Récit de la course : La Ronde de Nuit 2007, par Mustang

L'auteur : Mustang

La course : La Ronde de Nuit

Date : 23/8/2007

Lieu : La Grande Motte (Hérault)

Affichage : 1278 vues

Distance : 6.6km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

Avant de venir en vacances sur Montpellier, j’avais vu que  j’avais  l’opportunité de courir une sympathique épreuve le soir, la Ronde de Nuit, pas celle de Rembrandt mais celle de la Grande-Motte. C’est une course de 6,6 km, soit trois boucles de 2,2 km.

Bon, le samedi précédent, je  m’étais tapé les 3 000 ariégeois !! J’y vais  pour  m’amuser et rencontrer Zakkari, depuis  le temps !!

Histoire de  m’occuper  la  journée, je fais  une rando de 5 heures en famille dans  les gorges de Colombières, une sieste et  puis c’est le départ  pour la Grande-Motte que  je  ne connais pas !  Je m’attendais  à pire, question architecturale, ça date  un peu mais ça  le fait !

Je  m’inscris et pars  me changer. L’inscription est gratuite et le contrôle du temps se fera  à l’aide d’une  puce ! J’entame un tour d’échauffement sur ce  parcours  particulièrement  plat; après  les 2 500m de dénivelée de  la semaine dernière, ça  me va ! Le départ  a  lieu sur le quai Georges Pompidou face au  port, puis  continue  le  long d’un parc, puis  il  emprunte de  larges avenues bordées de restaurants en tous genres, en décrivant un grand rectangle avec des coins rentrants pour revenir  vers  l’arrivée. Déjà, beaucoup de coureurs s’échauffent. Je suis  un coureur de  mon âge. Il vient de se remettre  à la course après 30 ans ! Comme  je finis ce premier, je suis interpellé, c’est Zakkaria qui s’échauffe également ! Poignée de  main et  on finit ce tour ensemble.
 

Je  préfère entamer un second tour d’échauffement connaissant  mon côté diesel. La température est agréable. Beaucoup de touristes sont attablés et les odeurs  de cuisine titillent  mes  narines. Sur  la  ligne de départ, beaucoup de  monde. C’est une vraie course  populaire. Les  organisateurs  ont bien du mal à faire reculer  les concurrents. Selon les  indications de Zak, j’essaie  de rester au plus  près de  la  ligne de  départ car c’est en définitive assez étroit et il y a  près de 500 coureurs !

21 h, c’est parti ! Un peu de bousculade, mais  je  peux courir. Mince, après  une intersection, au niveau  du parc, ça se resserre et il faut  jouer des coudes. Ensuite, l’espace se  libère et  je  m’élance.  Il s’agit de  prendre  un rythme. Chaque coureur en fait autant ! Ca double dans tous  les sens. Je fais  mon premier kilo en 3’’51. Je vais tâcher de rester sur  le 4 au kilo.  Déjà le  premier tour se termine sur  le  port où les applaudissements fusent. Je passe au ras du dernier virage où un orchestre jazzy se donne à fond. La trompette  me propulse dans  le second tour.  J’ai droit  aux encouragements de  ma famille. Trop sombre  pour    lire les  indications du chrono, tant  pis, je continue et je mets en  ligne de  mire  les coureurs devant  moi pour  les rattraper ! Je suis en la charmante compagnie d’une  jeune féminine au short blanc et rose. On se  passe tour  à tour. Ca va vite.

 


 

 

Déjà le troisième tour ! un « allez  la Normandie ! » retentit. Tiens, quelqu’un connaît Alençon – je cours avec  le maillot de  mon club- Euh, non ! c’est  mon épouse qui diversifie ses encouragements ! Dans le virage du parc, une grande féminine à queue de cheval me passe à grandes enjambées. Euh !! Pas  les  moyens de  la suivre !! On passe  des concurrents attardés. J’aperçois Zak devant  moi; suis  un peu étonné, il n’est  pas  à sa  place, il vaut  mieux !! Ca sent  l’arrivée, chacun donne son dernier  jus. Des jeunes  me doublent, un VH2 également soufflant comme une  locomotive ! moi aussi, je commence  à souffler. Allez, il s’agit de s’arracher ! Ça crie sur les trottoirs. La  jeune fille au short rose  s’éloigne irrésistiblement. Ça revient dans mon dos. J’adore ces dernières centaines de  mètres. J’ai encore du  jus et  j’accélère. Ouf, j’arrive sur le tapis magique !! Je rejoins  Zak pour  le saluer. Il est très déçu de sa  perf ! J’ai le maillot trempé !! Un brin de toilette et à mon tour d’aller  m’asseoir  à une table de restaurant !

5 commentaires

Commentaire de zakkarri posté le 25-08-2007 à 12:03:00

Slt Mustang !

Ca c'est du récit, quel régal de te lire !

Bravo pour ton chrono et ta place dans ta catégorie !
Et oui j'étais très déçu, satané point de côté grrrrr !

à bientôt

zak.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 26-08-2007 à 18:26:00

Ah ! la Grande Motte, ça me rappelle une fille de haute taille que j'ai bien connue !
Bravo pour ta course à 15 à l'heure. Tu commences à m'inquiéter, j'espère cependant que tu resteras derrière moi pendant la saison des cross !

Commentaire de bigout66 posté le 27-08-2007 à 13:15:00

Slt Mustang,

bravo pour ta course et ton récit qui nous fait bien vivre ton effort.

Elle a l'air bien sympa cette course en plus gratuite c'est encore mieux.

@+ ;-)

Commentaire de cat2513 posté le 27-08-2007 à 22:24:00

ah quel récit ! on s'y croirait...
c'est un vrai plaisir de te lire, bravo pour ton chrono dans ta catégorie, ça me laisse le droit d'espérer.
à +

Commentaire de moumie posté le 28-08-2007 à 10:13:00

salut,

merci pour ce récit qui nous a transporté dans la course, comme si on y était.

Félicitation pour ta course.
Bon retour chez toi

A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !