Récit de la course : Cross d'Ambérieu 2017, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Cross d'Ambérieu

Date : 11/11/2017

Lieu : Amberieu En Bugey (Ain)

Affichage : 335 vues

Distance : 9.15km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Le côté obscur du cross.

Le côté obscur du cross


Le cross d’Ambérieu n’est pas une institution pour moi mais j’y ai participé un certain nombre de fois.

Fervent de genre d’épreuves, j’aide un peu à la survie de cette épreuve car il n’y a jamais beaucoup de coureurs qui viennent chausser les pointes ici et même dans l’Ain.

 

C’est la 7° édition et tous les adultes, ou presque grands, sont réunis autour, ou plutôt derrière, la ligne de départ.

 

Quelques connaissances sont là, Stéphane, Philippe.

 

C’est donc parti pour, à la fois, le cross long et le cross court hommes et femmes.


 

En plus le terrain de foot avec la piste ont été entourés par une barrière et le circuit ne va rester qu’aux confins de ceux-ci.

Fini donc le tour de tous les terrains là bas au fond.

 

En découle une diminution du kilométrage et une augmentation des boucles.

Une petite pour tous et trois pour le court et six pour le grand (c’est moi le grand).

 

Le petit tour sur la piste et c’est la première des grandes boucles de 1 kilomètre.

J’accroche à un jeune d’Oyonnax.

 

En haut de la butte. Quelqu’un me photographie. Mais, c’est mon épouse !

Elle est venue me voir courir. Surprise.


 

Encore un tour et elle est toujours  là. A toute à l’heure !

 

En bas Florian et Sylvia m’encourage.

 

Je passe le jeune et en rattrape un autre.

On remonte derrière la nouvelle piste de bicross puis taillons le long de la haie vers le lycée solaire.

La piscine Manaudou et la butte, puis le demi tour là bas près du skate parc.

Certains accélèrent. Ces ceux du court qui en finissent.

Une fille me passe aussi.

 

On revient sur la piste en stabilisé. La fille ne s’arrête pas, elle fait le long.

Nous sommes de suite moins nombreux. Le public aussi. C’était les parents venus pour les courses enfants.

 

Je garde toujours le même rythme et dans le dernier tour en redescendant la butte après un 180 à droite (attention aux branches), je passe à fond le jeune. Dans le gravier puis la boue, j’allonge la foulée et rentre dans le final.

Le gars avec la corde ne me laisse pas rentrer dans le couloir.

Tu as encore un tour à faire me dit-il.

Mais non !

Je passe au dessus de la rubalise et en fini.

Ah non pas de 7° tour ça suffit.

 

Bon vu le nombre de boucles, c’est sûr que les organisateurs ne savent plus où ils en sont.

Je vais vite me changer à la voiture car ça caille.

Je reviens et plus personne ou presque n’est là.

 

Aux résultats, je fais trois dans ma catégorie et je suis le plus âgé de toutes les courses.

Je suis le Yoda du cross.

 

Robuste je suis grâce au Cross, mais pas à ce point là. Le crépuscule m’envahi et bientôt, la nuit va tomber. Humm. Ainsi vont les choses. Ainsi va la Force.


1 commentaire

Commentaire de Eric Kb posté le 02-12-2017 à 16:47:26

Bravo Maitre Yodibus !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !