Récit de la course : Sedan-Charleville 2010, par Aouet64

L'auteur : Aouet64

La course : Sedan-Charleville

Date : 3/10/2010

Lieu : Sedan (Ardennes)

Affichage : 529 vues

Distance : 24.281km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Un chaud Sedan-Charleville

Bonjour ! Voilà un récit à rebours bien tardif, mais vieux motard que jamais, non ?

Formidable ambiance sur cette 90ème édition de la doyenne française des courses ville-à-ville. Pour l’occasion, le soleil avait exceptionnellement décidé de généreusement inonder le pays de sa chaleur . Un peu trop d’ailleurs, le pays n’est pas habitué. Tous les coureurs ont souffert, perdant en moyenne 10 à 15 mn sur les temps habituels. Sauf le groupe de tête kenyan habitué à la chaleur, lui.

 

Quel photo-montage ? Non, j'étais vraiment avec eux !

 

Du début à la fin, du monde pour applaudir, le moindre village est envahi par la foule avec en pointe jusqu’à 5 à 6 rangées de spectateurs sur l’avenue principale à Charleville, ne laissant qu’un passage pour un ou 2 coureurs de front, type arrivée du Tour de France à l’Alpes d’Huez ! Frissons garantis.

 

Une très bonne organisation, bien rodée. Une belle couverture médiatique, c’est l’événement sportif de l’année dans les Ardennes. Les nombreux ravitaillements nous ont sauvés de la chaleur. Parmi les grands axes de l’organisation, il y a les bus navettes qui permettent de laisser la voiture à Charleville, point d’arrivée, l’affichage des résultats quasiment en live à la sortie du stade d’arrivée, les tables de massage ô combien précieuses quand comme moi on a une tendinite et surtout le célèbre tirage au sort de la voiture, le lot phare que tout le monde vient gagner. Et que je n'ai pas eu, bien sûr.

Je suis parti avec la barre des 2h en tête . J’avais un entraînement pour aller chercher les 1h45 sans trop de souci mais une tendinite m’a privée des 2 dernières semaines d’entraînements et est encore là le jour de la course. Ajouter également la chaleur et vous avez des prévisions de vitesse à la baisse.  J’ai rapidement pris 3 mn d’avance mais à partir du 5ème j'ai laissé filer le ballon des 2h, beaucoup trop rapide. Je l'ai repris sans souci au 15ème. Le peloton autour de lui avait diminué des 3/4, les coups de chaud ayant frappé tous ceux qui étaient partis trop vite.

 

C'est comme ça sur 20 km, la densité rappelle les 20km de Maroilles !
Question : "where is Stéphane ?"

 

Puis ce fût de la gestion. Un gobelet ou une bouteille d’eau à chaque ravitaillement tant la chaleur tapait, moi qui suis un vrai chameau, c’est un signe.  Je savais que la fin de parcours était plus ardue, j’en ai un peu gardé sous le pied. Je me suis quand même pris un coup de chaud dans la montée finale, me faisant même rattraper par le ballon des 2h. Ca m’a redonné un coup de fouet et je suis reparti devant lui au km 23, lui prenant plus d’ 1mn dans le dernier km, couru en 4’05’’, et avec un ½ tour de cendrée en sprint en prime, le finish est toujours là !

 A bientôt pour de nouvelles aventures, kikourement vôtre !Stéphane  Données techniques : 3 octobre 2010 / Ardennes, France / 24,3 km 1h58’45’’ / scrach 563ème sur 2759, catégorie VH1 191ème sur 762

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !