Récit de la course : Marathon du Beaujolais Nouveau 2008, par karan

L'auteur : karan

La course : Marathon du Beaujolais Nouveau

Date : 22/11/2008

Lieu : Fleurie (Rhône)

Affichage : 1349 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Kryptonien en Beaujolais

Chose inhabituelle de ma part, pour la première fois, je vais courir un marathon déguisé ! Et oui, un jour fallait que ça arrive...

Non content, de se farcir 42 bornes et des poussières, j'ajoute un côté décoratif à ma participation. C'est donc en beaujolais que Kent Clark, alias Superman, débarque pour accompagner 3 fidèles compagnons pour dompter ces kilomètres de bitumes, de vignes, de châteaux...

9h30 : arrivée à Fleurie, le voyage intergalactique  s'est bien déroulé, Kent Clark & Co sont mentalement près à relever le défi sans modération (de toute façon, ce Mr Modération ne nous sera d'aucune utilité.

9h50 : Je trouve une cabine téléphonique et me voilà, en super héro prêt à sauver la planète...de la sobriété, et l'austérité... Je me dirige vers le départ, déjà les premiers encouragements et photos...(wouaaah, la star, non je me la pète pas du tout, ou un tout petit peu.. !)

10h00 : dans la salle des sports de Fleurie. Premières dégustations du breuvage magique

 et rencontre avec un autre kryptonien, lui aussi venu pour combattre le mal aux jambes et le mur du marathonien. Encouragements mutuels. Je rencontre d'autres « spécimen » bien inspirés, dont le fameux Jésus Christ sur sa croix, des romains, des bêtes sauvages, un schtroumpf, des joyeux drilles, des fausses blondes aux allures masculines caractérisées, des épouvantails, un émir du désert, des spéléologues, un avocat... Bref, je suis pas seul à être un autre...  

10h15 : Encore des photos avec des admirateurs...

10h30 : Départ !!!!!, Que la fête commence !!!!!!La consigne, on oublie le chrono, on commence à 4, on cours à 4, on s'arrête à 4, on se fatigue à 4, on termine à 4. Bon, on ira pas plus loin dans le « ménage » à 4.Superman veille...et est acclamé par une foule en déliiiirrrreeeee...J'en rajoute un peu.

Nous trouvons vite un rythme de croisière (je rappelle le challenge : terminer ensemble). Je talonne le messie...

 

Km 5 : 1er ravito au Château de Corcelles. Ambiance Underground et Chorale. Vin à volonté. Tout est ok. Le quatuor est ok.

Km 10 : 2ème château, Pizay, Le soleil est présent, il faut presque chaud !!! Ambiance toujours au top. Le quatuor tient, malgré quelques ampoules qui éclaire le visage de l'intégrante féminine de l'équipage. Après un arrêt au stand vessie, le groupe poursuit son aventure au milieu du carnaval.

Km 15 : 3ème ravito, Château des Ravatys, tout est ok, le chrono est sur des bases de + de 4h à titre indicatif (m'en fout !). Mon accoutrement attire toujours autant le regard, le rire, c'est un grand classique mais terriblement efficace...Plein de clins d'œil, c'est super sympa, pour moi c'est aussi dur que pour les autres !!

Km  17 : les successions de petites bosses, dont une dans la boue !! commencent à faire leur travail d'usure lente au fur et à mesure que nous approchons de Villefranche. Les premiers signes de lassitudes apparaissent au sein du quatuor...mais superman est là !!!

Km 21 : le semi en 2h et des clopinettes, reste le 2ème...

Km 22 : Domaine du Grand Chêne, à la bouffe, le ravito est long, j'en profite pour refaire les lacets de ma cape...

La météo se couvre vraiment, il fait plus froid...

 

Km je sais plus, 25 je crois (les effets du vins peut-être, j'avoue, je me suis laissé tenté...), en tout à chaque passage dans un village ou ravito, je fais des mimiques supermaniennes (simulé d'envol, démonstration de pectoraux...) pour bien montrer que même si j'ai pas envie de gagner,  je suis pas fatigué ou pas beaucoup... J

Superman essai de faire du charme à une blonde, pas de bol, damned : c'est un homme !!!

Km 30 : Où qu'il est le mur ? Quoi c'est la crise immobilière ? Ou sont les maçons ?

C'est dur là, c'est long, le quatuor du jour accuse un peu le coup mais ne craque pas, pas de gros bobo qui pourrait stopper notre avancée.

Km 35 : ravito sérieux, on attend la dernière côte du 38ème kilo, les foulées sont plus courtes, là c'est au mental pour les 4, mais on tien le bon bout... Superman essaie tant bien que mal de maintenir le cap...

Km 38 : la bosse qui tue !!! Je l'avais bien repérée sur le profil. Bon, on la négocie au mieux et après, c'est gagné ou presque. Une envie pressante m'oblige à m'arrête contre un buisson, pas facile avec ma tenue que j'ai failli déchirer...je reste un humain !! Je pensais tenir jusqu'à l'arrivée... Bon, je repars et rejoins le groupe qui savait que Superman n'aurait aucune difficulté à recoller.

Km 40 : événement !!! : Je dépasse mon congénère Kryptonienn (il finira 3 minutes après nous) victime de crampes, je lui glisse quelques mots d'encouragements, solidarité oblige...

La descente vers l'arrivée à travers le parc de Gleizé (j'ai pas retenu son nom) me fusille les jambes, en plus sur l'herbe glissante. Mais, je tiens bon, le quatuor reste uni bon gré, malgré gré.

Dernier kilo : ça sent bon !!! On se serre les coudes et les fesses, on court un peu en chasse patate...

Derniers mètres : et là le bonheur !! la joie !! Main dans la main nous franchissons ensemble la ligne, moment magique, intense inoubliable sous un tonnerre d'applaudissements...

Il y a des trucs comme ça dans la vie qui te remplisse d'une euphorie (presque orgasmique... !!!) que tu comprends pas pourquoi d'où ça vient. (j'exagère là,bon, scusez-moi !). Bon, le chrono, on s'en fout : 4h34 pour la stat, mais l'essentiel était ailleurs selon moi.

J'ai déjà envie de recommencer (si la santé suit !!) en solo ou en équipe, peu importe.

Bilan : Mission accomplie, tout le monde est arrivée à bon port. Le marathon du Beaujolais : très belle organisation, beau cadre, excellente ambiance à tous les niveaux.

Un grand merci aux spectateurs, autres participants qui ont fait vivre cette course.

A la prochaine....

Je dédicace ce récit à mes parents (mon fan club inconditionnel), à mes 3 compagnons : Hervé le pugnace malgré un début de crampe (respect Monsieur),  Sébastien le coriace (je tire mon chapeau pour 3 marathons dans l'année !!!), Bouchra la teigneuse (révérence pour le 1er marathon, n'a pas laché l'affaire).

 

 

5 commentaires

Commentaire de kikidrome posté le 30-11-2008 à 16:13:00

Merci pour ce récit riche en image et en précision kilométrique ! je t'ai aperçu au départ...
Petite précision : j'étais déguisée en blonde, mais je ne suis pas un mec !

Commentaire de bluesboy posté le 30-11-2008 à 21:24:00

Bravo pour ton récit ,je t'ai aperçu dans la course je finis entre toi et ton collégue crytonien

A bientot

Commentaire de Françoise 84 posté le 01-12-2008 à 22:09:00

Bon, et bien nous, on termine juste après toi (4h39) et à 4 aussi (c'est un bon chiffre!)... Tu n'as pas vu que tu étais suivi par une troupe de kikous?!!! Bravo à vous quatre!

Commentaire de calimero posté le 02-12-2008 à 17:02:00

Quel récit et quel Marathon!

4h34 c'est pas un peu trop vite pour en profiter un max? Pour moi au Médoc, c'était 6h04 pour mon 1er déguisé!!

Commentaire de Le CAGOU posté le 05-12-2008 à 22:20:00

BONSOIR KARAN
LONGIN DE LONGINE SUPERBE TON CR ET MERCI ENCORE POUR LES MAGNIFIQUES PHOTOS ET L'AMBIANCE! Félicitation pour ta course ainsi que les mousquetaires.
Sportivement le CAGOU

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !