Récit de la course : Trail Blanc - 28 km 2010, par Emmanuel Dufossé

L'auteur : Emmanuel Dufossé

La course : Trail Blanc - 28 km

Date : 10/1/2010

Lieu : Serre Chevalier (Hautes-Alpes)

Affichage : 1067 vues

Distance : 30km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

trail blanc de serre chevalier

1Il était difficile de se rendre ce week-end sur notre futur terrain de jeu à Serre-Chevalier.

A mi chemin, à hauteur de Beaune, la neige avait décidé d’être de la partie, réduisant ainsi l’autoroute à une seule voie, histoire de nous donner un avant goût des derniers kilomètres en haute montagne que nous devions emprunter pour rejoindre la station. Résultat, 11h00 de route pour 820 Kms.

Eh oui, il ne faut pas hésiter à se déplacer quand on habite dans la Somme et que l’on souhaite participer à des trails blancs. Vous auriez vu la tête de l’hôtesse quand nous sommes arrivés à la résidence et que nous lui avons certifié être passés par le col du Lautaret pourtant fermé à la circulation.  

L’occasion également pour Fabrice de faire travailler ses fessiers à chaque dérapage de notre véhicule …  

Sur place, les paysages sont dignes des plus belles cartes-postales, un organisateur nous laisse même entendre que le parcours risque d’être amputé face au risque d’avalanches, tellement les chutes de neige ont été abondante ces derniers jours.

Parcours pourtant porté à 12 kms au lieu des 10 kms prévu sur la Guisanette et 30 kms au lieu des 26,800 Kms pour le trail blanc… et avec le recul … on s’en serait bien passé !!   

Dès le Samedi après-midi nous allons retirer nos dossards et par la même occasion flâner 2.JPGdans les allées du salon … 5 minutes suffiront pour faire le tour, pas de quoi en faire un fromage. Heureusement que la station propose une galerie marchande pour tuer le temps.

L’ambiance du groupe est festive, dans la bonne humeur nous ne faissons cependant aucun excès coté bouf, la course restant bien sûr notre priorité.

Dimanche matin, après un petit-déjeuner équilibré, pour certains (le Nutella n’étant pas un aliment conseillé), nous nous rendons sur la ligne de départ avec une certaine appréhension pour ma part.

Julien RANCON, Ludovic POMMERET, Franco ZANOTTI, Guillaume LENORMAND etc … les plus grands noms du trail se sont donnés rendez-vous, même SHERPA avait fait le déplacement, mais en tant que spectateur… ouf … une place de gagnée !! 

8h45, le départ est donné. Nous traversons le village à bonne allure avant d’attaquer la première montée et de s’engouffrer dans la forêt. Rapidement je comprends que cela va être très très dur … à chaque appui, l’enfoncement est différent, jusqu'à 60 cm dans la poudreuse.

Curieusement, c’est en côte que cela est le plus facile, en descente, il est pratiquement impossible de relancer et ma moyenne est catastrophique (9,7 Km/h).

Je fais le yoyo de la 11ème à la 16ème place sans vraiment pouvoir y faire quelque chose tant je subis le revêtement et ne compte plus les chutes.

IMGP4790.JPGAu 20ème kilomètre je suis dans la foulée de Guillaume LENORMAND, puis sur une partie plus roulante, je le dépasse et le distance petit à petit. C’est quelque part grisant même si je pense, qu’il  n’est pas au mieux ce jour compte tenu de son palmarès, mais comme on dit «  ce qui est pris est pris »   

Coté balisage, un travail de pro et un temps plus clément qui nous laisse découvrir des paysages idylliques. Ce qui surprend c’est le calme sur certaines portions de la course, tout le monde semble accepter la difficulté dans un silence de cathédrale. 

Les 7 derniers kilomètres me semblent interminables malgré le faux plat descendant. 500 mètres avant l’arrivée un concurrent me double mais je ne trouve même plus le courage d’accélérer et ma 14ème place au scratch semble me suffire.

La ligne d’arrivée enfin franchie, je n’éprouve pas de véritable satisfaction comme à la 6000D, simplement le soulagement d’être arrivé … je m’étais pourtant bien entrainé, mais la spécificité du terrain aura eu raison du coureur de plaine que je suis. 

Fabrice arrive à la 171ème place et Pascal à la 204ème , Laurence quant à elle avait choisi la Guisanette qu’elle boucle en 2h18.

3Une douche, les valises dans l’auto, le retour à Amiens est proche. Il ne nous reste plus qu’à prendre le repas d’après course … rien de bien festif et local. Poulet et riz dans une ambiance qui manque de convivialité. 

14h30, nous prenons le chemin du retour … 9h00 de débriefing … nous refaisons et défaisons notre course et sommes tous d’accord pour dire que nous avons passé un bon week-end

La leçon d’un point de vu sportif est que rien ne prépare à courir dans la neige, si ce n’est comme me l’a suggéré mon amie Béa, un entrainement sur des dunes de sables, plus accessible pour nous.

prochain rendez-vous dans 15 jours à l’occasion du RAIDLIGHT TROPHY.

2 commentaires

Commentaire de HERVE GAP posté le 23-01-2010 à 19:38:00

Bonsoir,

Le jour de la course tu avais certainement la fatigue de ton trajet.Chapeau d'être venu avec le temps du week end.Et malgré cela tu as fais tout de même une belle course avec une place trés honorable. Au plaisir de se croiser sur les sentiers.
Hervé

Commentaire de Emmanuel Dufossé posté le 04-02-2010 à 12:44:00

merci Hervé pour ton commentaire et à bientôt sur les trails. (prochain : trail lafuma de la Drôme)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !