Récit de la course : Trail de Jouques - 30 km 2009, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : Trail de Jouques - 30 km

Date : 18/10/2009

Lieu : Jouques (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 891 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 autres récits :

Trail de Jouques 2009... Jouqu'au bout de mes forces

Jouques09b__2_Massif du Concors, départ du trail de Jouques
Circuit de 28 km.
C'est à partir d'une navette en autocar que les coureurs rejoingnent la zone du départ, à 7/8 km de Jouques. Il fait particulièrement froid...1° sur le tableau de bord de la moto!

Nous écoutons les dernières consignes avant de nous élancer sur ce parcours réputé difficile...au programme 1550 m de dénivellé pour une distance de 27? 28? 30 km ? ...les avis divergent.

Le tracé comprend 4 boucles tout autour du sommet du Concors (780 m d'altitude) avec plusieurs trajets en aller-retour.

Les premiers kilomètres sont vite avalés...trop vite pour moi donc je laisse filer quelques coureurs. Cette première boucle est rapide, le rythme est soutenu. Nous revenons ensuite sur la zone de départ où les coureurs du petit parcours (14 km) nous encouragent en attendant leur départ.
Une liaison nous amène au pied de la grande difficulté du circuit: la montée vers le Concors. Le sentier impose près de 400 m de dénivelé, dans un superbe sous-bois avec de gros rochers moussus.
Jouques09b

Au sommet km 8, premier ravitaillement. On me pointe en 15 ième place (57 min.) Par un sentier de créte assez technique avec une vue exceptionnelle sur les sommets alpins enneigés, Jouques09b__3_nous replongeons à travers une épaisse forêt de chênes verts et blancs. La trace est discrète, il faut être attentif, parfois les feuilles et la poussière procurent de belles glissades que les quadriceps n'apprécient guère, toujours technique.

 

Il faut au moins une dizaine de minutes pour tout dévaler et s'ensuit directement une longue remontée d'un vallon encaissé et isolé. Lorsque la piste se réduit à une monotrace, on approche d'une superbe remontée et par des lacets sur des dalles de pierre, on rejoint une partie du parcours que l'on vient de descendre trente minutes plus tôt.
vigie_2Je croise des coureurs attardés qui en sont à leur première descente. Etrangement, je commence à avoir bien chaud alors que la température est assez fraîche...je ne vais pas bien. J'accède à la crète sommitale torse nu, l'estomac en vrac....ça sent la défaillance....alors je gère doucement, tout doucement le retour. Mais il reste au moins une douzaine de km.

Sur le parcours je revois ces étranges marmites dans lesquelles les charbonniers faisaient leur charbon de bois. D'un geste las, je tire une photo...Jouques09b__4_

La dernière montée du parcours est très pénible...je cherche un bâton en bois pour m'aider...Des coureurs me dépassent et m'encouragent...sympas...merci!

Nous nous engageons sur une trace très technique, cassante, faite de lapiaz...je n'arrive plus vraiment à trouver mes appuis sur ces lames de roches et j'apréhende particulièrement une entorse, mon (autre) point faible. Chapelle_Ste_ConcorceJe suis si fatigué que je ne sais pas comment j'ai pris le temps de faire une photo de la chapelle de Sainte Concorce...on m'annonce en 22 ième.



Dernière piste au profil descendant...j'espère qu'elle me ramènera rapidement vers la zone du départ et donc pas très loin de Jouques...

concors_2
Au loin, les Alpes et leur vue rafraîchissante...mais je n'en peux plus....il me vient en tête ce jeu de mot (? jeu de maux ?) je suis en train de courir.... Jouqu'au bout de mes forces...

Je ne croyais pas si bien dire....je vais devoir marcher, que dis-je, me traîner sur les 3-4 derniers kilomètres.

Quelle affreuse galère, les intestins tout révolutionnés, alternant entre les coups de chaleurs, des suées suivies de frissonnements funestes...Il me faudra presqu'une heure pour arriver enfin à Jouques! j'ai mis 3H 44 et on me dit que je suis 38 ième...
Pourquoi suis-je si souvent sujet à ces défaillances brutales? (2/3 cette année!) Mon plan d'entraînement m'avait amené à courir entre 2 et 3 h le dimanche et je fais régulièrement une à deux séances plus spécifiques en semaine avec notamment des séances au seuil avec une bonne récupération entre chaque série...si certains d'entre vous ont une idée...je suis preneur.

Tous les résultats ici

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !