Récit de la course : Courir ensemble - 10 km 2009, par agr

L'auteur : agr

La course : Courir ensemble - 10 km

Date : 17/5/2009

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 807 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

Temps pluvieux prévu à Paris en ce dimanche matin.

Petit déjeuner dans la grisaille, il pleut depuis le début de la nuit, ça me rappelle l'ambiance du semi de Paris en mars.

J'arrive à trouver de la motivation, c'est ma deuxième course de 10km et j'ai l'ambition de battre mon record établi deux semaines auparavant à Fontaine, près de Grenoble (41'34).

Arrivée sur place dans la boue (bouh !), je retire mon dossard et commence à me préparer: il fait froid, j'ai envie de commencer à m'échauffer mais le départ est dans 3/4h et on apprend qu'il est repoussé de 15 minutes (finalement, on partira avec un retard de quasiment 25min sur l'horaire prévu).

Quelques échauffements dans les allées du bois de Boulogne où l'on voit les concurrents du 5km, dont certains participants se font coursés par des chiens laissés en liberté par une promeneuse habituelle bien énervée que son petit espace de tranquilité soit envahi par plus de 2000 personnes !!

Le départ approche (enfin !!), je me positionne plutôt en fin de peloton, le speaker nous dit de nous pousser sur le côté car certains concurrents du 5km arrivent encore: c'est un peu la pagaille !

Finalement, c'est le départ !! Je pars vraiment à fond, les gens devant moi font un peu trop de "jogging" à mon goût, il faut jouer des coudes pendant 1,5km au moins. Et là, je me rends compte que je ne vois aucune indication kilométrique: il y en a au sol, mais elles semblent faussées. Du coup, je me dis que je vais la courir sans regarder le chrono, cette course.

Et mon record, alors ? Je suis un peu perdu au moment d'attaquer la première côte (on fait un demi-tour en pleine pente, c'est assez violent !!  ), je rattrape encore des gens qui soufflent pas mal (finalement, cette technique me convient bien: partir plutôt derrière et rattraper tout le monde en les fixant un par un; c'est un peu compliqué au début car on se faufile plus qu'autre chose mais après c'est assez fluide).

On attaque la deuxième montée, je suis bien mais je me dis qu'elle va faire mal la deuxième fois (2 boucles de 5km); en haut de la côte, un petit groupe de coureurs ultra-musclés aux T-Shirts rouges poussent et tirent un fauteuil d'handicapé (chapeau les gars, belle abnégation !!)

La première boucle est bouclée, un petit regard au chrono qui m'indique 21 minutes et des poussières, je me dis que pour le record, c'est mort....

Pas de découragement pour autant, je continue à me défoncer en profitant des sympathiques encouragements des bénévoles (merci, les amis). La première côte est franchie sans trop de difficulté mais impossible de me ravitailler (c'est pas très malin d'avoir mis un ravito en bas d'une côte, on s'essoufle et on ne peut plus boire !!) Je garde ma bouteille jusqu'en haut, bois une gorgée puis la jette sur le bas-côté.

 

A partir de là (on doit au 7ème kilomètres), je ne pense qu'à la dernière montée, je me dis que mon temps se jouera sur cette difficulté !! Je l'aborde en fermant les yeux, m'imaginant que la route va se dérouler plus vite... (ce qu'on peut être bête, quand on court !) Au milieu, je faiblis un peu, je vois mon record s'éloigner à jamais, et puis je pense à ces coureurs en rouge dépassés durant l a première boucle et ça m'aide à en terminer avec cette montée !!

Je mets près de 400m à récupérer avant de reprendre mon rythme normal. Enfin, la ligne arrive après une n-ième épingle à cheveux (que c'est dur les relances !!).

La voix du speaker et l'arche d'arrivée me donnent envie de foncer, ce que je fais pour arriver sur les rotules.

Un coup d'oeil au chrono: 41'53 !! Waouh, je n'ai pas tant traîné que ça !

Réalité ou illusion, mon temps officiel est de 42'54. Surprise !! Que s'est-il passé ? Je suis pourtant persuadé d'avoir appuyé sur mon chrono sous l'arche au départ comme à l'arrivée. Autre bizzarerie, l'écart entre mon temps officiel et mon temps réel est de 2s, alors que j'en ai mis au moins 15 ou 30 avant de franchir la ligne après le coup de pistolet.

 

Peut-être que d'autres kikoureurs ont eu la même aventure: peu importe après tout, je suis content de ma course et le parcours n'était pas tellement propice à la perf'. Bénéfice du doute à la puce électronique !!

 

En tout cas, une course plutôt bien organisée pour une très belle cause, celle d'Handicap International !!

 

A bientôt,

 

agr

 

 

 

 

 

 

1 commentaire

Commentaire de Pat'jambes posté le 18-05-2009 à 22:14:00

A peine 20" de + que ta perf' alors que le 10km de Fontaine est plutôt roulant, que tu as joué des coudes (mauvaise stratégie pour battre un record ( ;-) ), qu'il y avait des côtes et des épingles...
C'est plutôt bien!

Aligne toi sur un 10 plus plat (et pas derrière...) et sûr que tu n'en fait qu'une bouchée de ton 41'34!

Il y en a un à Echirolles le 7 juin (si tu habites dans le coin de Grenoble)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !