Récit de la course : La Jalioromaine - 30 km 2008, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Jalioromaine - 30 km

Date : 19/10/2008

Lieu : St Romain De Jalionas (Isère)

Affichage : 1802 vues

Distance : 31km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

J'allais à St Romain joyeux voir la Jalioromaine

 

J'allais à St Romain joyeux voir la Jalioromaine 

J'ai longtemps hésité sur le choix de ma dernière course de prépa aux templiers. Septmoncel dans le Jura, trop dure pour moi à 2 semaines du but ou Chazay d'Azergues et les 9 clochers dans le Rhône.

C'est à l'entrainement en discutant que Gilles me dit qu'il y a une course pas loin dans l'Isère ce dimanche.

C'est donc ce trail de 31 kms à Saint Romain de Jalionas avec ses 1200m de déniv cumulé qui sera le dernier test.

 

 

 

Dimanche de bonne heure après une nuit courte et un début de crève, direction St Vulbas et ses énormes cheminées crachant la vapeur d'eau. Quelles sont grandes et grosses. Maman j'ai peur. Faut pas qu'elles pêtent quand on passe devant sinon on se retrouve en slip !

 

St Romain de Jalionas : on se gare dans un champ. Je retrouve Gilles aux inscriptions. On se prépare, la météo est bonne. Je suis en configuration "Templiers". Tenue, camel, trail, casquette K.

 

 

 

 

Le départ est imminent. Le décor est sympa avec les canards sur l'eau. Nous ne sommes pas des masses sur la grande distance, une soixantaine à tout casser. Les autres sont là pour le cross de 9,8 kilos. Il y a aussi pleins de randonneurs et des vététistes.

 

 

 

 

Le peloton s'étire doucement et, avec Gilles, nous prenons une allure de sénateur : "pas trop vite le matin, doucement l'après midi". Il n'y a qu'une poignée de gars derrière nous. Devant ça y va cool aussi.

 

L'itinéraire est plat et la discussion va bon train.

Nous quittons St Romain puis traversons Ste Marie de Tortas.

 

 

 

 

 

 

 Pan, pan, les chasseurs sont là. Je ne suis pas du bon côté dis-je à Gillou, si il y a une bastosse c'est pour moi avant toi.

 

 

 

 

 

Nous passons près de Crémieu.

 

 

Nous rattrapons les deux filles de devant  L'ambiance est bonne.

 

 

 

 

Derrière la muraille apparait un bô château celui de Haute Pierre.

 

 

Avec Gilles je joue au yoyo avec mes prises de photos.

 

 

 

Nous arrivons près du premier ravito.

 

 

 

 

 

La fille devant nous a le tee shirt finisher de la STL de l'année passée. Elle refait la course cette année et fait ce trail en prépa tout comme Gilles. Elle a mis 10 heures et quelques l'année passée mais en attendant une copine. Elle espère faire beaucoup mieux cette année.

 

 

 

La première difficulté est là et un chemin étroit monte sèchement.

 

 

 

En haut une clairière me montre que Gilles est parti vers l'avant. Des vélos en bavent pour monter.

 

 

 

La fille de la Sainté grimpe doucettement.

 

 

 

 

Le chemin est plein de feuilles mortes.

 

 

 

 

 

 

 

En haut le chemin serpente agréablement puis remonte et devient abrupte. Les vététistes nous gênent de nouveau mais cette fois ci en trainant leur vélo pour monter.

Devant, je vois Gilles qui marche. Le gars devant moi en fait autant. Je le rattrape. Je double aussi des marcheurs. Je m'arrête pour photographier le panneau indicateur.

 

 

Non, c'est à gauche me dit le gars que je viens de dépasser. Je sais mais je prends une photo.

 

 

Je repars, double le gars de Villemoirieu. La descente est un peu pentue et il faut faire gaffe aux VTT et aux marcheurs. Je reste sur la droite du chemin mais parfois je suis obligé de zigzaguer pour éviter les cailloux.

En bas les vététistes s'attendent. Après un gauche, droite, nous arrivons proche du 2° ravito. Au loin je vois Gilles qui repart après un coup d'eau. Sur la droite trône le beau château de St Julien au loin au bout de l'étang de Ry.

 

 

 

 

 

 

 

Après le ravitaillement, nous montons de l'autre côté. La vue est belle. Je ressors mon appareil photo pendant que mon gars de Villemoirieu me repasse.

 

 

 

 

 

Je le redouble pour le compte. Ca remonte toujours. Derrière, ça ne suit pas.

 

 

Je passe des marcheurs. A droite ça remonte encore. Dans la descente je vois Gilles à une encablure. C'est plat (enfin). Je rattrape des coureurs dont un autre gars de Villemoirieu qui a un problème à un mollet. HS me dit-il.

Plus loin je vois de nouveau Gilles qui bifurque à gauche dans les maïs.

 

 

 

 

 

 

Plus loin en bas sur la gauche, je vois le parcours qui remonte de l'autre côté du village. J'ai des doutes sur le parcours car je ne vois plus de flèches ni de rubalise. C'est bien par là. En bas un bénévole barre la route aux voitures. Ca remonte secos sur le macadam. Je double pleins de marcheurs. Une dame crie : "Coureur !". En passant près d'elle je lui dis : "Marcheurs!". Elle éclate de rire. Je m'efforce de ne pas courir. En haut la vue est belle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons au 3° ravito, celui du 21°. Je m'arrête pour boire un coup et manger quelques pattes de fruits. Le gars de Villemoirieu au mollet en feu passe au taquet sans s'arrêter. Il a repris du poil de la bêbête. J'enquille sa foulée et cela va être un mano à mano. Ca va mieux ton mollet, lui dis-je. Oui, oui, je compense avec l'autre. La descente nous distance. On double un gars qui n'avance plus dans ce brusque changement de profil vers l'avant. Les pierres plates sont dangereuses et glissantes. Je le rattrape sur les parties plates, sinueuses et montantes et il me relâche dans les descentes. Nous arrivons sur un petit plateau où on a une belle vue lointaine. Un vététiste admire le panorama. Pas le temps de tirer des photos, nous enquillons dans la descente. Cela vire à droite puis à gauche. Je m'accroche. Essayerai-t-il de me semer ? En tout cas il n'a pas gagner car j'aime ce genre de parcours et je ne vais pas lacher le morceau comme ça.

Un long passage dans les buis va calmer notre progression. Il est grand voir plus grand que moi et c'est un sale temps pour les beaux hommes élancés que nous sommes : toujours obligés de se plier en quatre pour éviter les branches. Nous doublons en plus les familles à vélo. Tout d'un coup il accroche sa casquette à une branche. Je lui rattrape. Il me remercie. Je me déconcentre puis me ramasse de tout mon long. Ouf sans gravité mais j'aurai pu me faire mal avec toutes ces racines et cailloux.

Nous sortons enfin de ce pliage de bonhomme en deux.

 

 

Je me porte à sa hauteur et taillons la bavette. Il a fait et fait les mêmes courses que moi, l'Aubrac, la STL et prépare les templiers dans 15 jours. Dingue. Plus loin sa femme l'attend à vélo.

 

 

 

Dernier ravito, plus que 3 kms (déjà). Nous reprenons le même chemin qu'à l'aller. Au loin on aperçoit les cheminées de la centrale de St Vulbas.

 

 

Je l'accompagne jusqu'au bout. Sa femme lui raconte les résultats des autres de leur club.

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains les attendent en supporteurs.

 

 

L'arrivée est là et nous finissons en 2h56'19.

 

 

Gilles a fini 5' devant. On continue notre conversation sur les templiers au ravitaillement.

 

Sur le parking nous sommes garés face à face.

 

Allez Salut Jean Pascal, rendez-vous aux Templiers.

 

5 commentaires

Commentaire de Eric Kb posté le 17-10-2008 à 11:11:00

Jolie course et jolies photos, le bonhomme et le matériel semblent prêts pour les templiers.
Eric

Commentaire de taz28 posté le 17-10-2008 à 12:57:00

Merci Gibus pour toutes ces superbes photos d'automne, le cadre de cette course est magnifique ..

Ta prépa templiers est terminée, ça va payer !!

Bravo à toi !!

Taz

Commentaire de Olycos posté le 17-10-2008 à 20:32:00

Joli roman photo...
Amuse toi bien aux templiers...

Commentaire de nico01 posté le 18-10-2008 à 11:37:00

Bon ben le top, des kilomètres, des belles feuilles par terre et une prépa bien carrée pour la semaine prochaine! Bravo et repose toi bien avant les temliers!
@+.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 20-10-2008 à 12:03:00

Merci pour ton CR bien sympa et bravo pour ta course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !