Récit de la course : Le Jogging Saint-Antoine 2005, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Le Jogging Saint-Antoine

Date : 27/8/2005

Lieu : Tournai (Belgique)

Affichage : 1230 vues

Distance : 12.3km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

St Antoine

St Antoine!!!! Depuis que j'ai eu l'occasion de reconnaître le parcours le 15 août, je sais que ce ne sera pas facile. Je savais que ce circuit ne me convenait pas. Etant plus lourd, les relances et les trop rares périodes de récup risquent de me coûter pas mal d'énergie. Par ailleurs, je sors de la période de récup donc je n'attendais rien d'extraordinaire de cette course. Les objectifs étaient toutefois multiples et raisonnables. J'espère marquer une moyenne de 600 points par course jusque la fin de saison, ce qui devait être un peu court ici (4'39"/km en 2004 pour les 600 points), par corollaire, descendre sous les 4'40" et finalement limiter la casse par rapport à mon ami Mikaël Lejeune avec qui je crois, on va se battre jusqu'à la fin de saison pour savoir qui sera devant l'autre.
En fonction de l'entraînement des dernières semaines, le premier tour devrait bien passer mais par contre je devrais être un peu court en distance étant donné la diminution en km.
Mikaël m'avait prévenu qu'il démarrerait vite dans le but de m'asphyxier et le pire c'est qu'il y est arrivé le bougre!!!!!
Départ assez prudent où je reste avec Manu Graveline et on passe en 4'28" au 1e. A ce moment je vois que Miko augmente la cadence et dans un premier temps je ne bouge pas. Je vois ensuite que l'écart grandit et me décide à faire le jump, je sais qu'il ne craquera pas et si je n'y vais pas de suite, je ne reviendrai pas. Passage au 3e en 13'!!!!!!!!!!!!!! Dès ce moment je suis en apnée. Heureusement dans la ligne droite qui mène à la montée du Floc, il lève le pied, ce qui me permet de souffler quelque peu. Dans la monée du Floc, je suis à ses côtés et il semble un peu faiblir, grosse erreur de ma part... Dans les pavés, je le vois me prendre quelques mètres mais je reste bien sagement sur le terre plein dans la foulée de quelqu'un. Je sens que je suis court et les jambes commencent déjà à tirer. Je ne sais pas encore à ce moment que je ne le reverrai qu'à l'arrivée. Dans la descente derrière la caserne, je panique quelque peu car je sens que je suis en lactique et que ma vitesse chute. OK gérons la descente mais à ce moment je crains le pire et envisage même de laisser tomber car je suis vraiment pas au mieux. Je crois d'ailleurs que même dans mon ancienne vie, St Antoine est la seule course où j'ai jamais abandonné. Passage au premier tour en 28'15" donc environ 15" d'avance sur le planning et malgré les gros doutes, je ne suis toujours qu'à environ 50 mètres de Miko. Je me dis que quand lui est un rien en dessous de moi, il s'accroche au maximum, notamment pour me motiver et qu'ensemble on fasse le meilleur temps possible. Je me dois de faire la même chose. Par ailleurs, pour ce qui est des courses à éliminer, je n'ai plus le droit à l'erreur. Allez il faut mordre. Les 7e et 8e km me permettent de gérer mais je sens que je suis court. On attaque la deuxième montée du Floc et là le trou!!!! Je me décide à tenter un coup de poker à ce moment là. Je marche dans la montée à un bon rythme pour faire redescendre les puls et rattaquerai sur le dessus. Je redémarre avant les pavés et les premiers mètres sont difficiles mais ensuite, j'ai l'impression que mon coup de poker était judicieux car le lactique semble s'être envolé. Il reste environ 3 km et à vue de nez, Miko est 300 mètres devant moi. J'attaque non pas pour le reprendre mais pour limiter la casse. Passage au 10e en 47'28", belle allonge sur la fin et les derniers 2300m en 10'08" (ainsi qu'à Pipaix j'étais sûr que la distance était plus longue, ici je ne pense pas qu'il y avait plus que les 12300 mètres) mais quelle souffrance. Je finis en 57'36" soit 36" au dessus de mon objectif de 57' à 21" de Miko et dans la première moitié. Ceci constitue donc mon deuxième meilleur résultat de l'année. A l'arrivée, je me couche car je suis allé très loin dans mes ressources et mets plusieurs minutes à récupérer. Je terminerai pas 14' de récup bien agréables avec Miko. Impressions mitigées car 4'36" officielles (plus vers 4'40" en réalité selon moi) restent entre 5 et 10" de moins qu'au Floc. Mes objectifs sont atteints car je ne perds que 17 points sur Miko et en ai 18 de retard maintenant. Stambruges, Ath et Herseaux devraient mieux me convenir. Quand je regarde les résultats de Piapix, je n'ai que peu de retardsur les gens qui étaient dans mes parages à ce moment. J'ai fait preuve d'une force de caractère dont je ne m'estimais pas capable. Mais quelle souffrance!!!!!! Par ailleurs, le Carl Lewis du jogging, le spécialiste des micro accélérations refinit quelques secondes devant moi, grrrrr PhilippeP ;o)))))

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.45 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !