Récit de la course : Trail Blanc - 28 km 2016, par Kevinkikour

L'auteur : Kevinkikour

La course : Trail Blanc - 28 km

Date : 10/1/2016

Lieu : Serre Chevalier (Hautes-Alpes)

Affichage : 794 vues

Distance : 28km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Journal intime de la montagne

Ce matin, j'ai trop le seum. Ils n'arrêtent pas de me mettre la pression pour que j'enfile mon manteau blanc. Un peu de patience, les loulous, j'adoore me faire désirer lol ! Ça me vexe, franchement, leur délire de me fréquenter uniquement quand je mets mon maquillage d'hiver. J'suis pas belle au naturel, c'est ça ? Ah, ils veulent de la neige ? Eh ben, je vais leur en donner… À en pleuvoir, même, niark niark niark !

Dès les premiers flocons, je les vois sortir de leurs stations en béton toutes moches, là. Le pire, ce sont leurs remontées mécaniques, ça me fait comme des boutons d'acné sur le visage. Et mon swag, est-ce qu'ils y ont même pensé, à mon swag ?

Bon, j'crache pas dessus non plus, ça met de l'animation et ça attire du peuple. Mes préférés, ce sont les nouveaux venus. Ceux-là ont des étoiles dans les yeux, pas comme ces habitués qui me prennent pour acquise, limite s'ils me calculent encore tchip.

Tiens, justement, un nouvel arrivage se profile. Ah, ça doit être pour cette fameuse course à pied sur mes sentiers. Ils appellent ça un trail blanc. J'aime pas trop ce mot, j'ai pas de race, moi, j'suis née de la rencontre entre l'Afrique et l'Europe, comme beaucoup d'hominidés et de midinettes - j'fais dans la poésie aujourd'hui mdr.

En parlant de trail blanc, c'est d'un triste, tous ces visages rose pâle, ça manque un peu de couleurs, je trouve. C'est bien la seule chose que j'envie aux grandes villes de la plaine, cette mayonnaise qui est en train de prendre malgré les arriérés de tous bords. Pourquoi elle ne se propage pas jusqu'à moi ? Je me fous de vos histoires de codes culturels et de déterminismes sociaux blablabla, j'veux voir des mélanges, merde ! 

Bon, je me calme, on va encore m'accuser de provoquer des avalanches. Mine de rien, se taper ce parcours juste après les fêtes, ils en ont dans le ventre… je veux dire, autre chose que du foie gras et de la bûche lol. Ils vont alterner des montées de pistes de ski alpin, des portions damées de ski de fond et des sentiers de raquettes. Si j'en crois les balises qu'on a accrochées sur mes arbres, ils n'iront pas très haut, au maximum jusqu'à mes 1800 m, c'est là que je les verrai le mieux.

C'est parti, les premiers passent au galop, c'est à peine s'ils me jettent un regard, bande de goujats ! Les suivants prennent un peu plus le temps, je préfère ça. Je leur ai réservé une belle chute de flocons toute la matinée, certains doivent me maudire mdr !

J'en vois beaucoup qui s'arrêtent pour traficoter je ne sais quoi sur leurs pieds. Ah, ça doit être ces sortes de chaînes qu'ils fixent sur leurs souliers pour moins glisser sur mes pentes. C'est fou, tout ce qu'ils peuvent inventer pour se faire du blé sur mon dos... Le problème, c'est que leurs chaînes partent a dreuz dès qu'ils s'enfoncent dans la poudreuse. Chanmée la rime, dédicace à mon daron d'Arrée1 !

Tiens, en voilà un qui s'arrête souvent pour remettre ses chaînes en poussant des jurons chelous. À tous les coups, c'est la première fois qu'il les essaie, oh le bleu lol ! Hey, ce serait pas ce bâtard qui m'avait traitée d'atmosphère ou de capricieuse, j'sais plus ? Il m'avait trop saoulée, ce jour-là2 ! Capricieuse, capricieuse, est-ce que j'ai une gueule de capricieuse ? J'ai mes humeurs, c'est tout ! 

Eh beh, c'est fini le temps de l'alpinisme en tongs3, il s'est équipé, le boloss ! Combien de temps il leur faut à chaque fois pour comprendre que j'suis pas une fille facile, qu'on débarque pas comme ça à l'improviste pour me pécho sans me connaître ?

Tout le long de la dernière ascension, j'entends son cœur battre la chamade ; j'espère que c'est pour moi ptdr. Au sommet, il a l'air un peu déçu, comme s'il avait voulu grimper un peu plus longtemps. Ça doit lui plaire de me monter xpldr. Bon, j'y étais peut-être allée un peu fort, quand je l'ai rembarré, sur le glacier2. Je crois qu'il m'aime bien, au fond. J'espère juste qu'il ne va pas encore me faire parler dans son fichu récit, cette fois-ci. J'ai rien demandé, moi !

Ah, par contre, il n'est toujours pas très à l'aise dans mes descentes. Tout le monde le double, le pauvre. On dirait qu'il a peur de moi. Allez, fais pas ton timide, j'ai mis ma doudoune pour te protéger. En même temps, il a raison de rester prudent, il est fait en carton mdr.

Je le vois finir en un peu moins de quatre heures. Ben attends, ne pars pas comme ça ! Lâcheur, va !

Je parie que je lui manque déjà.

 


 

Genre, le mec qui fait référence à ses propres récits, non mais allô quoi !

1http://www.kikourou.net/recits/recit-18176-trail_hivernal_de_moncontour_-_menestrail-2015-par-kevinkikour.html

2http://www.kikourou.net/recits/recit-17653-courchevel_xtrail_-_33_km-2015-par-kevinkikour.html

3http://www.kikourou.net/recits/recit-17454-3_jours_de_chartreuse_-_trail_25_km-2015-par-kevinkikour.html

1 commentaire

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-01-2016 à 10:33:39

Original et sympa ton CR. Et puis "Serre Che", c'est déjà beau en été alors sous la neige, c'est juste somptueux ! Très bon choix !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !