Récit de la course : Mezza Maratona di Genova 2010, par jerome_I

L'auteur : jerome_I

La course : Mezza Maratona di Genova

Date : 18/4/2010

Lieu : Genova (Italie)

Affichage : 1027 vues

Distance : 21.097km

Matos : Adidas adizero Boston

Objectif : Battre un record

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

SEMI MARATHON DE GENES - 2010

 

Cette année l’objectif numéro 1 est le marathon.
Cet hiver j’ai donc beaucoup travaillé la vitesse avec trois séances de VMA. Puis avec quelques cross les weekends. Des distances de 6km souvent dans la neige avec pleins de virages et des relances.
Puis après la saison de cross on a continué à travailler la vitesse et j’ai passé la barre des 35mintues sur le 10km de Villeurbanne.
Depuis deux semaines je travaille un peu plus le seuil et j’essaie de tenir les allures. Ces entrainements sont difficiles mais bénéfiques. J’essai aussi d’aller au Parco Valentino pour avoir un peu de dénivelé alors que mon terrain d’entrainement habituel Piazza d’Armi est un vrai billard.

Sur la route de ma préparation je dois courir un semi, c’est alors que dans le calendrier ne trouvant rien dans le coin je choisi Gènes (Mezza di Genova). Le parcours ne sera pas facile mais ca me permet de faire un weekend à la mer en ce mois d’Avril ce qui est toujours agréable.

 

 

 

 

 

 

Samedi matin j’arrive sur place pour prendre mon dossard, et faire un tour en ville. Je profite aussi de la cuisine locale pour manger 2 assiettes de Troffie al Pesto. Je me rends à l’hôtel en début d’après midi. J’en profite pour faire une sieste de deux heures, avant d’aller faire le denier entrainement.
30 minutes avec 10’ au seuil que je vais courir à 3’29’’ sur une route avec pas mal de dénivelé. Il y a du monde qui profite du port et du soleil et je dois un peu slalomer.
Une douche, et je vais manger une Farinata et de nouveau des Troffie au Pesto. Les pates me donneront de l’énergie. Puis au lit.

Dimanche réveille à 6heures pour manger le gâteau sport dans la chambre puis petit déjeuné à 7h. A 8heures je vais faire un échauffement de 3kilomètres avant de retourner me changer à l’hôtel. Ca sera short, maillot et Adidas Adizero Boston en test avant le marathon : test passé avec brio. Puis de nouveau deux kilomètres d’échauffement pour arriver au top au départ. 8h55 je rentre en me faisant sermonner par les juges qui n’aiment pas qu’on passe au dessus des barrières. Enfin je vais pas gêner ceux qui seront derrière ! Un autre français vivant à Gènes se fait sermonner lui aussi. C’est un trailer ayant couru le semi en 1h11 ! On va discuter en attendant le départ.

A 9heures c’est parti. J’essaie de ne pas partir trop vite mais je me laisse toujours griser par le départ, bien que moins qu’avant. Je devais partir en 3’40’’ finalement je vais passer en 7’ au km2 ! Je passe une dizaine de coureur sur ces 2 premiers kilomètres.

 

 

Puis au kilomètre 3 je fais l’effort en descente pour reprendre le groupe de 3 devant moi. Le groupe éclate, 2 s’en vont et je rejoints tout de même le troisième.

 

 

 

 

On passe en 3'24’’. Puis je me protège car il y a du vent. Je force un peu l’allure mais surtout pour ne pase me retrouver seul. Ca monte un peu et on passe en 3’30’’ et 3’30’’ en arrivant au bord de mer. 5km courus en 17’25’’.

Je tiens encore et on croise le groupe de 5 des premiers de l’autre coté de la rue. Puis un autre groupe de 5/6 et pas mal de coureurs isolés. Je tiens encore jusqu’au kilomètre 8 et me remet à mon rythme je ne pourrais tenir comme ca jusqu’au bout. On passe en 3’28’’, 3’28’’ et 3’32’’. On croise le long ruban de coureurs et certains nous encouragent. J’ai pas compté dans le virage combien j’avais de concurrents devant mais ils doivent être une petite vingtaine. En arrivant au km9, il y a le ravitaillement et je prends mon gel. Et l’arrose avec un verre d’eau. J’arrive à boire peu et espère ne pas avoir de problèmes d’estomac plus tard. Le km9 passe en 3’35’’. Je suis à une dizaine de mètres de mon précédant, mais il s’éloigne tout doucement. On monte sur la route rapide 2X2 voies au dessus de gène qu’on prendra en aller et au retour. La montée est difficile et je ralentis à 3’43’’. Le km 10 passe en 35’14’’ (partiel 5-10 en 17’49’’)

Il faut serer les dents, il y a du publique au km 11 car au retour on descendra ici. Beaucoup de photographes et j’espère pouvoir trouver une belle photo devant Gènes. D'ailleurs j'ai trouvé les photos:

 

 

Le km11 passe en 3’37’’ puis maintenant c’est sur une voie rapide avec un coureur au loin que je sers les dents pour avancer sous le soleil qui tape. Allé Jérôme c’est pas le tout mais pour faire un temps il faut se sortir les doigts du £$%. Le km 12 passe en 3’47’’. Puis je reprends de la vitesse et passe en 3’38’’ et 3’28’’. On redescend de cette voie rapide pour aller tourner au km16. La descente arrive au ravitaillement du km 15 en 3’26’’. Je loupe le verre d’eau et prendrais un Gatorade d’un bleu électrique ! 15km en 53’22’’, ca doit être mon record sur la distance ! (partiel 10-15 en 18’08’’)

Puis on arrive dans une zone industrielle et le vent est de face. Je vois toujours mon prédécesseur s’éloigner… On croise le premier qui s’est échappé puis deux le suivent à 100m et encore 2 100m plus loin et on croise de nombreux autres coureurs. Puis j’entends des pas se rapprocher. Cette fois je vais commencer à me faire reprendre et perdre des place à cause de ce départ rapide ! Je tiens dure et essaie de ne pas me laisser distancer mais il manque encore plus de 5 kilomètres et je ne peux pas forcer tout de suite. On vire et un autre concurrent est à 50 mètres. Le km 16 passe en 3’46’’. Je reste au contact à 10 mètres. Cette fois le vent souffle de dos et je croise les concurrents. Je reconnais Pablo Barnes l’Argentin expert de trail. Puis le Français rencontré m’encourage. Le km 17 passe en 3’36’’ et je suis toujours au contact. Puis il faut remonter sur la voie rapide et le dénivelé est difficile à passer. Je prends un verre d’eau que je n’avais pas prévu mais qui fait du bien. Malgré la montée le km 18 passe en 3’49’’ et je suis revenu sur le coureur. Puis on va accélérer et le fait de courir ensemble nous motive et nous pousse. Il ne reste que 3 000mètres donc maintenant il ne faut plus réfléchir et tout donner. On reprend de la vitesse et on est encouragé par les coureurs que l’on croise. C’est super sympa même si on ne peu tous les remercier alors je le fais dans ce récit : Merci ! le km 19 passe en 3’39’’. Je me suis laissé détacher de 5 mètres, puis il craque à son tour et je passe devant. Le km 20 arrive en 3’29’’. Il nous reste 1 097mètres. Ce sont 1:11’43’’ de course (partiel 15-20 en 18’21’’)

Allé les bateaux de croisière sont à notre droite, le bateau pirate puis l’aquarium.

Je continue à pousser et on descend de la voie rapide. On double des coureurs de la petite course de 11,5km et il faudra faire attention dans le final à ne pas en bousculer. Surtout qu’on joue une place avec l’autre coureur. Allé un virage à droite puis 100m

 

 

 

Et il faudra prendre de nouveau à droite pour prendre le pont et arriver sur le port.

 

 

Allé 100m est c’est l’arrivé. J’ai bouclé les 1 097m en 3’41’’ ce qui fait une vitesse de 3’21’’. J’ai battu mon record en 1:15’23’’ et finis 16ème de ce semi marathon de Gènes 2010.

Sur le diplome ils ont pas les bons kilomètreages car les controles se trouvaient plutot au km 6.5 puis au km 16.

 

 

On s’embrasse avec l’autre coureur car on a gagné tous les deux une trentaine de secondes dans le final en poussant ensemble. C’est aussi ca notre sport.

 

 

Je retourne me doucher à l’hôtel et n’apprendrais mon classement que dans l’après midi. Rendez-vous au marathon de Mannheim dans un mois.

10 commentaires

Commentaire de brague spirit posté le 18-04-2010 à 18:53:00

Belle course,bien menée.Meme,si le départ rapide,et les quelques bosses ont sans doute,grignotés quelques secondes.Tu n'as pas laché.
Bonne continuation,pour la suite.

Commentaire de Stéphanos posté le 18-04-2010 à 21:17:00

wouah!!! super !!! en plus les conditions auraient put être un peu plus favorable... c'est trés encourageant tout ça!
en plus je te soupçonne d'écrire tes récits avant tes courses...mdr
BRAVO

Commentaire de CROCS-MAN posté le 18-04-2010 à 22:44:00

Encore un record qui récompense ton sérieux, BRAVO Jérome

Commentaire de Guido posté le 19-04-2010 à 18:03:00

Di fronte ai tuoi tempi, impallidisco.
E' stato un piacere ed un onore conoscerti, grazie per la bella serata!

Commentaire de rapace74 posté le 20-04-2010 à 09:08:00

bravo jerome pour cette nouvelle perf!!! mais je penses que tu aurais pu aller un peu plus vite si tu n'avais pas eu les doigts dans le £$%pendant 11km....

manu;-))

Commentaire de fulgurex posté le 20-04-2010 à 15:20:00

reste plus qu'à faire un semi sur du plat sans vent pour encore aller encore plus vite...
Je suis impressionné, Bravo!

Commentaire de franchino posté le 20-04-2010 à 15:44:00

Bravo Jerome e complimenti per il PB!

Commentaire de eric41 posté le 20-04-2010 à 15:56:00

Comme d'hab,record.Trop fort Jérome.
Eric

Commentaire de Fimbur posté le 20-04-2010 à 20:15:00

Ben Jérôme, c'est toujours plaisant de te lire, c'est toujours vraiment rapide. Bravo
Bonne fin de prépa marathon
Fimbur

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-04-2010 à 21:30:00

Tiens, il ne pleut pas !

Bravo pour ton record !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil de kikouroù - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !