Récit de la course : Off - Nose du Ventoux 2008, par akunamatata

L'auteur : akunamatata

La course : Off - Nose du Ventoux

Date : 9/8/2008

Lieu : Malaucene (Vaucluse)

Affichage : 1115 vues

Distance : 90.8km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Off N-O-S-E Ventoux

 

Mbote ami(e)s traileurs,

 Le NOSE quezaco ? Encore un sigle abscons dans notre vie... C'est tout simplement le Nord Ouest Sud Est, les quatre points cardinaux seront nos boussoles a partir du sommet du mythique Ventoux. L'idée de ce délire "offuesque" a germe dans l'esprit fertile de Phil. Billard d'Ultrafondus. Et quand ça a fini de pousser cela donne ceci (extrait du post ultrafondus):

- 4 h à 9 h, Est : partie la moins pentue, la plus longue et celle qui comportera le moins de dénivelé (1275 m+ cumulé). On devrait prendre le départ du sommet entre 3 h 30 et 4 h du matin pour un trajet de 28 km (45,5 m+/km). Temps estimé tranquille : environ 5 h.

- 9 h à 13 h, Ouest : partie la plus difficile techniquement, surtout sur la crête sommitale avec des sentiers qui n'ont de sentier que le nom (marqués GR) puisqu'il s'agit de roches fracturées, fendues, trouées, assez difficiles à courir. On prévoit 1486 m de dénivelé positif sur l'AR et 21,4 km (69,4 m+/km). Temps estimé tranquille : 4 h.

- 13 h à 17 h, Nord : portion la plus courte, la plus pentue et aussi celle qui a le plus fort dénivelé. On doit pouvoir tabler sur 1750 m+ et 22,2 km (78,8 m+/km). On parcourra cette portion dans l'après-midi, donc sous une forte chaleur, d'où l'intérêt d'aller au nord plutôt qu'au sud à ce moment-là. Temps estimé tranquille : 4 h.

- 17 h à 21 h, Sud : départ sur les pierriers pendant 400 m- (ou parcours optionnel un peu plus joli) puis joli sentier pas trop technique mais sur lequel il ne faut pas relâcher son attention. L'aller retour fera 19,2 km et 1486 m de dénivelé positif (74,2 m+/km). Temps estimé tranquille : 4 h.

 Tous les détails d'(in)organisation Wink ici

 

 Si tout va bien, le NOSE du Ventoux fera donc 90,8 km, 5935 m+ (65,4 m+/km), et on comptera environ 17 h pour le faire (15h si on est tous très bien, 20h maxi).

 "15h si on est tous très bien", urk ! ben voyons moi qui suis a Monetier avec les MTC boys and girls entrain de crapahuter du cote du thabor ou grimper le galibier, je doute un peu de mes capacites de recuperation. Bref, je quitte Monetier a 23h direction le sommet du mont Ventoux pour un depart a 4h du matin...

J'arrive a 3h30, au fur et a mesure de la montée je constate que mon indicateur de température indique un laconique 5 degré Celsius! Je sors de la voiture et il n'y a personne encore sauf un vent a décorner les bœufs qui me transperce littéralement (je n'ai qu'un T-shirt). Toutes mes fringues de trail sont en désordre dans le coffre et l'idée de devoir me changer sous ce froid me glace les veines.

Pour le moment, j'ai sommeil et froid, le ballottement de la voiture sous l'effet du vent me berce. Sous le duvet je me convainc de passer ce premier round, les lumières des traileurs enfin percent la nuit, j'ai la flemme de me déplacer pour les encourager ou ne serait ce que les saluer, tout juste j'envoie un signe a Phil lui signifiant mon peu d'entrain a me peler sous cette environnement hostile.Tibichique n'est toujours pas arrivée lorsque les coureurs partent a 4h pétantes. Encore une excuse pour ne pas y aller...

Je m'enfonce dans un sommeil inconfortable sur la place passager. Jacqueline, venant de la Ciotat, est aussi surprise de ce froid que moi. Nous partirons donc pour le prochain départ vers la conquête de l'ouest en début de matinée. Le lever de soleil me tire de mon demi sommeil, je me traine dehors avec le duvet autour des épaules pour prendre quelques photos. Je ne suis pas seul dans ce cas, des randonneurs et autres cyclistes ayant fait la montée sont présents pour ce spectacle immémoriale.

J'ai peine a tenir l'appareil sans bouger tellement le vent est puissant.

 Ventoux Nose 2008 (10)

 Les premiers, tels des ombres, arrivent sur les coups de 7h30. Je reconnais Phil. Verdier l'organisateur de la No finish line a Monaco (8 jours non stop de course a pied au profit de l'association Children and future) et très bon traileur (il a remporte l'ultrail du verdon en 2007).

Ventoux Nose 2008 (13) 

Bombyx et Gtsa en contre jour ci dessus.

 Nous faisons enfin connaissance, PHV, Bombyx, Gtsa, Phil, Runstephane, Hikaru, Sachanono, Esteban autant de pseudos (et de redacteurs que l'on suit parfois dans le magazine UFO) avec un visage desormais. A peine si ils ont l'air entame par les 4h de course. 

Nous repartons vers l'ouest sauvage. Je dis sauvage car en guise de sentier, nous longeons une crête faite de Lapiaz de toute beauté. Malgré une certaine appréhension de la chute ou d'une malencontreuse torsion de cheville, je suis encore étonné de la diversité offerte par ce Ventoux.

Ventoux Nose 2008 (28) Ventoux Nose 2008 (30)

Ventoux Nose 2008 (42) 

Ventoux Nose 2008 (47) 

  clip video ici

 Le lapiaz s'est bien passe pour tout le monde au prix d'une progression très très prudente (beaucoup de participants vont participer a la grand messe de l'UTMB a la fin du mois), une blessure a ce moment la serait certainement très dure a encaisser moralement. Après le jardinage obligatoire, heureusement que Greg d'Avignon fut la, nous arrivons au point bas de notre périple Ouest dans un village des Alazards près d'une revigorante fontaine.

Ventoux Nose 2008 (70)Ventoux Nose 2008 (71)

 Phil B. en plein effort puis Stephane et Phil Verdier entrain non pas de jardiner mais de recolter des framboises au grand dam de de la randonneuse presente. Phil lui glisse qu'une centaine de coureurs devraient passer bientot...j'ai cru la voir palir.

Ventoux Nose 2008 (80)
Ventoux Nose 2008 (85)Ventoux Nose 2008 (82)

 Remontée droit dans la piste de ski, le pourcentage est idéal pour bien progresser.

Ventoux Nose 2008 (101)Ventoux Nose 2008 (104)

 

Ventoux Nose 2008 (112)Ventoux Nose 2008 (120)

 

Ventoux Nose 2008 (126)

Ventoux Nose 2008 (128) 

Il est près de 13h30 quand nous revenons au camp de base, temps de se ravitailler sous un soleil radieux et une température devenue enfin clémente, les stands de souvenirs ou autre bonbon ont pousses comme des champignons. L'arrivée de cyclistes exténués, transpirant, serrant les dents mais heureux d'en finir fait partie du paysage également. L'un d'entre eux intrigue par notre manège, nous demande de explications...Hum pas facile d'expliquer notre parcours sans étouffer un rire devant sa mine incrédule, il a vraiment découvert un univers nouveau et chose étrange, ça peut l'attirer.

C'est reparti sur les coup de 15h pour la descente face Nord, cinq unités ont décidé de remettre le couvert une troisième fois: les deux Phil, Pierre, Stephane et moi-meme (avec une manche en moins) . Le chemin est facile, alors nous avalons ces 1500m de D- en 1h30. 

Stephane decouvre les joies du pierrier a notre grand etonnement.

 

clip video ici

 mais il s'en sort très bien avec une certaine délectation.La descente est joussive pour nous tous. Je pense etre un descendeur potable mais ils me mettent une pile systematiquement. Chapeau!

Nous avons trouve une fontaine tout en bas dans un parking ombrage, excellent  pour un moment de relaxation. Phil B. et Stephane sont un peu cuits, tandis que Phil V. piaffe d'impatience de remonter, il a la grande forme le bougre (et il a un RV au festival d'Avignon)! 

A la remontee Phil B. traine et se fait decrocher, je tape la conversation pour faire passer le "dur" et a la faveur d'un regroupement il ne s'arrete pas sentant qu'il faut prendre de l'avance pour ne pas retarder le groupe. Je ne le reverrai plus qu'au sommet !! Et que PHV a du courir pour le rattraper, Pierre, lui, a explose en essayant...

clip video ici

Faut croire que la compote ou le nouveau maillot jaune fluo UFO font un effet resurrecteur miraculeux. Stephane sous le coup d'une toux tenace accuse le coup et voit sa moyenne ascensionnelle descendre a 420 m/h. Pierre, nous emmène sur un chemin de toute beaute dont il a connaissance. Magnifique, car il nous fait decouvrir la faune, biche et chamois a cette heure tardive de coucher de soleil propice a de telles rencontres.

Ventoux Nose 2008 (158)

 Ventoux Nose 2008 (175)

Nous retrouvons Phil tout pres du sommet, bien place en face du panorama aux couleurs chatoyantes donnees par notre astre solaire.

Ventoux Nose 2008 (183)

 

Ventoux Nose 2008 (189)

 Stephane en finit, bravo a lui car il fut dans le dur depuis le bas du troisieme round, 1500 D+ tout de meme!

clip video ici

Ouf! Au final, ils terminent avec environ 67 km et 4600 m+ pour les trois boucles. Ce off fut formidable, de l'obscurité au coucher de soleil, le mont chauve est un sacre tableau de maitre éternel aux milles dimensions.

Les photos sont ici

Le diaporama est la

les photos de Phil. sont ici

Akuna

6 commentaires

Commentaire de Lolarun posté le 15-08-2008 à 22:58:00

???? quelle idée folle !! excellente voulais-je dire ! sidérante peut être en fait.. Le Géant de Provence attaqué de tous cotés par une armée de fourmis furieuses! superbes clichés, magnifique projet, chapeau !

Lola

Commentaire de Jerome_I posté le 18-08-2008 à 23:14:00

bravo pour ton NOSE, tu es fin prêt pour la petite ballade de fin Aout. A dans 15 jours...
Jérôme

Commentaire de Mustang posté le 18-08-2008 à 23:51:00

mais où vont-ils chercher tout ça!!!??? superbe !!! bravo!

Commentaire de agnès78 posté le 19-08-2008 à 07:28:00

MA-GNI-FI-QUE! Merci...

Commentaire de Philippe8474 posté le 21-08-2008 à 09:54:00

Originaire d'Avignon ton récit vient de me rappeller que je n'ai jamais couru sur le Géant de Provence... et surtout ton récit est là pour me dire qu'il faudra que je me prévoie un de ces jours quelques choses par là bas (peut être pas aussi extreme que votre NOSE mais j'espere aussi beau que tes photos)

J'en profite pour te remercier aussi pour tous tes autres récits, c'est un bonheur à chaque fois, la beauté de tes photos et la qualité de tes récits: quel plaisir à chaque lecture!!!

A se croiser un jour

Philippe

Commentaire de philkikou posté le 21-08-2008 à 21:59:00

Ils sont fous ces UFOS !!!

mais quel pied ce doit être d'avoir la caisse et le mental pour se payer de tel défi ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !