Récit de la course : Off d'Ecouves 2007, par Mustang

L'auteur : Mustang

La course : Off d'Ecouves

Date : 15/7/2007

Lieu : Alencon (Orne)

Affichage : 1152 vues

Distance : 75km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Off d'écouves

 

 

Vignage, 5 h du matin !! J’arrive avec  Sylvain dans sa fiat estampillée UFO. Yannick et Raymond sont déjà là !  Il fait bon. Voilà l’arrivée de Loulou, du Lutin et de  la Mouette. Ce dernier sort d’une  boîte de  nuit ! Quelle santé ! Bon, on s’équipe avec les camel-backs et les frontales sauf  le Lutin qui croit qu’il fait jour à cette heure !!

 


 

Comme échauffement, le  parcours commence  par  l’ascension des rochers du Vignage, ça donne  un p’tit  goût de col de  la Voza  pour  nos 3 futurs UTMB’istes. Raymond, dit la Bergeronnette est à l’aise ! Il vient de faire  une  belle perf au semi-raid du Morbihan. Il s’annonce comme  un client  sérieux  à Cham !  La  bonne  humeur est de rigueur, nous sommes encore en terres connues : carrefour du Chêne au Verdier, puis carrefour de  la Croix-Madame, le  point  le  plus  haut de  notre  parcours. Puis c’est  une  longue descente vers  Livaie, en passant  près des étangs  où, le  mois denier, au trail de Radon, le Lutin s’était  immergé ! Là, il est simplement  à la traîne.

Nous quittons  la forêt pour quelques  kilomètres en empruntant des chemins creux, bien gras par endroit, mais  aussi un beau  passage dans  les  herbes qui permet d’admirer  le bocage. Quelques  gouttes orageuses n’entament pas  notre détermination. Retour en forêt où Yannick nous quitte pour aller  à un méchoui, quelle  idée !

L’allure est tranquille. Beau sentiment de plénitude dans cet univers magistralement forestier. Je  m’aperçois d’une petite erreur dans  le  parcours  prévu, je  n’en dis  rien aux autres. On récupèrera  l’itinéraire prévu un peu  plus  loin, c’est tout !

 

 

 

Le circuit que l’on va suivre tout le  long de  la  journée est  le circuit  n°1 balisé par le Parc Naturel Régional Normandie-Maine. C’est le  plus  long, celui qui fait  le tour du massif d’Ecouves. Il a  une  longueur de 82 km au départ de la Maison du Parc  à Carrouges. Mais avec notre départ du Vignage, le circuit  ne fera que 75 km !

Dans  ma reconnaissance de  la semaine  passée, j’ai mis quelques repères  violets lors de changements de direction peu évidents. Malgré cela, dans  les bois de Chahain, je  me trompe une nouvelle fois et, là, il s’agit de rebrousser chemin sur quelques centaines de  mètres. Cela  permet à la Mouette de repatauger dans la boue et au Lutin de revenir sur  nous.

Je contacte  ma  base arrière  pour  confirmer  l’heure du  premier ravitaillement. En  préparation, j’ai  prévu la  place des  différents  ravitos avec une estimation horaire en fonction de  trois allures: 9, 8 et 7 km/h. Pour l’instant, nous sommes  dans  l’estimation médiane.

A partir de ce moment, commence  la  partie la  plus difficile du parcours au niveau de  la  progression. En effet, cette partie  n’a  pas été entretenue et le  bon climat  normand est très favorable à la végétation comme chacun sait !

 

 

 

Tout d’abord, c’est un passage sur  200 à 300m dans un fourré épais où les arbustes chargés d’eau par  les  pluies de  la  nuit  nous douchent copieusement; quelques ronces traîtresses en profitent  pour  nous  labourer  jambes et bras. Ensuite, c’est  un  long passage dans  des fougères de taille  tropicale où sévissent les redoutables tiques ! Puis, c’est  une belle descente dans  les  pins magnifiquement verticaux où des biches déguerpissent à notre passage. Au pied du vallon aux  pins, la  piste est envahie  par  les herbes. En cette saison, les  lauriers de St-Antoine colorent en rose les flancs du vallon.

 

 

 

Nous traversons  la route pour prendre un chemin qui se termine par  une barrière végétale. Comme dit  le Grand Géant  Orange, c’est un  passage secret. Nous forçons donc ce passage  pour déboucher dans un chemin sombre sous  le couvert des arbres. Puis, les ronces  et les  orties  passent de  nouveau à l’attaque ! Elles accrochent de  partout et c’est bien griffés que  nous arrivons  à Grand Pied. La route  nous conduit  à St-Sauveur de Carrouges  pour  notre  premier ravitaillement.

 


 

 

Mireille, ma  petite femme et Zabou, la compagne du Grand Sylvain, nous attendent. La  glacière est  pleine ! Damned, ma fille est passée hier soir par  le frigo et a emporté  les bouteilles de coca !! Y a que de  l’eau ! Le Grand Géant  nous fait  goûter son bon gâteau. A partir de  là, Zabou va nous accompagner en vtt. Après s’être  bien restaurés et abreuvés, nous empruntons  la route  puis  un chemin qui nous conduit dans les  bois des Montgommeries pour arriver  à Goult, connu  pour son camp protohistorique et sa belle chapelle romane.

Nous traversons  les  bois de Momont, et comme  le dit  notre  humoriste tchti, ça  momonte !! Un méchant chemin  plein de  pierres mais  pas n’importe lesquelles ! Notre Lutin grivois nous donne  un petit cours de  géologie. Il affirme y avoir trouvé  avec sa Josette des trilobites ; ben voyons, trilobite, ça  lui va  bien ! On voit ça d’ici : « Viens Josette, je vais te  montrer des  trilobites ! » Et prétentieux avec ça !

 

 

Bon, ce  n’est pas tout  ça, bientôt  le  km 40 avec le deuxième ravito à la Haute-Bellière. Y a du coca !!! Mireille a trouvé  une  petite épicerie à Boucé où elle en a acheté deux bouteilles ! Pendant que Manu et Raymond s’abreuvent dans des seaux, on s’en boit  un bon coup ! Ah, ça va  mieux ! 

Et ça repart ! Encore des  bois bien sympathiques qui  offrent de bien belles vues sur  la  plaine de Sées. Petit arrêt  à la Pierre Tournoire, un dolmen ruiné. Nous traversons encore  un bois, puis  passons  le  long des  étangs de Blanchelande. La fatigue se fait sentir. Le Lutin et la Mouette sont  à l’arrière mais ils suivent; je commence  à avoir  un bon coup de  mou !

Nous arrivons  à la Piquière  par  un élevage de canards et d’oies pour  le foie gras. Mireille est là, en compagnie de  la  patronne de  l’élevage, tout étonnée de savoir ce qu’on fait mais cela  ne  lui fait  pas  perdre son sens commercial ! Mireille va s’en tirer  avec  juste  un pot de rillettes d’oie !

Bon, il ne reste plus qu’une  petite  trentaine de  kilomètres !! Nous sommes en  pleine campagne. Au soleil, ça tape dur ! Le  paysage est bucolique: chevaux et vaches dans  les  prés, champs de  blé et d’orge. J’appelle  Mireille  pour  lui confirmer  le  lieu du « gros » ravito: le carrefour de la Rangée.

 

 

 

 

C’est vers 13h qu’on va  y arriver ! Le couvert est  mis ! Josette a  rejoint  Mireille. Tout est  prêt ! On s’abreuve généreusement, certains que  je  ne  nommerai pas se  précipitent sur  les bières ! Une grosse salade de  pâtes au saumon et aux crevettes et des flancs aux abricots sont au  menu. J’attendais ce  moment car je suis bien crevé ! Pas vraiment récupéré du trail de  la semaine dernière.  On prend  notre temps, on plaisante beaucoup. C’est vraiment  un off décontracté. On  procède  à quelques soins. J’ai un début d’ampoule sous  le  pied gauche. Il faut dire qu’ils marinent dans des chaussettes et des  chaussures trempées. J’ai oublié de  prendre  une paire de chaussettes de rechange ! Allez, un petit coup de Nok et ça fera  l’affaire.

 

 

 

On repart pour  le dernier tronçon en forêt d’Ecouves proprement dit. On retrouve  nos terres. Ce sont de  longs chemins tantôt  herbeux, tantôt  boueux. Aux Chauvières, le Lutin franchit sa  plus grande distance parcourue à ce  jour, soit 65 km. Nous arrivons sur Radon.

Je  préviens  mes  petits camarades de faire attention au parcours car le fléchage est incertain par endroit. Je suis en arrière, au petit trot. Ils  prennent  à droite et s’engagent dans  une descente. Trop tard, on est parti à l’opposé. Je  m’en rends compte  mais trop crevé  pour regrimper alors on continue. Cela fera  une  petite rallonge par la route.

Dernière difficulté: la sévère  montée  vers le carrefour des Chênes à la Taverne puis  la  sommière des  Petits  Bois et descente par  le chemin de  la Messe. Nous sommes sur  la route  à 500 m du Vignage. Nos accompagnatrices passent  justement à ce  moment sur la route en nous  klaxonnant. Voilà, il est 16h15, la boucle est  bouclée !! On s’installe à une table  pour  bien s’hydrater et se restaurer. Beaucoup de  joie… et de fatigue, trop de fatigue: une éclipse pour  moi.

 

 

Le soir, bon repas chez Maître Kanter !!! Quel bonheur simple d’avoir passé cette  journée en compagnie d’amis chers, même si  j’en ai bavé !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

7 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-07-2007 à 19:22:00

Le trilobite est un arthropode marin du Permien, pas un mâle trois fois membré !
Encore merci pour cette journée et, promis, la prochaine fois je te montre comment on insère des photos. C'est maître Coli qui m'a tout expliqué.

Commentaire de zakkarri posté le 17-07-2007 à 21:36:00

Slt Mustang !
Et oui il ne manque que les photos !
Bravo en tout cas pour cette belle course !
récupère bien !

Commentaire de runner14 posté le 17-07-2007 à 21:52:00

Salut Mustang!Une belle organisation que tu as organisé sur ce bel OFF dommage que je n'ai pu venir le faire a

Commentaire de -loulou- posté le 17-07-2007 à 22:05:00

Mustang félicitation pour l'organisation de cette journée "off d'écouves" et merci à Mireille pour les ravitos

Commentaire de Khanardô posté le 17-07-2007 à 22:14:00

Alors, pour ce qui concerne l'orga, j'ai pris des notes. Notamment lorsque tu dis qu'un off se doit d'être décontracté, je saurais en tenir compte en Septembre en Ardèche !

:-)

Mine de rien et sans vous prendre au sérieux, vous avez fait fort les gars... Chapeau !

Et puis, la région, le parcours, les potes, les épouses attentionnées, le gateau aux abricots, tous les ingrédients étaient réunis. Enfin, je ne met pas les épouses sur le même plan que le gateau, bref, j'me comprend.

Damned, serais-je gagné par votre humour ravageur ?

Allez, à un de ces jours peut-être, et merci pour ce récit !

Alain

Commentaire de gdraid posté le 17-07-2007 à 23:31:00

Nul besoin de photos pour ce CR aux allures de Safari dans la jungle Normande.

Bravo Mustang, impressionnant et précise, l'organisation de cet OFF .
Tout s'enchaine à merveille, la course, les ravitos, les femmes à l'heure aux rendez-vous...
De vrais Normandes, quoi !!!
Par dessus le plaisir de la nourriture, (choucroute et bières non normandes), vous eutes la culture.
Le Lutin vous présenta ses trilobites, dont les plus jeunes doivent compter quelques trois cents millions d'années...

Quel beau voyage a travers bois, et à travers le temps, au cours de votre Off d'Ecouve !
JC

Commentaire de titifb posté le 18-07-2007 à 20:46:00

Bravo !!!!!!!!!!!!!!!
Quel régal...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !