Récit de la course : Trail Aquaterra - EDFi du Lac - 65 km 2013, par huralp

L'auteur : huralp

La course : Trail Aquaterra - EDFi du Lac - 65 km

Date : 13/7/2013

Lieu : Bort Les Orgues (Corrèze)

Affichage : 1773 vues

Distance : 67.56km

Matos : Chaussure : Mizumo wave ascend
Sac : Lafuma cinétiK 11 avec 2 bidons 0.75 litres avec pipette

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

J-6 semaines, en surfant sur le net je découvre l’existence du Trail de l'Aquaterra à 40 mn de chez moi se déroulant le 13 juillet, sur la commune de Borg-Les-Orgues. Mon attention est attiré par l'épreuve appelé « Le Tour du Cadran » épreuve de 65 km et 3300 m de D+ qui consiste à faire le tour de la retenue d'eau du barrage EDF.

Vidéo du Teaser 2013: http://youtu.be/5K0D_P3LZEU cela donne envie ?

6 semaines pour se préparer à un trail de ce type c'est court, habituellement j'opte pour des prépas sur 8 semaines.

J-1 petit saut à Borg-Les-Orgues pour chercher mon dossard et repérer les lieux. Il n'y a pas de remise des dossards le jour J, ce qui m'oblige un aller-retour depuis le Mont Dore.

Jour J, 4h40 je pars du Mont Dore, je sais que j'ai de la marge sur l'horaire mais je ne veux pas me mettre la pression et me préparer tranquillement sur place.

5H35 arrivée à Borg-Les Orgues je me gare directement sur le parking du stade, lieu où se situe les douches pour les coureurs, je ne suis qu'à 400 m du point de rendez-vous.

6h30, rendez-vous place Marmontel des navettes de mini bus montent les coureurs au sommet du barrage EDF d'où sera donné le départ. Le fond de l'air est plutôt frais 13°c, le ciel est dégagé, une belle journée est annoncée.

Arrivé au sommet du barrage, souffle un petit vent, pour s'en protéger nombreux concurrents s'adossent au parapet qui nous dégage encore la chaleur accumulée la veille.

7h après les consignes d'usages, le départ est donné dans une ambiance bonne enfant.

Les 5 premiers km sont plutôt facile et roulants jusqu'au château de Val, puis nous attaquons les premières difficultés pour nous rendre jusque la commune de Beaulieu au 14,5 km, je profite du ravito pour recharger mes bidons, la journée s'annonçant chaude je veille à me hydrater toutes les 10 mn dès le départ en alternant une prise de sirop sport maison (recette Aroche) avec une prise d'eau.

Initialement il était prévus 2 ravitaillements solides et nombreux ravitaillement en eau, à ma grande surprise quasi tous les ravitos sont garnis d'aliments sucrés et salés sur le coup je tape très peu dans ma réserve alimentaire.

Petit plus les bénévoles ont eu la bonne idée de mettre fréquemment à dispo bassine avec éponges ou jet d'eau pour nous rafraîchir la tête.

Le thermomètre monte rapidement, heureusement le parcours est essentiellement en sous bois et nous rapproche de temps en temps du bord du lac, chaque ruisseau et cours d'eau est pour moi l'occasion de faire tremper la casquette, mais la succession incessante de montées et descentes et de mono-traces en dévers commence à peser et au 35 ème km j'accuse le coup, gros coup de mou. Je suis peut être parti un peu vite, mais sachant que le parcours était principalement constitué de mono trace ( traces de biches comme disent les organisateurs ), j'ai opté pour cette stratégie pour éviter les engorgements aux passages techniques.

Au ravito du 40 ème je me pose pour la première fois la question de l'abandon, cela ne m'est jamais arrivé sur une course, mais ce trail est vraiment éprouvant et difficile techniquement, les encouragements des bénévoles me poussent à poursuivre, bien que la portion restante à parcourir est la plus dure.

42 ème km, je sens la forme revenir, les jambes commencent de nouveau à répondre, j'arrive à reprendre une vitesse convenable et les montées me paraissent moins ardues, sur le coup je regagne quelques places sur des coureurs passés en mode marche.

Jusqu'au ravito du 60 ème les choses vont plutôt bien mais les jambes commencent à être bien lourde et les muscles accusent la fatigue, avec 2 autres coureurs nous décidons de poursuivre ensemble, il faut dire que nous commençons à ramollir sérieusement, nous alternons marche et course.

Au 64 ème km nous sommes encore sur la crête nous surplombons le lac situé à notre gauche, la distance a été sous évaluée, les bénévoles du 60 ème nous avaient un peu mis au parfum en nous annonçant l'arrivée dans 8 km. A partir de ce moment nous attaquons une longue descente ( 300 m D- ) sur 4 km en partie bitumée, celle-ci semble interminable, l'impacte sur le sol est douloureux pour les muscles, nous entendons la musique et l'animateur de la ligne d'arrivée cela motive, mais il faux bien avouer je suis en mode Zombie Land.

Les derniers 800 m se font dans la ville, sous les encouragements des riverains et spectateurs, enfin le passage de l'arche. Je laisse passer mes 2 compagnons de fin course devant.

Nous sommes rincés, nous nous installons sur le banc situé devant la table de ravitaillement de la ligne d'arrivée et je picore dans le salé, fromage, cacahuètes …. arrosé d'Auvergnat Cola, cela fait du bien de se poser !

Une organisatrice nous apporte notre tee shirt finisher, on le l'a pas volé celui là !!!

Ultime chance, il n'y a pas la queue aux tables de massage et en moins de 10 mn j'y trouve une place, une quinzaine de minutes de massage des mollets et des cuisses à l'huile d'arnica me font le grand bien, d'après le kiné présent pas de lésion juste de la fatigue musculaire, c'est rassurant vu le ressenti du moment.

Je me traîne jusqu'au stade pour la douche, les 400 m à parcourir ne me font pas le même effet que le matin dans l'autre sens. Grand bonheur les douches sont bien chaudes, chose rare sur les trails, on est plus souvent dans le tiède / froid.

Puis retour sur la ligne de départ pour le snack d'après course, américain + frites + glace et un demi, de quoi vous remettre sur pied.

En résumé: Course difficile, exigeante, très technique et bien organisée, les bénévoles qui assurent les ravitaillements sont super sympa, sans eux et leurs encouragements je ne serais sans doute pas allé au bout de cette course.

Distance officielle 65 km, distance mesurée 67.56 km

Dénivelé officielle 3300 de D+, mesurée 2600 D+, après correction Garmin 3414 m de D+

Temps de course 10h01'09"

Classement 31 ème sur 134 partants

Boisson ingurgitée: 7 litres

1 Kikoureur rencontré pseudo "Tonton Trailer"

Maintenant place à la récupération et à la préparation du prochain objectif le Grand Trail du Sancy le 8 septembre, 60 km et 3350 km de D+, Trail avec un profil tout à fait différent de l'Aquaterra.

5 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 30-07-2013 à 19:17:48

Bravo pour ta course, un parcours exigeant!

Commentaire de mussara posté le 31-07-2013 à 23:38:28

Bravo à toi... On a failli y aller et on a filé finalement vers le Jura...

Commentaire de ChrisRaidLife posté le 01-08-2013 à 03:53:31

Ayant également participé, j'aurais écrit pratiquement le même compte-rendu; je termine en 12h mais j'ai bien cru que j'allais abandonner. Trail très exigeant surtout avec cette chaleur

Commentaire de mussara posté le 02-08-2013 à 22:56:25

Bravo à toi... On a failli y aller et on a filé finalement vers le Jura...

Commentaire de huralp posté le 03-08-2013 à 08:44:10

C'est parti remise, en tout cas j'aurais eu beaucoup de plaisir à vous revoir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !