Récit de la course : Trail de Guerlédan - 52 km 2007, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : Trail de Guerlédan - 52 km

Date : 27/5/2007

Lieu : St Gelven (Côtes-d'Armor)

Affichage : 2184 vues

Distance : 52km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Guerlédan : du soleil à l'ombre des nuages

Guerlédan : du soleil à l'ombre des nuages

Pour nous cela commence une bonne semaine avant, ailleurs et autrement.

Là on est en Limousin et à VTT. C'est donc parti pour 220km, 5100m+ sur 3,5 jours. La région est belle et la météo est "Bretonne". Première journée qui sera consacrée à rallier le village étape de Meymac  après avoir abandonné les voitures au point de départ : St Yrieix le Déjalat  (en espérant quand même les retrouver dans quatre jours). Journée  épouvantable au niveau météo, pluie + boue + bourbier + flaques ressemblant à de petits lacs...  Une fois que le pédalier a nagé deux ou trois fois dans la boue et les flaques on s'y habitue, il n'y a plus qu'à continuer. Il faut y ajouter des racines glissantes sur lesquelles je m'étale prodigieusement et régulièrement au grand dam de Vincent. Malgré cela ce que l'on aperçoit de l'environnement, du paysage est bien agréable. Par chance la fin de l'étape se fait sans pluie, on pourra même nettoyer/réparer les VTT au sec. Le reste de la rando se fera sous un temps beaucoup plus clément, mais le matériel a beaucoup souffert de cette première journée. Seconde journée, une boucle en direction de Neuvic avec notamment une traversée à guet de la Vézère, l'histoire de se baigner les genoux. La troisième journée nous entraîne au mont Bessou et sur le plateau de Millevaches pour revenir une dernière fois à Meymac. Il ne reste plus qu'une ½ étape pour retrouver St Yrieix le Déjalat et profiter encore tant du Parc naturel de Millevaches que des cheminements techniques qui ont jalonnées l'ensemble du parcours.

Là on est en Bretagne, pour un Trail cette fois, et j'y suis beaucoup plus à l'aise. C'est donc parti pour une journée de 52km 1558m+. Point particulier, j'accompagne Christine sur son premier ultra trail. La région est belle et la météo nous rappelle le Limousin. Grosses pluies la nuit et deux heures avant le départ. Celui - ci se fait d'ailleurs sous quelques gouttes, vites dissipées pour permettre de courir-grimper agréablement. Joli parcours faisant le tour du lac, dans tous ses recoins et sites remarquables. Un parcours exigeant où il faut "garder du pied" en toutes circonstances, changer de foulée, relancer, s'accrocher, grimper sur des passages rocheux, éviter les racines glissantes, les cailloux accrocheurs, ne pas louper la sente au risque de se retrouver les pieds dans le lac, sans oublier d'ouvrir grand les yeux pour profiter de tout. Ch. gère son affaire tranquillement alternant savamment course et marche active, anticipant au mieux et prudemment les obstacles. Gorgées de boisson, barres chocolatées, rondelles de saucisson, compotes, fruits secs… et le remède à tous les mots des "TicTac" lui apportent leurs contributions énergétiques. Sur la seconde moitié de parcours le temps se dégrade. Averses,  même une petite giboulée et coups de vents se succèdent. Fatigue et humidité aidant il fait un peu frisquet sur la fin.

Naturellement sur les 15 derniers km elle râle un peu "pourquoi ils ont mis encore une côte, y vont vraiment les chercher exprès !".  Quand je lui réponds "si la fin était toute plate tu trouverais cela lancinant" je me fais envoyer balader. Donnc tout vas bien elle est encore lucide, elle terminera sans problème (je n'avais pas vraiment de doute en réalité). A l'arrivée les copains/copines du club nous ont attendu patiemment, elle à droit à une série de bisous, aux félicitations d'un bénévole qui nous à accompagné sur ces derniers moments "vas y, c'est bien, il n'en reste plus beaucoup !". Ch. trouve le moyen de lui dire qu'elle l'a "béni" par moments (il en restait plus que ça !), elle a des couleurs, elle a faim, elle a le sourire. Peu importe le temps : son premier 52 est bouclé.

2 commentaires

Commentaire de plumette posté le 30-05-2007 à 09:45:00

Il est très émouvant ce récit, il donne envie de vivre la même chose en 2008 ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-05-2007 à 14:42:00

Bravo, tu l'as terminé.
C'est pas comme moi qui ai abandonné au 42ème km complètement vidé l'année dernière.
Si les trails dans l'ouest te plaisent, vient à Radon pour le 61km d'Ecouves l'année prochaine.
On y soigne particulièrement les kikoureurs.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !