Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : FAQ

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : FAQ

Messagepar PodoHRD » 23 FĂ©v 2017, 19:30

Ayant reçu ces dernières semaines pas mal de MP pour des demandes d'avis ou conseils sur la prise en charge podologique, je me permet de me fendre d'un petit sujet à ce propos. Comme ça si certains ont des questions qui ne sont pas trop intimes, tout le monde pourra en profiter.

Avant de commencer, quelques vidéos sympa évoquant des concepts que j'évoque souvent (stress mécanique, progressivité, minimalisme/maximalisme) :

Revue de quelques études par Blaise DUBOIS (un peu technique et barbare.. A moins d'être vraiment au taquet, passez à la vidéo suivante) :
phpBB [video]




Partie 1 d'un débat super intéressant sur le minimalisme/maximalisme, notion de stress mécanique et d'entraînement :
phpBB [video]




Partie 5 du même débat, sur la biomécanique de course dans le cadre du minimalisme/maximalisme :
phpBB [video]



Vous pouvez regarder le débat en entier, c'est assez passionnant.

Blaise DUBOIS (physiothérapeute - alias kiné - québécois) est LE spécialiste du minimalisme dans le monde. J'adhère pas mal à sa vision des choses (en étant un peu moins extrémiste), sauf s'agissant des semelles :mrgreen: . Il a une vision des semelles un peu biaisée, au travers du prisme qu'est la podologie en Amérique du Nord. Les semelles orthopédiques là-bas, c'est UNIQUEMENT du contrôle de pronation/supination d'arrière pied, ce qui correspond à la podologie française d'il y a 20-30 ans, avec en plus de ça des matériaux qui sont hyper-rigides, bloquant totalement le travail élastique du pied.. D'ailleurs, les semelles n'intéressent que bien peu les podiatres américains (qui sont un mix de chirurgien et de podologue, sans l'aspect pédicurie).
De ce fait, quand je l'ai rencontré avec d'autres podologues français, il était assez surpris de la prise en charge podologique en France; tout en restant tout à fait sceptique dans la mesure où rien de ce que l'on fait n'est prouvé scientifiquement (de plus en plus de podologues deviennent Docteur en biomécanique grâce à la récente réforme des universités mais la recherche n'en est qu'à ses balbutiements). Or, il est très friand d'études scientifiques.


Sinon quelques questions que je vois souvent :

Pourquoi devrais-je mettre des semelles alors que je n'en ai jamais eu besoin ?

Au même titre que la vue évolue avec l'âge, la qualité des tissus mous du corps évolue également, aussi ce que supportait votre corps à 20 ans, ne le sera peut-être plus à 40, et encore moins à 60. A geste technique égal par contre ! Car avec l'âge, on se rend compte que le corps des coureurs peut trouver des stratégies de diminution d'impact et d'économie énergétique. Mais aussi et surtout, comme évoqué par Blaise DUBOIS dans la 2ème vidéo de la liste ci-dessus, tout est question de rapport entre le stress mécanique (tension, vibration, torsion, pression etc..) appliqué sur une structure anatomique donnée, et sa capacité à encaisser ce stress.
Cette capacité pourra être augmentée par un entraînement progressif bien dosé; quand le stress mécanique pourra être diminué en optimisant le geste technique, la posture (ou plus largement l'équilibre dans le travail musculaire).

Ainsi, à mon humble avis, il ne faut pas tellement voir les semelles orthopédiques comme des cales. Le corps humain n'est pas une chaise. C'est une structure dynamique qui fonctionne grâce à des systèmes inter-dépendants, un peu comme un voilier, à l'échelle du pied comme à l'échelle du corps tout entier. La position des voiles va influencer la tension sur les cordes et inversement. Vos membres sont donc un peu comme des mats, des vergues ou des voiles dont le positionnement est influencé par le jeu de tensions dans les cordes que sont vos muscles (et inversement donc !).
Les semelles orthopédiques permettent de jouer sur la position des mats et vergues du pied (aspect plutôt biomécanique des semelles, les gros reliefs), mais aussi sur la tension des cordes que sont vos muscles (aspect plutôt proprioceptif grâce à des éléments de correction qui vont dans une faible mais suffisante mesure activer ou inhiber le travail de tel ou tel muscle).

De ce fait, les semelles ne sont pas tellement quelque chose qui vient palier à un organe défaillant (hors orthopédie pure et dure après de grosses opérations ou autre), mais aussi et surtout quelque chose qui permet de modifier l'équilibre dans le travail musculaire.

Partant de cela, les podologues essaient d'améliorer la posture ou le mouvement en équilibrant le travail musculaire. Personnellement, j'étudie une méthode assez proche de Mézières. Lorsque l'on s'intéresse à la posture, aux chaines musculaires, on s’aperçoit que l'on est tous dans un certain déséquilibre. Mais il arrive que pour une raison X ou Y, ce déséquilibre s'accentue et sorte des limites de ce que le corps de mon patient arrive à compenser/accepter (cf partie 1 du débat sur Youtube). Ce patient pourra alors se retrouver dans un déséquilibre qui n'est plus supportable lorsque les contraintes mécaniques sont augmentées (le patient a mal quand il court mais pas quand il marche), voire même alors qu'elles ne le sont pas.
Le but des semelles sera alors de retourner dans cette limite acceptable, en jouant sur le local (pied) ou en visant plus haut (genou, bassin, dos) en partant du principe qu'en agissant sur un muscle, une articulation, on va entraîner une réaction en chaîne de bas en haut.

C'est ce que fait un kiné/ostéo ou autre d'ailleurs. Il ne se contente pas de constater la douleur et de dire "manque de bol, vous êtes en déséquilibre". Bien souvent, en plus d'agir sur le symptôme (bien souvent en local), il essaiera de faire en sorte que le patient trouve ou retrouves un "équilibre dans son déséquilibre". Il aura alors comme outil la thérapie manuelle, les étirements, le renforcement musculaire (etc..) et pourra plus ou moins s'éloigner de la structure lésée, en espérant toujours entraîner une réaction en chaîne pour que le corps retrouve sa capacité à s'auto-réguler, son adaptabilité.


Dois-je mettre une paire de chaussures pour pronateur, ou autre alors que je porte des semelles ?

Bien souvent, les podologues conseilleront une paire de chaussures universelles en présence de semelles orthopédiques, partant du principe que la correction réside dans la semelle orthopédique. Même si je suis globalement d'accord avec ça, je ne serais pas forcément aussi catégorique.
Par exemple, les chaussures pour pronateur vont à mon sens d'avantage avoir pour effet de limiter le tassement asymétrique de la mousse EVA, en utilisant des duretés plus importantes en interne. Mais ce tassement ne sera pratiquement pas présent chez un coureur avec une course plutôt médio-pied, ou même avec un faible appui talon plutôt proprioceptif, quand bien même il aurait un gros valgus d'arrière pied. Donc pourquoi pas une chaussure pour pronateur en plus de semelles pour un coureur lourd avec une foulée dégueulasse ( :mrgreen: ), pour optimiser leur durée de vie. C'est plutôt l'expérience personnelle qui répondra à ce genre de question. Dans le doute, on préfèrera conseiller une chaussure universelle, histoire de ne pas prendre de risque.


150€ pour une paire de semelles orthopédiques ??!!

Je pense que le savoir-faire et le temps ont un coût. Lorsque vous allez chez le podologue, non seulement vous payez ce savoir faire (acquis dans sa version "de base" après 3 années d'études à 10000€ de coût de scolarité par an, puis par des formations post diplôme coûtant 5x plus cher en terme de coût par jour d'enseignement), mais aussi le temps passé à réaliser l'examen clinique (qui durera souvent une bonne demi-heure; éventuellement moins chez les plus expérimentés et savants d'entre nous qui sauront prendre des raccourcis intellectuels) puis à fabriquer les semelles.
Vous payez aussi les matériaux mais aussi et surtout le plateau technique qui coûte grosso modo ce que coûte le plateau technique d'un dentiste de quartier (ça se chiffre en dizaines de milliers d'euros chez les podos qui sont bien équipés).
Et enfin, vous payez la personnalisation de l'objet qui vous est rendu. Il ne s'agit pas (chez la majorité des podologues) d'un truc tout fait qui sort d'un tiroir comme chez Décathlon. Et le sur-mesure ça a un coût, parce que ça demande plus de temps et de savoir faire que de la fabrication standardisée. C'est ce qui explique qu'à qualité similaire de tissu, une chemise va me coûter 100€ dans le prêt à porter qualitatif, 150€ dans la demi-mesure industrielle (adaptation de patrons prédéfinis à votre morphologie, avec quelques options de personnalisation et une fabrication industrielle) et 250-400€ dans la grande-mesure (le vrai sur-mesure artisanal, où le patron de votre chemise est crée uniquement pour vous, à l'ancienne, avec du carton, un crayon et des ciseaux; avec toutes les options de personnalisation possibles et imaginables et une fabrication à la main).

A titre indicatif, il faut savoir que la France doit être le pays dans le monde où les semelles sont les moins chères (comme la consultation chez un médecin généraliste d'ailleurs !). Dans tous les pays européens limitrophes, elles vous coûteront 2 à 3 fois le prix français (pour une qualité qui ne sera pas supérieure d'ailleurs, la France étant vraiment en tête de wagon s'agissant de la podologie : on a inventé la semelle thermoformée moderne, on est précurseurs pour tout ce qui touche à l'approche podologique du traitement de la posture etc..), tout comme dans les pays anglophones. Même au Brésil ça vous coûtera plus cher ! Quelle fut ma surprise, à l'occasion d'une formation là-bas, de découvrir en parlant avec un podologue local (qui sont en fait des kinés fabriquant des semelles) qu'il fallait compter 1/2 salaire mensuel moyen brésilien pour s'offrir des semelles :!: , soit un prix supérieur au prix français en appliquant le change real/euro, et ce sans même ajuster par une quelconque variable liée au niveau de vie de chaque pays !

Donc voilà... Sachez qu'en France vous avez de la plutôt bonne came à prix cassé. :lol: . Après, il faut se renseigner pour aller chez la bonne personne. Notre formation initiale étant largement perfectible, la qualité de la prise en charge dépendra d'un cabinet à l'autre de l'investissement (en temps et surtout en argent) dans la formation professionnelle continue.


Pourquoi des semelles alors que j'ai une foulée médio-avant pied ??

Il y a 20-30 ans, la podologie était obnubilée par la pronation de l'arrière pied. De nos jours, de plus en plus de podologues - en particulier en France - gardent (ou pas) cette notion bien en tête quand ils vous prennent en charge, mais aussi traitent par leurs semelles l'avant pied. Pas forcément parce que votre avant pied a un problème d'ailleurs. Mais aussi et surtout pour modifier votre biomécanique de marche/course. C'est d'ailleurs à l'avant pied que l'on trouve les capteurs de pression (cf notions de proprioception et posture) qui permettent de jouer sur le travail du Tibial Postérieur ou des Fibulaires par exemple, qui seront des muscles clé dans pas mal de pathologies du sportif.

Une paire de semelles orthopédiques, ça ne doit pas être une simple base thermoformable moulée à la forme de votre pied, avec un peu d'amorti ou de rebond par ci par là (cf semelles Sidas chez Décathlon). C'est aussi et surtout des éléments de correction à des endroits clés, dont le choix et le placement sera propre au patient, à sa pathologie, à sa pratique. Du sur-mesure quoi ! :idea:



Mon kiné et/ou ostéo m'a conseillé d'aller voir mon podologue pour faire modifier mes semelles, que dois-je faire ?

Bah va voir ton podologue, on t'a rien proposé d'autre.. Tu peux être sûr d'une chose : un patient en situation d'échec thérapeutique alors qu'il est traité par un podo, un ostéo, un kiné, un occluso, un orthoptiste, médecin du sport (liste non exhaustive) se verra toujours dire que c'est la faute des semelles..
Bouuuhh, vilaines semelles, VILAINES ! Le vilain corps Ă©tranger dans la chaaauussuuuure !


Image

Dur dur la vie de podo !
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:



Voilà, c'est déjà un bon début. N'hésitez pas si vous avez des questions sur tout ce qui touche à la podologie :oops:
Dernière édition par PodoHRD le 24 Fév 2017, 00:16, édité 8 fois au total.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, semelles orthopédiques & cie : FAQ

Messagepar Jax » 23 FĂ©v 2017, 20:36

Très bonne idée ce post, merci pour ton temps.
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 378
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, semelles orthopédiques & cie : FAQ

Messagepar banditblue29 » 24 FĂ©v 2017, 08:05

Jax a écrit:Très bonne idée ce post, merci pour ton temps.

+1, ça éclaire le travail de mon podologue :wink: .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 517
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Eddy_87 » 24 FĂ©v 2017, 10:03

Merci pour ce post. Justement tu évoques le fait qu'il faille se tourner vers le "bon" podologue. Il serait intéressant d'avoir des noms de podo reconnus pour la cap dans les régions.
Avatar de l’utilisateur
Eddy_87
Kikoureur ki kour
 
Messages: 566
Inscrit le: 07 Nov 2014, 13:59
Localisation: Villars les Dombes

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 24 FĂ©v 2017, 10:08

:arrow: je plaide coupable... j'ai fait des demandes en MP :idea:

Et PodoHRD m'a toujours répondu de façon extrêmement patiente et détaillée, merci!

Personnellement, je viens de consulter un de ses confrères, à l'étranger, qui se réfère à une méthodologie 'française' plutôt proprioceptive... je me suis inscrit dans le fil sur les blessés :roll:

PodoHRD a écrit:Les semelles orthopédiques permettent de jouer sur la position des mats et vergues du pied (aspect plutôt biomécanique des semelles, les gros reliefs), mais aussi sur la tension des cordes que sont vos muscles (aspect plutôt proprioceptif grâce à des éléments de correction qui vont dans une faible mais suffisante mesure activer ou inhiber le travail de tel ou tel muscle).
(...)
Partant de cela, les podologues essaient d'améliorer la posture ou le mouvement en équilibrant le travail musculaire. Personnellement, j'étudie une méthode assez proche de Mézières. Lorsque l'on s'intéresse à la posture, aux chaines musculaires, on s’aperçoit que l'on est tous dans un certain déséquilibre. Mais il arrive que pour une raison X ou Y, ce déséquilibre s'accentue et sorte des limites de ce que le corps de mon patient arrive à compenser/accepter (cf partie 1 du débat sur Youtube). Ce patient pourra alors se retrouver dans un déséquilibre qui n'est plus supportable lorsque les contraintes mécaniques sont augmentées (le patient a mal quand il court mais pas quand il marche), voire même alors qu'elles ne le sont pas.


Et j'ai été envoyé chez un podologue par une posturologue d'école Méziériste :mrgreen:
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 527
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 24 FĂ©v 2017, 11:31

Eddy_87 a écrit:Merci pour ce post. Justement tu évoques le fait qu'il faille se tourner vers le "bon" podologue. Il serait intéressant d'avoir des noms de podo reconnus pour la cap dans les régions.


J'ai bien peur que ça parte en sucette ce genre de trucs...

"je vais chez untel il est super"
"surtout pas, Ă  cause de lui j'ai ..."

J'ai vu ce genre de choses sur le forum courseapied...forum certes peuplé d'une grosse majorité de débiles...
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 378
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Eddy_87 » 24 FĂ©v 2017, 11:46

Oui tu as raison mais je pensais plutôt à PodoHRD qui aurait pu nous orienter vers des confrères aguerris à la cap.
Avatar de l’utilisateur
Eddy_87
Kikoureur ki kour
 
Messages: 566
Inscrit le: 07 Nov 2014, 13:59
Localisation: Villars les Dombes

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar zzjozz » 24 FĂ©v 2017, 14:40

Eddy_87 a écrit:Merci pour ce post. Justement tu évoques le fait qu'il faille se tourner vers le "bon" podologue. Il serait intéressant d'avoir des noms de podo reconnus pour la cap dans les régions.


La clinique du coureur recense les pros qui ont suivi leur formation.
https://lacliniqueducoureur.com/trouver ... Types=3420
Certe, cela ne garantit pas la qualité du professionnel. Mais je trouve que c'est un bon point de départ. Dans la mesure où cela met en évidence une volonté (de la part du praticien) de développer ses compétences :)

Sinon le mieux est de trouver son (ses) praticien(s) bien avant que la blessure arrive.
http://blog.fitmyrun.fr/blessure-runnin ... on-remede/
sportivement,
Jo
mon blog: http://www.runxp.fr
Avatar de l’utilisateur
zzjozz
Kikoureur débutant
 
Messages: 25
Inscrit le: 18 Nov 2014, 18:11
Localisation: val d'oise

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar huralp » 24 FĂ©v 2017, 15:18

Pour ce qui est de l'aspect financier, consultation + semelle je me permet un petit retour d'expérience personnel:
Je cours depuis 10 ans et porte des semelles orthopédiques depuis 8 ans, j'ai une pronation très marquée. Avant correction l'espérance de vie de mes shoes était de 600 à 700 km.
Avec correction je dépasse sans aucun soucis les 1000 km et j’atteins même les 1200 km avec certaines.
Je paye mes semelles 120 €.
Financièrement parlant le fait de renouveler mes semelles annuellement a donc aucune incidence sur mon budget course à pied.
Par contre au niveau santé le bénéfice est énorme.
Je consulte au cabinet "GĂ©rard Soulier" Ă  Clermont-Ferrand, sympa comme nom pour un podologue :mrgreen:
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1624
Inscrit le: 08 Sep 2008, 16:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 24 FĂ©v 2017, 16:48

Franchement, j'adore la communication de Blaise Dubois, son concept; mais je ne conseillerais pas d'utiliser cette liste de praticiens comme point de départ pour une recherche de podologue.
Je figurais sur ce site, ayant fait une formation "Clinique du coureur" il y a deux ou trois ans, mais au bout d'un an il faut payer pour continuer à être affiché. C'est du business, j'ai aucun problème vis à vis de ça mais il faut tout de même le savoir.

De plus, s'agissant d'un podologue, ça va permettre d'améliorer la "prescription de conseils", mais pas vraiment le cœur de la prise en charge qui reste tout de même l'orthèse plantaire quand on a affaire à un podologue (+/- des choses comme le Taping ou autre outil que l'on peut ajouter à notre prise en charge). D'autant que généralement, ceux qui font la formation se sont déjà intéressé au concept de foulée médio-avant pied, de minimalisme ou autre. Donc sa pratique professionnelle ne s'en trouve pas nécessairement chamboulée.

À mon sens ça bouleverse bien plus profondément la façon de travailler d'un coach sportif.

Mais c'est sûr que ça permet de repérer des professionnels qui se forment. Car il y en a plein qui ne se forment pas beaucoup ou très peu. Après, entièrement d'accord sur le fait de s'entourer avant les premiers soucis. Si seulement on prenait autant de cours pour apprendre le bon geste en course à pieds qu'on le fait en golf... On pense à tord que l'on aura naturellement le bon geste technique, mais non.

Je ne peux malheureusement pas donner de nom de podologues comme ça, sur internet. Ça ne serait pas très déontologique et nous avons un Conseil de l'Ordre qui veille au grain.

À mon sens, un bon début pour choisir son podologue du sport, c'est de rechercher parmi l'annuaire des deux grosses associations de podologues du sport que sont l'ANPS et Podoxygene. Pour pouvoir les rejoindre, il faut justifier un minimum d'actes de formation, voire d'avoir du matos d'examen un peu high tech. Encore une fois, ce n'est pas le matos ou le fait de faire partie d'une association qui fait le praticien mais comme pour les formations, ça peut témoigner que l'on a affaire à quelqu'un qui cherche à améliorer sa prise en charge.


Ça me fait penser à un truc que j'ai souvent lu sur le courseapied.net ou sur des blogs : "si tu veux un bon podo, vérifie qu'il a bien un tapis de course pour te faire Courir dessus vu que tu le vois pour un problème quand tu cours :idea: ".

Dois-je rechercher un podologue équipé d'un tapis de course ?

À mon sens, c'est une question un peu moins "tout blanc ou tout noir" que l'on ne pourrait croire de prime abord. La plupart des podologues accueillant des sportifs en ont, moi le premier; mais je connais très peu de podologues dont le traitement se basera majoritairement sur ce qu'ils voient lorsqu'ils regardent le patient courir sur tapis. Et je parle d'un panel de podologues qui bossent dans des clubs ou fédérations sportives de haut niveau (à titre indicatif ce n'est pas mon cas).

Lorsque l'on en parle entre nous, tout le monde est d'accord pour dire que plus de la moitié de nos patients est incapable de courir sur un tapis de course. Les ultra débutants qui ne sont jamais allé en salle de sport ou qui n'ont jamais fait de sport galèrent à mort, se laissant emporter par le mouvement du tapis. Et même en débutant très progressivement par de la marche sur le tapis avant d'augmenter tout doucement la vitesse, bon nombre n'y arrivent pas ou du moins pas assez bien pour croire que ce que l'on voit est représentatif de leur foulée en extérieur. Les gros coureurs à pieds ayant avalé des milliers de km de bitume galèrent à mort pour avoir une foulée naturelle : trop éloigné de leurs sensations habituelles. Bref, si c'etait la clé d'un examen clinique réussi on serait dans la merde vis à vis d'une grosse proportion de nos patients.

Il faut savoir que chaque podologue a un peu sa façon de faire, élaborée au grès du mix de formations qu'il aura choisi suivant son feeling, des rencontres avec d'autres professionnels; un peu comme un restaurateur pourrait avoir développé sa propre patte au fil de ses expériences professionnelles dans de grandes maisons. Donc on a pas mal d'outils, de façons de faire qui permettent de se faire une bonne idée de ce qui cloche, sans pour autant avoir absolument besoin de vous voir courir. C'est un peu comme un mécanicien : il n'a pas besoin d'avoir le nez dans le moteur d'une voiture pendant qu'elle roule sur l'autoroute pour savoir ce qui cloche. Après il y en a qui se basent beaucoup sur le tapis et c'est très bien : chacun à ses préférences en matière de matériel, de techniques.

Personnellement, ma façon de faire c'est :
  • discussion avec le patient.
  • examen visuel de sa posture debout, de profil, de face, de dos avec Ă©ventuellement quelques test type penchĂ© en avant ou autre.
  • testings musculaires et articulaires, orientĂ©s plus ou moins suivant de ce que j'ai vu de sa posture

Là je sais à 75% ce que je vais faire car j'ai une déjà une bonne idée du mécanisme d'installation qui aura laissé tout un faisceau d'indices a différents étages.

  • examen visuel et informatisĂ© de la marche.
  • examen informatisĂ© de la posture en station debout.
  • tests posturodynamiques et vĂ©rification sur ordinateur des effets d'Ă©lĂ©ments de correction que je pense mettre sur les semelles, au regard de ce que j'ai appris plus tĂ´t dans l'examen.

Là je sais à 100% ce que je vais faire, si je fais des semelles à mon patient ou pas et comment elles seront. Si je n'en fais pas (en gros 1 patient sur 10 repart sans semelles, plus souvent pour des cas de pathologie du quotidien que pour des pathologies sportives), je l'oriente et/ou lui donne des conseils, après l'avoir éventuellement vu courir sur tapis s'il est coureur à pieds.

Si je veux lui faire des semelles, en plus des conseils d'etirements ou autre, dans un cas sur 2 je vais lui proposer de regarder sa foulée pendant un temps mort de la fabrication. Si il arrive à courir tant mieux, sinon c'est pas un drame. Je regarde sa foulée, sa cadence, lui donne quelques conseils pour l'zider à la modifier si cela me semble nécessaire; en gardant en tête que je ne serais pas à ses côtés lors de ses entraînements donc je ne m'attend pas à une transformationdu tout au tout. Le but est d'aller vers une tendance un peu meilleure. Pour ceux qui veulent vraiment transformer profondément les choses, je leur conseill de la lecture (SEHEL notamment) ou autre.

Bref, tout ça pour dire que le tapis de course, ce n'est pas forcément le graal lorsqu'il s'agit de trouver un podo. C'est un peu comme pour les formations : le matériel, ça va être un indice qui permet de deviner que l'on a affaire à un professionnel qui essaie d'etoffer ses pratiques professionnelles. En aucun cas, ça ne sera un gage de qualité. Mais, s'agissant de la dimension podologique (semelles) de la profession, on aura clairement plus de chances d'etre en face d'un podologue compétent si il a fait l'effort et les sacrifices nécessaires pour s'equiper et se former. Donc si il a un tapis c'est plutôt bon signe... Mais s'il n'en a pas ou que le tapis ne prend pas une place immense dans sa prise en charge, pas de panique.

Pour finir, ce long pavé n'est que ma bien humble et personnelle vision des choses. Elle n'est pas nécessairement représentative de ce à quoi devrait ressembler une bonne prise en charge. C'est juste ma façon de faire et une invitation à sortir de certaines visions stéréotypées.
Dernière édition par PodoHRD le 24 Fév 2017, 17:50, édité 1 fois au total.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 24 FĂ©v 2017, 17:27

Mon podologue a un tapis mais je n'ai jamais couru dessus. Il m'a fait monter sur un truc électronique pour voir la répartition de mes appuis puis ensuite j'ai marché un moment sur le tapis et lui regardait sur son ordi. A priori de la même façon que toi. Je lui ai demandé pourquoi il ne me faisait pas courir et m'a expliqué ce que tu dis dans ton message...
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 378
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar banditblue29 » 24 FĂ©v 2017, 21:56

@Podo HRD : Mon podo procède à peu près comme toi :wink: .
Il utilise le tapis pour vérifier que les semelles fabriquées sont "adaptées".
Enfin, c'est ce que j'en déduis car je ne monte dessus que lors de l'essayage ou du "réglage" final.
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 517
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar huralp » 25 FĂ©v 2017, 08:24

Sur Clermont il y a le centre Podotech qui dépend aussi du Cabinet de podologie Soulier, qui pratique des examens morphostatique, podométrique, posturographique et vidéo dynamique.
Ils analysent marche et course avec chaussure et pieds nus
A la fin de l'examen ils vous remettent un dossier bien complet avec photo, calcul d'angle etc.... et conseils pour l'achat de chaussures.
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1624
Inscrit le: 08 Sep 2008, 16:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 25 FĂ©v 2017, 10:39

huralp a Ă©crit:(...)
A la fin de l'examen ils vous remettent un dossier bien complet avec photo, calcul d'angle etc.... et conseils pour l'achat de chaussures.


Je pense que c'est lĂ  un outil de communication essentiel pour s'adresser Ă  un public sportif :idea:

Je m'explique, sur kikourou, mais c'est vrai sur TOUS les forums de sport, quel est LE sujet dont parlent le plus les 'sportifs', du matériel... c'est le dada du sportif le nec plus ultra technologique :mrgreen:

Par contre, l'épaisseur du dossier et/ou la qualité des photos ne nous dit rien sur la qualité du diagnostic et encore moins sur le choix de la thérapie, c'est de la communication n'est-il pas? :wink:

Personnellement je viens de sortir d'une visite à l'opposé de ce que décrit huralp et... et ça m'a terrorisé! Il n'y avait rien de technologique, juste un mec (avec les bons diplômes!) qui m'a ausculté avec ses yeux et ses mains :|

PodoHRD m'a rassuré :mrgreen:
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 527
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar CROCS-MAN » 25 FĂ©v 2017, 11:31

Pour moi le minimalisme c'est quelque chose aux pieds pour les protéger , un short et un bon moment de run. Voici avec quoi je cours actuellement pour pas user mes crocs. Depuis janvier +700km, encore ce matin 23km en 2h00, et tout va bien. Et quand je vois le nombre de blessés en "super équipement et super shoes", je pense que beaucoup devraient arrêter de torturer la CB, arrêter de gamberger , et retourner aux fondamentaux que sont la tête et les jambes
mes shoes.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Le CROCSING vous avez déjà essayé?
Avatar de l’utilisateur
CROCS-MAN
Maître kikoureur
 
Messages: 4914
Inscrit le: 21 Jan 2008, 13:53

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar L Hermine » 25 FĂ©v 2017, 13:27

+ 1 milliard !!!
Oh l'hermine !!! Viens dire bonjour Ă  la Corne !!!
Avatar de l’utilisateur
L Hermine
Kikoureur ki kour
 
Messages: 600
Inscrit le: 25 FĂ©v 2014, 16:46
Localisation: L'EFFET-BOEUF

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 25 FĂ©v 2017, 18:54

@Sylvain IT : Non mais toi tu dois être ingénieur ! :P .. Clairement, l'interet de la technologie est flagrant pour ce qui est de la communication, avec le patient , ou en transversal avec les pressionnels de santé.

@CROCS-MAN : j'appelerais ton concept "simplissimisme" :mrgreen: . Ça les Crocs n'ont du minimalisme que la toe box (l'espace très large pour l'avant pied). L'amorti d'une Crocs est assez énorme : je me demande bien quelle est la formule chimique de leur EVA qui est hypersouple tout en ayant une énorme rémanence et une grosse résistance à l'abrasion. On croirait du caoutchouc naturel. Le soutien de voûte serait certainement considéré par Blaise Dubois comme du contrôle de pronation, même si personnellement, je vois ce genre de soutien souple de voûte d'avantage comme un outil proprioceptif que comme un réel "rempart anti-pronation". D'où mon scepticisme quand les ostéo crient au scandale dès qu'on a un relief sous la voûte. Je leur répondrais qu'il y a un monde entre une semelle qui vient juste au contact de la voûte plantaire, et une autre fortement renforcée à ce niveau, rendant le relief difficilement déformable. Le stack (épaisseur de semelle) des Crocs n'est pas énormissime mais non négligeable. La résistance à la torsion est je crois relativement importante. Il n'y a que le drop dont je n'ai aucune idée. Mais quand bien même serait-il nul, on resterait beaucoup plus proche du maximalisme que du minimalisme.

Mais c'est certainement très confortable. Par contre, je n'imagine pas un débutant avec une foulée en overstriding (forte attaque talon, genou tendu avec prise d'appui très en avant du centre de gravité) éviter la blessure avec un tel chaussage. C'est comme la mode des Adidas Boost : c'est absolument pas permissif en terme de qualité de foulée. Par contre au niveau des sensations, c'est très séduisant.


Sinon, pour finir sur ces questions très actuelles que sont le minimalisme et la foulée, quelques vidéos sympa :

phpBB [video]


On remarquera la forte musculature intrinsèque des pieds de mon confrère certainement renforcée par la foulée medio-avant pied et le chaussage certainement plus ou moins minimaliste. Par contre c'est vraiment à la fin de sa course sur tapis qu'il a sa foulée naturelle à mon avis : au début il semble vraiment trop sur l'avant pied. Certainement le temps de trouver ses sensations.
Par la suite, il est très intéressant de comparer les deux vidéos noir et blanc comparées par le deuxième interlocuteur, ostéopathe. On voit l'énorme débauche d'énergie (que ce soit au niveau de l'onde de choc ou dans le travail musculaire) dans les jambes du fait de l'importance de l'attaque talon, avec un gros angle de flexion dorsale de cheville lors du contact, très en avant du centre de gravité. En regardant le deuxième extrait avec une foulée médio-avant pied, on comprend l'interet de la technique pour diminuer le stress mécanique encaissé par les muscles, tendons et articulations. Cela semble visuellement beaucoup moins traumatisant.





phpBB [video]


Vidéo super intéressante qui montre la technique des meilleurs coureurs, peu importe le type de chaussures portées. On comprend bien la vacuité du débat "pourquoi mettre du contrôle de pronation par des semelles orthopédiques ?? Certains Kényans en on une énorme (pronation :mrgreen: ) et pourtant ils ne se blessent pas !". Effectivement, ils ont une superbe foulée qui n'est qu'assez peu tributaire de l'appui talon. Donc forcément, que l'on soit pour ou contre ce contrôle de pronation, on peut se poser la question si ce contrôle n'est pas une compensation utilisée uniquement dans le but de palier aux défaillances de la technique de course ?

A noter que l'auteur de la vidéo parle pour certains de faible appui talon. C'est ce qu'appellera (si je ne m'abuse) Blaise Dubois un appui "Talon proprioceptif"; une espèce de petite prise d'information par le talon qui ne prend pas beaucoup de charge (malgré qu'il attaque en premier) du fait de la position du point de contact au sol par rapport au centre de gravité.
A noter à la minute 4, un cas très intéressant avec une attaque talon très, très externe. Ce patient, observé de façon fugace et au regard de la possible usure de l'exterieur du talon de la chaussure serait qualifié par certains de supinateur. Pour autant, une fois l'impact passé, on constate un médio pied qui s'effondre totalement, ne supportant pas la charge. C'est ici que réside selon moi le concept contre-intuitif de l'entorse chronique de cheville chez le pronateur. Ce n'est qu'une supposition mais il y a fort à parier que ce coureur est fortement pronateur, avec un valgus de l'arriere pied (un arrière pied qui bascule vers l'interieur) et un médio-pied plus ou moins plat. Son médio pied s'affaissant fortement, le muscle tibial postérieur se spasme à force d'essayer d'aller à l'encontre de cet affaissement. Ainsi, dès que le pied quitte le sol, il travaille en "corde d'arc", et, rapprochant ses surfaces d'insertion, amène le pied en varus.. D'où l'attaque Talon très externe.
Dernière édition par PodoHRD le 26 Fév 2017, 11:22, édité 5 fois au total.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar banditblue29 » 25 FĂ©v 2017, 20:50

Vraiment très intéressant :D .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 517
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 26 FĂ©v 2017, 07:40

c'est clair, très intéressant!
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 378
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Japhy » 28 FĂ©v 2017, 07:30

PodoHRD a écrit: D'où mon scepticisme quand les ostéo crient au scandale dès qu'on a un relief sous la voûte. Je leur répondrais qu'il y a un monde entre une semelle qui vient juste au contact de la voûte plantaire, et une autre fortement renforcée à ce niveau, rendant le relief difficilement déformable.


Je ne crie pas au scandale mais je deteste les renforcements au niveau de la voute, qu'ils soient importants ou pas. Cela elimine deja pas mal de chaussures !
Tiens j'ai une question pour toi PodoHRD: dans ma quete de chaussures non sportives qui ne feront pas revenir mon aponevrosite, ou en tout cas, dans lesquelles je n'ai pas mal au pied, j'ai trouve mon bonheur en chaussures d'hiver (chez Palladium pour tout dire, mais ce ne sont pas des Pataugas :mrgreen: ).
Mais l'ete sera bientot la n'est ce pas. Que penses-tu des Teva ? PAs exactement celles dont la semelle ressemble a des tongs, mais celles qui un peu plus construites (Teva Original Universal Backpack). Je me demandais si tu en voyais passer. Bon de toutes facons je les ai deja achetees, etonnant d'ailleurs, en soldes meme l'hiver.

A part ca, pour revenir a ce qui a ete dit plus haut, faire chauffer ou pas sa CB n'a rien a voir avec les blessures, dans un sens comme dans l'autre.
Je n'ai jamais claque de fric dans les chaussures de course, j'ai couru tres longtemps en Nike Free 3, j'en ai eu deux paires que j'ai gardees deux ans chaque, les bouts etaient perces mes copines me traitaient de clocharde, et ces annees la je courrais entre 15 et 25 courses par an, pas que des marathons evidemment, il y avait aussi pas mal de courses courtes. Jamais eu de probleme.

Apres ca je suis passee aux Puma Faas 100, ultra minimalistes a tous points de vue. Elles sont parmi les moins cheres au final, surtout parce qu'elles sont tres souvent en soldes, genre 40 ou 50 euros, sans doute qu'elles n'ont pas plu. Malheureusement plus fabriquees. Donc pareil, je ne me suis pas ruinee avec ces chaussures ! Pourtant je me suis blessee l'an dernier, tout simplement parce que j'ai ete stupide, j'ai augmente le kilometrage trop rapidement. Depenser peu n'est donc pas la solution miracle ou magique contre les blessures.

La plupart des blessures ont, il me semble, deux causes principales: dans certains cas un terrain propice (alignements, particularites physiques), mais surtout des erreurs de pratique, qu'on a parfois du mal a s'avouer, malgre les evidences.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4287
Inscrit le: 14 Avr 2009, 17:12

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 28 FĂ©v 2017, 12:32

Je ne vois pas beaucoup de Teva en cabinet (chez moi c'est plutôt Méphisto car il y a de gros points de vente dans ma ville), mais c'est bien. D'une manière générale, rien ne vaut la botterie française, anglaise et italienne lorsque l'on cherche du traditionnel (tu ne trouveras pas un équivalent à Pierre Corthay ou Gaziano & Girling aux USA). Mais les américains font des chaussures plutôt confortables donc pour ce type de chaussure c'est cool. Comme les chaussures Allemandes d'ailleurs. Les Teva ont un bon volume chaussant et sont bien pensées (sauf celles avec une semelle compensée). Le modèle que tu as en tête est pas très sexy ( :mrgreen: ) mais ça fera carrément le boulot pour toi, oui ! D'autant qu'il y a un peu de reliefs sous les pieds (elles ne sont pas totalement planes) et ça va solliciter tes chaînes musculaires antéro-médianes, ce qui aura tendance à calmer les postéro-médianes. A défaut de porter tes semelles ça t'aidera sûrement.

C'est pour ça que les semelles thermoformées sont si souvent plébiscitées en podologie du sport : car un peu de relief sous le pied. calme les chaînes postérieures. Or chez le sportif elles sont souvent en tension.


Sinon, oui chez le sportif c'est principalement des erreurs d'entrainement qui sont à l'origine des problèmes, notamment chez le coureur récréatif. La course à pieds ça doit correspondre à 90% de ma clientèle sportive. Après je vois majoritairement des pathologies hors sport : je suis parti de l'hopital parce que je voyais tout le temps la même chose (consultation spécialisée dans le traitement des plaies chez le diabétique), du coup j'essaie de voir de tout et n'aimerais pas voir que des sportifs.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Japhy » 28 FĂ©v 2017, 13:35

Je sais pas ce qu'il te faut, je suis quand mĂŞme vachement sexy avec ! Je pourrais presque me retrouver dans un CR du Bouk Ă  ce rythme !

teva3web.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4287
Inscrit le: 14 Avr 2009, 17:12

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar valdes » 28 FĂ©v 2017, 14:04

J'osais pas poser la question :oops: et finalement si, ce post est tellement intéressant (je suis en train de virer mes semelles car elles sont trop dures, exactement celles décrites et dont j'apprends qu'elles dateraient conceptuellement d'il y a 20-30 ans) ...

Que penser des "claquettes" en bois Scholl (type PESCURA par exemple) ? Que penser des claquettes d'une manière générale et bien sûr pas pour courir :shock: (et parce que l'on porte peu nos chaussures de course par rapport à nos chaussures de vie en général).
On ne sais pas quoi porter quand on bosse debout toute la journée (infirmière, coiffeuse, etc.)

Adidas a foutu du boost partout ... MĂŞme sur ses chaussures de trail :evil:
il n'y a pas qu'en natation que le mur est dangereux
Avatar de l’utilisateur
valdes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1391
Inscrit le: 30 DĂ©c 2010, 16:33

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 28 FĂ©v 2017, 17:59

@Japhy : Bon, t'es sûre que tu veux pas monter dans le nord est de la France pour un petit bilan ? :lol:

@Valdes : Y a pas de question bĂŞte.

Déjà, s'agissant de tes semelles, il faut que je précise que ce qui me gêne dans les semelles faites en biomécanique américaine ou autre techniques très axées "orthopédie", c'est l'aspect rigide des reliefs, le fait que le soutien de voûte ne soit pas déformable par exemple. Après, les semelles avec une base plutôt dure ou très dure ne me choquent pas.
Personnellement, pour le running j'utilise des bases que pas mal de patients qualifieraient de "dures" en comparaison des semelles qu'ils ont eu chez d'autres confrères (notamment quand il y a des matériaux type NOEN, matériaux techniques à effet rebond à l'avant ou autre), même si le recouvrement que j'utilise est plutôt classique en terme de dureté Shore (le Shore A est l'unité de mesure de la dureté).

Concernant les claquettes en bois, j'aurais tendance à fortement déconseiller car ça ne permet pas un déroulement du pied (ça rigidifie artificiellement ton pied). En plus ça fait effet castagnettes aux talons et favorise donc l'apparition d'hyperkératose et de crevasses à ce niveau. Je préfère les sandales aux claquettes car la bride au niveau de la cheville évite que ton pied ne se crispe en flexion d'orteils pour retenir la chaussure.

Aux infirmières, coiffeuses qui peuvent se chausser comme elles veulent (ce n'est pas le cas de toutes les infirmières), ce que je trouve pas mal quand on a mal aux pieds c'est ça :

Image
La ballerine Newfeel de chez DĂ©cathlon.

C'est pas trop amortissant vu que c'est pas fait pour la course à pieds, tout en ayant une notion de confort qui sera recherchée dans ce type d'activité. Il y a de la place (et une semelle amovible si besoin de semelles orthopédiques) et ça n'a pas trop un aspect connoté baskets.

Ajoutes à ça une crême sympa et roule !
http://www.apivita-cosmetiques.fr/bouti ... eds-1.html

Apivita c'est vraiment bien : ça sent pas mauvais, la Philomiel (par exemple) est super agréable et pénètre bien la peau, sans laisser de gras, et c'est fait à base de produits naturels.


Sinon, oui Adidas ils exploitent le filon du boost jusqu'au bout ! Après ça plait bien aux coureurs mais faut avoir une foulée plutôt médio-pied, sinon attention à l'instabilité.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar miniping » 01 Mars 2017, 07:49

Tu lui reproches quoi exactement au boost d'adidas ? J'utilise que ça sur mes chaussures de route et vu tes messages je me demande si c'est une bonne chose !

Quand tu dis qu'il n'est pas permissif en terme de foulée que faut il comprendre ?

Merci pour tes Ă©clairages
miniping
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1394
Inscrit le: 15 Juin 2012, 10:27

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Jax » 01 Mars 2017, 09:25

PodoHRD a écrit:Déjà, s'agissant de tes semelles, il faut que je précise que ce qui me gêne dans les semelles faites en biomécanique américaine ou autre techniques très axées "orthopédie", c'est l'aspect rigide des reliefs, le fait que le soutien de voûte ne soit pas déformable par exemple. Après, les semelles avec une base plutôt dure ou très dure ne me choquent pas.


C'est ce qui m'avait surpris sur ma dernière paire de semelles. J'avais l'habitude d'avoir un renfort de voute rigide et là pas du tout. J'avais dit au podo: "mais je l'écrase complètement ton truc" et il m'avait dit qu'en dynamique ça aurait un effet et il n'a pas eu tort.

Bon j'ai eu qques autres souci et j'ai moi même limé un peu l'intérieur du talon car il m'avait rajouté un renfort bcp trop important (en collant une bande de mousse rigide) selon mon médecin du sport. Depuis je me sens mieux avec mais j'ai repris rdv pour avril car le temps de les changer arrive.
Jax
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 378
Inscrit le: 02 Mars 2016, 17:56

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 01 Mars 2017, 14:09

Je pense les Boost peu permissives vis à vis de la technique de foulée car vraiment molles. Du coup si ta foulée n'est pas équilibrée et que tu te retrouves en overstriding (attaque talon avec genou verrouillé et prise de contact avec le sol très en avant du centre de gravité) sur ce type de chaussure, tu te retrouves dans une position où ton médio-arrière pied, s'il est instable, va avoir du mal à trouver des stratégie d'équilibration alors même qu'il est sur un matériau super mou et donc super instable. C'est comme d'être sur des ressort comme l'Inspecteur Gadget, ça amorti et ça renvoit l'énergie, mais plus ils sont compressible, plus il va falloir contrôler le mouvement au risque de partir dans tous les sens.

Après si t'as pas de problèmes avec, que tu as une foulée pas trop talonnante et que tu te sens bien, continue.

D'ailleurs, une petite étude sur les chaussures utilisées lors du dernier marathon de Paris vient de tomber :
http://www.couririntelligent.fr/etude-m ... haussures/

On voit que les Adidas sont plutôt portées par l'Elite qu'on suppose avoir une foulée plutôt à tendance médio-pied.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar miniping » 01 Mars 2017, 14:24

PodoHRD a écrit:D'ailleurs, une petite étude sur les chaussures utilisées lors du dernier marathon de Paris vient de tomber :
http://www.couririntelligent.fr/etude-m ... haussures/

On voit que les Adidas sont plutôt portées par l'Elite qu'on suppose avoir une foulée plutôt à tendance médio-pied.

Merci pour tous ces éléments.
Par contre le coup des Adidas portées par l'élite, c'est à pondérer par le fait que déjà 33% porte des Adios, donc certes y'a du boost, mais pas beaucoup. Ça veut dire que la foulée est vraiment médio ou avant pied car il s'agit de chaussures très légères conçues au départ pour du 10k...

De mon côté je pense être en foulée relativement médio pied, je vais donc continuer avec le Boost.
miniping
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1394
Inscrit le: 15 Juin 2012, 10:27

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar jano » 02 Mars 2017, 22:37

si je comprends bien, en achetant des adidas adios, j'ai 1 chance sur 3 de faire 2h45 au marathon
horizon pas net, reste Ă  la buvette
http://objectiftrail.wordpress.com
Avatar de l’utilisateur
jano
Maître kikoureur
 
Messages: 4368
Inscrit le: 09 Oct 2009, 13:20

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar miniping » 02 Mars 2017, 23:17

jano a Ă©crit:si je comprends bien, en achetant des adidas adios, j'ai 1 chance sur 3 de faire 2h45 au marathon

Haha, le truc de base sur la corrélation et l'implication en statistiques...

Si tu achètes des adidass adios et que je vas sur marathon, tu as 1 chance sur 3 d'y laisser ton genou tout neuf ;)
miniping
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1394
Inscrit le: 15 Juin 2012, 10:27

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar jano » 03 Mars 2017, 08:59

miniping a Ă©crit:
jano a Ă©crit:si je comprends bien, en achetant des adidas adios, j'ai 1 chance sur 3 de faire 2h45 au marathon

Haha, le truc de base sur la corrélation et l'implication en statistiques...

Si tu achètes des adidass adios et que je vas sur marathon, tu as 1 chance sur 3 d'y laisser ton genou tout neuf ;)

:mrgreen:
c'était plus un parallèle avec "si j'achète des chaussures minimalistes, je vais courir médio-pied"...
horizon pas net, reste Ă  la buvette
http://objectiftrail.wordpress.com
Avatar de l’utilisateur
jano
Maître kikoureur
 
Messages: 4368
Inscrit le: 09 Oct 2009, 13:20

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 03 Mars 2017, 10:35

jano a Ă©crit:si je comprends bien, en achetant des adidas adios, j'ai 1 chance sur 3 de faire 2h45 au marathon


C'est ça ! :idea:

C'est quand même pas compliqué la course à pieds :lol:

Pour l'anecdote :

Vu ce matin un patient marathonien, membre d'un club d'athlétisme (8ème club français, plus de 1200 adhérents, élu club de l'année 2010 par la FFA, label club FFA 6 étoiles).. Bingo, il a tout ce qu'il faut s'agissant du cardio-pulomonaire en terme de plan d'entraînement; mais personne n'a jamais regardé sa foulée et encore moins donné de conseils. C'est quand même dommage que dans beaucoup de structures, le geste technique passe au second plan.
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Charpente » 03 Mars 2017, 13:55

PodoHRD a écrit:Bingo, il a tout ce qu'il faut s'agissant du cardio-pulomonaire en terme de plan d'entraînement; mais personne n'a jamais regardé sa foulée et encore moins donné de conseils. C'est quand même dommage que dans beaucoup de structures, le geste technique passe au second plan.


Salut PodoHRD,

le mec en question avait de bonnes références, en gros, si j'ai bien compris, mais sa foulée était-elle si défectueuse que cela ?
Charpente
Kikoureur ki kour
 
Messages: 693
Inscrit le: 12 Juin 2015, 15:15
Localisation: 76

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar PodoHRD » 03 Mars 2017, 15:50

Je ne sais pas ce que tu entends par références mais disons que lorsque l'on est adhérent à un gros club d'athlétisme, c'est les boules de se dire que l'on bénéficie de programmes d'entrainements marathon alors même que personne n'a jeté le moindre coup d'œil à la foulée.
C'est assez fou : genre le prof de golf qui te dit "tape 30 balles fer 3, 50 fer 7 le jeudi; putting le samedi, approches le dimanche", le tout sans mĂŞme regarder le swing.

Je parlerais pas de foulée defectueuse et j'ai pas envie de détailler la consultation de ce patient (ça serait pas très correct), mais la plupart de mes patients coureurs ont une cadence aux alentours de 165 foulées par minutes avec forte attaque talon, même en ayant deux entraînements par semaine dans ce fameux club; ce qui me paraît vraiment dommage car ça se travaille facilement si l'on est conseillé pendant sa pratique.

Et ça c'est pas le podo ou le Kiné qui va l'apprendre au patient au décours d'une consultation. Comme pour le golf, on pourrait donner quelques éventuelles pistes s'agissant d'un swing, mais il n'en demeure pas moins que l'apprentissage du geste technique reste le cœur de métier du prof, qu'il soit de golf ou d'athlétisme.

Vous qui êtes membre d'un club d'athlé, vous a-t-on déjà conseillé s'agissant de votre foulée ?
Paul
PodoHRD
Kikoureur débutant
 
Messages: 95
Inscrit le: 21 Juil 2016, 13:25

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Mokiloque » 03 Mars 2017, 16:50

Ou la !! En voilĂ  un post qui m'interpelle...

Je vais vous faire part de mon expérience...
En 2011 je me mets à la course à pied, tout seul dans mon coin, puis je monte en puissance 2012, 2013 et 2014, j'encaisse de plus en plus de bornes jusqu'à 80 km/ semaine le tout avec un grosse attaque talon de bourrin et de semelles ortho faite par un podo posturo très réputé dans ma région.
Je précise que j'ai les pieds plats comme des galettes avec un gros valgus.

Personne n'a jamais analysé ma superbe foulée et malgré mon poids (66 kilos pour 1m80 au meilleure de ma forme) les km auront raison de moi.

2014 j'enchaine les sorties longues, les trails roulant de 35, 40, 50 voir 60-70 km jusqu'au Templiers ou je termine les 75 avec un pied explosé... Après des semaines de repos pour ce que l'on pensait être une tendinite du releveur je me décide à passer une IRM et le verdict tombe :

Ostéochondrite du dôme de l'astragale face interne avec séquestre osseux de 10mm, c'est la douche froide et les mots du médecin du sport sont ''Arrêt total de la course à pied où vous finirez avec une grève osseuse ou une prothèse'' à 32 ans j'ai accusé le coup et stoppé la course à pied et même le sport pendant près de 2 ans.

Les douleurs ont cessé peu à peu et depuis quelques mois je réapprends à courir... foulée médio pied..

C'était très très dur au début, grosses douleurs dans les mollets et les voûtes plantaires (avec les pieds plats j'ai les voûtes plantaires complètement molles...) mais à force de persévérance je peux maintenant courir 2 fois environ 10-12 km par semaines ! du bonheur...
Je cours sans semelles, avec n'importe quelle paire de chaussures.... asics, hoka, addidas...
Par contre j'ai toujours mes fascia plantaire qui font des siennes au bout d'une dizaines de km et je me demande si cela va passer avec le temps ? que mes pieds vont compenser au fur et à mesure ? une paire de semelles pourrait-elle m'aider ? notamment vis à vis de mon ostéochondrite ?

:D
Avatar de l’utilisateur
Mokiloque
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 166
Inscrit le: 28 FĂ©v 2014, 10:49
Localisation: CĂ´te d'Opale

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Caracole » 03 Mars 2017, 18:04

Très bonne question, ça! Peut on courir avec des pieds plats? C'est le cas de mon fils, qui déteste le sport mais comme je suis sa mère et qu'il est encore en âge d'obéir, j'aimerais bien qu'il se bouge un peu les fesses.
Quand il court - après son bus - je lui trouve une allure plutôt médio pied.
Ceci dit, je ne suis pas tortionnaire, et j'aimerais bien savoir s'il est susceptible d'avoir mal, et oĂą, et s'il a vraiment mal, ou s'il faut que je le fouette?
Est ce que je risque de faire une bĂŞtise?
Merci de vos conseils éclairés.

@Mokiloque : je n'ai pas bien saisi ce que peut être une "Ostéochondrite du dôme de l'astragale face interne avec séquestre osseux de 10mm," mais ça a l'air grave.... Tu dis que tu recours : est ce en accord avec ton médecin du sport? As tu viré tes semelles juste pour courir, ou tout le temps?
En tout cas, bon courage pour la suite!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 505
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Spir » 03 Mars 2017, 18:49

PodoHRD a écrit:Et ça c'est pas le podo ou le Kiné qui va l'apprendre au patient au décours d'une consultation. Comme pour le golf, on pourrait donner quelques éventuelles pistes s'agissant d'un swing, mais il n'en demeure pas moins que l'apprentissage du geste technique reste le cœur de métier du prof, qu'il soit de golf ou d'athlétisme.

Vous qui êtes membre d'un club d'athlé, vous a-t-on déjà conseillé s'agissant de votre foulée ?


Je ne suis pas en club, mais j'espère que les entraîneurs font ce travail ! C'est impressionnant la différence que cela peut faire entre, par exemple, une bonne coordination bras/jambes avec des bras dynamiques et un tronc gainé, et un geste plus approximatif. Pour s'en convaincre, il suffit de se mettre à une vitesse assez rapide (genre vers une allure 10km) et de faire des tests et ressentir : augmentation de cadence, amplitude des jambes, des bras... C'est un terrain de jeu inépuisable !

Dans la conférence ci-dessous, G.Millet explique clairement que Paula Radcliffe a amélioré son record au marathon par des gains sur son économie de foulée, et pas sa VMA

phpBB [video]


Caracole a écrit:Très bonne question, ça! Peut on courir avec des pieds plats? C'est le cas de mon fils, qui déteste le sport mais comme je suis sa mère et qu'il est encore en âge d'obéir, j'aimerais bien qu'il se bouge un peu les fesses.


J'ai les pieds plats et je cours (bon, pas aussi vite que Paula, bien sûr...), sans blessure et en me faisant plaisir. Suite aux conseils d'un osthéo, je suis passé sur des chaussures avec très peu d'amorti, mais je suis léger et ma foulée "naturelle" était assez aérienne (pas au sens esthétique, au sens kangourou). Petit à petit les pieds se musclent, surtout autour de la voûte plantaire. Je ne sais pas si j'ai les pieds moins plats aujourd'hui, mais je sens clairement que le pied joue son rôle d'amortisseur.

Après, peut-on devenir un bon coureur avec les pieds plats, je ne sais pas...
Le Mont Blanc sans clim' TDS 2016
Avatar de l’utilisateur
Spir
Maître kikoureur
 
Messages: 2210
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar jojostq » 03 Mars 2017, 22:03

J'apporte une maigre contribution.
Pour ma part, cela fait 2 sorties de 5km que je fais avec des semelles ortho.
Premier constat, je n'ai pas l'impression que cela change grand chose.
Deuxième constat, qu'est-ce que c'est rigide; j'ai l'impression que le déroulé du pied ne se fait pas correctement.
De plus, la rigidité des semelles fait qu'elles frottent sur le côté du pied et au bout de 5km, d'énormes cloques apparaissent.
Image
Image
jojostq
Kikoureur timide
 
Messages: 15
Inscrit le: 11 Jan 2017, 20:31

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Caracole » 04 Mars 2017, 09:44

@Spir : Merci de m'encourager. De toutes façons je ne lui ferai pas faire 10 km d'un coup.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 505
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Podologie, minimalisme, semelles orthopédiques & cie : F

Messagepar Sylvain IT » 04 Mars 2017, 10:11

jojostq a Ă©crit:J'apporte une maigre contribution.
Pour ma part, cela fait 2 sorties de 5km que je fais avec des semelles ortho.
(...)
Deuxième constat, qu'est-ce que c'est rigide; j'ai l'impression que le déroulé du pied ne se fait pas correctement.


@PodoHRD est-ce que tu pourrais nous présenter, si cela existe, les différentes "écoles" en matière de podologie...

Moi j'attends toujours mes semelles, mon podo est malade :evil: , par contre il m'a dit que j'allais courir sans les semelles, les semelles c'est pour mes chaussures de ville, et surtout son objectif c'est à moyen terme (6/18 mois) que j’arrête d'utiliser des semelles :arrow: à un néophyte comme moi ça m'a l'air différent comme approche, non?

Et ce qu'il m'a dit, ne parle pas de 'rigidité' (je ne dis pas dans la thérapie de mon cas, mais comme approche), mais au contraire de flexibilité... là j'en suis au 'natural squat' (à googleliser et passer par image -je ne sais pas mettre des photos-), qui en théorie me délie les hanches, les chevilles, la chaîne antérieure et des tas d'autres choses encore... par exemple en chaussure de trail il me déconseillait celles qui ont la semelle 'dure' et donc empêchent un travail naturel du pied en flexibilité/sensation.
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 527
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Suivant Retour vers [CĂ P] Course Ă  pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : chantrail, CommonCrawl [Bot], Thomas74 et 1 invité

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !