Récit de la course : Trail des Forts du Grand Besançon - 46 km 2014, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Trail des Forts du Grand Besançon - 46 km

Date : 11/5/2014

Lieu : Besancon (Doubs)

Affichage : 736 vues

Distance : 47km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

25 autres récits :

J'ai été "fort", j'ai fait du sport...

Cette année 2014 est particulière côté course à pied.

L’objectif majeur de l’année était pourtant calé avec Verbier Saint Bernard mi-Juillet, le planning des courses établi, une motivation retrouvée au sortir de la 180 et des fêtes de fin d’année.

Oui mais voilà, le 7 Janvier, lors d’une séance de fractio, le gros orteil droit a rencontré violemment un trottoir que je n’avais visiblement pas identifié. Quelques égratignures dues à une méchante chute et une tête qui n’est passée pas loin d’une borne en béton, fort heureusement.

Sauf… la fêlure diagnostiquée. Donc arrêt forcé, entrainant l’annulation des 2 premières courses programmées.

Je pensais arriver à reprendre 1 semaine avant le TALC (24h en off de l’Ultra Boucle de la Sarra, mi-Mars) mais c’est alors une aponévrosite (inflammation de la voute plantaire) qui s’est installée, dûe à une reprise progressive avec un pied bien trop tendu : 2° effet kiss cool ! Un nouveau coup dur et un doute sur une grande partie de la saison et son objectif.

Ce doute étant de très loin relativisé quand j’apprends la disparition d’un ami kikou…

 

Passé le Lyon Urban Trail en mode pompom au lieu de faire le 36km, le 5° dossard initialement prévu sera finalement le 1°, avec le Trail des Forts de Besançon, course prévue dans le plan du club, et à laquelle ma chérie participe aussi.

4 mois après la fêlure de l’orteil, et 2 mois après le début d’aponévrosite, je décide de ne pas changer le programme et de garder le 47km. C’est que Verbier n’est que 2 mois après… Un bon test de distance…

Afin de me préserver, je ne m’entraine quasiment pas, sauf à faire quelques sorties longues sur un vélo de plus de 20 ans que je redécouvre avec plaisir (après tout je viens de ce sport…).


Cette course sera le point d’orgue de quelques jours passés chez famille et amis, à qui il est difficile de refuser l’accueil « gastronomique » : l’affutage sera donc parfait côté calories et prise de poids (pas sérieux çà)…

De toute façon, l’objectif est uniquement de terminer, courir aux sensations / tourisme photos, et retrouver les distances (un peu) longues en vue d’un objectif toujours programmé.

Mon kiné a beau me dire : "si çà ne va pas, on arrête". Je ne veux pas y croire une seconde, je dois terminer…

 

La veille, après avoir récupéré le dossard et (re)visité une partie de la ville, je retrouve le lendemain quelques amis et collègues du club.
Quel plaisir de remettre un dossard. Ce départ est déjà une certaine évasion retrouvée…

Nous sommes environ 750 à longer les berges du Doubs sur les premiers km de la course.

Je pars tranquillement, je sais que je vais être à l’écoute de ces signaux venant du pied droit.




Le
fort de Brégille (duquel on voit la Citadelle) est passé sans encombre, avant de replonger vers la ville que nous traversons en longeant le Doubs. Quelques signaux venant du pied bien sûrs mais rien qui ne m’empêche de continuer sur un rythme qui me va bien.




Je retrouve ensuite Amandine, du club, dans la montée du fort de Chaudanne, précédant le 1° ravito, où de la musique rythme les arrivées et départ.

Après la première montée sur Planoise, arrive la surprise du chef : un joli mur emprunté d’habitude avec une corde (enlevée ici pour l’occasion). C’est là où j’apprécie la bonne accroche de mes chaussures. En haut, une piste de décollage pour parapente.



 

Ensemble avec Amandine, nous allons cheminer jusqu’au 2° ravito à Avanne.

25km et je sens le manque flagrant d’entrainement. Moi qui banalisais ces 47km, je sens que la 2° partie de la course va me paraître longue. Une certaine lassitude commence à s’installer…

 

Je laisse Amandine s’éloigner peu à peu dans la montée vers Pugey.

Les kilomètres défilent alors bien moins rapidement que le chrono, dans un environnement qui est devenu plus boisé qu’urbain. Et surtout très très gras… tout ce que je n’aime pas. Surtout pour la cheville et le pied.

Certains passages deviennent même épiques, surtout après le passage de centaines de coureurs.




La progression se fait donc plus difficile, surtout lorsqu’une jolie averse nous tombe dessus. Mais je me dois d’arriver au bout et le mental prend le relais...

Au 3° ravito, à nouveau un point de vue lointain sur la ville de Besançon. Allez, plus que 10 km !


A l’approche de la Citadelle, dont la traversée sur les remparts constitue la « cerise » du parcours, de gros nuages arrivent, accompagnés d’un vent fort.

Vite ! Vite ! Si je veux profiter de la vue avant la pluie.



 

Celle-ci se déchaine à la sortie de la Citadelle.

Une dernière descente et les 2 derniers km se font sous une nouvelle grosse averse. Je cours tête baissée dans les flaques qui se forment…

 

Une dernière accélération salvatrice et je passe sous l’arche… pardon dessus (vous avez déjà essayé çà ?). Saleté de vent…


Et moi trempé jusqu’aux os. Dommage, je suis arrivé 1/4h trop tard, j’avais presque séché de la 1° averse…;-)

J’aurais mis 6h47 et une moyenne de 7km/h.


Pendant ce temps, Madame boucle les 27km en 3h23... BRAVO !!

 


 


 

Je garde une satisfaction partagée entre le fait :

-          d’avoir souffert dans la 2° partie (normal quand seules 2 sorties trail de 15km auront ponctué 2014)

-          mais d’avoir atteint mon objectif : il fallait finir si possible sans réelle douleur. Et c’est plutôt le cas… à chaud. Car quelques heures plus tard, ce ne fut pas la même chanson…

 

En tout cas, un parcours exigeant (et plus encore à cause de la boue et du terrain très gras dans la 2° partie), et offrant de très jolis points de vues sur la cité comtoise.

Des bénévoles au top, un balisage parfait. Manquait juste un "vrai" machon comtois...

 

Quelques jours après, je n’ai pas de séquelles particulières, mise à part une récupération plus longue et quelques légers « pics » sous le pied … Mais je sais qu'il va falloir vivre avec, ce ne sera pas vraiment comme avant.

 

J’ai fait l’impasse sur le trail du Gypaëte en Juin mais le chemin vers Verbier Saint Bernard continue… A mon rythme…

Il faudrait quand même que je m’entraine un peu… ;-)

14 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 15-05-2014 à 23:25:33

si j'ai bien compris Amandine t'a fumé à Avane pour aller rejoindre les huiles à Pugey.
Y a vraiment tout pour plaire à Besançon.

bravo pour ce retour aux affaires qui fait bien plaisir.
Et chapeau à Madame !

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:07:55

Ah mais faut venir dans la capitale comtoise...;-)

Commentaire de Mamanpat posté le 16-05-2014 à 09:11:43

Quel plaisir de revivre ce parcours à trvaers ton récit !
Une belle ballade !
Allez on s'accroche et on fait un pied de nez à cet empêcher de courir en rond !
Ne pas lâcher pour le Verbier ! Je compte sur toi !

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:08:31

Il y a du "Brut de Fleurs" en jeu ;-)

Commentaire de millénium posté le 16-05-2014 à 11:43:39

beau récit d'une non moins belle course . Bravo

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:08:43

Merci Chris

Commentaire de MichaelFEBVAY posté le 16-05-2014 à 12:06:23

beau récit et belles images. Bravo

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:11:50

Merci... et bravo à toi pour ta course et ton temps :)

Commentaire de Jean-Phi posté le 16-05-2014 à 12:55:00

Ca fait un plaisir de retrouver un CR de Tidgi !! Retour aux affaires comme dit plus haut, retour au plaisir (encore un peu mitigé) tout court et une bien belle sortie de prépa en vue du Verbie. Ca va le faire, ça va le faire !!! On croise tous les doigts (de pied bien sûr !)
A samedi !
PS : Re bravo à Madame ! Quel chrono !

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:09:35

Je transmets à Madame. Merci.

Commentaire de anthodelb posté le 16-05-2014 à 14:48:56

Cela me rappelle de bon souvenirs (4 participations au trail des forts. J'habitais à Besançon avant de venir sur Lyon)ce parcours. Bravo car les conditions climatiques avaient pas l'air évidentes.
Je te rassure pour Verbier on sera 2. Je suis inscrit sur le 110 km et suite à une blessure depuis Mars j'ai fait l'impasse sur certaines courses de mon programme et niveau entrainement je suis vraiement pas au top. Et il reste à peine 2 mois !
Au plaisir de te voir à Verbier.

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2014 à 20:10:39

J'espère en effet que nous pourrons nous voir à Verbier.
Comme tu dis, 2 mois !
Bon courage à toi aussi alors ;-)

Commentaire de marKeau posté le 18-05-2014 à 22:12:41

Bravo pour ce "retour aux affaires" réussi malgré les conditions météo grasse (Juraforever). Merci pour le reportage photo bien sympa et bonne fin de rétablissement pour le pied.

Commentaire de tidgi posté le 19-05-2014 à 10:50:11

Merci à toi

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !