Récit de la course : Les Foulées de la Moder - 10 km 2007, par astra wally

L'auteur : astra wally

La course : Les Foulées de la Moder - 10 km

Date : 1/9/2007

Lieu : Schweighouse Sur Moder (Bas-Rhin)

Affichage : 1392 vues

Distance : 10km

Objectif : Faire un temps

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

welcome to the north Elsass

 

Ca y est je me suis décidé (enfin !) à faire le CR de cette très belle course que fut les 10 km de Schweighouse ou les Foulées de la Moder (comme vous voulez).

Donc je me suis inscrit sur cette course organisée un samedi en fin d’après-midi, choses rare car je fait d’habitude mes compet’ le jour du seigneur. Mon agent de renseignements alias mon pôpa n’avait jamais couru cette édition donc c’est dans le flou que je m’y suis présenté. Ne voulant pas m’y rendre seul je fait les yeux doux à Vincent alias Sam67 pour l’attirer sur cette course. Sachant qu’il est pas raisonnable pour un sou je me doutais bien de sa réponse positiveGENIAL. Effectivement elle ne se fit pas trop attendre. De plus ça lui fera un bon entraînement pour son marathon de Karlsruhe en Allemagne. Rendez-vous est pris sur place. Chic ! En plus je l’ai pas vu depuis un mois because les vacances. Micro-réunion de kikoureurs au sommet donc ! (l’Alsace c’est tout petit alors pour pas gêner on fait des micro-réunion à 2 ou 3) msn_laugh

La course étant programmé pour 18h30, c’est donc vers 17h30 que Christine et moi partons direction le stade de foot de Schweighouse, village situé près de Haguenau. Je ne conduit pas pour une fois et c’est plutôt agréable (attention à la grand-mère qui traverse !!!!!! non je plaisaaaantemsn_embarrassed). Bref arrivé à 18h et déjà du monde. Toujours l’éternel problème pour se garer mais bon on arrive à trouver une place (je suis nul en créneau donc ça m’a arrangé pour une fois !). Auparavant j’ai ingurgité comme à mon habitude un bon litre d’eau (alors qu’il m’en faudrait 1 litre de plus) et comme toujours ma prostate se réveille. 1ère pause pipi, d’autres suivront. J’assiste aux arrivées des participants du 5 km mais le temps presse un peu (et ma prostate à nouveau !) Nous nous dirigeons tous deux dans la salle des sports pour récupérer mon dossard. J’en profite aussi pour chercher mon cadeaux souvenir. Oh c’est un t-shirt en coton ! Super. J’ai vu que la plupart des bénévoles portaient des t-shirt « respirant » Asics gris super chouette et je pensais qu’on aurait ça. Dommage. Bon maintenant reste plus qu’à humer l’odeur du Sam67 pour le repérer. Finalement on l’aperçoit en sortant de la salle, tout sourire. La forme et ça se voit. Il a pour objectif de faire moins de 42 min. et je le sens prêt. De plus après m’être un peu renseigné le parcours est plat et donc idéal pour réaliser un bon chrono. Je quitte Christine (pas définitivement !MDR2) qui va aller voir des amis. Je préfère cela. Toujours culpabilisant de savoir que ceux qui ne courent pas vous attendent, suivant la distance, de 40 min. à plusieurs heures. J’en profite vite pour faire ma 2ème pause-pipi. Vincent et moi partons donc nous échauffer le long d’un petit canal en discutant de la façon de broder une fée sur un patchwork dédié à Disneyland….euh non je m’égare… on discute courses bien entendu. Au sommaire, courses des Crètes, semi-marathon de Rosheim, marathon de Karlsruhe et ma nouvelle tendinite au genou gauche. Il me demande si je vais faire un bon temps et je lui dit « je sais pas trop avec mon genouANGE » . Il me lance son sourire en coin genre « c’est ça ! il va encore faire un bon temps ! ». Je me marre. Il commence à bien me connaître ! Bref le temps passe trop vite comme toujours et nous revenons doucement (après ma 3ème pause-pipi !) vers le stade de foot, lieu de départ et d’arrivée. On vient de regarder à la montre : 18h25.

En traversant le terrain de foot je croise mon oncle Jean-Claude qui est presque présent à tout les 10 km dans la région. Pratique quand même. On s’était perdu de vue mais avec la course on se voit finalement presque toute les semaines ! On se souhaite vite bonne course sachant qu’on discutera à l’arrivée. On se place sur le départ et j’entraîne Vincent sur le devant. Ben comme il est parti pour un temps autant bien se placer. Il me dit comme ça « bon ben je te suis ». Je lui dit « euh oui si tu veux mais bon je part à mon rythme et tu sais que j’y vais mollo au déb…. » PAN ! le départ est donné avant que je ne finisse ma phrase ! GASPc’est pas vrai ça ! pas la première que les organisateurs ne préviennent pas les coureurs ! je me suis pas retourné mais je suis sûr que des gars qui étaient au WC ont dû remonter fissa leur short pour rejoindre la course (vive les « prostate & gastro runner » !). En plus ils avaient un haut-parleur pour annoncer que le sanglier à la broche était bon pour être mangé mais ça leur est pas venu à l’idée de faire un décompte avant le coup de feu ! Grrrrr ! COLEREBref, j’enclenche mon chrono à temps (5 min. avant le départ je garde maintenant le doigt sur le chrono pour plus me faire avoir !). Les 1ers 200 mètres se déroulent sur la piste d’athlé entourant le terrain de footbal. On sort du terrain pour se diriger sur le canal où nous nous sommes échauffés. Déjà mon Vincent prends les choses en main. Il est parti vite ! Je décide de garder mon rythme habituel. Chacun gère sa course comme il l’entend mais je le garde en ligne de mire quand même pour pas le perdre de vue.. Nous enjambons le canal via un pont pour revenir sur nos pas mais de l’autre coté. Nous entamons à ce moment le 1er km. Un peu plus loin nous nous enfonçons dans une forêt. Super ! L’air de cette fin d’après-midi est parfait, ni trop sec, ni trop humide. Le temps, de plus, est vraiment agréable. Le parcours suit un chemin forestier avec un sol non dur qui nous permet de ne pas trop martyriser nos pôvres pieds. Nous traversons également à certains endroits un sol sablonneux. Voila pour l’étude géologique, revenons à la course maintenant. A partir du 2e km nous traversons une voie ferré et nous reprenons notre parcours. Pour l’instant je suis bien dans ma courses. Ma tendinite, bien chaude maintenant, me fiche la paix et les jambes suivent. Vincent est toujours à 50 mètre devant moi mais petit à petit je commence dès l’entame du 3ème km à rattrapper des concurrents et à me rapprocher de lui. Nous sommes toujours en forêt mais le sentier pédestre a laissé place à une longue ligne droite de bitume. Je suis à mon rythme de course normal et passé le 4e km je rejoint enfin Vincent. Je lui demande de me suivre pour qu’il continue avec moi mais il me dit de partir ce que je fait. Je le sens pas en souffrance donc j’y vais.  L’approche d’une seconde voie ferrée nous voyons venir en face un 4x4 suivi de vélosHEIN. Je me dit « tiens une course de VTT mais ils auraient pu choisir un autre endroit ils vont nous gêner » En fait, il s’agit des 1er concurrents emmenés par Filippi, le coureur le plus capé actuellement sur 10km dans le Bas-rhin. A ses trousses la meute habituelle de prétendants au trône. En tout cas c’est impressionnant de les voir passer en sens inverse. J’ai trouvé ça original que les 1er croisent les derniers et vice-versa. Je continue ma route en croisant de plus en plus de concurrents en sens inverse. A l’arrivée du 5e km une barrière métallique bloque le chemin et nous faisons donc demi-tour pour repartir dans l’autre sens. Je regarde mon temps : 20’02 pas mal. Je croise Vincent à une cinquantaine de mètre de moi et lui lance « c’est bon on est sur un temps de 40’ ! ».

Je passe devant le ravitos le temps d’avaler une gorgée en courant et je repars à fonds. Ca y est je suis dans la course et j’accélère petit à petit. A mon tour je croise les autres concurrents venant après moi et 500 mètres plus loin j’aperçois mon oncle. Le temps de lui lancer un « vas-y Tonton ! » et je me reconcentre sur la course. Nous repassons exactement par le même chemin qu’aller donc je vais pas m’étendre là-dessus. Je croise les 2 dernières concurrentes et leur fait un signe d’encouragements. Je suis actuellement en train de rattraper 2 concurrents au 7e km et j’aborde les 3 derniers en courant seul, ce qui me plait au plus haut point. Je préfère plutôt que d’avoir quelqu’un avec moi. Ca me gêne un peu (comment ça vieux grincheux ?). A 100 mètre devant moi j’aperçois un groupe de 5 coureurs dont 2 lachent prise. Je vois que dans ce peloton il y a la 1ère féminine, signe que ma course se passe pas trop mal. Par contre je n’arriverai pas à la rejoindre malgré mes accélérations dans mes 3 derniers km. Elle est sur un rythme beaucoup plus élevé donc je me concentre sur les 2 lascars (dont un me fait penser à Steve Urckle, d’une série américaine avec en prime un bandeau à la Bjorn Borg comme mon paternel). Passé le 8e km nous sortons de la forêt pour nous retrouver à nouveau sur le canal. Je ne suis plus qu’à une dizaine de mètres de mes 2 coureurs. Au 9e km je lache tout et j’accélère. Je finis pas rejoindre un des coureurs puis le 2ème et les dépasse. J’entre dans les 500 derniers mètres content et je finis sur les chapeaux de roue. Dans les 100 deniers j’entends un râle derrière moi. Mince un des gars m’a rejoint ! Il se rapproche de plus en plus et me passe ! C’est Steve Urckle ! Je sprinte comme un malade boxemais il me place sur les 20 derniers mètres une accélération fulgurante et finis devant ! Faudra que je m’entraine au sprinthaltero. Suis vraiment nul ! Je lui donne une grande claque dans le dos et le félicite. Il a bien géré son 100 mètres. Il rigole (non mais !). L’autre concurrent arrive et me met à mon tour une grande claque dans le dos en me disant « la prochaine fois tu me passera pas toi ! ». On se félicite en se donnant rdv sur la prochaine course. Je regarde mon temps : 39’47. C’est la 2ème fois que je passe sous les 40 min et je suis satisfait. Bon, le parcours est plat et très rapide aussi.

Je passe au ravitos et constate avec joie qu’il y a des Mars. Miam, miam ! je me goinfre donc en attendant Vincent qui arrive avec un grand sourire. « Alors ? » Il me montre son temps : 40’57 ouh là ! il a explosé son objectif ! Il est bien sur très satisfait de son chrono et je le comprend. Voilà qui est de bonne augure pour marathon. Tout à coup mon œil est attiré par une grande silhouette vétue de noir (non c’est pas un gothique qui court !) et là pouf ça me vient ! je vais le voir et lui dit « vai_lay ? » et lui « astra wally ! » Yes ! et un kikoureur de plus dans mon panier BRAVO! Il est inscrit sur les mêmes courses mais on ne s’était jamais vu. Il avait également reconnu Vincent. On taille une bavette rapido car tous deux doivent s’en aller. Je reste seul et décide pour noyer mon chagrin de me goinfer de Mars en attendant le retour de Christine. J’aperçois ma tante et mon oncle et discute avec eux famille et courses (2 sujets inépuisables). Ma douce arrive et nous repartons non sans avoir attendu les résultats. Je termine 61e sur 297. Nous rentrons dare dare car la vue du sanglier à la broche et de la flamekueche me donne une fringale pas possible.

Encore une course à vous conseiller dans le coin car idéal pour taper un bon chrono.

PS : 2 superbes masseuses s’occupent également de vos jambes pour ceux que ça intéressentBAVER .Comme Christine m’a promis un massage au fer à repasser si j’y allais, ce PS s’adresse aux célibataires uniquement. Voila

11 commentaires

Commentaire de titifb posté le 05-09-2007 à 07:10:00

Bravo Astra wally pour ce CR vivant et plein d'humour comme tu sais si bien le faire et surtout : Félicitations pour ce joli chrono ! Plus de 15 km/h sur 10 bornes, pas si mal. Pense à soigner ta tendinite, ce serait dommage que cette blessure s'aggrave et freine ta progression...Bonne continuation !

Commentaire de espace_marathon88 posté le 05-09-2007 à 07:15:00

héhé comme ca on se fait deposer par Steve Urckle mdr.

Non je plaisante, bravo pour ton joli chrono en moins de 40 minutes.

Sympa ton recit avec toujours ta touche humoristique, il ne manque plus que les photos lol.

Recupere bien a+

Commentaire de Sam67 posté le 05-09-2007 à 07:17:00

Grrrrr ... tu m'as encore grillé (comme le pain ce matin ;-), il est 7h10): tu as écrit ton CR avant moi. Le mien suivra.
Heureusement que j'étais chez moi pour le lire sinon mes collègues se seraient encore dit : "tiens, qu'est-ce qu'il a encore à se bidonner tout seul devant son écran celui-là ?".

Tu as raison, Laurent; cette course est très chouette: lieu, ambiance, parcours; tout y est fait pour revenir l'année prochaine.
Et cette fois, on gouteras peut-être ce sanglier à la broche ... miam

Commentaire de agnès78 posté le 05-09-2007 à 07:34:00

Merci ptit wally wally pour ce joli récit plein d'humour!
Et FELICITATIONS pour ta course et le chrono!
à bientôt
gros poutoux
agnès

Commentaire de bigout66 posté le 05-09-2007 à 11:34:00

Slt ami écureil :-))) ,

super cr plein d'humour comme à chaque fois.
Un chrono que je tente de réaliser depuis l'an dernier sans succès :-(( .
Ah ce steeve urckle quelle star : "c'est moi qui ai fait ça ?" mdr.

Une course qui parait bien sympa avec le sanglier de fin de course et les mars(avec les noisettes miam miam)

@+ astra ;-)

Commentaire de JLW posté le 05-09-2007 à 15:51:00

Sympathique récit comme toujours avec une amélioration des chronos de course en course. A mon avis tu es maintenant abonné aux - de 40 pour un bout de temps. Prochaine étape titiller (non pas titifb) les 39 ?
Un petit commentaire sur ta phrase "Filippi, le coureur le plus capé actuellement sur 10km dans le Bas-rhin" Qu'estce que tu fais d'Arnaud Bucher ? Il me semble qu'il est (était ?) champion d'Alsace sur le 10, non ? En plus il est du bas-Rhin.
A +
PS: j'ai vu que ton programme de rentrée était très chargé, sur que tu vas battre tes chronos mais n'oublie pas de soigner ta tendinite comme te l'as dit Sylvie (titifb).

Commentaire de may posté le 06-09-2007 à 10:32:00

MDR!!!
toujours aussi drôle wally_wally!!!
et un super chrono en plus!!!!
bravo et à très bientôt pour manger des kouglofs (j'sais même pô comment ça s'écrit ce truc, on s'en fiche, suffit de le manger! lol)
biz
may

Commentaire de moumie posté le 06-09-2007 à 13:01:00

coucou mon petit astra,

BRAVO pour ta performance, tu es passé sous les 40'. Félicitation.

Enfin, fais attention, car si tu te goinfres de mars à chaque arrivée, la prochaine fois, il sera difficile de passer sous les 40' :-)

Ta tendinite va-t-elle mieux? Ne force pas trop et surtout repose toi (je radotte, tout le monde te le dit et surtout tu le sais)

Et ta prostate MDR,

Merci pour ce nouveau cr humoristique. je suis toujours aussi fan.

A bientôt
Moumie

Commentaire de zakkarri posté le 06-09-2007 à 18:15:00

Slt Astra !

Félicitation pour ton chrono, quelle gnacke tu as eu !
Travaille tes sprints aussi ... lol !

a bientot !

Commentaire de ch'ti vincent posté le 06-09-2007 à 22:54:00

Trop sympa ton recit, mdr !!!

Et tres belle perf en plus, Bravo !

Commentaire de chtigrincheux posté le 10-09-2007 à 17:29:00

(comment ça vieux grincheux ?).

On parle de moi en Alsace tiens donc…
Je suis bleuffé de ton CR c’est hélas la première fois que je te li mais je vais y remédier prochainement dés que j’aurai un peu de temps devant moi …. Y à de tout rien à redire et de plus tu tiens drôlement la route coté chrono
Un petit faible pour Steve Urckle une référence en matière de folie que je revendique haut et fort
Dégotte moi une course délirante pour 2008 un semi au minimum une grimpette sympa et parole je fais mon possible pour venir semer la zizanie

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !