Récit de la course : La Radicatrail - 56 km 2014, par vinch64

L'auteur : vinch64

La course : La Radicatrail - 56 km

Date : 27/4/2014

Lieu : Tancarville (Seine-Maritime)

Affichage : 1211 vues

Distance : 56km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Les 2 pieds dedans

Pas vraiment d'objectif pour ce Radicatrail 56km,le but premier était de faire une grosse sortie longue avant la Barjo 87km histoire de surtout tester le matériel et l'hydratation. Puis c'est également l'occasion de passer un week-end en famille chez des amis qui habitent au Havre.

Du coup, je compte faire le trail un petit un peu en-dedans sur une moyenne de 8km/h environ et donc un temps de 7h. 

 

Arrivée vers 8h à Tancarville sur la ligne de départ:


On doit bien être une centaine de traileurs à attendre dans la cour d'école. Je ne croise pas de kikous identifiables et me prend un petit café pour avant le départ. Le speaker nous prévient que la seconde boucle sera beaucoup plus boueuse et grasse que la première. C'est bien de le savoir pour en garder un petit sous la semelle en prévision des 26 derniers kilomètres.

 

Départ à 8h30:


Je me place comme d'habitude tout au fond et aperçois un buff kikourou (Robin en fait) mais pas le temps de m'approcher car le départ est lancé et le buff est déjà bien loin.

Comme d'habitude, ça part très vite et comme d'habitude je reste patient et me colle tout au fond à l'allure prévue.

Nous sommes donc 2, en toute fin de course à plus de 100m du reste du peloton...

Un petit kilomètre plus loin, nous arrivons sur un tout petit chemin en direction du château de Tancarville. Ca a bouchonné mais quand j'arrive ça redevient fluide.

On profite pour faire une petite photo souvenir dans la cour du château et c'est vraiment parti pour la course.

 

Peu de temps après, le traileur derrière moi (le même que sur la photo) m'interpelle et on parle de Kikourou. Il me dit son pseudo (Eric76?) mais j'ai du mal comprendre car je ne le retrouve pas sur le forum. Il prépare le Raid du Morbihan et sait pertinemment qu'il ne finira pas ce Radicatrail car il a un début de blessure et ne veut pas l'aggraver. On se sépare dans une montée et là c'est parti pour 10 kms horribles avec une fine pellicule de boue en continu sur les chemins. Franchement, je préfère une vraie boue bien franche à cette sorte de mélasse qui fait glisser chaque appui. Voilà une petite photo de l'état des chemins.

 

J'avance au ralenti et comble de l'horreur, j'ai l'impression de me tirer dessus alors que je suis à peine à 8km/h de moyenne. Le conseil du speaker me remonte à la tête et je me dis que ça va être beaucoup plus compliqué (et long) que prévu...

 

Le coureur, qui était avec moi depuis le départ au ralenti, me suis un bon moment puis me double.

Je m'inquiète un peu pour lui, il a l'air un peu à la rue et je trouve curieux qu'il parte avec un t-shirt en coton (en fait il finira dans la première moitié du classement, ne jamais juger sur les apparences... )

La bouillasse continue jusqu'à notre arrivée dans une petite clairière. Je fais un petit coucou au photographe puis me dirige vers une rubalise que je vois au loin en face.

 

Le photographe me fait non et me montre une direction à gauche et là, c'est le premier gros mur de la course.

J'y vais tranquillement. Ca pique les jambes et surtout les appuis sont fuyants.

Une fois, ce premier gros morceau passé. Je me dirige vers le premier ravito au 10ème km. 

8km/h de moyenne et j'ai du mal... Je m'inquiète sérieusement pour ma fin de course.

Je profite du ravito pour enlever ma veste et tester le remplissage des bidons en course. C'est vraiment le bonheur par rapport aux poches à eau.

La suite me parait plus facile et moins boueuse pendant quelques kilomètres, ça fait du bien puis au bout d'un moment, on redescend en sous-bois et je retombe sur mon photographe de tout à l'heure. Je lui montre la première grosse côte du doigt et lui dit que je ne la referai pas. Il rigole et pointe du doigt la direction opposée.

Et là, c'est la 2ème grosse côte, beaucoup plus courte que la première mais bien plus raide et glissante.

Plus j'avance et plus j'entends des bruits bizarres. En haut, nous sommes accueillis par les hommes des cavernes. Ils ont un peu de mal à s'exprimer mais sont très sympas au final. Ils m'ont même pris en photo. 

 

Je commence à pacmaniser pas mal à partir de ce moment là.

Finalement, la suite sera assez simple voire même hyper roulante entre le 2nd et le 3ème ravito.

Les 3 premiers du 31km partis 1h après nous me rattrappent à une vitesse folle et ont une avance hallucinante sur leurs poursuivants. Le 5ème me rattrappera bien plus tard juste avant la montée dite de l'Escalator (toujours en panne...). Ca sera la pire de toute. Une patinoire hyper raide, obligé d'y mettre les mains. Je m'aiderai du traileur qui me devance pour alligner mes pas sur les siens.

Le 3ème ravito (27ème km) arrive vite et je me fais passer par pas mal de coureurs du 31km dont la première féminine qui a l'air carbonisée...

La suite se passe sans encombre jusqu'au parc des Aulnes qui sera l'arrivée pour ceux du 31km et le départ puis arrivée de la deuxième boucle pour ceux du 56km.

J'appréhendais un peu ce passage mais je n'ai pas eu du tout envie de mettre le clignotant à droite donc tout roule.

Peu après la bifurcation, il est midi. Ma moyenne est autour de 8,5km. Je suis dans les temps prévus sachant que le gros du dénivelé est dans la 2nde partie et étant donné les prévisions alarmistes du speaker concernant l'état des chemins.

 

Au final, j'ai peu de souvenirs de cette dernière boucle. Ce que je sais c'est que le terrain n'était pas gras du tout par rapport au 10 premiers kms et que les montées n'étaient pas raides mais très looooongues.

Pas grand chose à raconter sur cette fin de course sauf que j'ai failli m'étouffer avec une rondelle de saucisson qui est passée dans le mauvais trou. J'ai du mettre une bonne demi-heure à faire sortir les derniers morceaux de ma trachée...

Quelques heures plus tard, retour au Parc des Aulnes à Lillebonne. Je cherche ma famille et mes amis du regard mais je ne les trouve pas. Je passe la ligne d'arrivée tout seul et un peu étonné en 6h53. Objectif réussi et sans coup de mou. Je me dirige ensuite vers la tireuse à bière et suis immédiatement repéré par Dave76 (ps: c'est la meilleure bière d'après-course que j'ai bu).

Ma petite famille arrivera à 15h30 pile soit 7mn après moi. Si j'avais mieux respecté mon plan de marche ils ne m'auraient pas raté... En fait, ma petite chérie s'est plantée dans le copilotage et a mal aiguillé le convoi vers Lillebonne.

Pas grave! L'essentiel est là, je me suis bien amusé et suis arrivé "frais" et sans crampe au bout de ma course. Ca fait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

Par contre, a posteriori, j'ai bien mis 2 semaines à m'en remettre complètement.

 

En tout cas, le Radicatrail est une belle course que je conseille avec de beaux paysages (surtout sur le 31km) et une organisation adorable et sans faille. J'y retournerai c'est sur (peut être sur le 110km un jour).

 

Pour les photos, merci à Normandie Course à Pied, Richard Coupy puis céline, François et Julien.

7 commentaires

Commentaire de Woualy posté le 20-05-2014 à 13:43:59

Bravo pour ce 56 km avec un objectif respecté à la lettre, en espérant te voir en 2015 sur le 110 ?

Commentaire de robin posté le 20-05-2014 à 16:14:39

Merci pour ce récit qui me rappelle quelques souvenirs.... C'est bête je t'ai loupé au départ. Un regret le seul de ce week-end, ah si peut-être la boue !
Bonne Barjo , mais c'est bon au niveau raidard tu maîtrises !

Commentaire de alain6276 posté le 20-05-2014 à 18:38:59

Excellent ton CR

Commentaire de Japhy posté le 20-05-2014 à 18:59:42

Pour un paresseux, c'est drôlement bien! :D
Je connais très bien Eric, qui est avec toi sur la deuxième photo. Mais il ne poste vraiment pas souvent sur kikourou!

Commentaire de Razouille posté le 21-05-2014 à 01:47:07

J'ai eu la chance d'avoir la version orale en avant première, la version écrite est bien aussi ;-) à++

Commentaire de toto50110 posté le 21-05-2014 à 12:56:55

Bravo pour ce radicatrail, revoir les chemins boueux me fait bizarre...j'étais sur le 110kms et franchement ça vaut le coup (sûrement mieux par beau temps ;-) ) et bonne BARJO à toi!!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-05-2014 à 18:26:56

Chouette notre pays ... et bien sec, of course !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !