Récit de la course : Corsa Podistica di Primavera 2010, par Jerome_I

L'auteur : Jerome_I

La course : Corsa Podistica di Primavera

Date : 14/3/2010

Lieu : Trana (TO) (Italie)

Affichage : 471 vues

Distance : 14.6km

Matos : ceinture porte bidon, appareil photo, short + tshirt manches courtes, Wave fortis 2

Objectif : Balade

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

CORSA DI PRIMAVERA - TRANA - 14/03/2010

 
CORSA DI PRIMAVERA
TRANA
14/03/2010
14,6km – 170m D+/-


L’hiver fut long et le club de la “Tranese” organise la course qui devrait lancer la saison de course à pieds. Cette course de Printemps (Primavera) devrait nous aider à sortir de l’hiver. Le semi de la semaine dernière (Mezza maratona di Torino del CUS) fut couru sous la neige. Ce matin par contre c’est le soleil qui nous a illuminé sur ce parcours vallonné de 14,6km pour 170 mètres de dénivelé positif sur la première partie et négatif sur la seconde.

Cette fois je n’ai pas d’objectif sur la course à part faire office de lièvre, prendre des photos et profiter d’une belle journée de soleil.

 


Je retrouve Andréa sur la ligne de départ et il a encore son porte feuille, téléphone et clés de voiture car il n'a pas retrouvé son père pour lui donner tout ces accéssoires neccaisres à un entrainement
. Il devra courir avec ce poids en plus cette course (j'ai un peu modifié le texte pour le blueb!!!):

 

 

Pour ma part je cours avec la ceinture porte bidon, un bidon plein et l’appareil photo. De nombreux connaissances sont aussi sur la ligne (Nicola et Franco qui finiront dans le top10,Le Professore, Andrea, Mauro, Roberto, Marinella)

 

A 9h45 c’est parti.

 

 

Le départ se trouve en bas du village vers l’ancienne carrière. Il y a beaucoup de monde sur la course, nous sommes plus de 800 inscrits et nous bouchonnons un peu au départ. Le premier kilomètre passe en 5’12’’ un peu lent mais c’est mieux ainsi:

 

 

Le deuxième kilomètre est aussi en montée et le peloton est encore très dense, nous arrivons en slalomant à courir en 5’01’’

 

Puis le troisième kilomètre un peu en descente nous permet enfin de courir un peu plus correctement et le troisième kilomètre se passe en 4’44’’. C’est fou la densité de coureurs et nous allons doubler au moins une centaine de coureurs en 3km.

 

 

 

 

Le parcours reprend à monter pendant les trois prochains kilomètres, et on passe en 4’58’’

 

5’10’’ et 4’47’’.
Le parcours est vraiment joli avec les sommets enneigés au loin, et parfois à l’ombre des plaques de neige au bord de la route, le tout sous un ciel azzuro sans nuage ! On passe sur un nouveau pont suspendu :

 

 
 

 
La vue sur les montagnes enneigées:
 
 

 
On est passé en 4’59’’ sur ce kilomètre qui marque aussi la mi course et la fin de la montée. On s’arrête au ravitaillement et on a une belle vue sur le serpent de coureur qui court le long de ces routes de campagne. Enfin le parcours devient plus facile et on peu accélérer.
 
 
 
 

 
On passe le km8 en 4’43’’ alors que certains nous doublent à plus de 17 km/h dans les descentes. Puis une montée nous ralentis de nouveau et on passe en 5’03’’.


A partir de ce moment ca sera une progression jusqu’à l’arrivée. Comme certain disent c’est une partie de PAC Man qui commence. Le km 10 passe en 4’53’’ malgré une petite cote. On double et accélère, la route devient un sentier:

 

 

Le km 11 est passé en 4’38’’ avec une accélération sur un sentier à plus de 15km/h. Le second souffle arrive, mais il manque encore pratiquement 4 km. Le début du douzième kilomètre n’est pas rapide mais une descente importante nous permet de courir jusqu’à près de 17km/h ce qui fait que ce km12est conclu en 4’36’’. On remonte vers Trana et arrivent sur la route principale. Il y a Ernesto Ceraulo (http://www.podoandando.net) qui nous tire le portrait. Le km 13 se passe en 4’32’’ toujours en progression. Puis on descends vers la rivière sur un sentier où il faut faire attention à bien poser les pieds. La descente est vraiment importante.

 

 

 

 

Le km14 est conclu en 4’28’’, mais il reste encore une bonne cote avant de rejoindre le centre du village pour le final. La montée se passe tranquillement mais la fin se court en plus de 15km/h et le sprint se fini à 17km/h.

 



Voila belle course au milieu du peloton, ce qui permet de profiter de la course encore plus. Maintenant il faudra reprendre la course la semaine prochaine à Villeurbanne sur le 10km, mais cette fois sans appareil photo et seulement le chrono comme objectif.

 

 

 

 
 
 
 
 
 

 

8 commentaires

Commentaire de Goldenick posté le 14-03-2010 à 17:33:00

Alors quelques commentaires sur ce beau CR:
1. C'est la première fois que tu es dans le gros du peloton, et pour nous, communs des mortels, il y a TOUJOURS beaucoup de monde
2. Qui c'est "On"?
3. Quel est le but de la photo avec le joli dessus noir et rose?
4. Est ce que la question 3 et la question 4 ont une même réponse?

Commentaire de raideur69 posté le 14-03-2010 à 17:49:00

Carlotta,coucou!!Carlotta bella corsa..
Alors tu pourrais au moins nous dire le temps???face de grenouille..jolie photos..
Oui,Villeurbanne yess!!!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-03-2010 à 18:49:00

1h07 , mais t'as traîné ou quoi ? L'avantage, c'est que tu fais des photos...
Je constate qu'il y a encore de la neige en Italie. BRRRRR !

Commentaire de gdraid posté le 15-03-2010 à 11:43:00

1/3 de marathon pour un bonheur complet, bravo Jérôme !
Merci de nous faire partager cette jolie course ensoleillée de primavera.
JC

Commentaire de RogerRunner13 posté le 15-03-2010 à 12:03:00

Courir simplement pour le plaisir sans souci du chrono est parfois agréable......

Commentaire de CROCS-MAN posté le 15-03-2010 à 13:24:00

Merci Jerome pour ce récit bien illustré

Commentaire de LtBlueb posté le 15-03-2010 à 21:49:00

Quel mystère ce récit Jérome !!

Ca a commencé par cette phrase : "Je retrouve Andréa sur la ligne de départ et il a encore son porte feuille, téléphone et clés de voiture car il a perdu son père et devra courir avec ce poids en plus cette course !" j'ai du la relire 3 fois tant je pensais qu'Andréa avait couru à la mémoire de son père...

Ensuite ces temps au kilo inquiétants : Jérome en 5' au km, je me suis dit "ca doit grimper à 40 ou 59%" :))))

Enfin ces "On" : ben oui c'est ca , pour que Jérome soit en 5'/km il faut qu'il remorque quelqu'un ... enfin quelqu'une :)))

Commentaire de fulgurex posté le 16-03-2010 à 22:11:00

jérome, c'est le seul mec que je connaisse qui est capable de prendre un départ si rapide qu'en se retournant, il peut photographier le peloton qui s'élance.
Chuck Norris est une mauviette à coté de lui.
Bravo pour ta course "tranquille" avec des pointes à 17 km/h.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !