Récit de la course : Championnats Départementaux de Cross 2012, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Championnats Départementaux de Cross

Date : 15/1/2012

Lieu : Prevessin Moens (Ain)

Affichage : 763 vues

Distance : 1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Rendez-vous les yeux vous êtes CERNés.

Rendez-vous les yeux vous êtes CERNés.

 

Prévessin-Moëns dans le pays de Gex, c'est le lieu du départemental de cross cette année.

Nous sommes au centre de l’anneau souterrain de l’accélérateur de particules du CERN.

Donc, normalement, nous allons avoir une certaine force centrifuge à gérer.

 

 

 

 

Je suis venu avec Romuald. Nous retrouvons Xavier sur les lieus.

Nous ne sommes que 3 du club faute à l'éloignement d'Ambérieu, mais aussi au manque d'affectation pour les cross des membres du club et aussi à cause de la soirée de la veille pour l'assemblée générale du club.

Bref, que des courageux qui sont venus ici.

 

Un grand soleil et un énorme ciel bleu nous fait oublier le froid de canard depuis quelques jours.

 

Le parc du château est l'endroit de la course.

Nous retirons nos dossards dans un bâtiment à côté.

Des cars sont là ayant amenés les coureurs de Bourg et de l'autre club d'Ambérieu.

Je vais saluer une charmante collègue de boulot.

 

Nous taillons faire la reconnaissance.

Beaucoup de gens connus dont certains étaient avec moi vendredi soir lors de la remise des récompenses des challenges 2011. Quel week-end.

 

L'épreuve comporte 4 tours et est longue de 9,1 kms.

C'est le cross long, la dernière course de la réunion, rassemblant les espoirs, les séniors et les vétérans masculins.

 

Les gens de l'EAB s'échauffent ainsi que ceux de Balan.

Il y a du beau monde avec Charnay, Ribeiro, Robin, Larue, Delbe.

 

Les cross c'est toujours pareil, il n'y a pas beaucoup de monde mais ils sont tous bons.

 

Le parcours est gâteau avec des endroits où personne n'est passé. Il y a pleins de mottes de terre, bonjour les chevilles.

 

 

 

 

 

Un endroit, c'est même de la boue avec de l'eau. En plus, il y a  2 troncs d'arbres qui jalonnent le parcours.

 

Nous sommes retournés chausser les pointes à la voiture garée à l'entrée du par cet nous sommes au départ.

 

Je vais saluer les gars de l'EAB. Un des Bernard me dit qu'il n'est pas en forme, qu'il ne s'est pas entrainé depuis longtemps, qu'il n'a pas couru depuis…

C'est une habitude chez les Bernard de l'EAB car une fois encore ceux-ci seront devant moi.

Trop l'esprit compét ceux-là.

 

Je suis devant sur la ligne entre Xavier18 et Romuald.

Cloclo qui est venu voir la course nous mitraille avec son appareil photos.

Il était avec moi au Off de Mamanpat au Luisandre en 2010.

 

Ca y est c'est parti sous le commandant de Jean Michel Gauthier, responsable de la CDCHS01.

Serge Rapy immortalise le moment pour le journal Le Progrès.

 

 

 

 

 

 

 

Nous partons en légère descente dans le champ de patates.

Je pars assez vite et au demi tour en bas je ralenti un peu.

Nous remontons donc, toujours dans ce champ de mines.

 

 

 

En haut le fameux Bernard, qui n'est pas en forme, me passe.

Petite ligne droite et un fossé plein d'eau et de boue.

 

 

 

 

 

 

Virage de nouveau à gauche et encore un fossé.

 

Nous rentrons dans le bois où la foulée est plus facile à allonger.

Nous passons à ras des arbres. A gauche, à droite, cela serpente légèrement et tels des skieurs, nous passons près des obstacles.

 

 

L'autre Bernard de Bourg me passe.

J'aime bien ce genre de parcours et ma vitesse a augmentée.

 

Sortis du bois, c'est une grande ligne droite qui s'offre à nous.

Deux troncs d'arbres jalonnent notre itinéraire. Un petit et un gros sur lequel Romuald a peur de rester cloué avec les pointes.

 

 

 

Je prends le petit facile et je saute par-dessus le gros sans le toucher telle une haie.

 

Au fond du parc nous passons à côté d'un parcours de santé puis à gauche c'est de nouveau

Beyrouth.

 

 

 

 

Demi-tour. Cela redescend un poil puis au frein à main en se tenant au poteau nous virons sèchement à gauche.

 

A droite et la zone marécageuse arrive. Plaf plaf les chaussettes en prennent un coup.

" Elle froide ce matin, n'est-t-il pas ? "

Bon, ça va, j'ai pied.

Coin, coin, nous ressortons de la marre et relançons.

 

 

 

Une petite ligne droite nous amène à une butte à escalader.

Attention sur celle-ci il y a des trous.

Nous redescendons. Les cailloux sont peints en rouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous revenons vers le bas du parc et passons devant les lignes droites de départ (c'était tout à l'heure) et celle d'arrivée (c'et pour bientôt, mais pas tout de suite).

 

Début du 2° tour et Jean Michel m'encourage.

J'ai pris mon rythme et passe les fossés au même endroit que tout à l'heure.

Sur le banc, Nicolas et Arnaud qui ont couru le cross court, m'encouragent et prennent des photos.

Dans le bois, c'est toujours le pied et il faut enlever les bras au dernier moment pour ne pas taper dans les arbres.

La sortie est glissante et je fais une petite figure sans le faire exprès.

Je glisse sur le talon où il n'y a pas de pointe.

 

La ligne droite s'offre de nouveau à nous.

J'évite la partie de boue sur la droite et vole au dessus du tronc d'arbre.

Quel cabri me dira Lulu en voyant la photo de Cloclo, un vrai steeplehardeur.

 

La suite est idem

à la première répétition. Le passage dans la boue est de plus en plus profond.

Pascale Marie m'encourage sur le côté. Elle fait partie des organisateurs.

 

Le 3° tour est entamé quand Patrice de Balan me passe avant le bois.

Je le suis mais à la sortie dans la ligne droite je le laisse filer.

 

Je m'amuse comme un fou par-dessus les troncs d'arbres.

Je suis avec un gars de l'Ain Est Athlétisme. Il est pas mal encouragé.

 

 

 

 

 

Dans le dernier tour je repasse devant et met un écart suffisant entre lui et moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les virages je vois qu'il est à distance mais la course s'emballe : ça sent l'écurie.

Le soleil couchant nous aveugle dans la ligne droite avant la butte que nous atteignons surpris qu'elle soit déjà là.

 


 

 

C'est bientôt la fin, les places sont faites.

 

 

Le gars de devant moi vers qui je me suis rapproché (dommage qu'il n'y ait pas eu un 5° tour), trébuche et tombe en virant sur la ligne droite d'arrivée. Il se relève à temps avant que je n'arrive.

Cloclo me photographie encore avant la ligne.

 

 

Il fait froid, Cloclo s'est éclipsé.

Je taille la bavette avec Sylvain de l'EAB, sympa, Il est nouveau sur kikourou sous le pseudo de Breton.

Romuald reçoit son trophé de 1° espoir.

 

Nous taillons à la voiture pour se changer.

Nous sommes transis de froid.

.

Xavier nous klaxonne

Sylvain passe à son tour.

Tout le monde se précipite pour rentrer car le soleil est tombé et ça caille.

 

Les montagnes enneigées en haut là bas n'ont pas bougées.

Vraiment en joli endroit.

 

 

 

Photos Cloclo, EAB et Ain Est Athlé

 

3 commentaires

Commentaire de lulu posté le 29-01-2012 à 00:18:02

encore un joli commentaire !!! BRAVO à toi..

Commentaire de cloclo posté le 30-01-2012 à 23:23:46

Bravo Gilbert, même Cerné, tu t'en es bien sorti.
A bientôt sur un Off, j'espère ;-)

Commentaire de franciss posté le 31-01-2012 à 14:08:04

Départ en première ligne : de l'audace, toujours de l'audace ! ;-))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !