Récit de la course : Semi-Marathon de Genève 2009, par Epytafe

L'auteur : Epytafe

La course : Semi-Marathon de Genève

Date : 10/5/2009

Lieu : Genève (Suisse)

Affichage : 1157 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Reprise en douceur...

Première course de l’année dont le début fut un peu difficile. Plusieurs tendons situés sur les genoux m’ayant empêché de chausser les runnings. Pour résumer : Première semaine de janvier, 55 kilomètres. Ensuite rien jusqu’à mars ou j’atteins le score honorables de 6 kilomètres sur le mois. Avril, la reprise s’annonce enfin. A grands coups d’étirements répétés 2 fois par jour, de changements dans mon alimentation et de visites régulières chez une charmante kiné, je peux à nouveau regarder mes pompes et dépasser le stade du fantasme. 

Je reprends peu à peu, conseillé entre autre par Bambi qui me force à retenir cette voix qui me susurre l’appel du bitume. Alors c’est décidé, la reprise se fera en mai, au semi de Genève pour une triviale question de calendrier. Je n’avais pas envie de faire cette course et ne la referai plus, mais comme la date semblait choisie pour moi. J’ai craqué… 

Pourquoi donc choisir Genève et son semi à 40€ alors que le calendrier Kikourou déborde de bons plans ? Déjà parce que je n’ai pas de certificat médicale et que ce document n’est pas demandé en Suisse. Aussi parce que je bosse ce jour là, ce sera donc une longue journée, semi le matin, douche et boulot jusqu’à minuit. Une première pour moi… 

Bon, les coups de gueule : 40€, c’est cher pour un semi. Le parcours du marathon emprunte 2 fois la même boucle, et surtout, les magnifiques gobelets en carton recyclés, c’est bien, très bien même… Mais pourquoi les remplir au premier quart ? Est-on réellement moins pollueur en consommant 6 gobelets à chaque ravitaillement alors qu’un seul plein aurait suffit ? Un autre truc, mais qui ne touche que les marathoniens, c’est que le départ du marathon est donné 2h30 avant le départ du semi, sur le même parcours. Donc, si vous faites votre premier semi en 2h20, vous vous faites rapidement dépasser par les plus rapides du semi, qui vont beaucoup beaucoup plus vite que vous et ça, pour le moral ça peut être très dur. Bref, heureusement que les dates concordaient… 

Le départ fut du grand Epi, de la plus pure désorganisation. 10 minutes avant le départ je n’avais pas encore mon dossard, et ça ce n’est pas la faute de l’organisation. C’est donc non échauffé et un peu stressé que je me retrouve compressé je ne sais pas où (les sas se résument à un ligne rose sur une paroi) lorsque j’entend un coup de revolver. Me v’là parti, c’est bon de me retrouver enfin dans une course. J’avale mon premier kilomètre en un temps records, avant de réaliser qu’un autre panneau annonce la même distance plus tard. Combien de courses sur ce parcours finalement ? Bref, je ne sais pas trop ou j’en suis, mais je m’en fous, c’est POUR RENOUER que je suis là ! 

Le parcours traverse le Rhône puis passe par les rues basses. Plein de circonvolutions dans la cité de ce brave Jean dont nous fêtons justement le 500ème en 2009, mais cette parenthèse théologique n’a rien à faire dans un CR. Bref, ça tourne retourne et tourne encore. On traverse l’Arve puis repasse le long du Rhône. On passe près de l’Usine, ça, ça me fait bizarre un peu. D’habitude ce n’est pas en tenue de sport que je vois ce bâtiment, ni de jour. Petit hommage rapide à Arno, Killing Joke, Knut, Zeni Geva, Ministry, Magma, Einsturzende Neubauten, Blue Aeroplane, les Thugs, SNFU, Parabellum, les Wampas MDC (Million of Deads Cops) Ice-T et des milliers d’autres concerts magnifiques que j’ai vu dans cette salle. Cette ancienne usine ou mon grand-père travailla, mais c’est à nouveau une autre histoire. 

Maintenant, c’est vers le jardin anglais que l’on passe, encore un truc bizarre. Le nombre de fois ou je suis venu ici, arpenter les allées de nuit en attendant que quelqu’un me propose un moyen moins sportif, moins légal et plus chimique de planer. Bref, le parcours longe les quais maintenant, 4 kilomètres dans un sens et pendant 4 kilomètres je vois les marathoniens et semi-marathoniens plus rapide que moi (et ils sont nombreux) qui me croisent. Le seul moyen de les différencier est la couleur du numéro sur le dossard. Je suis content de ne pas faire le marathon. D’un autre côté, c’est peut-être ce genre d’exercices qui forge un mental en acier. Ce fameux mental cher à Shunga. C’est décidé, à partir de maintenant j’arrête d’écouter nostalgie (ma technique pour me forger un mental en acier, écouter nostalgie sans jamais casser le poste) et je vais courir au milieu de gens très rapide sans déprimer. Je vais cartonner à la CCC moi ! 

Bref, je me retape donc les quais en regardant les mines déconfites de ceux qui subissent ce que j’ai subi, retraverse le Rhône et arrive enfin. Content, c’est ma plus longue distance cette année, et va falloir augmenter vite et de beaucoup… Je bois une bouteille d’eau et attends ma douce qui me suite de peu. quand elle arrive, ultime coup de gueule, il n’y a plus d’eau… La semaine prochaine, je remets ça au semi des 3 pays à Bâle… CR bientôt.

4 commentaires

Commentaire de shunga posté le 14-06-2009 à 12:01:00

Ouais le mental ! Y a que ça de vrai le mental ! PArce que les jambes tout le monde sait à peu près où elles sont mais le mental hein le mental, personne le voit jamais, lui.
Chouette petit récit. Hâte d'en découdre dans les Alpes.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 14-06-2009 à 19:23:00

tu t'es remis dans le bain, c'est le principal.
Bravo et merci pour ton CR

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-06-2009 à 19:31:00

T'es de retour ? C'est bien toi le type sans les poils ou c'est un faux Suisse ?
A propos, vous avez les tendons sur les genoux dans ton pays ? ça doit faire mal ...

A plus !

Commentaire de domdom g posté le 15-06-2009 à 16:28:00

bravo epit.. pour le retour en piste et felicitation pour la course, et aussi merci pour ce Chouette petit récit.
bonne recup

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !