Récit de la course : Trail de Douvres - 21 km 2009, par yanshkov

L'auteur : yanshkov

La course : Trail de Douvres - 21 km

Date : 3/5/2009

Lieu : Douvres (Ain)

Affichage : 1830 vues

Distance : 21km

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Le récit

En ce premier week-end de Mai, les trails "alléchants" pas trop loin de la maison ne manquent pas mais je laisse le soin aux copains d'aller courir sur les sentiers de l'Ardéchois ou du Nivolet-Revard .  Depuis quelques semaines je travaille pas mal la vitesse de course et ces 2 épreuves exigeantes ne seraient pas en adéquation avec une logique d'entraînement . Pas envie non plus d'aller courir un 15 bornes tout plat sur bitume alors le trail de Douvres et ses 21km de chemins sont pour moi un terrain de jeu idéal . J'emmène avec moi la petite famille, André inscrit aussi sur le "semi", Murielle, Elsa ma soeur et ma mère qui en profiteront pour marcher dans le Bugey .

Je ne suis pas spécialement préparé pour cette épreuve et une petite gêne au mollet depuis 2 jours m'inquiète un peu mais faut dire que je ne me ménage pas trop en ce moment alors c'est un peu normal . Avant le départ je croise de nombreux copains, le Team Zoom-Zoom en force avec Caro, JC (Bette) et Flo (Racinet), PH et Rémy (Viala) sont aussi là aussi ainsi que Julien (Sadot), ex-collègue caissier à Leclerc !!! Je m'échauffe un petit quart d'heure et étire bien mon mollet au retour . Ca a l'air d'aller ... 

Sur la ligne nous ne sommes pas très nombreux, environ 150, mais le soleil vient de réapparaître de derrière la brune et la matinée s'annonce belle . 10h30 c'est parti !! 3 mecs prennent rapidement les commandes, je suis calé en 10-12ème position, au côté de Rémy et Flo . Le premier kilomètre sur route assez plat permet de sortir du village mais très vite une côte se présente . Devant, le trio survole les débats et ce n'est qu'à l'arrivée que j'apprends qu 'il s'agit ni plus ni moins que de Bouziane, ancien vainqueur de Marathon de Lyon et autour des 30' sur 10 bornes (!!!), de Régis Roux, ex-champion de France de Montagne, lui aussi autour des 30' sur 10km et de Denis Badel, du même calibre !! J'ai bien fait de ne pas essayer de les suivre moi ! J'accélère un peu dans le pente, sur le mode petite foulée et je reviens assez facilement sur les mecs juste devant moi . Seul Nico01 est parti à la poursuite du trio de tête . Mais je ne joue pas dans la même cour et je suis déjà assez content d'être juste derrière JC (Bette) . Je ne me retourne pas mais je sens bien que derrière ça n'a pas suivi ... Cette première partie de course n'est pas trop difficile, c'est une succession de faux-plats montants et descendants, souvent en sous-bois, parfois sur la route . Beaucoup de marcheurs sont là pour nous encourager et ça fait du bien ! Moi, je cours à la sensation et malgré que j'ai à mon poignet la montre Polar dernier cri, je ne prête pas attention aux données cardiaques et kilométriques, ça sera pour l'analyse finale !  Un coureur revient sur moi et ensemble nous revenons sur JC . C'est Pierrick Page, un triathlète de talent ! Mais ils sont où les traileurs ????

Je commence à me dire que cette épreuve n'a rien d'un trail, d'ailleurs ça ne monte plus, et dans un sous-bois légèrement descendant, je perds quelques mètres sur mes compagnons . Mais très vite je suis rassuré, c'est bien du Trail . Petit single très technique où je m'efforce à relancer puis passage dans la fameuse Roche Fendue .


Des cordes, des rochers glissants, des grosses marches à franchir et du monde pour nous encourager, ce passage est magique ! Hélas ça ne dure que quelques secondes (allez, peut-être 2 minutes quand même !) et à la sortie de la Roche, nous nous retrouvons sur une crête . A la fraîcheur ressentie au milieu du gouffre succède un bon coup de chaleur sur ce passage exposé . Mes cuisses commencent à se durcir un peu (!!!) et j'ai du mal à relancer . Je vois JC s'éloigner et un gars revient sur moi un peu plus loin . Cependant je garde un bon rythme et le fait de doubler constamment les participants du 12km partis 15' avant nous et de recevoir les bravos des randonneurs stimulent un peu . Je sais aussi que bientôt je devrais passer devant les filles . Tiens d'ailleurs je les aperçois juste devant . Un petit sourire pour les photos et me voilà déjà parti .


C'est encore assez roulant pour le moment et je m'accroche à la foulée de celui qui m'a rattrapé il y a peu .


On arrive à la bifurcation des deux parcours et pour nous c'est sur la gauche, direction le Mont Luisandre . Je perds quelques mètres sur mon compagnon à la faveur d'une légère côte mais je préfère récupérer un peu avant d'entamer la "grosse" montée vers la Croix . Pour le moment c'est encore valloné, sur une large piste forestière, j'en profite pour boire au bidon et ingurgiter un gel . Ca doit faire environ 1h que je cours et ça fait un bail que je n'ai pas tenu un tel rythme pendant aussi longtemps alors mieux vaut faire gaffe à l'hypoglycémie ! Je vois mon prédécesseur s'engager sur la droite, sur un petit chemin caillouteux et se mettre à marcher ... Enfin ça grimpe vraiment !! Comme lui, je passe en marchant en me répétant dans ma tête qu'il faut que j'en profite pour récupérer ... Je jette quand même un coup d'oeil derrière moi mais personne . La montée finale n'est pas très rapide en ce qui me concerne, je marche beaucoup et je sens que je manque cruellement de puissance dans les forts pourcentages . A proximité du sommet, je vois le maillot Zoom-Zoom de Flo qui se rapproche et je m'efforce à relancer l'allure . J'ai bien peur de perdre quelques places avant l'arrivée . Rapide passage à proximité de la Croix . J'aurais bien fait une photo mais bon aujourd'hui je ne suis pas sur le mode balade ...

Je me lance dans la descente avec vigueur . Au départ je m'étais fixé comme objectif d'essayer de me livrer un maximum dans les descentes alors c'est le moment . Et ma foi ça se passe plutôt bien . Je pense que mes nouvelles Asics Trabucco y sont pour quelque chose et je prends un réel plaisir à dévaler la pente . D'ailleurs j'ai l'impression que Flo n'arrive pas à revenir sur moi ... c'est bon ça !! Une nouvelle petite côte nous permet de rejoindre le Chateau des Allymes et un coup d'oeil derrière pour me rendre compte que Flo a bel et bien décroché .


Le passage dans la cour du Chateau est encore un moment fort sympathique mais je ne prends pas le temps de m'arrêter au ravito . Je préfère garder le rythme auquel je cours et je m'élance dans l'ultime descente hyper motivé . C'est raide, pas trop technique mais faut faire gaffe aux trous et aux racines mais là encore, les pieds se placent où il faut et les cuisses semblent encore solides . Plus bas, c'est un peu plus roulant mais toujours descendant . Je me sens bien et je reviens sur le mec qui m'avait doublé dans la montée . Il est plein de crampes, je l'encourage puis le laisse, histoire de finir fort . Je retrouve très vite les premières maisons du village, il doit rester quelques centaines de mètres . Ma mère et Elsa sont là, j'en profite pour allonger la foulée, une petite pointe à 25,9km/h en passant au plus fort de la pente juste avant de retrouver la route . Bravo à elles, la photo est réussie !!


Devant Murielle est au sprint, elle veut rejoindre la ligne avant moi pour immortaliser l'instant . J'ai du mal à revenir sur elle mais elle faiblit quelque peu et je la rejoins . On se prend la main mais elle n'en peut plus !!! C'est pas grave on gardera une arrivée main dans la main pour une course où je serai un peu moins frais sur la fin !


Je franchis la ligne en 7ème position en 1h28'38" pour 20,4km et 705m+ . 14km/h de moy et à seulement 5 minutes des premiers, que demander de mieux ? 

avec Flo

avec Rémy

L'après course c'est les longues discussions avec les potes, la petite bière qui vous monte à la tête mais qui fait un bien fou et un retour au Château des Allymes pour un casse-croute bien mérité . Mais sans oublier la récupération ...

2 commentaires

Commentaire de vial posté le 05-05-2009 à 22:03:00

bravo p'tit gars
car il y avait du beau monde
le marathon de Lyon a vécu, mais ses vainqueurs sont toujours là...
dans le groupe de Flo (racinet..) je pense que tu joue dans la cour des grands
une dernière question: tu es remonté casse crouter aux Allymes en courant!!

Commentaire de Gibus posté le 05-05-2009 à 22:19:00

Super place
Bravo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !