Récit de la course : Trail de Courchevel - 50 km 2009, par Lapinos

L'auteur : Lapinos

La course : Trail de Courchevel - 50 km

Date : 9/8/2009

Lieu : Courchevel (Savoie)

Affichage : 1778 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Le récit

Le départ est donné du Praz (1350m) à 4h30, avec retrait desdossards la veille.

Après une courte nuit sous la tente, j’arrive au départ vers4h00. Le ciel est étoilé contrairement à ce qu’avait prévu la météo les joursprécédents. On est environ 70 à prendre le départ du grand circuit de 53 km et4400 de D+. Du fait des risques d’orages prévus en milieu d’après-midi,l’organisation a fixé une barrière à 11h30 au km 31 (ravito n°3). En effet,entre le km 31 et 46, il n’y a pas de rapatriement possible par véhicule motorisé, donc danger en cas de grosses intempéries 

Le feu vert est donné, et l’on commence par une courte pistebalisée à la lueur des flambeaux, ambiance sympa. On se retrouve vite ensous-bois où la frontale est de rigueur malgré une lune rayonnante. Je n’aimepas trop courir de nuit, je préfère profiter du paysage, mais là je me disqu’on doit gravir environ 1000m pour arriver au premier ravitaillement, donc lejour se lèvera en arrivant au sommet. Pas de grosse difficulté dans cette partie,une zone en faux plat permet même de courir légèrement. Ce n’est qu’en sortant des sous-bois ( environ 2000m) que ça devient vraiment raide. Au premier ravitaillement du col de la Loze (2274m) j’échange la frontale contre la casquette et repars  pour le rocher de la Loze point culminant de cette première partie (2526m). J’y arrive un peu trop tôt car le soleil n’est pas encore levé, mais le Mont Blanc au loin attend les premiers rayons….

sdc10077.jpg

Il faut maintenant descendre d’environ 500m par un chemin en lacets qui permet aisément de relancer.

sdc10080.jpg

Arrivé à proximité de la station de Courchevel, on remonte sur le sommet de la Vizelle ( 2659m). Le chemin débute par une trace en prairie, et se transforme rapidement en piste rocailleuse. L’ensemble n’est pas très pentu, et permet de garder un bon rythme.

sdc10081.jpg

sdc10082.jpg

sdc10083.jpg

Au sommet nous attend le second ravito ( km 16).

sdc10090.jpg

sdc10084.jpg

sdc10086.jpg

 

Nouvelle petite descente roulante,

sdc10087.jpg

puis nouvelle petite grimpette pour passer par la Petite Saulire (2706 m)

sdc10093.jpg

sdc10094.jpg

sdc10091.jpg

et redescendre sur le col du fruit ( 2516 m), avant de plonger toujours par un chemin en lacets dans le vallon du fruit (environ 2000 m). Nous allons longer le ruisseau ( leDoron ??)  sur 3-4 km jusqu’au refuge du Saut où nous attend encore un gros morceau.

sdc10096.jpg

sdc10097.jpg

En effet il faut rallier le col du Rateau ( 2689 m) en passant par le col de Chanrouge ( 2531m).

sdc10098.jpg

sdc10099.jpg

Ca commence à être dur, 4h30 de course environ 2000 de D+ dans les jambes, heureusement les paysages sont magnifiques et le temps aussi ! Pour atteindre le « Rateau », on doit emprunter un passage au milieu de rocher, la progression est délicate et assez laborieuse, mais ça change.

sdc10100.jpg

sdc10101.jpg

sdc10104.jpg

En effet, sur ce trail on rencontre vraiment une foultitude de terrains, ce qui ajouté aux paysages lui donne un aspect un peumagique !

Une fois au sommet, il faut redescendre jusqu’au lac du Rateau par des chemins beaucoup plus accidentés.

sdc10105.jpg

sdc10107.jpg

sdc10108.jpg

sdc10110.jpg

Ensuite, la combe du Rateau

sdc10113.jpg

nous amène au 3ème ravitaillement où j’arrive avec 1h d’avance surla barrière horaire. Je fais le plein d’eau, mange et bois beaucoup car le prochain ravito est dans environ 3h.

C’est reparti pour 300m de D+ avec le col des Saulces.

sdc10114.jpg

Je commence à sérieusement fatiguer, heureusement ce n’est pas trop pentu et il passe encore assez bien. La descente est un peu technique et demande de la vigilance. Nouvelle montée, beaucoup plus raide d’environ 250 m. J’ai beaucoup de mal, j’ai l’impression d’être « cuit », j’ai de plus en plus de mal à boire, je sature également avec le sucré. J’ai pourtant fait attention à bien prendre du salé sur les ravitaillements. Je ralentis donc un peu le rythme(je sais qu’il me reste encore un col après çà) ; mais finalement en observant les coureurs devant et derrière aucun écart n’augmente ou se réduit…on doit tous être dans le même cas !!

Finalement j’arrive au col de la Grande Pierre ( 2403m), où nous attends la Crête du Mont Charvet qui descends jusqu’au col de la Chal (2069m). Cette partie est vraiment magnifique, avec vue sur la Vanoise et Pralognan à droite, Courchevel sur la gauche, et le lac de la Rosière au loin,qui nous attend. Il faut cependant rester vigilant, car le terrain est assez aérien, et le moindre faux-pas peut s’avérer catastrophique. C’est d’ailleurs cette partie que redoutait l’organisation est cas d’orage.

sdc10118.jpg

sdc10121.jpg

sdc10122.jpg

Arrivé au col de Chal, il me reste environ 250m de D+ pour atteindre la dent du Villard ( 2284 m), je sais que ça va être dur. J’ai essayé de bien boire par petite gorgé lors de la descente, de manger un peu aussi pour retrouver des forces… Malgré ça, c’est dur, très dur, j’ai plus de jus pour pousser sur les jambes, tirer sur les bâtons… Une pose tout les 50m de d+ etfinalement j’arrive afin au sommet, ouf, dernier col de la journée!

Il n’y a plus qu’à redescendre…mais j’en peut plus ! J’ai énormément de mal à courir (fatigue, démotivation ?). Je fais néanmoins le constat suivant : en me forçant à courir je suis à 8 – 8,5km/h ; en marchant d’un bon pas je suis à 7km/h !  Le choix s’impose, je marcherais  donc jusqu’au lac de la Rosières (1534m et environ 5 km plus loin). Finalement j’avance bien, et surtout il me semble que je me ressource ; je bois toujours très souvent de petites gorgées.

Arrivé au lac, de dernier ravito est là. Je prends le temps de bien manger, je bois 2 verres de coca qui passent assez bien, j’ai le sentiment que cette marche m’a « guéri » !

Il reste 5 km jusqu’à l’arrivé, je pense les terminer en marchant. Je pars donc dans cette optique, mais très rapidement une idée fait son apparition…Si j’arrive à courir un peu, je pourrai passer sous les 10 heures, ce serait pas mal !

C’est donc parti, je me remets à courir et finalement ça va de mieux en mieux, je suis à 9km/h dans les faux plats montants, et à 11-12 en descente ! J’arrive ainsi au Praz en 9h52, heureux, mais quand même bien« explosé ». Ça faisait longtemps que je n’avais pas senti de coup de fatigue comme celui-là.

En conclusion, cette course est une course « à faire ». Les paysages traversés sont grandioses,l’organisation (j’en ai malheureusement pas assez parlé !) tip top, les ravitaillements irréprochables, le prix tout à fait correct, enfin que du bon. 

9 commentaires

Commentaire de Lucien posté le 11-08-2009 à 10:46:00

Salut Lapinos, ton récit est très plaisant à lire, tu as fait preuve de beaucoup de courage pour terminer ce Trail. Alors bravo mais je n'ai pas réussi à visionner les photos que tu y a déposé...à moins que je ne me trompe...Bonne continuation pour tes futures cavales.

Commentaire de tophenbave posté le 11-08-2009 à 12:00:00

bravo pour ta performance ainsi que pour ce cr tres 'accrocheur'.ce recit m'a donnè envie de participer a cette epreuve.et puis savoir qu'à nous tous il nous arrive de sacres coups de bambou ça renforce la solidaritè .a bientot

Commentaire de @lex_38 posté le 11-08-2009 à 13:14:00

Merci pour ce CR! ça avait l'air vraiment joli comme trail, à part quelques pylônes.
Et Bravo pour ta course, tu as même réussi à retrouver la forme pour courir sur la fin!

Commentaire de Oliv'BCA posté le 11-08-2009 à 14:13:00

La course m'a l'air super chouette, en tout cas les photos sont sympa. Et bravo pour ta course!

Commentaire de robin posté le 11-08-2009 à 22:32:00

ah oui cela donne envie d'aller découvrir ce coin ! belles photos !
Merci pour le C.R.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 12-08-2009 à 11:17:00

Merci pour ton récit et cette super ballade à travers tes photos.

Commentaire de landrunally posté le 17-08-2009 à 14:53:00

Bonjour,

superbe récit ...
Pour ma part, je ne fais que le 30kms et je me suis régalé ..et en lisant ton récit, le 53 kms semble encore plus beau avec des paysages à couper la vue !
Bravo pour ta performance, car au délà d'exploser le chrono, il faut surtout prendre du plaisir car le trail , c'est 50%dans les jambes et 50% dans la tête pour 100% de plaisir.

Amicalement

Commentaire de nono's coach posté le 13-09-2009 à 14:28:00

Bravo pour ta course mais surtout, chapeau le photographe.
Ayant moi aussi participer à ce trail, j'ai eu l'impression de le refaire une deuxième fois.
Encore merci pour la visite!

Commentaire de XBo posté le 14-09-2009 à 11:13:00

Bravo pour ta course et merci pour ton CR.
Tu as raison, c'est vraiment une course à faire, orga, paysage, rien à redire.

Mais bon pour l'instant je suis resté sur le 30 kms, parce que çà me pompe déjà suffisant d'énergie.

A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.52 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !