Récit de la course : Trail des Gorges de l'Ardèche - 41 km 2012, par caral

L'auteur : caral

La course : Trail des Gorges de l'Ardèche - 41 km

Date : 27/5/2012

Lieu : St Martin D'Ardèche (Ardèche)

Affichage : 928 vues

Distance : 41km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Trail des gorges de l'Ardèche

C'était le dimanche de Pentecôte. Pour joindre l'agréable à ... l'agréable, nous partons tous les 3 passer le weekend en Ardèche. Départ 9 heures du matin, arrivée à St Martin à 13 heures, après un pique-nique à Viviers sur les bords du Rhône. Il fait un temps magnifique, et la météo est excellente pour demain. Après montage de la tente et installation de toutes les affaires, je vais au village pour retirer mon dossard. St Martin est un très joli village, adossé à la montagne et bordé par l'Ardèche. Au retrait des dossards, je me fais expliquer le parcours par un bénévole, comme prévu, cela ne va pas être qu'une partie de plaisir. Ensuite, je m'achète un short, il y a un gars qui fait des réductions à 20%, c'est l'occasion de se faire plaisir!! Retour au camping, et hop, tout le monde dans la piscine...

Après une nuit pas très folichonne -il y avait un concert dans le camping jusqu'à 23h30!!!- je me lève à 6h15. Le départ est à 7h30, j'ai donc tout mon temps. Petit-déjeuner, toilette, passage aux toilettes, et je m'habille. Il fait un peu frais alors je mets mon coupe-vent et me voilà parti. J'en ai pour 10mns à gagner l'aire de départ au centre du village. Il y a déjà du monde, et finalement il fait déjà chaud. Comme j'ai du temps, je file au camping déposer mon coupe-vent, cela m'évitera de le trimbaler dans le sac. Mon petit bonhomme est réveillé -ma chérie dort encore, elle- je lui fais un gros bisou et je repars.

7h15, on se prépare. Nous sommes un peu plus de 80, pas de bousculade, c'est bien. 7h30, c'est parti! Nous traversons le village, puis l'Ardèche sur le pont suspendu.

Et c'est parti pour une longue, très longue montée. J'ai pris un rythme tranquille, je me suis donné 6heures pour finir, donc inutile de tirer dans les réserves. Le terrain est difficile, plein de cailloux qui ont tendance à rouler sous les pieds, dans les descentes, il faut vraiment faire attention. Au bout de quelques kms, nous redescendons sur la rivière et nous arrivons à l'endroit où il faut la traverser. Les conditions climatiques ont empêché l'installation d'un pont comme l'année précédente et c'est en canoë kayak que nous traversons! En arrivant sur zone, les bénévoles nous préviennent que les pierres sont très glissantes et qu'il faut faire attention. Merci pour le conseil, j'en profite donc pour faire une jolie glissade et je me retrouve à plat dos dans l'Ardèche. Tout le monde se précipite pour me relever, il n'y  pas de mal et j'embarque.

Quelques coups de pagaïe et nous arrivons de l'autre côté. Sortir du canoë sans tomber -je suis assez trempé comme cela- enlever le gilet de sauvetage -obligatoire- et c'est reparti pour une montée d'enfer! D'ailleurs cela va être comme cela jusqu'au bout!!! Des pentes parfois si raides qu'il faut s'aider des mains pour monter, des descentes où il est presque impossible de courir tellement c'est raide, des pierres, des galets, du sable, des rochers, jamais un moment où il serait possible de récupérer sans s'occuper du terrain, de là où on met les pieds. C'est vraiment une course très technique, où il est impératif de garder de la lucidité jusqu'au bout. Et comme évidemment c'est parfois difficile, je me paie une gamelle au 28ème km. Bilan: la main gauche éraflée, le dos bloqué quelques mns et le pouce droit esquinté. Il y a un ravitaillement juste après, je récupère. J'ai un coup de dur au moral, et la côte qui suit n'arrange rien! J'ai un compagnon pendant ces quelques kms, et même si nous ne parlons pas -on ne peut plus!- ça fait du bien au moral de ne pas être seul. Petit à petit le moral revient, en même temps que la côte se termine. Nous sommes sur le plateau, et en contrebas sur notre gauche nous apercevons le village. Mais bien évidemment le parcours nous entraîne complètement de l'autre côté!! Mon compagnon en prend un gros coup au moral, mais comme ça descend il arrive à suivre. Nous rejoignons les berges de l'Ardèche, il reste 5 kms, je décide de repartir. Je m'aperçois très vite que derrière, il n'a pas suivi. Dommage... Je cours sur du rocher, il y a des passages un peu olé olé, mais il commence à y avoir plein de monde -baigneurs, canoéistes- et donc plein d'encouragements. Les deux derniers kms sont interminables, je cours sur des petits galets qui tordent les pieds. J'arrive dans le village, au bout de la ligne droite c'est l'arrivée. J'aperçois Stéphanie et Titouan. Le petit me rejoint pour faire les deniers mètres avec moi

Et ça y est, c'est fini en 6h20, un peu plus que prévu, mais je suis content.Et pas trop usé, finalement...

Ce fut une course très intéressante, très technique, très prenante, sur laquelle il ne fallait jamais se relâcher. Je n'avais jamais fait une épreuve aussi longue -en temps- et c'est vraiment une expérience formidable, qui me donne envie de recommencer. Ce que je vais faire le 1er juillet. Mais contrairement à ce que j'avais prévu, je ne participerai pas au tour des glaciers de la Vanoise -73kms- je n'ai pas le physique et le mental pour cette course, peut-être l'année prochaine. Je vais participer à l'incontournable -33 kms, 2400 m de dénivelée. Je ne veux pas prendre le risque de me faire mal sur une course trop relevée pour moi.

En tout cas, excellentes sensations sur une course très bien organisée, avec une bonne ambiance, une super météo, et l'Ardèche toujours aussi belle.

Nous avons fini la journée en allant visiter les grottes de St Marcel -216 marches à descendre et remonter, excellent décrassage!- et lundi matin, 1 heure de canoë kayak. Super weekend

5 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 30-05-2012 à 10:53:54

bravo pour ta course et pour le plaisir que tu y as manifestement pris.
je ne connaissais pas cette course et ça me donne bien envie pour l'année prochaine.... en famille aussi !

j'aime beaucoup ta sagesse et ta lucidité : tu ne te sens pas prêt pour le TGV, hop tu rebondis sur l'incontournable ! ça attendra bien l'année prochaine ou la suivante et de toute façon, tu vas passer une formidable journée à Pralognan, c'est tellement beau : j'ai déjà hâte de lire ton CR.

Commentaire de caral posté le 30-05-2012 à 11:09:41

Salut et merci de ta fidélité. Il faut savoir se montrer raisonnable, surtout à mon âge, s'agit pas d'aller se faire mal.
Amitiés
Alain

Commentaire de DROP posté le 30-05-2012 à 12:00:44

Spectateur sur les dernieres éditions de ce trail, ton récit donne clairement envie d'y particpier. Bravo pour ta course et bon récup pour l'incontournable (encore un trail qui donne envie lui aussi...)

Commentaire de caral posté le 30-05-2012 à 13:03:55

Bonjour et merci de ton commentaire
c'est vraiment un trail à faire, donc si tu as l'occas...peut-être à l'année prochaine!

Commentaire de @lex_38 posté le 30-05-2012 à 13:37:40

Il a l'air bien sympa ce trail!
Puis la traversée de l'Ardèche en Canoë donne un côté sympa et original!
Bravo pour ta course et bonne continuation!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !