Récit de la course : La Foulée Caturige 2009, par jean-chris05

L'auteur : jean-chris05

La course : La Foulée Caturige

Date : 17/5/2009

Lieu : Chorges (Hautes-Alpes)

Affichage : 415 vues

Distance : 12.5km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

La foulée Caturige 2009

Dimanche 17 mai,  réveil 8h00, le soleil brille enfin sur les Hautes-Alpes.

C’est jour de foulée Caturige, première course depuis deux mois.

 

8h45 : Retrait du dossard 135. Les concurrents arrivent peu à peu sur la place du joli village de Chorges. Rentrée tardivement la veille d’une semaine au soleil, Nat n’est pas là. Fred arrive de Névache pour sa coursette semestrielle, il n’a pas trop couru dernièrement. Knix05 et Benj-05 sont là eux aussi, chacun ayant des objectifs différents. Il y a même Laurent05 qui est venu depuis Ancelle à vélo pour nous saluer.

Pour ma part, je ne suis pas venu pour rigoler. Aujourd’hui, pas question de musarder en chemin, pas de reportage vidéo, pas de porte bidon, des chaussures de route à la place des Wings…  Juste un T-shirt (Kikourou bien sûr) pour accrocher le dossard et un cuissard pour ne rien perdre en route J. L’objectif du jour est de se faire mal (c’est malin !) et d’essayer d’approcher l’heure de course pour 12,5km.  Il s’agit surtout d’atteindre les 12km/h de moyenne sur ce petit trail au profil roulant (200m de dénivelée seulement).

 

9h20 : J’apprends qu’en raison du marché qui se tient dans la rue principale, le départ à été déplacé. Le parcours est rallongé de 160mètres. Déjà 45 secondes de perdues, l’illusion des 59min59s s’envole…

 

9h30 : Nous sommes 121 à nous élancer dans les rues du village. Bien placé sur la grille de départ et pressé de souffrir, je pars sur les chapeaux de roue (c'est-à-dire 14km/h voire plus dans la première descente !). Sans casque en plus ! Je n’ose imaginer les conséquences d’une chute à de telles vitesses J.

 

Je ralentis légèrement en quittant le bitume pour un large (mais humide) chemin de terre (Toujours le même problème des  changements de revêtement à haute vitesse, on ne sait jamais comment la gomme des semelles va réagir). Benj05, qui vaut moins de 40 au 10km en profite pour me dépasser (C’est là que je me dis que je suis vraiment parti trop vite).

 

9h43 : Les 3 premiers kilos ont été avalés à la moyenne de 13,33km/h qui correspond à ma meilleure allure sur 10km. Le compte-tour est dans le rouge, la route s’élève progressivement, je me vois dans l’obligation de tomber une vitesse.

 

9h48 : 4ème kilomètre, ma moyenne est tombée à 12,77km/h, je suis toujours dans mon plan de course (souffrir pour finir en une heure) mais le chemin ne veut toujours pas descendre vers le lac de Serre-Ponçon.

 

9h55 : Moyenne tombée à 12km/h au passage du 5ème kilo. Le sommet est proche.Le soleil cogne.

 

Belle descente en direction du lac, je me mets en roue libre et reprends un peu de vitesse.

 

10h04 : Passage au 7ème kilo, à la faveur de la descente, ma moyenne est remontée à 12,15. Je souffre toujours autant, c’est bien…

 

A la sortie du hameau de Chanteloube, après la chapelle, un mur des lamentations bitumé se dresse devant moi. Quelques concurrents profitent de mon aspiration pour me dépasser.  Ils réussissent plutôt à éviter la chicane mobile que je suis devenu. (En fait je freine au pied de chaque côte pour faire chuter ma vitesse ascensionnelle. J’ai les oreilles sensibles et ai quelques problèmes de dépressurisation dès que je m’élève trop rapidementJ).

 

10h10 : 8ème kilomètre, ma moyenne est tombée à 11,92, mes objectifs s’envolent tous, sauf un, j’arrive encore à me faire mal.

 

10h45 : 9ème kilo, une petite descente, suivie d’une longue et plate ligne droite goudronnée me permettent de relancer un peu. Ma moyenne remonte à 12km/h. L’espoir revient.

 

Pour peu de temps, une nouvelle côte assassine que je finis au pas met fin à mes illusions. Le ravitaillement qui nous attend au sommet est le bienvenu. Un verre d’eau pour faire baisser la température et c’est reparti. Le clocher de Chorges est à l’horizon, les Six Compagnons qui viennent de me dépasser sont en ligne de mire, encore un petit effort.

 

10h31 : 12ème kilo à 11.80 de moyenne, je reviens sur le groupe des 6, encore 600mètres où je consomme le peu de carburant qu’il me reste. J’en reprends 4 et c’est le dernier virage à droite avant le drapeau à damier.

Fred arrive 10 minutes plus tard, vivre en altitude ne suffit pas, il faut s’entraîner un petit peu quand même J.

 

Petite discussion sympathique avec Knix05 et il est temps de regagner nos doux foyers…

 

Bilan de la course : 67ème sur 121 en 1h03min57s à la moyenne de 11,80 km/h. Seul l’objectif « se faire mal » a été atteint. Je me console en améliorant mon temps 2008 de 84 secondes avec un circuit légèrement allongé…

    

4 commentaires

Commentaire de knix05 posté le 17-05-2009 à 20:55:00

Tu es aussi rapide en course que pour nous faire partager tes exploits !
Cette fois-ci, tu dépasses facilement ta vitesse moyenne en obtenant la mention très bien pour ce compte-rendu enjoué.

Je te dis à la fin du mois pour le 10 km d'Embrun.

Commentaire de benj_05 posté le 17-05-2009 à 21:05:00

trés beau récit pour cette foulée,en te lisant j'ai l'impression de revivre ma course une deuxiéme fois.
en tous cas belle journée et jolie plateau de coureur a bientot

Commentaire de laurent05 posté le 17-05-2009 à 21:43:00

bravo pour ta course
il faudra revenir pour passer sous les une heure
bonne récup
à bientôt
laurent

Commentaire de Lucien posté le 18-05-2009 à 21:03:00

Excellent, tu as réussi à te faire mal mais peut être pas assez pour passer sous les 1 h. Bien couru, le principal est de se fendre la bille. Salut à +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !