Récit de la course : Off - Khanardô en Ardèche 2007, par Khanardô

L'auteur : Khanardô

La course : Off - Khanardô en Ardèche

Date : 15/9/2007

Lieu : Beauchastel (Ardèche)

Affichage : 1641 vues

Distance : 30km

Objectif : Objectif majeur

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

 

Jeudi 13 Septembre

Aujourd’hui, je quitte le boulot très tôt, afin de pouvoir remplir le caddie ! Me voici donc chez Casino à 17h00, et vas-y que je dépouille les rayons ! De l’eau, des grillades, des légumes, des assiettes et des gobelets en plastique... Ma liste est longue, et je sors avec un caddie impossible à manœuvrer, il me faut pousser de traviole pour arriver à en faire ce que je veux !

Arrivé à la maison, il faut tout laisser en plan, car il est l’heure de laver les enfants, préparer le repas, bref, un bon coup de speed.

Par contre, je ne risque pas de passer du temps sur Kikourou, vu que la ligne téléphonique est toujours pétée ! Ca risque d’être sport durant le week-end pour communiquer, avec le portable qui ne passe pas très bien dans notre bout du monde !

 

Vendredi 14 Septembre

J’ai pris aujourd’hui une journée de RTT, car j’ai du boulot ! Après avoir emmené les enfants chez la nounou (Robin se préoccupe de savoir combien de nouveaux copains vont arriver ce week-end !), je commence à « bosser ».

Tondre la pelouse, passer le coupe-fil, évacuer l’herbe, aller chercher les tables et les chaises à la mairie avec la remorque, les installer, monter l’abri de jardin en toile, lancer 2 lessives, cleaner la maison, faire les lits, et surtout baliser le parcours de samedi ! Ah, pétard… je pensais pas que ce serait si long ! Je rentre à 20h00 à la maison, Pascale a préparé les enfants et le repas en m’attendant. A retenir pour la prochaine fois, le balisage est dévoreur de temps. Mais, bon, j’ai bien travaillé et je pense que personne ne se perdra en chemin ! De son côté, Pascale a déjà cuit trois tartes !

La météo s’est bien amélioré, le week-end sera beau et chaud !

Golum et Totote  passent nous faire un p’tit coucou dans la soirée, on fait connaissance autour du café-génépi. Qu’est-ce que c’est sympa de rencontrer de nouvelles têtes !

La nuit est courte…

 

Samedi 15 septembre.

Préparation des salades, et ça y va sur la cuisson du riz, la préparation des différents ingrédients… le but est que Pascale ait le moins de choses à faire durant le temps ou je serai dans la colline avec les Kikous. Pour qu’elle puisse être plus « zen », la nounou gardera Juliette de 11h00 à 18h00.

Les premiers arrivants sont Titi et Franck (les régionaux de l’étape !) Ils sont chargés de cadeaux et de bouteilles, on fait un petit tour dans le jardin, on prépare les tables, les chaises, le barbecue, tout se met rapidement en place !

L’Dingo prévient de son arrivée pour la soirée, puis c’est au tour de Cédric et de Matthias d’appeler. La ligne fixe nous manquera surtout pour envoyer des photos en « live » aux kikous qui ne peuvent être avec nous aujourd’hui !

Puis Golum et Totote arrivent de leur gîte (qui semble très bien, une adresse à retenir), ainsi que Thunder… qui se pointe en vélo depuis Lyon.

Titi file poser un peu de rubalise sur le chemin de la maison, et nous entamons la préparation des pâtes, car il faut partir assez tôt cet après-midi !

Arrive alors plein de monde d’un seul coup : Coli, Nono, Olycos, Stéf et la Stéf’s family, Karine et p’tite Clémence, Béné, Moicélolo, Estive73, Maria, Deizej, Rapace et Rapacette… la maison se remplit à toute allure.

Tout le monde se retrouve, fait connaissance, c’est vraiment une grand bonheur de concrétiser toutes ces relations, et d’accueillir les kikous comme de vieux amis !

Je pense pouvoir prochainement être en mesure d’ouvrir une cave, c’est invraisemblable le nombre de bouteilles que les kikous apportent ; Stéf, quand à lui, c’est bien simple, a apporté des saucisses et des merguez pour 2 jours ! Les gâteaux, je renonce à les compter, c’est du délire ! Je dois dire qu’à ce moment là, il y a un peu de « mou dans la corde à nœuds » et que je n’arrive plus à organiser quoique ce soit ! Les évènements se déroulent tout seuls, je suis comme qui dirait légèrement débordé, sur un petit nuage, grisé par ces flots d’émotion et d’amitié qui arrivent de toute part !

Tout le monde met la main à la pâte, les melons sont épluchés en un temps record, les pâtes sont cuites, bref, A TABLE !

Je tiens ici à faire amende honorable, car les pâtes n’étaient pas géniales : afin de ne pas proposer une accompagnement unique, on les sert sans sauce, charge à chacun de faire sa petite tambouille !

Cédric et Matthias arrivent sur la fin, mais récupèrent le train en route sans aucun problème !

Déjà les enfants sont partis jouer pêle-mêle dans le jardin, après avoir, dans une jolie tablée de moineaux affamés, fait honneur au melon et aux pâtes !

Ptijean arrive avec son épouse ; je suis saisi par le contraste entre sa carrure et, mettons, celle de la plus petite du groupe, Maria !

Après le repas, farniente au soleil, préparations diverses. Nous démarrons à 15h10, après un faux départ et une séance photo. Cela faisait longtemps que je pensais à cela, des kikous au départ de la maison, vers « ma » colline… Manu a prévu pour sa part de monter ramasser des mûres dans le coin.

Dans Beauchastel, Béné est forcée d’abandonner, malade depuis la veille elle ne veut pas prendre le risque de partir en pleine chaleur. Et c’est vrai qu’il fait chaud, dans les 30°C. Seul à être torse nu, je me fais un peu l’effet du frimeur (bien que n’ayant aucun muscle à exhiber, 59kg…), mais il est vrai que je cours très rarement autrement dès que la température dépasse les 20°C !

La montée est douce, sur une piste large, Sylvie me dit que cela lui convient parfaitement. Nous devisons de conserve comme deux vieux copains de club tout en nous arrêtant de temps en temps. En fait je me rend compte que le balisage n’était pas si indispensable sur la « grande » boucle puisque nous nous attendons régulièrement.

Je présente aux kikous mon terrain de jeu habituel, et nous rencontrons un certain nombre de chasseurs tout au long du parcours.

Moment très sympa à la bifurcation des deux traçés, où Manu nous rejoint avec son 38 tonnes. Ils n’ont pas trouvé de mûres, ah bon ? Il semble que la saison soit un peu dépassée. C’est dommage, car un peu plus haut nous en verrons à profusion…

Les deux groupes se séparent ici, une bonne partie de la déniv’ est faite. J’ai pris l’option « longue », nous continuons avec la partie roulante, régulièrement les échappés nous attendent, mes compagnons de course et de discussion varient régulièrement, quel changement pour moi après 4 années passées à arpenter ces pistes tout seul ! En entrainement je suis un solitaire, certes, mais quel plaisir de pouvoir partager ces paysages avec les copains !

Mathias et Cédric semblent très en forme, 3 semaines seulement après l’UTMB. Au château de Pierregourde la vue est un peu brumeuse, mais nous voyons quand-même le Ventoux. Quel plaisir que d’être là, partager ce moment, un peu d’eau, des souvenirs, des projets… Le off prend toute sa dimension dans ces moments-là.

Nous franchissons le dernier petit coup de cul (une montée raide de 100 mètres) avant de plonger pour de bon vers la maison où nous attendent les copains et l’apéro ! Pour ce qui me concerne , je suis obligé de laisser filer les kikous devant, car mon pied a recommencé à me faire mal au bout de deux heures. Et pour Jérôme, ce n’est pas mieux à cause du genou…

Dans Beauchastel je ne m’arrête pas, car je souhaite rentrer rapidement maintenant pour aider Pascale qui a du avoir fort à faire. Nous en terminons avec Laurence pour voir que l’Dingo est arrivé, ainsi que not’ Lieut’nant.

Tout va bien, mais je ne suis pas dans mon assiette. Je soupçonne une gastro (nausées), et je suis obligé d’abandonner tout le monde quelques minutes, pour tenter de me refaire une santé. Mais ça ne passera pas de la soirée, je serai juste capable d’avaler une demi part de carottes râpées, sans boire autre chose que de l’eau ! Quelle déception ! Enfin, bon, du coup si je ne mange pas, je serai plus dispo pour le barbec’ ! Béné et moi on se fait un peu le plan « les éclopés de service », qui se transformera par la suite en « signatures de débardeurs » !

Je ne peux pas aider Pascale comme je le voudrais, et de plus, il faut bien le dire, je suis débordé par les événements ! Pascale et Valérie ont travaillé toute l’après-midi avec les kikous qui étaient présents, les salades sont prêtes, les tables en place, le barbecue démarré… !

Mais la pôvre Maria est obligée de nous quitter car elle est de nuit… A bientôt Maria !

Champagne, début des festivités…

Une heure est consacrée à la présentation par Mathias et Béné des changements à venir concernant Kikourou (le site, l’assoc’). La nuit est bien installée lorsque nous nous mettons à table. Ma frangine arrive, un peu plus tard que prévu car il leur a fallu courir plus de relais que prévu ! Xavier a ainsi tourné 30 bornes, et il leur faut se lever à 4h30 pour continuer dimanche !

Les grillades filent à toute allure, les enfants plus pragmatiques viennent se servir directement auprès des cuisiniers, quémandant tels des moineaux affamés !

Je suis vraiment déçu de ne pas pouvoir goûter tous ces nectars apportés par Sylvie et les copains, quel crève-cœur pour moi de ne pouvoir que tremper les lèvres dans le vin de son frangin !

Puis arrive l’heure des anniversaires. Pour ne pas obliger les kikous, je n’avais annoncé le mien qu’à Say, qui a bien gardé le secret. Nous fêtons celui de Say, et celui de Béné. La remise des cadeaux est émouvante pour moi, débardeur que tous signeront (un collector maintenant !), bon d’achats décathlon, kdô perso de May… Beaucoup d‘émotion dans tout cela, ah comme la vie peut être simple parfois ! A l’issue de la séance de signatures, je suis plus tatoué que Benos !

A ce moment, mes pensées vont vers Ch’ti Grincheux qui aurait certainement adoré ce délire, vers Benos, vers Taz qui aurait bien voulu avoir des nouvelles en live…

 

Say avait tenu à offrir un gâteau, les kikous y font honneur, ainsi qu’à tous ceux qui ont été fabriqués pour cette occasion par les kikous et kikoureuses. Je ne peux citer de nom au risque d’en oublier, merci, merci, merci à toutes et à tous !

 

Enfin, telle U. Thurman dans Kill Bill, Nono exécute Mathias avec une très jolie bombe de couleur rose, « vengeance » promise depuis le mémorable post-devinette lancé par le boss !

Minuit est passé depuis longtemps lorsque surgissent du PC de Mathias les photos d’exploits récents, UTMB en particulier. Que de souvenirs, et combien de kilomètres autour de cette table comme le disait Matthieu un autre jour !

Je suis cassé comme c’est pas permis, et sonné sans avoir bu une seule goutte d’alcool ; nous nous endormons en deux minutes, pliés, vidés, heureux, après avoir remis les clés de la maison à Nono !

 

CR dimanche à venir…

 

 

 

 

 

Dimanche 16 Septembre

Ouh là, réveil tardif (8h00), et le départ pour les trois Becs qui est fixé à 8h15 ! En fait, comme les enfants se sont couchés tard hier, ils n’ont pas joué leur rôle de réveil ce matin, il faut donc que je speede. Enfin, je speede assez peu en définitive, seulement jusqu’au moment où le pied droit touche le sol. Ouille, l’aponévrosite est encore là. Eh oui, bien sûr, ducon, tu t’attendais à quoi ? Il est clair que ce sera repos aujourd’hui, des semaines de préparation pour en arriver là, après un repas du soir plus que frugal. Décidément j’ai pas de pot.

Je boitille jusqu’en bas, tout le monde est levé. Les cinq des trois Becs se débrouilleront sans moi, on a considérablement raccourci le parcours hier, pour que tenir compte des impératifs horaires de chacun. A l’origine, la sortie fait tout de même 32 bornes avec 2000 mètres de D+ Il a été décidé de s’en tenir à une montée au sommet en aller-retour depuis l’Auberge des Dauphins, et par la Grande Combe.

Tounik appelle depuis Saou, il est déjà arrivé ! Cédric, Didier, Matthieu, Mathias et Dominique se mettent en route. Sur place il retrouveront aussi José.

Pendant ce temps ceux de le Ronde de Crussol se préparent, Jérôme qui a mal au genou depuis hier ne courra pas non plus.

Discussion bien sympa avec lui et Nono autour de la table de la cuisine (c’est toujours à la cuisine que ça se passe !), sur la VMA, l’amélioration de la vitesse, la progression sur marathon… Tout en étant très fort sur le marathon, Jérôme reste simple et modeste quand il en parle, nous en profitons avec Noëlle.

La maison se vide en quelques minutes, je vais en profiter pour nettoyer et ranger ! La seule chose que me permet de faire l’aponévrosite est que je peux marcher pieds nus sans douleur aucune. J’en profite. Mais le moral en a pris un coup. Je me doute bien que les Templiers s’éloignent encore un peu plus, et qu’il me faudra probablement admettre de ne pas y aller, comme déjà la 6000D cet été…

Je range, je prépare pas mal de choses pendant que Pascale lit des histoires à Robin et Juliette. Puis ces deux schtoumpfs nous font savoir qu’il casseraient bien une graine, alors on se met à table sans attendre les kikous. Lesquels commencent à arriver vers 13h30, certains du gîte où ils ont profité de la piscine, les autres de Crussol.

Les kikous ont brillé à Crussol, 1ère féminine pour notre championne du monde, Chantal, 3ème V1 pour Laurence, Vial aussi s’est classé, ils sont tous montés sur  le podium, Déserteuse leur a remis un trophée. Bigre. Kikourou sera cité dans le Dauphiné ? !

Ils nous remettent ce trophée, c’est très gênant !

 

Sylvie est avec eux, tout ce petit monde se congratule, se met à table dans la bonne humeur, la vie est belle ! Le barbecue chauffe, les minis kikous tournent à nouveau autour, Oly me passe un coup de main à la cuisson. Chapeau Oly, après la sortie de la veille et la demi-nuit qui a suivi, il se classe très bien sur cette course très exigeante !

Ceux des 3 Becs arrivent à leur tour, même pas mal, même pas peur, même pas mort ! Ils ont trouvé la ballade très sympa, je ne peux que leur promettre d’y retourner un jour avec eux… sur le circuit initialement programmé !

Même chose pour Sylvie et Chantal, nous nous promettons de rapidement refaire un tour là-haut ensemble. Il me faut juste soigner ce pied, alors Sylvie me parle des ondes de choc que pratique son frère kiné. Ca a l’air d’être super douloureux, mais aussi très efficace, je me promets de prendre rendez-vous très vite. Déjà, les Templiers recommencent à m’aguicher… Et aussi le 24h00 que Jack organise à Crest pour le Téléthon. Ah bordel, il faut que je guérisse vite maintenant…

L’après-midi se passe tranquillement, à faire des photos de groupe, filmer les ébats de Cédric avec sa tente… Déjà les premiers, qui ont de la borne à faire, commencent à partir, je n’arrive à en retenir in extremis qu’un ultime carré en leur proposant de visionner le DVD du 100 de la Drôme !

Puis Matthieu charge son biclou dans la voiture de Dominique, Christophe et Michèle s’en vont aussi, ainsi que les Stéf’s.

On se retrouve un peu cons, devant la maison, Pascale et moi, avec l’impression que tout a passé trop vite…

On range, on nettoie un peu (10 sacs poubelle quand-même ! Et je ne compte pas les bouteilles vides…) Demain j’ai pris une journée pour tout ranger, rapporter les tables et les chaises à la mairie…

Beaucoup de mélancolie ce soir, qui plus je vais devoir attendre mardi pour me connecter, bref, la redescente est un peu difficile.

Voilà, c’est fini… Jusqu’à la prochaine fois !

 

19 commentaires

Commentaire de may posté le 03-08-2007 à 15:37:00

Alain,
j'adore!!!! tu vas à l'essentiel en quelques mots. Je suivrai ton journal jour après jour. Et je constate avec un immense plaisir que tu es cinéphile... Le 7e sceau, Les fraises sauvages.... ça me rappelle mon adolescence, tous ces films... tu sais qu'il faut qu'on parle de cinéma tous les deux!!!! ;o)
J'imagine facilement les branches des arbres fruitiers sous le poids de leurs fruits, les couleurs, les odeurs et les textures, ça me donne envie, tant de bonheur concentré en "si peu" de chose mais ô combien essentielle.
Merci pour tes mots, tendres, drôles, plein d'émotion, j'adore!!!!! Malheureusement, je ne pourrai pas être là le 15 septembre prochain (6h du Pradet avec Alex), mais j'espère avoir la chance de te revoir à l'occasion d'une course,
toutes mes amitiés,
May

Commentaire de lolo' posté le 03-08-2007 à 16:33:00

Super idée Alain que ce récit du off à venir.

Le cinéma m'accompagne souvent dans les moments durs des ultras et je me souviens avoir donner la réplique à un de mes camarades de la tente 34 du MDS sur les parties montagneuses.

Petit quizz:

"on est pas bien là, au frais ?on b.... quand on aura envie de B..."

"Inspecteur FARGE, inspecteur AUXILIAIRE FARGE"

un petit dernier pour la fin

"le monde se divise en 2 catégories; ceux qui creusent et ceux qui ont un pistolet chargés....Toi tu creuse"

Le gagnant aura une petite bise sur la prochaine course

lolo
ultra cinéphile des 70' 80'

Commentaire de Say posté le 03-08-2007 à 23:27:00

Salut Alain


Que de passion dans ce que tu fais! Je me demande parfois s'il ne faudrait qu'on tanne Mathias pour mettre en ligne les blogs kikourou (c'est dans les tuyaux) et je t'assure que je suivrai de près le tiens.

A bientôt mon ami.

Say (bah, oui, je n'ai pas signé Coli!!!!)

Commentaire de Karllieb posté le 23-08-2007 à 19:07:00

Ben M... ! Dire que je vais rater ce OFF qui sera certainement d'anthologie. Mais le 15 septembre, je serai au Trail 91 dans l'Essonne. tant pis, comme tu dis Khanardô, il y en aura d'autres des OFF. Mais continue à nous raconter cette belle histoire. A +.
Karllieb

Commentaire de titifb posté le 30-08-2007 à 07:05:00

Salut Alain !
Bravo pour tout ce que tu fais. Je viendrai sans doute avec Défi Franck et on n'arrivera pas les mains vides nous non plus !
Bises

Commentaire de Estive 73 posté le 03-09-2007 à 14:08:00

J'adore les confitures !!
On pourra donc y goûter même si on court ?
A bientôt

Dominique (qui ne viendra pas non plus les mains vides...)

Commentaire de titifb posté le 08-09-2007 à 16:57:00

Vraiment super Mister K. pour ce que tu fais pour la communauté Kikouroù...

Commentaire de iade38 posté le 08-09-2007 à 19:04:00

la chasse
C'est pas une question de tolérance. Trouves tu normal qu'une minorité, mais qui porte une certaine idée de la franchouillardise chère à President NICO, kidnappent la nature. Le problème n'est pas d'être pour ou contre la chasse, perso je m'en fout ROYALEMENT, mais les risques dû à l'utilisation d'une arme. Vu que c'est pratiquement que du gibier d'élevage, le coté nature m'échappe. Mais moi je suis très choqué par le fait dêtre obligé de penser aux destins funestes que mmoi, ma famille, mes concitoyens pourraient avoir en se baladant transquillement. Demain, j'y vais mais avec gilet fluo, batons, chlochettes. MERDE

Commentaire de moumie posté le 17-09-2007 à 22:09:00

salut,

j'avais râté ton journal-compte-rendu sur le OFF et je le découvre en lisant le cr de Nono.

Quel régal de te lire, franchement. Je regrette de ne pas avoir été des vôtres (obligation prise depuis longtemps), j'espère la prochaine fois pour faire votre connaissance à tous.

Félicitation pour avoir organisé tout çà.
Vivement la lecture de vos aventures du w-e.

A plus tard. Moumie

Commentaire de L'Castor Junior posté le 18-09-2007 à 15:11:00

Merci Alain pour ce récit toujours bien écrit, et à l'image de ton personnage !

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 18-09-2007 à 15:40:00

J'voulais attendre la suite pour laisser un commentaire,
mais 'peux pô ! C'est trop bon de revivre tout ça encore et encore...
Comment vous remercier, toi et Pascale d'avoir permis que tout
ça soit possible ? On prendrait bien un abonnement pour 2008...

Signé : Umma Thurman

Commentaire de titifb posté le 18-09-2007 à 17:45:00

Moi, j'sais plus quoi dire...Ce fut un moment rare, et précieux, et comme je te l'ai dit : on a tous des soucis, des préoccupations, et ce week end fut pour moi (et peut-être pour beaucoup) une parenthèse dans ma vie, un vrai bol d'air.
Je n'aurais jamais crû ressentir autant d'amitié pour des gens que je ne connaissais pas (ou vu qu'une seule fois !). Mais chez vous, Pascale et Alain, c'est les Kikous d'abord, les Kikous d'accord !

MERCI encore pour tout !!! Je vais faire des jaloux (ses), car j'habite à 45 petites minutes de chez Khanardô...

Commentaire de Crapahut 26 posté le 18-09-2007 à 18:04:00

Bonjour Alain !
Permets-moi de te remercier ainsi que Pascale, ta compagne pour ce formidable moment passé chez toi dimanche après la Ronde de Crussol. Tu ne me connaissais pas, je ne faisais pas partie de la joyeuse bande de Kikouroù.net. Mais Titifb, mon coach, m'a tant parlé de vous, les kikous, que j'ai eu l'impression de déjà tous vous connaître ! Après la course, les Kikous ont insisté pour que je me joigne à eux...et je ne le regrette pas. D'ailleurs, en rentrant chez moi le soir, je me suis précipitée pour m'inscrire sur votre enfin, NOTRE site ! Je me suis trouvée un pseudo "Crapahut 26", qui me correspond bien, moi qui adore crapahuter en montagne.
A très bientôt Alain sur les chemins Ardéchois ou...aux 3 Becs !

Commentaire de vial posté le 18-09-2007 à 23:48:00

Plein de tolérance et de chaleur dans ton récit
Et cela me plait
Avec autant d'ouverture d'esprit le monde tournerait beaucoup plus rond
ne change surtout pas

Commentaire de Jerome_I posté le 19-09-2007 à 15:09:00

Merci Alain, pour ce weekend fabuleux. Merci aussi a Pascale et tes enfants. On s'est un peu incrusté en nombre. Merci pour ce CR et d'avoir organisé ce OFF parfait. La prochaine fois j'éspère aller voir les 3 Becs en entiers et surtout accompagné par toi et ton pied sans blessure pour se tirer la bourre...

Allé à la prochaine khanardo! Amitiés.

Jérome

Commentaire de chtigrincheux posté le 19-09-2007 à 15:24:00

Tellement de chose que j’aimerai dire qu’elles paraîtrais futiles avec des mots étalé du bout des doigts .
Pas de chance pour vous mais pour la » prochaine » il vas vous falloir me faire une grosse place
Parole de chtigrincheux toujours partant pour des délires en tout genre

On choisi ses copains mais rarement sa famille ……..

Commentaire de béné38 posté le 19-09-2007 à 16:40:00

Merci Alain pour ce beau récit et ces bons moments de partage et d'amitié. Tu as rendu possible cette rencontre et si je ne m'abuse l'idée au départ c'était que je puisse faire la traversée du Vercors en off n'ayant pas pu la faire à cause de ma blessure à moto avant le Pic.
Tu vois parfois des idées toutes simples prennent une ampleur qu'on ne maîtrise pas, mais à quoi bon la maîtriser, c'était tellement bien organisé.
Dommage que je n'ai pas pu continuer la course de samedi avec vous... une autre fois.
Bizaplus
Béné

Commentaire de titifb posté le 19-09-2007 à 21:02:00

Chanson pour l'Ardéchois (et Pascale !)

Elle est pour toi, cette chanson
Toi l'Ardéchois qui sans façon
As mis à not' disposition
Pour un week end son pavillon
Toi qui as reçu en ami
Des gens inconnus de ta vie
Venus de Vendée d'Italie
Comment faire pour te dire merci

Ce n'était rien qu'une maison
Mais elle permit la réunion
Des Kikous de toutes les régions
Qui se rencontraient pour de bon


Toi l'Ardéchois quand tu courras
Sur ces chemins tu t'rappelleras
Combien on était fous de joie
D'être tous ensemble avec toi

Ce n'était rien, mais rien du tout
Prétendez-vous aux Kikourous
Mais dans notre âme ce rendez-vous
Etait important pour beaucoup

Toi l'Ardéchois quand tu mourras
Quand la faucheuse t'emmènera
Qu'elle te conduise dans la montagne
Ultime compagne...



Commentaire de Estive 73 posté le 19-09-2007 à 21:59:00

Bonjour Alain
C'est simple, c'est bien, ça te ressemble.
Pas de doute que courir, c'est du plaisir, un peu de chaleur et une bonne ambiance (et accessoirement le chrono, le résultat...).
Tout était réuni le week-end dernier dans ton home de Beauchastel.
On remet ça quand et où ?
Bravo encore.
Dominique

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !