Récit de la course : La Virée des Deux Bois - 17,5 km 2011, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : La Virée des Deux Bois - 17,5 km

Date : 25/9/2011

Lieu : Villebon Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 701 vues

Distance : 17.5km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

La Virée des deux bois - 2011

 

La récupération de la CCC s'étant bien passée j'aurais pu reprendre l'entrainement plus rapidement, mais j'avais prévu 2 semaines de vacances en Septembre, vacances dont le planning (très chargé) et la météo (chaude et humide) ne m'ont guère laisser l'occasion de courir.

Aussi depuis mon retour j'ai repris l'entrainement en mettant l'accent uniquement sur l'endurance et la répétition des sorties.

Samedi matin, je fais une sortie de 2h30 avec 1h45 de footing et 45mn de marche rapide (la marche est à inclure impérativement dans cette préparation) avec en prévision une seconde sortie de 2 heures dimanche matin pour travailler sur l'enchainement.

A l'origine je devais participer à la Régionale 1 de CO qui comptait pour le Classement National, mais celle-ci a été annulée au dernier moment. Du coup je m'étais fait à l'idée d'aller faire mes 2 heures en foret tranquillement jusqu'au moment ou je suis tombé sur un message d'Olivier à propos de la Virée des 2 Bois.

Un trail francilien, environ 18 km, légèrement vallonné, avec un regroupement de kikoureurs. Allez hop, la décision est prise... J'y vais

Dimanche matin, départ matinal, et une petite heure plus tard me voilà à Villebon sur Yvette.

Direction les inscriptions, et tout de suite on se retrouve en terrain connu... du Kikoureur, du JDM (ils sont là en voisins), bref, que du beau linge.

L'organisation (menée par notre bon Olivier, grand maître crêpier et sushi man vénéré), propose 2 parcours. 1 circuit de 8,7 km, et un de 17,5km qui est en fait la même boucle à faire 2 fois avec juste quelques variantes au niveau des sentiers qui seront empruntés.

Je m’inscrit sur le 17,5, ce qui, à mon allure d'entrainement devrait m'emmener sur 2h de course comme prévu.

La météo est largement avec nous; 15-16° dès 9h, et ça continuera de grimper pendant la matinée. Heureusement le parcours est en grande partie dans les bois ce qui nous permettra de courir à l'ombre.

8h50, rapide briefing d'avant course. Chaque boucle comporte 2 montées et deux descentes

Un ravitaillement est installé au milieu de la boucle et un autre sur la zone de départ arrivée, ce qui fait 3 ravitos sur le 17km. Pas besoin de partir avec un porte bidon du coup.

9h00 tous les concurrents sont sur la ligne de départ. Le 8,7 et le 17,5 partant en même temps, je me positionne dans le dernier tiers du peloton histoire de ne pas me laisser embarquer trop rapidement.

Top départ. On commence par un tour de stade, puis direction la forêt. Petite montée courte suivie d'une descente histoire d'entrer dans le bain puis on attaque la première vraie montée du circuit. Je commence en courant mais rapidement pour ne pas tirer je passe en mode marche. Ce n'est pas évident de laisser les coureurs passer et je suis tenté de m'accrocher, mais je dois rester concentré sur mon objectif... une sortie longue sans forcer.

Une fois la montée terminée, on commence une partie plate qui va assurer la jonction entre les deux bois (d'où le nom de la course). Cette section se fait à l'aller sur un trottoir en terre, et au retour sur la partie en bitume, car c'est une zone où nous allons nous croiser à l'aller et au retour. Petit coucou à Alice qui s'est positionnée en photographe orienteuse sur le parcours, puis je cale mon allure en mode diesel. On contourne un bassin de rétention puis on entre dans le second bois. Là je profite vraiment de la ballade, et un peu plus loin, les signaleurs nous annonce la descente, descente plutôt roulante et agréable. Une fois en bas j'arrive au ravitaillement de mi boucle. Ca fait 31mn que je suis parti pour un quart de la course. Parfait.

Le temps de prendre un verre de coca et me voilà reparti. De nouveau les petits sentiers monotraces puis arrive la seconde montée. Celle là est beaucoup plus facile à faire passer que la première. Encore quelques sentiers puis je retrouve la partie roulante entre les deux bois, avec le retour sur le bitume. Sur cette section je vais croiser les premiers du 17km qui sont déjà dans leur seconde boucle... Ca va vite

Retour dans le premier bois, avec quelques sentiers puis une belle descente qui nous amène au pied d'une petite série d'escaliers en bois à remonter. Une fois passé ce point, c'est une courte descente pour rejoindre l'entrée du stade. Je contourne le terrain de foot, et je passe pour la première fois sous ce qui sera tout à l'heure l'arche d'arrivée. Pause rapide au ravito avec 2 verres d'eau (il commence à faire chaud). Ca fait pile une heure que je suis parti (donc 29 mn pour couvrir la seconde partie de la première boucle.)

C'est reparti pour le second tour. On commence par la courte montée du début mais là au lieu de redescendre tout de suite, on rejoint directement la montée avec une petite variante mais aussi raide que tout à l'heure.

Arrivée sur le plateau entre les bois (là c'est identique au premier passage) on contourne à nouveau le bassin de rétention et on rentre dans le second bois.

Le parcours change à nouveau en nous faisant prendre un monotrace qui serpente que j'aime bien. Je repasse devant le bénévole de tout à l'heure qui m'annonce à nouveau la descente qui permet de rejoindre le ravitaillement. 1h29 de course (plus rapide que sur la première boucle). Je prend un verre d'eau et un verre de coca, et je repars pour la dernière section.

Le retour change aussi, et on va avoir le droit à une jolie montée en monotrace pour sortir du bois et rejoindre le plateau, le genre qui vous chauffe un peu les cuissots.

La sortie du bois nous fait rejoindre la partie sur bitume. Là j'essaie de dérouler un peu histoire d'allonger la foulée, mais au bout de quelques centaines de mètres je sens un mollet se raidir. Mauvais signe... Une seconde alerte, et là je décide de lever le pied le temps que ça passe. Finalement j'arrive à l'entrée du premier bois. Je reprend les sentiers et le mollet semble me laisser tranquille.

Quelques sentiers plus tard, on retrouve le dernier petit coup de cul avec les escaliers puis la descente finale vers le stade.

Dernier tour de stade, et passage final cette fois-ci sous l'arche d'arrivée.

1h55, soit 26mn pour cette dernière section...

Direction le ravitaillement , coca, eau chocolat, puis retour dans les tribunes pour retrouver les Kikous le temps de discuter un peu et de faire une photos avec la banderole.

Des impératifs familiaux vont me priver de l'after... j'ai raté les crêpes, les galettes et la bière...

C'est donc un bon dimanche matin que j'ai passé, et franchement j'ai bien fait de changer mon fusil d'épaule et de venir
J'ai vraiment géré tranquillement, ce qui me permettra de refaire une courte séance d'elliptique le soir même.

Maintenant encore 3 semaines de travail en volume avant de relâcher la pression et d'attaquer la phase de récupération.

Michel

3 commentaires

Commentaire de TomTrailRunner posté le 30-09-2011 à 18:20:45

superbe régularité au final / juste un départ trop rapide :)

Commentaire de AdrénAlice posté le 30-09-2011 à 19:50:45

Hello Michel !
Mautoriserais tu à mettre ton récit sur la page FB et sur le blog vd2b ?
A l'année prochaine pour les galettes et crêpes et pour la bière ?!
Bise
Alice

Commentaire de leptitmichel posté le 30-09-2011 à 22:11:33

@ Tom... Heureusement que j'ai su me controler par la suite... ;-))

@ Alice... bî sur que tu peux le publier... Sushi man payera ça en galette un de ces 4 !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !