Entrainement Ă  jeun ?

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateur: Modos

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar huralp » 28 Juin 2011, 19:00

vinch64 a écrit:Pour ajouter mon expérience au sujet, je viens de terminer mon premier marathon à Rennes en 4h27 complétement à jeun (depuis 20h la veille) et je n'avais pas plus faim que ça à l'arrivée. Avec une température extérieure qui est petit à petit montée jusqu'à 31°c, mon coup de fatigue de fin est du à la déshydratation comme le dit Papy. Pourtant j'ai bu au minimum 4,5L... Pas assez en tout cas, ça me servira d'expérience! :mrgreen:


Tu as eu de la chance de ne pas avoir ton coup de barre avant !!! moi si je me lance sur 40 bornes avec un dernier repas datant de plus de 12 heures, je ne pense pas que la machine tiendra 4 heures, je serais sans jambe bien avant !!!
Mes sorties Ă  jeun, c'est 1 heure maxi !!!
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1888
Inscrit le: 08 Sep 2008, 17:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar GalatĂ©57 » 28 Juin 2011, 19:06

huralp a Ă©crit:
vinch64 a écrit:Pour ajouter mon expérience au sujet, je viens de terminer mon premier marathon à Rennes en 4h27 complétement à jeun (depuis 20h la veille) et je n'avais pas plus faim que ça à l'arrivée. Avec une température extérieure qui est petit à petit montée jusqu'à 31°c, mon coup de fatigue de fin est du à la déshydratation comme le dit Papy. Pourtant j'ai bu au minimum 4,5L... Pas assez en tout cas, ça me servira d'expérience! :mrgreen:


Tu as eu de la chance de ne pas avoir ton coup de barre avant !!! moi si je me lance sur 40 bornes avec un dernier repas datant de plus de 12 heures, je ne pense pas que la machine tiendra 4 heures, je serais sans jambe bien avant !!!
Mes sorties Ă  jeun, c'est 1 heure maxi !!!


Question de métabolisme et d'habitude je pense.
Perso, je peux faire des sorties le matin à jeun avec une tasse de café au réveil et ce pendant 3 heures, mais en endurance par contre.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5374
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar vinch64 » 28 Juin 2011, 21:59

aroche a Ă©crit:Un effort de plus de 4h Ă  jeun avec le dernier repas la veille ????
Là si tel était le cas.... celui qui te donnerait une explication crédible à ton coup de barre sur un problème strictement liée à l'hydratation devrait se faire embaucher comme VRP de l'alimentation par voie parentérale .... 8)

Franchement, j'ai déjà fait des hypos et des fringales et ce n'était pas du tout comme ça lors de mon marathon. Il n'aurait pas fait aussi chaud, je passais mon marathon en 4h15 sans soucis à mon avis.
De toute façon, si j'avais eu une fringale, je me serais jeté sur le buffet en arrivant. Mais, j'ai seulement grignoté un peu de pain d'épice et des abricots secs. J´ai ensuite pris mon repas 1h30 après. Par contre, j'avais ultra soif et ça a duré toute la journée.
Avatar de l’utilisateur
vinch64
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1781
Inscrit le: 30 Nov 2009, 13:15

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar taroc78 » 30 Juin 2011, 14:03

vinch64 a écrit:Pour ajouter mon expérience au sujet, je viens de terminer mon premier marathon à Rennes en 4h27 complétement à jeun (depuis 20h la veille) et je n'avais pas plus faim que ça à l'arrivée. Avec une température extérieure qui est petit à petit montée jusqu'à 31°c, mon coup de fatigue de fin est du à la déshydratation comme le dit Papy. Pourtant j'ai bu au minimum 4,5L... Pas assez en tout cas, ça me servira d'expérience! :mrgreen:



JB Protais deux fois second au marathon de Paris et 2h12' courait le marathon sans boire et sans manger .

Nous ne sommes pas egaux,une chose est sure . :D
taroc78
Maître kikoureur
 
Messages: 2328
Inscrit le: 15 Mai 2004, 00:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar vinch64 » 30 Juin 2011, 14:11

Je suis totalement d'accord et je ne conseillerais Ă  personne de faire comme moi.
Mais je me connais et je sais que si je mange avant, je ne serai pas bien alors que je supporte très bien de courir à jeun.
Le choix est vite fait! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
vinch64
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1781
Inscrit le: 30 Nov 2009, 13:15

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar Papy » 01 Juil 2011, 15:03

taroc78 a Ă©crit:
vinch64 a écrit:Pour ajouter mon expérience au sujet, je viens de terminer mon premier marathon à Rennes en 4h27 complétement à jeun (depuis 20h la veille) et je n'avais pas plus faim que ça à l'arrivée. Avec une température extérieure qui est petit à petit montée jusqu'à 31°c, mon coup de fatigue de fin est du à la déshydratation comme le dit Papy. Pourtant j'ai bu au minimum 4,5L... Pas assez en tout cas, ça me servira d'expérience! :mrgreen:


JB Protais deux fois second au marathon de Paris et 2h12' courait le marathon sans boire et sans manger .
Nous ne sommes pas egaux,une chose est sure . :D


Vi, mais mon cher Taroc, as tu des souvenirs de l'état du JB a ses arrivées ???
J'ai quelques images qui me reviennent des années 80 ou le sel laissait de belles traces et rare étaient les fois ou il gambadait ligne franchie. Il était partisan du "no pain no gain", avant qu'il ne pète son cable et s'aperçoive que le chrono ne faisait pas tout dans la vie.
(Du moins dans ses interviews...)

Mais c'était un autre temps, une époque ou j'ai pris des cachets de sels qui m'ont plombé lors d'un marathon de la Cabro d'or (1983)
Une époque ou Jean-Jacques Givovich gagnait ses marathon en 2h35' et sitôt la ligne franchie, fumait son clope pour récupérer... Je viens de lire qu'il vient de faire 39'39'' sur un 10kms à Marseille, cela ne me rajeuni pas vraiment...

L'Papy_jamais_en_2h35'_à_l'époque_mais_kiha_aussi_fait_<40'_cette_année_sur_10kms...
Avatar de l’utilisateur
Papy
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 13 Jan 2004, 01:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar huralp » 01 Juil 2011, 16:32

taroc78 a Ă©crit:JB Protais deux fois second au marathon de Paris et 2h12' courait le marathon sans boire et sans manger .


Courir sans boire et sans manger ne veux pas dire qu'il courait Ă  jeun et que son dernier repas datait de 12 h.
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1888
Inscrit le: 08 Sep 2008, 17:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar taroc78 » 01 Juil 2011, 19:31

huralp a Ă©crit:
taroc78 a Ă©crit:
Courir sans boire et sans manger ne veux pas dire qu'il courait Ă  jeun et que son dernier repas datait de 12 h.


sisi.......et pas imperatrice
taroc78
Maître kikoureur
 
Messages: 2328
Inscrit le: 15 Mai 2004, 00:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar aroche » 05 Juil 2011, 09:23

taroc78 a Ă©crit:
JB Protais deux fois second au marathon de Paris et 2h12' courait le marathon sans boire et sans manger .

Nous ne sommes pas egaux,une chose est sure . :D


Oui mais bon ......
quel lien entre un effort de plus de 4h et un de 2h12 ??

Il faut quand mĂŞme Ă©viter de comparer ce qui n'est pas comparable !!!!!!

Le mĂŞme JB Protais finirait-il sans boire avec un effort de 4h ???????????????????

Si tel était le cas , alors cette fois je suis prêt à croire à l'arrivée d'extraterrestre sur notre petite planète et je demande à connaître la carte du génome dudit extraterrestre !!!
Alain Roche
Coaching et diététique sportive
Avatar de l’utilisateur
aroche
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1207
Inscrit le: 11 Mars 2010, 19:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar taroc78 » 05 Juil 2011, 10:27

aroche a Ă©crit:
taroc78 a Ă©crit:
JB Protais deux fois second au marathon de Paris et 2h12' courait le marathon sans boire et sans manger .

Nous ne sommes pas egaux,une chose est sure . :D


Oui mais bon ......
quel lien entre un effort de plus de 4h et un de 2h12 ??

Il faut quand mĂŞme Ă©viter de comparer ce qui n'est pas comparable !!!!!!

Le mĂŞme JB Protais finirait-il sans boire avec un effort de 4h ???????????????????

Si tel était le cas , alors cette fois je suis prêt à croire à l'arrivée d'extraterrestre sur notre petite planète et je demande à connaître la carte du génome dudit extraterrestre !!!



Pour Papy et Aroche

Comme ca j'emballe et finis la disgression de l'entrainement Ă  jeun .
L'exemple cité n'a pas vocation à etre generalisé bien sur c'est un exemple qui ne confirme pas la regle .D'ailleurs on pourrais aussi tiens comparer l'hydration de Dilmi (voir intewiew dans UFO ) et mon cher Aroche tu serais tout autant surpris .
JB Protais j'etais dans le meme club que lui lors de ces marathons et on partageai certains entrainements communs avec l'UAV donc la problematique de l'entrainement Ă  jeun ,je peux en parler sans souci ,tout ce qu'il avalait pendant un marathon eau ou solides lui creaient des desordres gastriques tres important .Il a resolu la chose en partant ventre vide et ne prenant rien durant le marathon !!!
Ce n'est pas un exemple mais juste un etat de fait pour ne pas generaliser tel ou tel protocole,pour en faire une verité .A moindre niveau ,un marathon pour moi c'est uniquement à l'eau et Millau (100 kms )par exemple c'est sans aucun solide ,sans gel ,juste quelques fruits secs et un sachet d'Adep .
Dernière édition par taroc78 le 05 Juil 2011, 12:14, édité 1 fois au total.
taroc78
Maître kikoureur
 
Messages: 2328
Inscrit le: 15 Mai 2004, 00:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar pascalpenot » 05 Juil 2011, 12:05

aroche a écrit:Est-il judicieux de s'entrainer le matin au réveil à jeun ?
Comme souvent les réponses nuancées sont les plus "raisonnables" :D

Un premier élément de réponse passe par un petit rappel physiologique

L'organisme fonctionne essentiellement avec 2 types de carburant :
les GLUCIDES ("sucres") et les LIPIDES ("graisses" )
..... les protéines elles sont un carburant d'appoint fort médiocre enclenchant un nombre important de déchets

Les muscles ont plus facilement accès aux glucides qu'aux lipides .... à l'effort l'organisme va donc plus spontanément utiliser les glucides

On entend dire parfois que l'entrainement à jeun chez un sportif est inutile puisque la lipolise aérobie (pour faire court l'utilisation des graisses de réserve par l'organisme ) requiert la présence d'acide pyruvique, lui même issu de la dégradation du glycogène .

Hors précisément c'est pour cette raison que l'entrainement à jeun peut devenir efficace !!
Eh oui le sportif expérimenté accompli sa période d'inactivité nocturne qu'avec une toute petite dégradation de ses importants stocks glycogéniques.

La présence encore importante du glycogène va donc favoriser la dégradation des lipides à l'effort.

Faut-il rappeler que 75% environ de l'energie consommée par l'organisme pendant la nuit provient de la lipolise (dégradation des acides gras par l'intermédiaire du cycle de Krebs) ;

Cela s'explique par une l'activité réduite des fonctions de base.

Au lever d'une bonne nuit de sommeil le stock de glycogène hépatique aura considérablement baissé , la faute à nos organes vitaux et notre métabolisme de base qui s'est chargé de pompé en glucose pour ses propres besoins (environ 4 g à l'heure) .

Si l'entrainement se met en place sans aucun apport l'organisme va agir avec une glycémie sera basse ... ce sont donc les lipides (graisses) qui seront sollicitées en priorité ... faute de mieux !

On s'accorde à penser que l'augmentation de la consommation des lipides est multipliée par 5 environ (entre 10 et 15g /heure après 40 mn d'effort en i.1 c'est à dire avec une FC à 65-70% de la FC max)

A contrario, que se passe-t-il si l'entrainement se fait deux heures après le petit-déjeuner ?
Dans cette hypothèse la digestion des aliments à forte charge glucidique s'accompagnera d'une élévation de la glycémie. L'organisme va prioritairement utiliser les glucides disponibles et les lipides stockés ne vont apporter que le tiers de l'énergie consommée.


la durée de ce type de séance"à jeun"


Un minimum de 20 mn et un maximum de 1h est la bonne "fourchette" . Il est important de savoir qu'à partir de 40 minutes d'effort à jeun à 65 - 70 % de la FC max l’utilisation des lipides sera alors multipliée par 5 .... Plus concrètement cette consommation représente environ 15 grammes de "graisse" par heure de pratique sportive.....

A titre indicatif, on est sur une consommation classique de 4 grammes/heure en phase d'effort post petit déjeuner sur les mêmes plages de FC.

Autre info non négligeable la consommation d’énergie se poursuit même après l'arrêt de l’activité physique. Le corps ne fonctionne pas comme un circuit électrique, l'arrêt de l'activité ne correspond pas à un interrupteur avec arrêt immédiat des calories brûlées ...

Eh oui on brûle encore des calories sous la douche !!

La tolérance face à la durée d’une séance à jeun est cependant fonction du niveau de pratique , un sportif peu aguerri maintiendra moins longtemps ce type d’effort , la fatigue arrivant alors souvent vers les 35-40 minutes .



AFFUTAGE et PREPARATION aux ultras


L'entrainement Ă  jeun s'adresse prioritairement Ă  deux types de sportifs :

1. Ceux qui désirent obtenir une perte de poids en partant du principe qu'à jeun l'organisme convertira les graisses stockées en énergie

2. Ceux qui veulent habituer l'organisme à "mobiliser" ses réserves de graisses en vue d'une préparation aux épreuves d'ultra longue distance qui exigent l'intervention des lipides comme carburant



LES LIMITES ET LES RISQUES ...


Quelles limites ?

Perdre 1 kilo de graisse revient à dépenser 9000 calories ! Maigrir demande de la patience !!

En aucun cas l'entrainement à jeun ne peut se substituer à une alimentation équilibrée et saine au quotidien ... ou à un régime réfléchi et individualisé avec le suivi par un médecin nutritionniste en cas de nécessité d'une forte perte de poids

...MĂŞme si c'est assez tentant de dire que puisque l'organisme n'a pas de glucide il va puiser dans les graisses et c'est tout !!

Mais voilà encore une fois attention aux idées reçues !!!!!



Quels risques ?


1. Perte des acides gras essentiels

Un entrainement à jeun va certes mobiliser les lipides .... mais voilà dans le lot les principaux concernés seront les acides gras essentiels ... qui sont indispensable au bon fonctionnement de l'organisme !!


2. Mobilisation des protéines comme carburant


Quand l’organisme cherche désespérément à compenser coûte que coûte le manque de "sucre sanguin", un autre carburant d’appoint vient compléter le carburant lipidique : il s'agit des protéines .
Les acides aminés qui représentent les éléments constitutifs des protéines, vont être sollicitées pour être transformés en sucres et être utilisés par nos chères petites cellules !!
Ce phénomène, que l'on appelle "une adaptation" , se nomme la « néoglucogenèse. Hors les protéines sont un carburant fort médiocre qui dégage un nombre important de déchets !


3. Forte production de corps cétoniques

Poursuivre sans aucun apport glucidique un effort au delà d' 1 heure en intensité 1 (FC à 65-70% de la FC max) c'est prendre le risque d'une cétose . en effet l'organisme va alors produire de nombreux corps cétoniques qui sont des déchets provenant de la dégradation du lactate et des acides aminés .Ces déchets vont acidifier notre milieu intérieur.

En dehors de la fatigue engendrée et d'une récupération musculaire fortement amoindrie , maintenir un état de cétose peut être dangereux à long terme pour la santé ( complication rénales, diabète)



LES PRECAUTIONS :


Si effectivement des études scientifiques ont corroborées le principe que l'augmentation de la consommation des lipides est bien réelle et même multipliée par 5 à jeun sur une FC de 65 à 70% de la FC max , il ne faut surtout pas oublier qu' une part importante des acides gras essentiels et des protéines sera détruite par cette dépense énergétique à jeun ....avec pour conséquence une fatigue plus importante post-effort.

Voila pourquoi à mon sens l'usage des sorties à jeun doit être modéré, et limitée à une fois ou deux maxi par semaine

Ne sautez pas le petit déjeuner à votre retour, bien au contraire, il participera au rééquilibrage de votre ration alimentaire quotidienne et compensera les pertes occasionnées par le sport à jeun (pertes importantes en acides aminés et acides gras essentiels) !!

Les dépenses caloriques occasionnées restent bénéfiques malgré un repas post effort

La mobilisation des corps gras (acides gras essentiel) et des protéines musculaire (acides aminés) vous obligent à certaines précautions alimentaires post effort et à renforcer sur deux axes votre alimentation .



1. Avec un renfort en protéines de qualités :
> lait (ou autrs produits laitiers) + céréales complètes ,
> oeuf , jambon , blanc de volaille, jambon blanc
> amandes

>> Si le programme "sèche" exige une perte rapide de poids et un enchainement de sortie à jeun alors on peut aussi envisager un complément en acides aminés ( type un sachet d'ACM 20 pris dans une crème "sport petit dejeuner maison" par exemple )


2. Avec un renfort en en acides gras essentiels
> une cuillère à soupe des huiles végétales riches en acides gras essentiels, et bien équilibrée en oméga 6 et 3 ( l'idéal est un rapport de 5)
- huile de colza ou de noix par exemple

*****
ces quelques lignes ont été extraites d'un article placé sur le site de diet-sport-coach à propos de la célébrissime zone du fat burning :
http://www.diet-sport-coach.com/rubriqu ... 11994.html


Merci pour toutes ces précisions aroche
Pascal_Pratiquant_du_footing_a_jeun
L'embĂŞtant avec l'UTMB, c'est que le mont blanc, on le voit tout le temps mais on le monte jamais!
Mon blog d'entrainement : http://pascalpenot.kikourou.net/billet.php?idbillet=75
Avatar de l’utilisateur
pascalpenot
Kikoureur ki kour
 
Messages: 728
Inscrit le: 22 Oct 2007, 11:38

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar Papy » 05 Juil 2011, 19:12

@PascalPenot
Juste une info sur les écrits d'Aroche, cela se base sur des études et des cours du siècle dernier dont notamment les fameux corps cétoniques. C'est sorti avec la mode du "A jeun" qui débuta au début des années 90, avec un pic en 93 grace à VR(*)
********************************************************************************************************************

Avec le développement de l'ultra, dont UFO en fut l'excellent chef de file, cela est complète ment dépassé...

PAR CONTRE lorsque l'on débute et que l'on veut ne pas prendre de risque, en suivre les conseils peut effectivement s'éviter de prendre des risques dans les courses objectifs.
Mais après quelques années bien des barrières sont enfoncées...

Faire un marathon "à jeun" de plus de 12h est maintenant monnaie courante chez les estomacs hypotoniques et impossible chez ceux qui digèrent très vite...

Et PARTIR A JEUN, ne veut pas dire COURIR A JEUN !

Dans les années 80 j'avais un taux d'explosion au 30èmekm très important du fait d'un estomac non vide qui faisait un bouchon à l'hydratation (osmolarité forte=>déshydratation)
(*)Au début des années 90, juste avant que Vincent Rousseau ne popularise l'entrainement "à Jeun", nous avons commencé les semi puis les marathon "A jeun"... Quel confort !!!!
VR a atteints ses meilleurs perfs en 93/94 puis a entrainé avec la base "a jeun" comme fer de lance.
Puis c'est tombé en désuétude comme avantage, mais pas comme aide aux estomac "lent" (hypotonique)

Bien évidemment le nombre d'heure de la personne "A jeun" dépendra de ses capacités et... De ses croyances !
Mais c'est un débat déjà largement dépassé et même Denis Riché qui avait sorti les corps cétoniques fin des années 90, ne les as presque plus utilisé...

aroche a Ă©crit:Un effort de plus de 4h Ă  jeun avec le dernier repas la veille ????
Là si tel était le cas.... celui qui te donnerait une explication crédible à ton coup de barre sur un problème strictement liée à l'hydratation devrait se faire embaucher comme VRP de l'alimentation par voie parentérale .... 8)


Mon cher Aroche, il faudra, comme beaucoup d'athlète, faire ta révolution...

Je remets ici, les mots exacts d'un triathlète d'excellent niveau qui as mis 8 mois à commencer à l'intégrer et à performer il y a 1 mois
Je pense enfin avoir retenu la leçon sur la prépondérance de l'hydratation par rapport à l'apport de calories. J'ai toujours cru que c'était ce point qui me faisait défaut alors que vraisemblablement sur tous mes loupés, c'est bien l'hydratation qui est en cause

Ce n'eszt pas un exemple qui a valeur de généralité, mais chez les hauts niveaux, cette révolution intellectuelle par rapport à l'hydratation (et donc aussi le "A jeun" en CAP !!!) a permis à beaucoup de franchir un cap !

Pour ma part j'ai mis 2 ans à pour réussir à réaliser cela, malgré les conseils de mes référents médicaux. Même aujourd'hui, en situation de stress compétitif, la lucidité me manque parfois pour réaliser que c'est l'hydrique et non le calorique qui manque.

Le coup de barre de Vinch, si tu veux savoir d'ou il vient, travaille ton hydratation avec l'impact des sucres simples et complexes... Et Vinch, en plus, s'est bichonné avec des électrolytes !!!


L'Papy_victime_d'une_grosse_fringale_à_vélo_ce_WE...


PS : pour finir j'ai aussi des coureurs, à estomac très très lent, qui font des ultra trail " A jeun"...
Cela m'impressionne car ce sont plutôt des courses lipidiques et donc un impact moins important sur la digestion... Mais au vu de leurs résultats et de leurs fraicheurs à l'arrivée, pourquoi pas ???
Pour ma part, je ne le fais pas.
Avatar de l’utilisateur
Papy
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 13 Jan 2004, 01:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar pascalpenot » 05 Juil 2011, 22:01

sans entrer dans vos différents points de vue, j'aime la synthèse d'aroche sur les divers intérêt de l'entrainement à jeun.
je les simplifie Ă  mon niveau par
- la perte de poids (15g/h environ de lipides)
- favorisé la lipolyse
J'apprécie également sa mise en garde de pratique, ce type de séance trop poussée ou trop fréquente étant source de nombreuses blessures.

papy... tu es dans l'optimisation (et la personnalisation) de ce type d'entrainement qui selon moi ne peu pas ĂŞtre applicable Ă  tout coureur... donc Ă  prendre avec des pincettes pour une application au coureur de masse.
L'embĂŞtant avec l'UTMB, c'est que le mont blanc, on le voit tout le temps mais on le monte jamais!
Mon blog d'entrainement : http://pascalpenot.kikourou.net/billet.php?idbillet=75
Avatar de l’utilisateur
pascalpenot
Kikoureur ki kour
 
Messages: 728
Inscrit le: 22 Oct 2007, 11:38

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar Bibip54 » 09 Juil 2011, 19:09

Bonjour tout le monde,

Moi z'aime bien courir à jeun, au petit matin, pendant 1h30 en footing car j'ai de bonne sensation de légèreté et il m'arrive de faire quelques accélérations :wink: :!:

Par contre je n'ai jamais essayer en sortie cyclisme :!:
Avatar de l’utilisateur
Bibip54
Kikoureur débutant
 
Messages: 26
Inscrit le: 05 Oct 2004, 00:00
Localisation: Longwy

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar GalatĂ©57 » 09 Juil 2011, 19:45

Bibip54 a Ă©crit:Bonjour tout le monde,

Moi z'aime bien courir à jeun, au petit matin, pendant 1h30 en footing car j'ai de bonne sensation de légèreté et il m'arrive de faire quelques accélérations :wink: :!:

Par contre je n'ai jamais essayer en sortie cyclisme :!:


Idem
Il semblerait que pour le cyclisme c'est l'inverse (enfin pour ma pomme :D )
Coup de fringale assurée après 1H30 de cyclisme, par contre, aucun problème pour prendre un petit déj (café + tartine confiture + pomme ) et partir dans la foulée, ce qui m'est impossible en CAP.

Mystère de l'être humain :mrgreen:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5374
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar ThĂ©ophile » 09 Juil 2011, 21:02

Galaté57 a écrit:
Bibip54 a Ă©crit:Bonjour tout le monde,

Moi z'aime bien courir à jeun, au petit matin, pendant 1h30 en footing car j'ai de bonne sensation de légèreté et il m'arrive de faire quelques accélérations :wink: :!:

Par contre je n'ai jamais essayer en sortie cyclisme :!:


Idem
Il semblerait que pour le cyclisme c'est l'inverse (enfin pour ma pomme :D )
Coup de fringale assurée après 1H30 de cyclisme, par contre, aucun problème pour prendre un petit déj (café + tartine confiture + pomme ) et partir dans la foulée, ce qui m'est impossible en CAP.

Mystère de l'être humain :mrgreen:



C'est parce que le cyclisme est un sport porté je pense, donc pas de secousses, enfin pour moi ca marche comme ca
Théophile
Kikoureur ki kour
 
Messages: 518
Inscrit le: 30 Jan 2009, 11:46

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar sirocco » 13 Juil 2011, 14:08

pourquoi tant de haine entre spécialiste ... :shock:
Si aroche (que je ne connais pas) ne respect pas la charte du forum c'est au modérateur de le lui dire, non ?
Pas Ă  Papy (que je ne connais pas non plus) .

Sinon parlons du sujet : les avis des spécialistes sont bons à prendre. (Mais aussi ceux des pratiquants moyens ...). Mais ce n'est pas la bible.
On teste, se fait une idée ...
On est tous des cas différents. Certains ne supporte pas courir le ventre trop rempli donc ils courent à jeun, d'autre c'est le contraire.
J'en connais qui court le marathon le ventre pratiquement vide et en s'alimentant très peu (et même au niveau hydrique) pdt la course ... :roll:

Ensuite, courir à jeun dépend de ce que l'on a mangé la veille non ?

Perso, jamais à jeun à l'entrainement, j'ai vite le ventre qui crie famine ... et pourtant je suis un "bouffeur". Il suffit de prendre qqch de léger avant de galoper.
En course, pas de soucis pour le "à jeun", même sur marathon. J'adapte juste mon alimentation les jours précédents et la veille puis je gère l'alim pdt la course.

Le principal est de trouver sa voie ...
Avatar de l’utilisateur
sirocco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 193
Inscrit le: 17 Mars 2009, 19:40

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar CAPCAP » 27 Mars 2021, 10:42

10 ans se sont écoulés pour ce fil qui fut "assez chaud", un échange serein et bienveillant est sans doute possible, alors j'ose ressortir ce sujet. :wink:

J'ai entendu sur France Culture parler d'un rythme ancestral de 2 repas par jour. Les travailleurs allaient travailler à jeun et ne mangeaient qu'à l'heure du casse-croute, courant de matinée.
J'ai essayé ça les jours de travail et ça me correspond bien. Je n'ai pas de coup de mou. J'irais même jusqu'à dire que j'ai l'esprit plus clair. Et je n'ai pas plus faim à l'approche du déjeuner (qui reste à midi, horaires de travail oblige)
Du coup, maintenant je prends ou non un petit déjeuner suivant l'envie du jour :D

Pour ma pomme, il n'y a aucune envie de maigrir, car j'ai un IMC de 19 kg/m².

Ensuite est venue l'envie de re-tester un départ à jeun en CàP. Enfin, avec 1/2L de thé et un petit café.
Et comme pour le travail, je me suis senti plus léger, plus de confort :D
Sont arrivés les entraînements plus longs en préparation d'hypothétiques courses. Pas de problème non plus. Les entraînements longs comportant aussi des exercices de côtes sont bien passés aussi. Jusqu'à 3h30, pas eu l'occasion de tester plus (test qui n'est pas un objectif en soi)

Pour info, j'ai commencé la CàP il y a plus de 20 ans, j'ai augmenté progressivement les distances pendant 8 années pour finalement courir la Diagonale en 2012. Je suis un adepte de l'idée de donner au corps le temps de s'adapter. Et je suis très impressionné par sa capacité d'adaptation.
C'est probablement ce passé qui me permet de courir plus de 3 h à jeun aujourd'hui.
Après, je fais attention à compenser, pour ne pas maigrir.

Franchement, je n'ai pas l'impression de me faire du mal, ça passe vraiment bien. D'où l'envie d'un petit témoignage ici :wink:
Le Hasard a donné à l'humain la conscience de ne servir à rien.
La Sélection naturelle lui a donné le besoin de se croire utile.
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Maître kikoureur
 
Messages: 2917
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar GalatĂ©57 » 27 Mars 2021, 10:48

CAPCAP a écrit:10 ans se sont écoulés pour ce fil qui fut "assez chaud", un échange serein et bienveillant est sans doute possible, alors j'ose ressortir ce sujet. :wink:

J'ai entendu sur France Culture parler d'un rythme ancestral de 2 repas par jour. Les travailleurs allaient travailler à jeun et ne mangeaient qu'à l'heure du casse-croute, courant de matinée.
J'ai essayé ça les jours de travail et ça me correspond bien. Je n'ai pas de coup de mou. J'irais même jusqu'à dire que j'ai l'esprit plus clair. Et je n'ai pas plus faim à l'approche du déjeuner (qui reste à midi, horaires de travail oblige)
Du coup, maintenant je prends ou non un petit déjeuner suivant l'envie du jour :D

Pour ma pomme, il n'y a aucune envie de maigrir, car j'ai un IMC de 19 kg/m².

Ensuite est venue l'envie de re-tester un départ à jeun en CàP. Enfin, avec 1/2L de thé et un petit café.
Et comme pour le travail, je me suis senti plus léger, plus de confort :D
Sont arrivés les entraînements plus longs en préparation d'hypothétiques courses. Pas de problème non plus. Les entraînements longs comportant aussi des exercices de côtes sont bien passés aussi. Jusqu'à 3h30, pas eu l'occasion de tester plus (test qui n'est pas un objectif en soi)

Pour info, j'ai commencé la CàP il y a plus de 20 ans, j'ai augmenté progressivement les distances pendant 8 années pour finalement courir la Diagonale en 2012. Je suis un adepte de l'idée de donner au corps le temps de s'adapter. Et je suis très impressionné par sa capacité d'adaptation.
C'est probablement ce passé qui me permet de courir plus de 3 h à jeun aujourd'hui.
Après, je fais attention à compenser, pour ne pas maigrir.

Franchement, je n'ai pas l'impression de me faire du mal, ça passe vraiment bien. D'où l'envie d'un petit témoignage ici :wink:


Je me retrouve complétement dans tes propos
Et le confirme avec le post "apprendre à ralentir" en précisant que mes séances matinales se font à jeun.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5374
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar Papy » 27 Mars 2021, 11:48

Hihi...
Je n'avais point lu les derniers posts.
Il n'y a aucune haine avec ARoche dont j'apprécie les colères régulières dont il a le secret.
Ce n'est pas parceque sur des points l'on n'est pas d'accord que l'on n'a pas le droit de débattre.
Et Aroche est toujours intéressant à lire ou à écouter.

Pour le A jeun, la plupart des athlètes que j'ai pu suivre depuis 30 ans font leur SL a jeun, tout en s'hydratant régulièrement.
Cela n'empeche pas les irréductibles du petit café biscotte de continuer à le faire, mais ils doivent partir avec une barre si l'hypoglycémie réactionnelle fait son apparition.

L'Papy 8)
Avatar de l’utilisateur
Papy
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 13 Jan 2004, 01:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar BouBou27 » 27 Mars 2021, 12:20

A l’instar de Papy, le matin à jeun, je fais plutôt des sorties en EF plus ou moins longue suivant le temps que j’ai.
Ce matin, 36km (et 500D+) sur route et chemin a 5’15/km. J’ai juste pris 0,5L d’eau car il faisait frisquet (encore un peu de gel), et j’ai mangé 2 barres sur la route quand j’ai senti la faim venir.

Par contre, les séances rapides, j’ai du mal. Je préfère les faire en fin de matinée, quand le petit déjeuner est digéré.
jacques@prarion:~ $ whois Boubou27
Boubou27 is the Master of the Bouzin de 10h
Avatar de l’utilisateur
BouBou27
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1506
Inscrit le: 08 Sep 2015, 07:44

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar akunamatata » 27 Mars 2021, 20:45

j'ai testé le jeun 16:8 pendant qq mois l'an dernier à l'occasion du confinement de mars 2020, et par rebond j'ai couru à jeun en EF, 1 à 2h le matin, ça passe très bien. J'ai aussi plus de 30 ans d'expérience en sport d'endurance. C'est pas évident de garder un poids constant (tendance à baisser)
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5939
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 01:00

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar CAPCAP » 28 Mars 2021, 20:11

Papy a écrit:...Pour le A jeun, la plupart des athlètes que j'ai pu suivre depuis 30 ans font leur SL a jeun, tout en s'hydratant régulièrement...

Merci, c'est intéressant :D
Pour aujourd'hui, 33km et 200mD+, mais à bon rythme (pour moi) pas de problème d'énergie (plutôt de fatigue des jambes à la fin)
Le Hasard a donné à l'humain la conscience de ne servir à rien.
La Sélection naturelle lui a donné le besoin de se croire utile.
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Maître kikoureur
 
Messages: 2917
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Entrainement Ă  jeun ?

Messagepar Papy » 28 Mars 2021, 21:54

Pour rappeler des écrits au dessus, l'origine du "a jeun", pour moi, date de Vincent Rousseau, le Belge qui avait fait la MPM de l'année au marathon de Reims ( durant quelques semaines...) en 1993.
Il faisait toutes ses courses Ă  jeun.
Ayant un estomac hypotonique avec des pbs sur marathon même avec 4h de digestion, j'ai commencé avec les SL, puis j'ai fait avec bonheur, 2:47'...
Alors j'ai creusé le sujet et fait tester autour de moi puis j'y ais mis mes athlètes.
Avec internet, des 1998, j'ai pu faire des dizaines puis centaines de cas, remontés toutes les contre-indications à 3 A/R qui ne se connaissaient pas et tous m'ont balayé les soit disant effets négatifs.
Aujourd'hui j'en suis à quelques milliers de cas avec, exception qui confirme la régle, quelques croyances limitantes qui empêche 3/4 coureurs de sortir à jeun(bien hydraté !!!!! :twisted: )

L'Papy 8)
Avatar de l’utilisateur
Papy
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 13 Jan 2004, 01:00

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 3 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.02 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !