Récit de la course : Ultra Trail Côte d'Azur Mercantour - Solo 2016, par Sylvtrail06

L'auteur : Sylvtrail06

La course : Ultra Trail Côte d'Azur Mercantour - Solo

Date : 2/9/2016

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1265 vues

Distance : 145km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

" Seul on va plus vite , à deux on va plus loin "

UTCAM

 

Date : 2 / 3 et 4 septembre 2016

Lieu : Nice / Saint Martin de la Vésubie , 06

Distance :140km 10 000 D+

 

Objectif : Finisher

 
 

" Seul on va plus vite, à deux on va plus loin "

 

Entorse au règlement !


Un an que j'attend cette course , un an que je me prépare , avec toujours autant de plaisir.

Aucun plan d'entrainement carré , juste le plaisir de faire des sorties longues avec les potes d'off Trail 06 , quelques entrainements avec l'ACV et des Weekend choc . 

Le tout pour accumuler à une semaine de la course 1650km de trail et 76000 de D+.

Je me sens prêt, je pose 10j de vacances avant l'échéance pour accumuler de la fraicheur.

 

 

Mardi 30 Aout , tout bascule quand lors d'une partie de foot ( je sais c'est risqué mais on ne se refait pas et puis c'était sans engagement , si si promis) ma cheville tourne et craque lors d'un malheureux contact...

Entorse certes de gravité moindre mais une semaine de récupération serait un minimum... Je me connecte sur le site de l'UTCAM le chrono m'affiche H-79h !

Voila , j'ai un peu plus de 3j pour : ne plus boiter , marcher normalement , trottiner , courir et faire 10 000m de D+, bref ehhh c'est pas gagné !

Le doute est présent, dés le lendemain je boite mais cela reste minime,  le jour d'après j'arrive à marcher normalement avec une légère douleur.

Bref le moral est là avant l'épreuve, surtout que je reçois l'aide de Fred qui me fait,  la veille de la course un strapp de professionnel ( merci encore ) .

 

 

Rien ne sert de courir ...

 

Cela fait tellement plaisir d'être enfin au départ de cet ultra que j'en oublie que j'ai une cheville en mousse. Entouré par plein de potes, la bonne humeur et les sourires sont légions !

 

 

On prend le parti avec mon pote Clément de ne pas changer les plans malgré ma blessure et faire tout cet ultra ensemble( quelle riche idée )

Le départ est donné , plus de 600 personnes franchissent la porte de l'enfer , on est à Nice à 16h30 sous un soleil de plomb autant dire qu'il va y avoir des dégâts.

Le rythme est très élevé, malgré la difficulté du parcours, les mecs relancent régulièrement dans les cotes ou marchent vite à croire que l'on s'élancent sur un 30km.

Nous partons donc prudents dans le 1er tiers avec pour ma part déjà la sensation d'aller trop vite !

C'est un bonheur d'arriver à trottiner et de parcourir des sentiers que j'avais reconnus tout au long de l'année. Un coup avec Rémy, un coup avec Grégoire et Stef ou avec la bande d'off trail ( Seb, Nico Et bien sur Clément).

Nous avons chaud, très chaud et la montée sur les ruines de Château neuf nous présage le pire . La sensation d'avoir pas ou peu de jambes est omniprésente ...

Heureusement l'ascension du Mont Férion que j'appréhendais se fais à l'ombre avec un soleil déclinant .

 


km 33 /1800 D+: Base de vie de Levens

5h51 de course 131eme

 

 

Base de vie de Levens
 
Base de vie de Levens

 

Premier gros ravito, certains on déjà la tête marquée par ce début de parcours, mais nous on a la tête à faire les cons et c'est tant mieux !

La route est longue , on se pose bien 25min le temps d'avaler une soupe , des pates et surtout allumer mon portable pour lire les messages d'encouragements qui font tant de bien au moral ( Merci encore ! )

La nuit est tombée à Levens et cette légère fraicheur nous permet de repartir tout souriant et prêt à affronter cette première nuit blanche !

L'ascension du sanctuaire de la madone d'Utelle bien qu'un peu longue n'est pas difficile.

Les plaisanteries vont bon train et nous sommes motivés pour rejoindre Utelle car Claire ( une copine de Clément seras la pour nous motiver ).

40min avant d'atteindre le Sanctuaire, nous entendons dans la pénombre des cris surgissant du ciel. Une bande de joyeux lurons attendaient les coureurs au sommet pour les encourager à la manière d'un tour de France.

Ma plus grande inquiétude du moment , vont il avoir assez de voix quand nous seront au sommet, la réponse est "oui". 50m avant nous nous mettons aussi à crier pour les chauffer un peu, puis nous arrivons au sommet avec une haie de bougies de part et d'autres du parcours et surtout une " Holà " digne des JO 2016 ! Premiers super souvenir !

Et nous Voila arrivés à Utelle , petit village de l'arrière pays ou nous attend un super ravito en musique.

Nous nous mettons à esquisser quelques petits pas de danse avec Clément

Pas de danse qui mettront en joie une demi douzaine de petites mamies assises sagement derrières les tables.

(tables qui auront permis qu'elles nous sautent pas dessus ) .

 

 Utelle

Claire est là au petit soin et je revois Fred un pote avec qui j'ai fait les templiers en 2015, tous ça fais très plaisir !

Le moral toujours au beau fixe pas de pépin physique, pas de crampe bref tous roule,

d'autant que jusqu'à Roquebillière je connais le parcours pour l'avoir fait en reco il y a peu de temps.

Nous partons d'ici après une pause à la Usain Bolt !

 

Forcé de constater qu'entre les recos et après avoir 50km dans les pattes, les sensations sont pas les mêmes et la montée au Col d'Andrion beaucoup plus dure que mes souvenirs.

Clément m'impose un rythme parfait ( à la cool pour préserver nos jambes pour la descente)

Puis le fait de se dire qu'on se rapproche de la moitié de la course est une idée qui me fait du bien. Sur ce genre de course il ne faut jamais penser à l'arrivé mais découper cette aventure en 4 course de 35km ( à chaque base de vie en fait ).

Nous arrivons de nuit au sommet de la pointe de Siruol avant d'attaquer la si redoutable descente de Rocquebillere.

Le fait d'avoir fait la reconnaissance nous aide beaucoup, nous descendons prudemment au début puis notre fougue de jeune traileurs prend le dessus.

Nous nous mettons à dévaler les 1500m de D- qui nous sépare de Roquebillière en prenant un max de plaisir et en doublant un paquet de monde.

Nous finissons par lever un peu le pied une fois arrivés sur le bitumes après avoir rejoint Bertrand Benjamin et Seb (venus nous encourager) .


km 75 / 4500 D+  Base de vie de Roquebillière

15h37 de course 68eme

 

 

Nous y sommes à la moitié !

1h de pause ici, même si nous ne sommes pas encore trop fracassés.

Une douche, je me change de la tête au pied , massage par les kinés , un bon repas bref une pause comme on les aime !

Avant / Aprés

Cela fait un bien fou d'autant qu'un super comité d'accueil est là ! Christèle, Stef, Céline, Claire, Nico, P.A, Eric , c'étais top ! 

Et oui une phase importante en ultra ce sont les ravitos , bien prendre son temps et je vais bien suivre cette ligne de conduite.

 

Nous en profitons pour échanger un peu nos sensations.

Entre ceux qui font le relais ( 2X 70km) ceux qui courent le lendemain, bref gros weekend trail

C'est le petit matin est nous attaquons la deuxième partie de la course et pas la plus facile loin de la ...

Le soleil se leve , il fait beau, nous allons enfin pouvoir profiter des paysages de montagnes que la nuit nous avais enlevés.

Les jambes sont un peu rouillées mais nous prenons assez rapidement notre rythme de croisière.

Et ceux,  jusqu'à rattraper 3 concurrents avec qui nous allons jouer au : " yoyo" quasiment toute la course.

La montée vers la Gordelasque est chaude , très chaude et les sensations de coup de chaleur de la veille sur Nice reviennent.

Nous marchons au radar, dans notre bulle, pas de mot , on se comprend tous les 2.

Les autres coureurs dont nos 3 compères sont eux aussi dans le dure et prennent d'ailleurs une pause. Nous décidons de continuer en s'alimentant et s'hydratant régulièrement .

C'est la première épreuve conséquente de l'aventure !

Même le joli panorama qui s'offre à nous ne peut nous faire oublier ce calvaire passager, les pierres rouge reflètent la chaleur du soleil un peu plus à chaque pas.

Ahh ma douche froide de Roquebillière est déjà un lointain souvenir....

 

Relais des MerveillesRelais des Merveilles
 

Nous voila arrivés au relais des Merveille qui porte bien son nom, tellement le panorama est joli ...

... et je ne parle pas des 2 oiseaux au premiers plan qui font une nouvelle fois les cons en faisant croire que tous va bien !

 

Mais bon , même si les jambes sont dures et les quadris déjà meurtris, le reste va toujours.

Clément est dans une forme olympique, nous arrivons à nous alimenter super facilement bref pour vue que ça dure !

Nous repartons toujours aussi confiants poussés par nos 2 accompagnants : Claire et P.A

Et confiant il faut l'être, nous attaquons l'ascension de la Cime de la Valette de Pral , le premier KV d'une longue série...

Musique dans les oreilles, les paysages sont très beaux, nous marchons bien et rattrapons certains coureurs partis avant nous du ravito.

La cime de la Valette de Pral est un endroit que j'aime beaucoup, surplombant les vallées le paysage est à couper le souffle !

 
Route de la Madone des Fenestres
Route de la Madone des Fenestres
 

Les descentes me sont désormais difficiles , mes cuisses me font très mal mais je m'efforce de trottiner un minimum .

L'arrivé à la route de la Madone des Fenestres est un soulagement , pour la première fois je commence à accuser le coup ( en atteste la photo ci contre ).

Le fait de ne pas réussir à courir comme je le souhaite en descente m'embête et je m'en veux pour Clément que je ralenti.

Le départ est difficile , la montée est raide , Clément prend les devants , on rejoint nos 3 compères heureusement.

Je m'accroche à leurs baskets pour pas me faire distancer, la musique m'aide bien et le Boréon ( dernière base de vie se rapproche à grand pas ! )

 

L'UT-CALME!!!

 

km 111 / 7400 D+ Chalet du Boréon

25h44 de course 60eme

 

Ouf nous y sommes, derniere base de vie, il reste " plus que " un quart de la course ... mais quel quart !

Je suis atteint moralement et physiquement à mon arrivée, la mine usée par 26h de course ( sans dormir ).

En plus de nos accompagnants mes parent sont la également pour me soutenir !

Je m'affale sur une chaise tout le monde  est au petit soin quant à Clément, il est arrivé 10min avant moi ( frais comme un gardon).

L'accumulation de la fatigue , la souffrance et d'autres émotions me font limite craquer..

j'ai la voix tremblante et les yeux humides mais j'essaye de ne pas le montrer.

En mangeant et en parlant avec mes proches je sens l'énergie revenir, Clément me laisse tranquillement le temps de me restaurer il sait que j'en ai besoin !

Pas moins de 2 Kilomètres verticaux nous attendent ... Le mont Archas et le Mont Pépoiri ! soit 10h de courses au bas mot ...

Nous prenons le départ prêt à en découdre , " Mont Archas on va te manger "

bha je vais pas être décu ...

Accompagné de Clément et un pote rencontré en route la montée se passe bien , de lacets en lacets, d'arbres en arbres, le paysage est très beau et la température décline.

Après 1h30 d'ascension nous voyons au loin un feu et une tente serait-ce la délivrance ?

Pour ma part nous avons gravi les 1000m de D+, nous arrivons au point de contrôle et je demande la confirmation que nous sommes bien au sommet du Mont Archas et la ...

" Non le Mont Archas et derrière moi " dit le contrôleur et là, il nous montre une Montagne qui se dresse à travers les nuages. Coup derrière la nuque pour tous les trois, nous sommes assommés par la nouvelle et décidons de s'arrêter 10min , le temps de s'équiper en mode nuit ,corsaire, T shirt ML et frontale pour tous ! 

La terrifiante descente du Mont Archas , se fera donc de nuit...

Après encore bien 30-40 min de grimpette cette fois c'est bon nous avons vaincu l'Archas.

En haut de celui-ci il y avait deux bénévoles dont un déguisé en Lapin blanc géant, type mascotte dans lequel je me précipite pour lui faire un gros câlin

( le manque d'affection pendant 30h joue beaucoup ).

La descente est un calvaire, plus dure que celle de Roquebillière et avec encore moins de jambes et plus de fatigue, Clément est fatigué et à besoin de dormir mais on nous conseille gentiment d'attendre le ravito en contre bas ( merci du cadeau ! )

 

km 121 / 8400D+ Vallon d'Anduébis

31h05 temps de course 77eme

 

Après 2h de descentes dans les touffes d'herbes nous arrivons enfin au Vallon d'Anduébis où sous une couverture de survie nous dormirons bien 1h-1h30.

Je vais la jouer courte sur cette fin de récit , sachant que j'en ai perdu la moitié je pense ( comme sur ce trail d'ailleurs) .

La montée au Pépoiri est une course vers une étoile inaccessible, un point lumineux au ciel , impossible à atteindre .

Le sommet atteint en 3h !! un thé en haut et quelques paroles échangées avec le bénévole plus tard,  nous basculons vers la Colmiane synonyme d'arrivée !

Une descente dans la souffrance mais désormais on le sait depuis un long moment nous seront finishers de l' UTCAM 2016.

La Colmiane,  puis une boucle ( sans réel intérêt ) ou j'aurais quand même le plaisir de recroiser Fred , emmitouflé dans un duvet pour encourager les coureurs sur la fin de parcours.

L'arrivée se rapproche les villages de Venanson puis Saint Martin de la Vésubie aussi, je dis à Clément que nous pouvons passer sous les 38h.

km 140 / 10 000 D+Saint Martin de la Vésubie

37h57 temps de course 57eme sur 212 finishers ( 51% )


 

Nous faisons du coup une super descente malgré la douleur et franchissons l'arche d'arrivée ( main dans la main )  

... sous un tonnerre d'applaudissements ....

eh non pardon il n'y avais que le speaker, la copine et le pote de Clément.

Mais l'essentiel est la !! 

Une aventure incroyable en binôme, avec une assistance au top !

Des encouragements via Facebook qui m'ont fait également beaucoup de bien.

Je remercie donc tous ces gens qui se reconnaitront

et surtout toi, mon pote Clément sans qui cette aventure aurait sans doute été bien différente ...

 

 

 

11 commentaires

Commentaire de kirioca posté le 05-09-2016 à 18:31:51

Poussiiiiiiiiiiiiiiiiin !!! excellent les gars !!! content de voir que vous avez bien fini !!! merci a vous pour les moments passés ensemble ! mathieu la quenelle

Commentaire de Sylvtrail06 posté le 05-09-2016 à 18:37:28

Mdr Enorme le Lyonnais ! et toi alors ?

Commentaire de Japhy posté le 05-09-2016 à 19:19:38

Bravo c'est super ce que vous avez fait ! Superbe classement aussi ! Et le tout sans jamais faire la gueule, chapeau !

Commentaire de L'Dingo posté le 05-09-2016 à 20:02:28

Très bon CR, que tu nous fais partager ici aussi(, en plus de ton blog, merci.)
Vous avez tout les 2 compris et mis en évidence les valeurs véhiculées dans le sport ( l'effort, la persévérance,la solidarité ..).
Cela fait plaisir de voir la banane constamment sur vos visages ;-).

Comme Greg et Christophe ( les premiers solos) vous avez fait une équipe victorieuse.


[quote]" Seul on va plus vite, à deux on va plus loin " [/quote]"
un bémol: l'équipe relai à deux a été plus vite et ils vous a mis une mine à tous (arfff :-))) ).
Y a encore du taf les gars !!! ;-)
Bravo

Commentaire de Sylvtrail06 posté le 05-09-2016 à 20:28:21

Merci pour vos commentaires ça me touche ! J ai écris ce CR à chaud, il est peut être pas très aboutis mais il est venu telle qu'elle dans ma tête ;)

Commentaire de kirioca posté le 05-09-2016 à 20:42:58

J'ai fini en 39h je suis en pleine rédaction du CR et j'ai pas oublier nos petits croisements ;)

Commentaire de banditblue29 posté le 05-09-2016 à 21:15:13

Bravo pour ta réussite, et pour ce compte rendu à chaud ;-).

Commentaire de yop posté le 05-09-2016 à 23:06:29

J'allais écrire un récit... mais les émotions sont tellement similaires...
Un grand Bravo !
Dire que j'étais inquiet alors que mon entorse à la cheville datait de 7 semaines...

Que c'était bon cette clameur dans la montée sans fin du sanctuaire... j'avais les larmes aux yeux en arrivant

Je vous ai rejoint au point de contrôle sous le Mont Archas... avant de me jeter quelques secondes avant toi dans les bras du gros lapin ! Ce n'était donc pas une hallucination...
Qu'il fut dur le dernier sommet et encore plus la dernière descente...
Au prochain trail !

Commentaire de Lud0 posté le 06-09-2016 à 12:47:39

Trop classe !!!! Que de joie dans ce CR et belle performance, BRAVO :-)

Commentaire de OderF_06 posté le 07-09-2016 à 18:25:32

Très content pour le strap , bravo une performance pas des moindre sur ce genre de format !
Un super CR, qui me ramene en 2015, Bravo!! Bon va falloir cette faire cette transgrancanaria ensemble!!

Commentaire de Vlag posté le 26-09-2016 à 13:18:58

Très beau récit
J ai partagé un moment du ravitaillement de Roquebiere étant à la même table que votre troupe puis je vous ai repris après le Boreon a l'attaque du mont Archas
Bravo pour cette course et pour avoir fait toute la course ensemble, ça change tout !
Allez j attaque mon récit qui servira comme le tien à ceux qui voudront faire cette course

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !