche 2 octobre 2022

 

Inscrit via mon employeur, une bonne chose de pouvoir courir pour une cause qui nous tient tous à cœur !

L’important c’est de se retrouver toutes et tous ici, pour épauler celles et ceux qui en ont besoin.

L’an passé je l’avais fait en format virtuel, j’avais tourné à fond dans la Z.I à côté de chez moi, sous la pluie et avec du vent, en mode arrache (avec un sac sur le dos !!!) mais avec un chouette chrono (35’31). Clairement ce n’est pas mon format de course de prédilection, trop court et trop haut dans les pulsations. En même temps, sortir de sa zone de confort ne peut être que bénéfique !

Dommage, au final Odysséa n’avait jamais classé les résultats des concurrents du format virtuel !

 

Cette année, pas de miracle attendu car j’ai couru le marathon de Rouen le dimanche précédent.

L’avantage c’est que dans ma prépa marathon j’ai fait du rythme et ai pu travailler les allures en sortant clairement de ma zone de confort, on verra si ça paie aujourd’hui…sous réserve que les jambes aient récupéré un peu de fraicheur !

 

En ce dimanche matin donc, lever tôt avant de filer dans le RER direction le château de Vincennes.

Rendez-vous à la tente de notre employeur, marrant de retrouver plein de têtes connues dans un cadre extra-professionnel ! Je me fais gentiment charrier, la plupart de mes collègues me prenant pour un extraterrestre (la plupart des gens aujourd’hui vise 1h pour parcourir les 10 km).

Change rapide, on ressort pour l’occasion les Vaporfly pour aller vite 😊

Objectif : prendre du plaisir et s’arracher ! Je ne sais pas quelle allure je pourrai tenir, ne sachant pas quel % de récupération mes jambes ont repris ! Idéalement disons 36-37 minutes ?

 

Heureusement je peux accéder tout devant, mini échauffement en boucle avec quelques montées de genoux et quelques talons/fesses, mais en version très light ! Je retrouve Cédric, collègue de mon nouveau club, et nous discutons peinard avant d’être lâchés comme des fauves !

 

 

Nous sommes avenue Daumesnil, dos au château de Vincennes. Impressionnant, derrière c’est une masse de tee-shirts roses sur une belle profondeur ! Nous sommes 7 500 engagé(e)s sur ce 10 km.

Au niveau météo, il fait super doux (12° ?) et humide, mais pas de pluie, et même si le revêtement est mouillé, il s’avèrera que nous ne glisserons pas, ouf !

Le parcours nous propose 1 seule boucle finalement, et cela va tournicoter pas mal !

 

 

Ai oublié de prendre le gel qui est resté au fond de mon sac. Mais j’ai dans ma ceinture Compressport une mini flasque afin de ne pas m’arrêter au ravito. Je discute avec mon voisin en première ligne, lui vise un sub 32’, propre !

Au coup de pistolet, cela part vite, très vite, malgré ce faux-plat montant. Ils sont nombreux les excités cette année ! Je dois être dans le top 20, je suis au-dessus de l’allure cible alors je lève le pied.  1er km en 3’34, nous sommes sur la route, le rendu est bon, impeccable. 2ème km en 3’35 jusqu’ici tout va bien, on attaque l’avenue de Gravelle, le pack de devant prend gentiment le large, la vache le niveau est bien monté cette année, il y a de sacrés candidats au podium !

3ème km en 3’37, sensations toujours ok, temps de passage en ligne, ça roule. On bifurque gentiment dans le bois de Vincennes, revêtement moins top mais ça ne glisse pas. Cela tourne mais les bénévoles font un super boulot, ils sont bien positionnés et ne laissent aucune place au doute.

4ème km en 3’35, encore un peu d’eau mine de rien, je ne regrette pas d’avoir emmené une mini-flasque avec moi. Je rattrape progressivement quelques excités partis un peu vite et qui paient leur effort, et tâche de rester concentré. 5ème km en 3’33 et 17’55 à la montre pour cette mi-parcours, laissant présager un sub 36 si tout va bien.

On longe l’allée royale, revêtement de chemin le rendu n’est pas terrible, j’perçois le ravito positionné au 6ème km, mais je ne m’y arrête pas. 3’39 sur ce point de passage, ça dérape gentiment. La tête de course est devant, précédée par les motos ouvreuses, ils cavalent vite les mecs !!!

Je m’accroche, mais je sens bien que mes jambes ne peuvent supporter une allure plus rapide, je suis passé en mode « je subis » quand bien même je tâche de rester concentré. L’avantage d’un 10 km c’est que les km défilent vite !!!  7ème km passé en 3’44, bim le coup de bambou ! Je maintiens ma position au classement et m’accroche pour limiter la dérive. 8ème km en 3’49, ouille, mais ça sent l’écurie quand même, alors on débranche le cerveau et on s’accroche.

9ème km en 3’35, cool, mais bizarre l’arche d’arrivée se profile en face de moi, pourtant à la montre il nous reste plus que ça à parcourir normalement… J’accélère pour les derniers 400m, calé à 3’24 d’allure, et franchis l’arche (rose, forcément) en 34’05….Mais avec 9,41 km au compteur !

Je finirai en 15ème place au scratch sur 7 500 arrivants. Un classement bien anecdotique, l’essentiel étant de venir défendre une cause. Donc 3’37 d’allure moyenne et une FC à 164. Finalement, c’est honnête !

J’attends Cédric qui arrivera quelques minutes après, puis on récupère un sac faisant office de mini-ravito. La course sera gagnée par un champion d’Europe d’athlé en cross, intouchable !

 

Direction la tente de mon employeur pour retrouver mon sac d’après-course et me changer, profiter du buffet et même d’un massage, royal ! Et débrief avec les collègues engagés sur ce 10 km, ainsi qu’avec celles et ceux engagés sur les épreuves de 5 km (en course ou en marche).

Je préparerai plus spécifiquement ma prochaine échéance, les 10 km de Montereau le 23 octobre prochain. Idéalement aller flirter avec les 35’ sur un parcours propice à la performance, si les conditions météo le permettent bien sûr !

Retour en RER, à disséquer la course. Nul doute que lundi au bureau cette course animera la machine à café ! A bientôt !

 

 

 

1 commentaire

Commentaire de marathon-Yann posté le 06-10-2022 à 16:35:02

Quelle sortie, bravo champion !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !