Récit de la course : La Montée de Saint-Nizier 2007, par titifb

L'auteur : titifb

La course : La Montée de Saint-Nizier

Date : 24/6/2007

Lieu : Seyssins (Isère)

Affichage : 3053 vues

Distance : 13.9km

Objectif : Balade

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La montée pédestre de Seyssins Saint Nizier : un tremplin pour les France ?

UN TREMPLIN POUR LES FRANCE ?


Il s'agit de la 4e édition d'une course de 13,9 km qui relie la ville de Seyssins (à 6 km de Grenoble), à Saint Nizier (1150 m), par l'ancienne voie du Tram. Saint Nizier est le plus haut village du Vercors, dominé par le Moucherotte à 1906 mètres.

seyssins-8.JPG

Depuis le belvédère du village, le point de vue est unique.  Peut-être certains se le rappellent, mais St Nizier a été une station olympique en 1968 avec son tremplin de 90 mètres construit pour les JO à Grenoble, désigné comme l’un des plus beaux du monde, au pied des 3 Pucelles, donnant l’impression aux sauteurs de voler sur Grenoble !
Du début des années 50 à la fin des années 70, le village était l’un des lieux privilégiés des grenoblois pour y passer leurs week end au grand air, mais aussi un haut lieu de la Jet Set de l’époque !

Les équipements alors présents sur la commune, donnant accès à un panorama somptueux, étaient l’une des causes de la grande popularité du village.
Il y eut jusqu’à la fin des années 40 le tramway, nommé GVL (Grenoble - Villard de Lans), qui permettait un accès direct depuis la capitale des Alpes. Celui-ci fut démonté en 1950.

Dans les années 80, c’est le tremplin qui va poser problème à la commune. De nombreuses et coûteuses mises aux normes doivent avoir lieu, et le tremplin accueillera sa dernière compétition en 1990...

Pourquoi relater l'histoire de Saint Nizier, de son tram et de son tremplin ? Parce que la course d'aujourd'hui qui mène les coureurs de Seyssins à Saint Nizier suit le parcours historique de la fameuse voie du tram et passe au pied de ce qu'il reste de son tremplin qui n'a plus vu sauter personne depuis longtemps ! 

Forte de 1000 m de dénivellation, c'est un gros morceau à avaler, même pour des bipèdes affamés ! A noter que cette épreuve est la 4e manche du Challenge National de Course en Montagne et donc, elle bénéficie du label national FFA.

 

seyssins-174.JPG
Alain Mathais et le speaker

Organisée de main de maître par Alain Mathais et son équipe, elle a rassemblé plus de 300 coureurs sous le soleil, devant le parking du Prisme à Seyssins.

Je n'ai pas pris le départ de la course. Ayant déjà couru hier à La Gambade (cf : http://www.kikourou.net/recits/recit-3208-la_gambade-2007-par-titifb.html), je me suis accordé un dimanche à la montagne pour continuer ...à gambader. J'ai donc déposé mes deux poulains Défi Franck et Chantal-la-gazelle au départ de la course avec leurs petits camarades de jeu.

A noter l'absence des qualifiés aux Championnats d'Europe de course de Montagne. En effet, la FFA leur a interdit toute course avant les Championnats de Cauterets le 8 Juillet. L'organisateur Alain MATHAIS n'était guère content de cette décision...Donc, pas d'Isabelle Guillot, de Michelle Leservoisier, de Julien Rancon, etc...Alain fut donc fort heureux de nous voir débarquer sur ses terres !  Et à sa grande surprise, je refuse le dossard qu'il me tend ! Mais, Chantal, elle, est venue pour sa course, et est bien décidée à ne pas pleurer longtemps l'absence de certaines...Quand le chat n'est pas là !
Je laisse donc ma petite équipe en compagnie de notre copine Berrichonne Valérie Galland, une athlète assez atypique qui a fait des sentiers de montagne son terrain de jeu privilégié. Après 5 ans de raid-aventure, elle s'est lancée à fond sur les courses vallonnées. Première non qualifiée de la course de sélection pour les Europe 2007, Valérie a fait le déplacement de Châteauroux pour disputer cette course...
Le soleil brille, pas de vent, et pas de canicule cette année. Bref d'excellentes conditions pour faire de cette compétition une réussite !

Je quitte Seyssins par la route (ça me fait drôle, depuis 3 ans je montais par l'ancienne voie du tram). Non, je n'ai pas de regret, du moins pas encore à 9 h 30 ! En moins d'un quart d'heure, je suis sur le parking de l'office du Tourisme, la température est de 18°. parfait. Je m'équipe de mon Camelbak et de mon appareil photo (j'ai promis à l'organisateur d'assurer le reportage photos, je me prends pour Akunamatata !!!). Sous le regard étonné et amusé des signaleurs je remonte la pente d'arrivée ! Un sceptique me lance, "eh, mademoiselle, la course, c'est dans l'autre sens, c'est Seyssins-Saint Nizier, pas Saint Nizier-Seyssins !". Ah oui ? Eh, bien, je vais m'offrir un OFF original. Une course à l'envers, à contre sens, oui, ça, ça m'plaît bien...

Ah, quel plaisir de descendre à fond ce que j'ai si souvent couru à la vitesse d'un escargot (euh, Nono, je dis pas ça pour toi !!!). Libérée de toutes les contraintes liées à la course : pas de chrono, pas de concurrentes, pas de pièges d'orientation, pas de gamelles ! (oui...heureusement que ce n'est pas Béné qui a tracé la course, elle aurait encore été capable de nous faire monter et descendre le tremplin olympique, et alors, qui sait où j'aurais atterri si j'avais participé à ce massacre !). Diable, Lans en Vercors n'est pas loin...et si Béné traînait dans le coin ? Des fois que ça lui donne des idées pour la prochaine édition du Trail du Pic Saint Michel...Je jette des regards soupçonneux autour de moi...personne, ouf ! Je passe au pied du Tremplin sinistré...

p1060462.jpg

Triste image de ce qui fut jadis la fierté de tout un village et qui se meurt envahi par la rouille et l'herbe folle dans l'indifférence des coureurs qui passeront, certains sans le voir ! Je traverse un tunnel et poursuis ma descente. Les pluies et les orages de ces derniers jours ont bien abîmé le sentier et ma fuite en avant est bien technique par endroit. J'aurais dû mettre des chaussures de Trail. Monter ou dévaller une pente ne produit pas les mêmes sensations. De temps en temps, je m'accroche aux branches des sapins, bien plus solides que ma certitude de ne pas tomber sans cette aide bienvenue ! Ce parcours en forêt est magnifique...Ah, oui, ça aurait été un beau tracé pour une course de sélection pour des Europe, ou même pour un Championnat de France ! Peut-être l'an prochain ?

Euh, tout ce que je descends, il va falloir que je le remonte ? Aîe, je vais ralentir ! Ils vont bien finir par arriver. Oui ! Soudain j'entends un bruit de moteur qui vrombit et dont l'écho résonne dans la montagne ! Un homme casqué chevauchant une puissante moto passe sous les 3 Pucelles (qui a dit qu'il fallait y grimper pour voir Seyssins ?) Ts tss tss !

 Ca y est, le premier homme arrive ! Il s'agit d'un Ardéchois (au coeur fidèle ?) Emmanuel Meyssat ! Anciennement licencié au Club d'Annonay et qui court désormais sous les couleurs de l'ACO Firminy. Je l'encourage avec de grands cris ! "Allez Julien !" Mince, je réalise mon erreur ! C'est vrai qu'il ressemble à Julien Rancon, l'actuel leader de la Coupe de France de montagne...mais ça ne peut pas être lui ! On s'habitue à la couleur des maillots des coureurs ! Celui qu'Emmanuel portait de l'EVA était jaune, celui-là est VERT ! Bon, faut que je m'y fasse et que je mette des lunettes ! "Allez Julien", il a dû rigoler l'Manu, surtout qu'on se connaît !

Allez, hop, une photo d'Emmanuel Meyssat sous les 3 Pucelles ! Il a creusé l'écart, mazette...les frères Burrier suivent à distance et mon ami Bruno Brugnacchi, l'excellent vétéran 1, vice champion du monde master 2006 passe devant moi en 4e position. Le podium est fait...Clic ! Clic ! Dans la boîte ! J'aurai tiré le portrait à bon nombre d'athlètes aujourd'hui ! 280 photos en tout...


seyssins-49.JPG
VALERIE GALLAND

La première femme arrive à son tour, c'est Valérie Galland qui va s'offrir une belle victoire. Lui fera-t-elle oublier la déception de sa non-sélection ? Ca l'adoucira, j'espère. Chantal passe peu après, mais trop loin quand même, elle devra se contenter de la 2e marche aujourd'hui. Elle me lance "Je suis perclue de crampes au pied gauche" (celui où elle a eu une fracture de fatigue à la suite des cross...). Je l'encourage comme je peux. "Euh, il reste 3 kilomètres, allez, tu tiens le bon bout !". Mais, je le sais, les 3 derniers kilo sont les plus durs de la course ! Les plus raides, et les plus techniques. Bon, mais, ça je ne lui dis pas...car elle le sait pour avoir déjà couru cette épreuve qui porte bien son nom à ce moment-là ! Heureusement la 3e Régine Bourgeois de l'AL Echirolles (à cours d'entraînement ou de forme) est à 6 minutes. Le podium est fait car derrière, chez les féminines, c'est encore plus loin ! 

Soudain, un petit diablotin passe devant moi en faisant l'avion. C'est Cyril-le-Kikoureur-ki-kourt-vite ! Un sourire fend son visage d'une oreille à l'autre ! Vite mon appareil photo ! Pour un peu, je le rate ! Il semble très à l'aise, et bien placé parmi les plus jeunes du peloton. Je m'époumone à l'encourager !

p1060574.jpg
CYRIL

Ah, enfin ! Mon Franck est là...Je le reconnais de loin grâce à son maillot rouge. Il a la foulée pesante...et ça doit lui peser ! "Ca va mon Franck ?". "J'suis mort" "Pour un mort, tu te portes plutôt bien !'' Allez, Franck ! Allez,t'as fait l'plus dur (euh...? faut bien l'encourager ?"). Je lui emboîte le pas. Nous formons désormais un petit groupe, une petite grappe de coureurs.

p1060647.jpg
DEFIFRANCK

Je dispense mes conseils à mon ami et les autres en profitent (à l'arrivée, un coureur est venu me remercier pour toutes les indications que j'avais données à Franck et qui lui ont servi !). Pendant une demi-heure (pour 3 kilomètres !), j'encouragerai tous ces coureurs de la voix et du geste...sans compter la prise de nombreuses photos... Les meilleures choses ont une fin, et Franck franchit la ligne d'arrivée. Il est épuisé, mais heureux...Nous nous précipitons dans les bras l'un de l'autre ! Un moment émouvant...Oui, Franck, tu l'as fait ! Après des semaines de soucis de santé, DéfiFranck est de retour à la compétition. C'est dur, mais il est là et il court ! Le chrono, la place, ça n'a pas d'importance. L'essentiel est ailleurs, dans un ailleurs invisible pour les yeux, comme dirait Saint Exupéry...

p1060738.jpg
 Le podium Féminin

Des regrets de ne pas avoir pris mon dossard ? Je ne sais pas...Je me suis sentie en forme aujourd'hui, mieux qu'à Gigondas. Je pense que j'aurais pu prendre la 3e place mais, non, je n'ai pas de regret. Pour la mériter, il aurait fallu courir et se faire mal...et j'avais envie de plaisir et pas de souffrance. Et courir comme ça sans pression un petit OFF, m'a fait le plus grand bien, au corps sans doute mais à l'âme aussi... 

p1060736.jpg
Le podium masculin


Plût à Dieu que cette superbe montée pédestre soit un jour Championnats de France de la spécialité ! L'organisateur devrait se porter candidat, moi, je voterais pour ! Enfin, tout le monde le sait il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à Seyssins !

 

p1060742.jpg
Le podium de Cyril 3e Junior


 
cyril.jpg
Mérité !
 

 TOUS LES RESULTATS : http://antonio.gallego1.free.fr/SaintNizier07/resultats2007.pdf


10 commentaires

Commentaire de béné38 posté le 24-06-2007 à 22:11:00

Hello Titi !
Eh oui j'ai fait la bringue hier soir, et me suis couchée très tard, ou plutôt tôt ce matin, et du coup pas pu venir à l'arrivée...
Mais heureusement ton récit me permet de vivre cette course. Merci pour tes encouragements aux coureurs.
A bientôt en Ardèche !
Bises
Béné

Commentaire de calimero posté le 24-06-2007 à 22:12:00

Tu as cédé au dernier moment?Ce n'est pas de toi çà!
Bon je me consolerai avec ce magnifique CR comme d'habitude avec toi!

Bises

Commentaire de gdraid posté le 24-06-2007 à 22:23:00

Encore bravo titifb, tu magnfies tout ce que tu écris.
Culture, humour et émotion, caractérisent une fois de plus ces quelques lignes imagées de la montée de Saint-Nizier.
JC

Commentaire de blancblancblanc posté le 25-06-2007 à 13:50:00

J'ai beaucoup aimé ce superbe et très beau récit qui montre toute la sollicitude d'un coach envers ses poulains.

Tu te documentes sur les régions et les villes de chaque course que tu fais ? Chapeau alors !

JC

Commentaire de chtigrincheux posté le 25-06-2007 à 15:33:00

Il est de retour mon "ch'ti franck " c'est trop good ,qu'il reprenne peu à peu confiance cela l'aidera beaucoups .Il vaut mieu un bon POULIDOR qu'un maillot jaune sur les champs Elysées qui ne nous laisse pas que de bons souvenirs..... Que du bonheur
PS: Notre "nono" crois moi quand elle est bien encadré et motivé par un zigoto de mon acabit elle te monte un mur vertical le sourire aux lèvres et fais du "droit devant, même pas peur" sans ralentir la ou d'autre on tatonné voir paniqué .....
J'aime ton coaching sur le terrain ,adjudant chef

"bande de petits salopards" ......

Commentaire de Coach Cyril posté le 25-06-2007 à 20:20:00

merci pour ton Cr il est super !!!
j'aime bien tes petites touches d'humour !!

au plaisir de te revoir.T une championne aussi !!! tu veux pas m'entrainer?

Cyil

Commentaire de zakkarri posté le 25-06-2007 à 20:27:00

C'est là où on voit la championne qui sait faire le choix de courir ou pas !
Un grand bravo à Chantal pour sa nouvelle perf. !
a + !
zak.

Commentaire de bigout66 posté le 26-06-2007 à 13:17:00

Salut Titi,

"il vaut mieux demander à Dieu qu'à Seyssins", moi je dirais que tout dépends de la taille de Seyssins !!! lol.
Ton cr m'a bien fait rire, et le petit cours habituel sur le village est toujours aussi agréable.
Cette course avait l'air très sympa et dure aussi, heureusement tes encouragements ont dû en aider plus d'un titi au grand coeur !!!

@+ ;-)

Commentaire de samontetro posté le 27-06-2007 à 21:34:00

Encore un magnifique CR de Titifb qui nous permet de vivre une course comme si on y était mais sans avoir mal aux jambes ;-). Ca se déguste comme un verre de St Yorre bien fraîche après une course au soleil! Ca vous fait du bien partout ! Merci Titifb

Commentaire de Say posté le 10-07-2007 à 23:29:00

Salut Sylvie


Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu de récits (en dehors de ceux de la Vanoise où j'étais).

C'est marrant comme on est tous des passionnés : quand on ne court pas, c'est plus fort que nous, il faut qu'on se rapproche d'une course. Par contre, je n'en reviens pas que tu n'aies pas eu envie de mettre les 280 photos en ligne! ;-D

Bizz

Coli

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !