Récit de la course : Trail de Douvres - 18 km 2008, par Mamanpat

L'auteur : Mamanpat

La course : Trail de Douvres - 18 km

Date : 4/5/2008

Lieu : Douvres (Ain)

Affichage : 1926 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Trail de Douvres 2008

Ah que voilà une journée comme je les aime !!!
Du soleil, de la chaleur, de somptueux et buccoliques paysages, du sport, de la rigolade, des potes bien joyeux, de la sueur... Bref que du bonheur !


C'est en effet dans des conditions estivales exceptionnelles que c'est déroulé le Trail de Douvres édition 2008 en ce premier dimanche de mai.
Une organisation aux petits oignons pour cette septième année et des bénévoles tout sourire, dévoués et fort sympathiques !

Douvres - 9h00
Me voilà arrivée sur les lieux. Je ne peux pas mieux tomber en arrivant juste quelques minutes après Martine et Christian. Bonjour, tout le monde va bien et est de bonne humeur ! Je croise également Mike, mon fournisseur officiel de Dragibus, en passe de rejoindre les kikou sous le pseudo de sa renommée !

Puis arrivée du reste de la bande des kikous de l'Ain : Noelle (la présidente marathonnienne NoNo l'escargot, DOMID l'autre marathonnienne aux superbres progrès, la timide Flodelain, Looping01 tout sourire).
Dossards, inscriptions de dernière minute, échange de tee-shirt et de buff kikous et la joyeuse troupe se fait tirer le portrait !
Badgone, Mamanpat, Mike, NoNo, Domid, Flo

Le décor est planté, alors ça papote, ça rigole, ça déconne, bref ça s'amuse pas mal en fait ! Avec Nono, on se met d'ailleurs à rêver de podium...
Ca c'est fait, plus besoin de s'agiter sur nos parcours respectifs !!!

Je fais également connaissance du "grand" Gibus, qui a sorti la coupe pour l'occasion, j'ai même cru que c'était Philippe Katerine que l'on venait d'entendre qui était là ! "j'adOOOOOOOOOOOOre regarder danser courir les gens"...
Oui, j'me marre.. J'ai pas arrêté en fait !

Bon c'est pas tout (ben si patou c'est moi ! ok je sors, humour du dimanche soir...), mais faut s'échauffer. c'est parti pour au moins... 5 mn ! Fait trop chaud et puis Christian y prend toute la route avec ses coudes !


Côté course - 10h15
Le 12 km s'est élancé 15 mn plus tôt, avec à son bord NoNo et Flo.
Sur la ligne, je reconnais un ancien copain de lycée, le copain de ma meilleure amie de l'époque Céline, oui oui, MA Céline, Guerrero de son nom de famille qui est dans la foule des supporters déchainés ! J'espère la voir après la course...

Allez, coup de sifflet et c'est parti ! Christian part tout de suite devant, on sent qu'il a la pression et qu'il veut prendre de l'avance ! Après un petit tour de village, on se rejoint avec Domid et Mike et on restera groupés environ 10 km. Ca monte progressivement mais je sens - sans surprise - que je n'ai pas les jambes aujourd'hui. Ma semaine de reprise était bien chargée quand même ! Mais bon, l'objectif du jour n'est pas de se défoncer, alors j'y vais tranquillou, profitant de la compagnie de mes accolites !

L'arrivée en sous bois nous donne des ailes, le cadre est superbe et nous arrivons très vite à la fameuse Roche Fendue ! Incroyablement somptueuse ! On dirait des gosses dans un bas à sable tellement nous sommes ravis des lieux avec Mike !

Les singles qui suivent sont extra également et nous donne des ailes ! Je le paie un peu plus loin, alors que Mike part devant et que nous sommes sur une partie roulante. Plus de jus la Pat ! Domid bien lancée (on sent la prépa du marathon !) prend un peu d'avance également. Je reste au contact sur cette partie mi-roulante, mi faux plats montants.

Puis après le ravito du 8ème kilo, les choses se corsent un peu. Quelques casse-pattes et au loin le Mont Luisandre fier sous le soleil !
J'ai peur d'en baver, j'ai vraiment les jambes molles ! Le Château des Allymes se montre également sur la droite en les arbres, bien loin me semble-t-il !
Finalement la grimpette au Mont Luisandre arrive rapidement, signant la fin du D+ et des efforts pour mes pauvres jambes.
Mais fichtre que c'est frustrant de marcher sur une portion déjà faite 2 fois sans problèmes en courant à l'entrainement !
Point de photo sous la croix au sommet de Mont, même si je profite de la vue sur le bassin, je ne pense qu'à la descente qui arrive !

Première partie de descente : je me relache, pense aux petits trucs pour mieux descendre, aux sensations trouvées la dernière fois. Mes salomon accroche vraiment bien et je me surprends à passer au dessus de rochers, à zigzaguer entre les bords du chemin, à récupérer un appui fuyant, bref ça vient !!!!

Puis arrivée aux abords du Chateau et bien sûr faut monter un peu pour y accéder ! On le traverse, c'est original et très sympa ! Puis à nouveau descente bien technique ! J'y retourne avec gaité de coeur et là, pas cool du tout...
Une douleur violente et aigue, en décharge dans le genou droit... Puis à nouveau quelques foulées plus loin... Et encore une 3ème, très violente. J'ai cru que ça allait claquer après cette dernière ! Je me prends un bon coup de flippe et me voilà avec les jambes en cotton... Déjà que je n'avais pas de jus !!!

Bref, prudence est mère de sureté, je finirais donc en levant le pied (si si, c'est encore possible à mon allure !).
Tant pis, je ne finirai pas avec Domid que j'avais repris en ligne de mire...

La descente sur Douvres et roulante et pas trop raide. Deux messieurs me reprennent et l'un d'eux de me dire "et bien on est parti avec toi et on finira avec toi !".
Me voilà donc encadrée et le papotage commence évidemment ! Sur le superbe cadre, le parcours, le trail en général.
J'avoue avoir commencé avec la SaintéLyon 2007, blabla sur la SL puis quleques minutes plus tard, à ma gauche il m'annonce avec humilité qu'il est quadruple vainqueur de la SL et actuel directeur de l'organisation et que à ma droite, il a bouclé l'UTMB, a commencé la CAP en 2003 et a 60 ans !!!
Je leur fait promettre de passer la ligne d'arrivée en restant entre eux, trop d'honneur ! Il le feront en me prenant les mains et levant les bras au ciel !
Y'a pas d'âge pour se faire plaisir !
Ligne d'arrivée franchie en 2h28 pour ces 21 km et 900 m de D+ (840 selon Martine qui n'a en effet pas eu l'impression qu'il y en avait 900 !...). Quelque chose comme 16ème féminine et 7ème senior fille.
Mike et Christian 9 mn devant moi, Domid 8 mn.

Je m'incline Chris, 1-0 pour le Badgone...


L'après-course

Les podiums

Rafflés par les kikous !
Martine chez les femmes en 1h54 et Nico chez les hommes (heu... j'ai pas son temps ! J'ai juste baver devant le super sac à dos camelbak qu'il a gagné !). Et en plus c'est Martine qui gange les lunettes MP3 que j'avais repérées ! C'est pour les touriste comme moi ça Tine, pas pour les championnes !!!

La bibine !!!!
Ben faut se réhydrater après un effort sous cette chaleur ! Et surtout un bon moment passé en compagnie des kikous, à encore rire et déconner !!!

Vivement le prochain rendez-vous !!!


Crédit photos : Noelle, Martine, Christian, et un album pour l'accasion sur la gauche !
Non non non ! Il ne s'agit pas de mon état ! Tout va bien madame la marquise et même très bien !
Juste quelques petits points à eclaircir...



- Mon accompagnateur de fin de course, quadruple vainqueur de la SaintéLyon d'après ses dires, n'est autre que Gérard Petit.

Je cite wikipédia :

Saintélyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Saintélyon est un « running raid nocturne » entre les villes de Saint-Étienne et de Lyon, distantes de 68 km. C'est une course à pied très populaire en individuel ou en relais par équipes de 2, 3 ou 4 personnes. Cette course a lieu chaque année au début du mois de décembre.


Histoire

En 1951, des cyclotouristes stéphanois et lyonnais décident d'organiser un randonnée pédestre hivernale de 60 km, durant deux jours, en suivant le GR 7. Au fil des années, la randonnée devient une compétition de marche longue de 63,2 km, alternant une année sur deux le sens du parcours entre les deux villes. Les concurrents ne seront autorisés à courir qu'en 1977, surfant sur le succès du jogging dans les années 1970.

En 1990, la neige contraint les organisateurs à stopper la course à hauteur de Sainte-Catherine mais 80 coureurs iront quand même jusqu'au bout. Les organisateurs créent alors en 1991 la possibilité de parcourir la distance en relais et systématisent le départ à Saint-Étienne à minuit.

Entre 1995 et 2001, l'organisation décide de ne proposer l'épreuve que tous les deux ans à cause de difficulté de logistique, puis elle redevient annuelle avec l'aide d'organismes professionnels. L'année 2002 donne une aura supplémentaire à la course grâce au partenariat avec le Téléthon. En 2004, la course est modifiée, passant à une distance de 68 km entre le Parc Expo de Saint-Étienne et le palais des sports de Gerland.


Les grands vainqueurs de la Saintélyon

Michel Delore, journaliste et écrivain, a remporté 8 fois l'épreuve entre 1970 et 1980, soit en marche, soit en course. En course il établit un premier record de référence à 5h20 en 1978.

Gérard Petit détient le record de l'ancienne distance dans le sens Lyon-Saint-Étienne en 4h47.

Béatrice Reymann réalise le record féminin de l'ancienne distance en 5h09 lors de l'édition 1993.

Franck Proîetto bat le record masculin de l'ancienne distance en 4h19 en 1994, qui ne sera jamais battu jusqu'au changement de distance.

Jérôme Trottet remporte l'épreuve 5 fois: en 1997, 1999, 2001 et 2002 sur l'ancienne distance et en 2005 sur la nouvelle distance.


Ca l'fait ça non ? En plus il est médecin du sport et de très bon diagnostic paraît-il niveau course à pied... Tient donc ! L'adresse est déjà notée !


- Ce même Gérard, quand je lui dit que je viens de l'aviron me répond : "waouh ! tu vas débouler en trail !".
BOUUUUUUUUUUUUHHHH ! Pourquoi tant de haine ????????????????
PASKEU... Y'a des rameurs reconvertis qui sont super forts EUX (hein Francky, hein Caro ?). Il me citera en exemple un certain rameur au gabarit très impressionnant (pas vraiment compatible avec la CAP à priori) capable de descendre en dessous des 40 mn aux 10 kilomètres, "JC Rolland peut-être ?" "OUI, tout à fait !".
Voyez, pour les inquiets, l'aviron ne me quittera jamais !!!



- Le copain de lycée vu au départ (et j'ai pas vu ma cop's après, trop deg...) fait ses débuts en trail, lassé des courses sur route et de voir ses chrono augmenter. Et quand hier je regarde les résultats, je le vois classé 4ème au scratch ! A moins de 2 mn de notre vainqueur kikouresque. Pffffffff....


- Tiens parlons-en des résultats (même s'il ne vaudrait mieux pas...). 16ème féminine sur 20 et 7ème senior fille sur 8 et vous savez quoi ! Et ben même pas mal (enfin juste au genou droit dans la descente...) !
Ouais mais au scratch, y m'ont mis juste avant Gérard ! Moi aussi Christian je peux dire que j'ai battu Gérard ! Pouet pouet !
Les résultats complets sur le site du Trail de Douvres.


- Encore une boucle de bouclée, parce que cette fille là, aux jambes incroyablement fines et longues, toute mimi avec sa queue de cheval (la sbip euh, oh la belle sportive !), je savais bien que je l'avais déjà vu ! Après avoir épluché toutes les courses possibles où j'aurais pu la croiser (le tour a vite été fait, y'en a que 4 plus un raid !), c'est bingo avec encore une fois Lorenzo ! Sandrine Monier est une autre extra terrestre sportive (elle finit 2ème à 30 s de Martine Volay), plutôt orientée raid et membre de l'équipe raid Quecha.
Et c'est par ici qu'elle raconte ses aventures et ses exploits, réalisés la plupart du temps en couple (avec son chéri, pas en bateau d'aviron avec 2 pelles !).



Bon allez, j'vais pleurer 5 mn,  faire caca et je reviens (petite blague du mardi soir de chéri, hilare, ça vole haut dans la famille !), trouver un guide de CAP pour les nuls (for the dummies. Ca c'est histoire de rappeler mon séjour chez les ricains, nananère) et faire en sorte que Martine ne mette pas ses glasses MP3 gagnées dimanche pour courir avec moi le mercredi midi !

8 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-05-2008 à 22:09:00

Salut Pat ! Tu as raison, c'était un bien joli dimanche que cette
journée à Douvres, sous le soleil, dans un beau décors et bien accompagné !
Bravo pour ta course et ton sourire. Pour le podium ? Bientôt en vrai ...!

Bises et à bientôt - No

Commentaire de millénium posté le 04-05-2008 à 22:18:00

"qu'est-ce qu'elle raconte bien" me souffle tine...
Bien vrai , respect patricia pour ta course , ce récit et ton humour...
Respect également pour avoir laissé le vieux badgone ouvrir le score de nos affrontements...
On t'embrasse

Commentaire de Gibus posté le 04-05-2008 à 22:29:00

Bravo Pat
t'as bien résumé ce magnifique trail
on a eu une bien belle journée et les décors étaient fantastiques.
Ton chrono est super et malgré tes pb de genoux t'as bien fini.

a la revoyure

j'mettrai pas ma perruque le prochaine fois

Commentaire de agnès78 posté le 05-05-2008 à 08:10:00

merci pour ce récit plein de bonne humeur et d'humour. BRAVO pour la course.
bises
agnès

Commentaire de Fimbur posté le 05-05-2008 à 11:04:00

Super récit Pat,
en plus de la bonne humeur, belle course.

Bravo,
Fimbur

Commentaire de Eric Kb posté le 05-05-2008 à 12:30:00

Magnifique récit, comme le temps et comme le reste...Ceux qui ne sont pas venus vont bien le regretter après avoir lu tout ça !!! Ravi d'avoir fait ta connaissance.
Eric

Commentaire de lulu posté le 05-05-2008 à 14:49:00

Bravo pour ta course....
Ce trail de Douvres à l'air bien sympa......faudra bien que je le tente une prochaine fois !!

Commentaire de nico01 posté le 06-05-2008 à 21:29:00

Ola,
Quel peps!!! j'ai bien aimé la deuxième partie de récit et l'analyse a posteriori, poilant!!!
@+. Nico.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !